La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES PROGRAMMES DHISTOIRE ET DE GEOGRAPHIE DU COLLEGE ET LE SOCLE COMMUN DE CONNAISSANCES ET DE COMPETENCES : CORRESPONDANCES ET MISE EN OEUVRE Travail.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES PROGRAMMES DHISTOIRE ET DE GEOGRAPHIE DU COLLEGE ET LE SOCLE COMMUN DE CONNAISSANCES ET DE COMPETENCES : CORRESPONDANCES ET MISE EN OEUVRE Travail."— Transcription de la présentation:

1 LES PROGRAMMES DHISTOIRE ET DE GEOGRAPHIE DU COLLEGE ET LE SOCLE COMMUN DE CONNAISSANCES ET DE COMPETENCES : CORRESPONDANCES ET MISE EN OEUVRE Travail réalisé par Jean-Max GIRAULT, IA-IPR, Versailles

2 « situer dans lespace » « situer dans le temps » « avoir des repères géographiques « avoir des repères historiques » Compétences Le socle commun Capacités Connaissances Attitudes lenvie davoir une vie culturelle personnelle : par la lecture, la fréquentation des musées, les spectacles

3 1.Lhistoire et la géographie contribuent à lacquisition des autres grandes compétences du socle. Domaine de compétences 2 : Comme la pratique dune langue vivante étrangère, LHG, incite: - « développement de la sensibilité aux différences et à la diversité culturelle » ; - « connaître et … comprendre dautres façons de penser et dagir », - « dépasser la vision que véhiculent les stéréotypes ». Domaine de compétences 1 : la maîtrise de la langue française. Domaine de compétences 3 : Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique Domaine de compétences 4 : la maîtrise des techniques usuelles de linformation et de la communication Domaine de compétences 7: lautonomie et linitiative

4 2. Les programmes dhistoire et de géographie : quelques points clés dans la prise en compte du socle commun de connaissances et de compétences : 1/. donner aux élèves des grands repères historiques depuis le Néolithique jusquà nos jours, et des repères géographiques fondamentaux sur le monde, de léchelle globale à léchelle locale ; 2/. Inviter au croisement avec dautres disciplines : lettres, arts plastiques et musique, sciences (par exemple sur le thème du développement durable) ; 3/. Donner aux documents patrimoniaux (grands textes, œuvres dart de premier plan et grands monuments) une place essentielle, permettant ainsi de transmettre aux élèves les fondements culturels indispensables pour comprendre le monde et sy comporter en citoyen responsable.

5 Liberté de choix dans lordre de traitement des questions au programme, en fonction : de la démarche pédagogique adoptée, des liens établis entre lhistoire, la géographie et léducation civique, des passerelles possibles avec dautres disciplines (lettres, sciences, disciplines artistiques, etc.).. léquilibre horaire doit être respecté Quels que soient les choix retenus, léquilibre horaire doit être respecté : 3. Les intitulés et les horaires des programmes sont inchangés entre lhistoire, la géographie et léducation civique, au sein de chacune de ces disciplines, entre les différentes questions au programme.

6 - Des démarches actualisées. 4. Une mise en cohérence pour faciliter la mise en œuvre : - Une logique inductive problématisée. - Une place nouvelle pour létude de cas.

7 2. Le monde musulman Ancien commentaire Lessentiel est de présenter Mahomet, le Coran et la diffusion de lIslam et de sa civilisation. On insistera davantage sur cette dernière et son rayonnement, abordés à partir de lexemple dune ville, que sur les constructions politiques qui résultent de lexpansion Nouveau commentaire Lessentiel est de présenter lIslam et sa civilisation. A partir de lexemple dune ville, on insistera surtout sur ses caractéristiques et sur son rayonnement, notamment scientifique. Les constructions politiques qui résultent de lexpansion de lIslam ne seront évoquées que pour montrer les ruptures quelles introduisent au sein de la civilisation musulmane. 1/. Des commentaires nouveaux A - concernant létude du fait religieux, en 6 ème et 5 ème, par exemple : V. LES DÉBUTS DU CHRISTIANISME Ancien commentaire On présente Jésus dans son milieu historique et spirituel, et les Evangiles comme la source essentielle des croyances chrétiennes. Des cartes permettent de montrer la diffusion du christianisme qui, dabord persécuté, devient la religion officielle de lEmpire romain. Nouveau commentaire On présente le fait religieux fondamental quest la naissance du christianisme. Des cartes permettent de montrer la diffusion du christianisme qui, dabord persécuté devient la religion officielle de lEmpire romain. Mise en œuvre des programmes dhistoire dans le cadre du socle commun de connaissances et de compétences

8 B - Létude des cadres sociaux et politiques est souvent reformulée : Par exemple en 5 ème : 1. LÉglise 2. Les cadres politiques et la société Ancien commentaire Il sagit, non détudier en détail, mais de montrer la diversité et lévolution des structures politiques de loccident médiéval (féodalité, royaumes, Empire). Chevalier et paysans sont décrits dans le cadre quotidien des Campagnes. Lanalyse de lessor urbain et économique prend appui sur la description de deux ou trois villes (Venise, Bruges, Bourges, par exemple). Les trois grands fléaux (famine, peste, guerre) des XIVe et XVe siècles sont globalement analysés afin dexpliquer la crise de loccident. Ajout à la fin du commentaire Létude de lorganisation interne de lÉglise est menée en relation avec la société médiévale : elle montre que la prépondérance pontificale simpose dans un cadre de lutte avec les pouvoirs politiques, et que les différents clergés (séculier, régulier) contribuent à lencadrement de la société. Modification des documents Une abbaye, une cathédrale, en utilisant, de préférence, les ressources proches de létablissement. Nouveau commentaire Chevaliers et paysans sont décrits dans le cadre quotidien des campagnes, dont les progrès techniques sont évoqués. Limportant est de montrer que la société est fondée sur les liens personnels et quelle est dépendante des récoltes. On sappuiera sur létude dun ou deux exemples significatifs : une ville appartenant au patrimoine européen (Venise, Bruges, Bourges, etc.) ou une ville marchande médiévale proche de létablissement et dont on étudie les activités, lorganisation spatiale et les relations avec dautres régions. Modification des documents Un château fort, en utilisant de préférence des ressources proches de létablissement.

9 En 4 ème : Mise en œuvre des programmes dhistoire dans le cadre du socle commun de connaissances et de compétences I. LES XVII e ET XVIII e SIÈCLES 1. Présentation de lEurope moderne A partir de cartes, le professeur met en évidence les contrastes politiques, économiques, sociaux, culturels et religieux de lEurope. Dans le domaine artistique, cest à partir de quelques exemples quest montrée la coexistence des tendances baroques et classique. 2. La monarchie absolue en France Létude de la monarchie française permet de montrer comment le principe de droit divin légué par la tradition se combine avec la création de structures étatiques modernes. Parallèlement est rappelé le principe de lorganisation de la société en trois ordres. 3. La remise en cause de labsolutisme Nouveau commentaire On présente des traits communs de lEurope moderne (la monarchie absolue, des courants artistiques). On met en évidence des divisions religieuses et linguistiques et une première opposition économique et sociale entre Europe occidentale (plus peuplée et plus dynamique) et Europe orientale. Létude des traites négrières est intégrée à la présentation du grand commerce européen. Nouveau commentaire Létude de la monarchie absolue, centrée sur le règne de Louis XIV, insiste sur les pouvoirs du roi, à partir dexemples significatifs. On présente une société fondée sur la division en trois ordres. Cette étude de la monarchie absolue en France doit permettre de transmettre des notions politiques nécessaires aux élèves pour comprendre lampleur de sa remise en cause à partir du XVIII e siècle. Ajout aux repères La révocation de lédit de Nantes (1685).

10 II. LA PÉRIODE RÉVOLUTIONNAIRE ( ) 1.Les grandes phases de la période révolutionnaire en France, de 1789 à 1815 Un récit synthétique permet de présenter les épisodes majeurs et les principaux acteurs de la période révolutionnaire et impériale en insistant sur la signification politique et sociale de chacune des phases retenues. Les évènements extérieurs ne font pas lobjet dune étude exhaustive, mais sont évoqués à laide de cartes. 2. Les transformations de lEurope Une comparaison entre la situation de lEurope à la fin du XVIIIème siècle et celle de 1815 conduit à mettre en évidence les transformations de tous ordres introduites par la période révolutionnaire et impériale dans les structures et la société ainsi que les aspirations nées des idées nouvelles. Nouveau commentaire Les grandes phases de la Révolution et de Empire sont présentées à partir des événements fondateurs, des principaux acteurs et des grandes figures. On insiste sur des points clés de la période : la chute de lAncien Régime politique et social en 1789, laccélération des événements et des expériences politiques entre 1792 et 1794, les réformes de Napoléon Bonaparte. Lévocation des guerres de la Révolution et de lEmpire à partir de cartes doit surtout introduire à la présentation des bouleversements induits en Europe. Modification du commentaire (...) dans les structures politiques et la société, les aspirations nées des idées nouvelles et les résistances des tenants de lordre ancien. Ajout aux repères Le congrès de Vienne ( ). Mise en œuvre des programmes dhistoire dans le cadre du socle commun de connaissances et de compétences Trois point clés

11 III. LEUROPE ET SON EXPANSION AU XIXE SIÈCLE 1. Lâge industriel A partir des transformations des techniques de production de la in du XVIIIe siècle à laube du XXe siècle, létude dégage les traits majeurs du phénomène industriel et de ses effets géographiques et sociaux. On décrit idées et mouvements qui analysent ce phénomène et en déduisent des conséquences sociales et politiques. Parallèlement sont tracés les grands traits de lévolution culturelle et artistique. 2. Les mouvements libéraux et nationaux 3. Le partage du monde 4. La France de 1815 à 1914 Laccent est mis sur la recherche, à travers de nombreuses luttes politiques et sociales et de multiples expériences politiques, dun régime stable, capable de satisfaire les aspirations dune société française majoritairement attachée à lhéritage révolutionnaire. Nouveau commentaire On aborde lâge industriel à partir de cas concrets : une entreprise par exemple (implantation, étapes de sa croissance et de sa diversification, mode dorganisation, modes de vie de ses ouvriers, de son personnel dencadrement et des patrons, rapports sociaux). On dégage ensuite les traits majeurs du phénomène industriel en sappuyant sur des cartes, une chronologie des inventions et un tableau de lévolution de la population active. Les principaux courants didées politiques, les grands mouvements sociaux, les grands traits de lévolution culturelle et artistique sont mis en évidence à partir de quelques exemples significatifs. Nouveau commentaire La succession des régimes au cours de cette période manifeste la difficulté de parvenir à une stabilité politique jusquà lenracinement de la IIIe République malgré les crises violentes qui ont marqué ses origines. Ajout aux repères La Commune (1871). Mise en œuvre des programmes dhistoire dans le cadre du socle commun de connaissances et de compétences Une approche nouvelle Sapparentent à létude de cas

12 B. ELABORATION ET ORGANISATION DU MONDEDAUJOURDHUI De 1945 à nos jours… 1. La croissance économique, lévolution démographique et leurs conséquences sociales et culturelles. La croissance économique et ses fluctuations, les évolutions démographiques contrastées depuis 1945 ont des conséquences sociales variables selon les Etats et les continents : transformation du travail, des niveaux et des modes de vie. Nouveau commentaire La croissance économique et ses fluctuations, ainsi que les évolutions démographiques contrastées ont des conséquences sociales variables selon les États : transformations du travail, des niveaux et des modes de vie. Croissance économique et évolution démographique accompagnent le phénomène de mondialisation et débouchent sur les interrogations contemporaines concernant le développement durable. Ajout aux repères 1997 : Signature du protocole de Kyoto. Géographie du monde daujourdhui 1.Les échanges, la mobilité des hommes, linégale répartition de la richesse et lurbanisation Ces évolutions ont aussi des conséquences géographiques à différentes échelles : -laccroissement de la circulation des hommes et des biens est étudiée à léchelle mondiale; - en utilisant différents critères pour définir richesse et pauvreté, des cartes permettent de présenter et dexpliquer les contrastes entre les continents, entre les Etats (grandes puissances, pays émergents, pays pauvres) et au sein des sociétés ; -laccélération de lurbanisation est étudiée à léchelle de la planète et, à dautres échelles, à partir de quelques exemples de paysages urbains. Nouveau commentaire La mondialisation, qui transforme le monde daujourdhui, sinscrit dans lespace et marque les territoires. On montre que la mondialisation consiste en laccroissement de la circulation des capitaux, des biens, des personnes, des idées et des informations. On en met en évidence les différents acteurs (Etats, organisations régionales ou internationales, entreprises, individus). On explique que les territoires de la mondialisation sont interdépendants. La progression de l'urbanisation est étudiée à léchelle de la planète et à dautres échelles. On présente le phénomène de métropolisation et ses liens avec la mondialisation, à partir de lexemple dune métropole mondiale, choisie parmi les Etats ou groupes dEtats de la troisième partie du programme. Les contrastes de développement entre les continents, entre les Etats et au sein des sociétés, sont analysés à partir de cartes. On montre que les territoires sont inégalement intégrés au processus de mondialisation : on identifie, à plusieurs échelles, des territoires de puissance, des territoires émergents ou périphériques et des territoires en marge. Mise en œuvre des programmes dhistoire et géographie en classe de Troisième dans le cadre du socle commun de connaissances et de compétences Mondialisation

13 Mise en œuvre des programmes de géographie en classe de Sixième dans le cadre du socle commun de connaissances et de compétences I. LES GRANDS REPÈRES GÉOGRAPHIQUES DU MONDE Mise en cohérence avec le socle 1. La répartition de la population mondiale 2. Les grands domaines climatiques et biogéographiques 3. Les grands ensembles de relief Ancien commentaire Les caractéristiques climatiques et végétales de la planète sont étudiées à partir de cartes et dimages. Les élèves apprennent à utiliser les mots qui permettent de décrire ces phénomènes. La localisation des zones thermiques et pluviométriques est simplement expliquée. A laide de deux brefs exemples, éventuellement choisis dans la seconde partie du programme, on montre les relations des sociétés au climat. Les grands ensembles du relief sont identifiés à partir de cartes et dimages. Les élèves apprennent à utiliser l es mots qui permettent de décrire simplement la topographie de la terre. A laide de deux brefs exemples éventuellement choisis dans la seconde partie du programme on montre la relation des sociétés au relief Nouveau commentaire Les quatre composantes de lenvironnement planétaire (climat, végétation, relief et hydrographie) sont identifiées et localisées à partir de cartes et dimages. A partir de deux études de cas, de préférence choisies dans la seconde partie du programme, on montre la complexité des relations entre les sociétés et leurs territoires. On peut notamment mettre en évidence des modes dorganisation de lespace différents dans des environnements similaires. 2/. LEtude cas

14 Mise en œuvre des programmes géographie en classe de Sixième dans le cadre du socle commun de connaissances et de compétences En 6 ème : II. LES GRANDS TYPES DE PAYSAGES Mise en cohérence avec le socle 1. Des paysages urbains - un littoral touristique méditerranéen - un littoral industrialisé - une métropole dEurope - une métropole dAmérique du Nord - une métropole dun pays pauvre 2. Des paysages ruraux - un delta rizicole en Asie - une exploitation agricole en Amérique du Nord - un village dEurope - un village dAfrique 3. Des paysages de faible occupation humaine - dans le désert saharien ou arctique - dans la grande forêt amazonienne - dans la haute montagne andine ou himalayenne Nouveau commentaire Les types de paysages proposés par le programme sont étudiés à partir dune ou de plusieurs images. Pour chaque cas, on choisit un lieu précis, systématiquement localisé et mis en relation avec les repères géographiques étudiés dans la première partie du programme. Tous les cas doivent être présentés ; cependant, afin de mettre en évidence les relations entre les sociétés et leurs territoires en prenant en compte les questions denvironnement et de développement durable, une étude de cas peut être plus particulièrement développée dans chacun des trois grands types de paysages proposés. La suite du commentaire est inchangée (à partir de : « Cette étude a une triple finalité… »). Environnement et développement durable Etude de cas

15 Mise en œuvre des programmes de géographie en classe de Cinquième dans le cadre du socle commun de connaissances et de compétences Un fil conducteur du programme : la notion de développement, en évitant létude analytique et successive de chaque continent et de ses sous-ensembles, on insiste sur les processus de transformation des sociétés et de leurs territoires, sur les disparités territoriales à différentes échelles, et sur les acteurs de laménagement et du développement (des individus jusquaux organisations internationales ). Quelques études de cas dans lannée pour élargir la notion de développement à celle de développement durable : on montre les enjeux parfois contradictoires des objectifs de croissance économique, damélioration du niveau de vie, de justice sociale, et de gestion environnementale. Trois échelles : léchelle du continent (lAfrique, lAsie et lAmérique), léchelle des Etats ou des groupes dEtats (le Maghreb, lUnion indienne, la Chine et le Brésil) et léchelle locale (grands aménagements, métropoles, etc.). On peut aborder létude de chacun de ces continents par léchelle de son choix. On sappuie de manière privilégiée sur létude de cartes et de paysages

16 Mise en œuvre des programmes de géographie en classe de Cinquième dans le cadre du socle commun de connaissances et de compétences I. LAFRIQUEMise en cohérence avec le socle 1. La diversité de lAfrique Les discontinuités du peuplement et sa diversité ethnique et culturelle liée ici plus quailleurs à la zonalité bioclimatique sont présentées à partir de cartes. Le poids de lhistoire ancienne et récente est mis en évidence. Le rappel du rôle du milieu sappuie sur les acquis de la classe de 6 ème. La différenciation des grands ensembles régionaux est analysée comme le résultats de lensemble de ces facteurs. 2. Le Maghreb On insiste sur lappartenance au monde méditerranéen et au monde musulman, sur les liens avec lEurope, les contrastes littoraux/intérieurs/déserts et les problèmes démographiques Nouveau commentaire Les discontinuités du peuplement et sa diversité ethnique, culturelle et religieuse sont présentées à partir de cartes. On met en évidence les mutations à lœuvre en Afrique. Quelques enjeux majeurs de développement sont mis en avant : population (démographie, santé…), urbanisation, maîtrise de leau, etc. On évoque le poids de lhistoire (traites, colonisation et décolonisation, conflits…) dans certaines problématiques géographiques actuelles. La différenciation en grands ensembles régionaux est esquissée en distinguant quelques pôles de développement (Egypte, Nigeria, Afrique du Sud) et en insistant sur le poids croissant des métropoles. Nouveau commentaire On présente la situation dinterface du Maghreb à travers son appartenance au monde musulman et au monde méditerranéen, en soulignant louverture du Maghreb sur lEurope. On met ensuite en évidence les contrastes littoraux / intérieur / déserts.

17 Mise en œuvre des programmes géographie en classe de Cinquième dans le cadre du socle commun de connaissances et de compétences III. LAMERIQUE Mise en cohérence avec le socle 1. Différenciation des espaces nord et sud-américains Le clivage Amérique Anglo-saxonne/Amérique latine permet de mettre en évidence le rôle des migrations dans le peuplement du continent. La répartition majoritairement littorale et urbaine de la population est étudiée. La différenciation des espaces nord et sud-américains en bandes méridiennes et zonales est expliquée. Les contrastes des conditions dexistence à léchelle du continent comme à lintérieur des Etats sont soulignés. N.B. : Les Etats-Unis sont étudiés en classe de 3ème. 2. Le Brésil Létude porte sur limportance des ressources Du pays et les contrastes régionaux. Les Inégalités sociales sont présentées à travers les déséquilibres de la répartition des terres et les problèmes liés à la croissance urbaine Nouveau commentaire On aborde la répartition majoritairement littorale et urbaine de la population de lAmérique en mettant en évidence le rôle des migrations dans le peuplement du « Nouveau Monde ». LAmérique est ensuite abordée sous langle du clivage Nord/Sud en sappuyant sur le cas de la frontière politique entre les Etats-Unis et le Mexique : on montre que cette frontière crée une discontinuité majeure au sein du continent, sur le plan culturel (entre Amérique latine et Amérique anglo-saxonne), sur le plan du développement (entre un Nord prospère et un Sud pauvre) et sur le plan géopolitique. Une approche à différentes échelles permet de présenter les paradoxes de cette frontière : ligne de séparation très surveillée, mais aussi zone déchanges et de flux (notamment migratoires) et région transfrontalière et multiculturelle. Les contrastes de développement sont analysés à différentes échelles (continent, ensembles régionaux, Etats et villes). On montre en particulier la présence de territoires de grande pauvreté au sein de lAmérique anglo-saxonne, pour relativiser lidée du clivage Nord/Sud. N.B. : Les Etats-Unis sont étudiés en classe de 3 ème. Nouveau commentaire Létude porte sur limportance des ressources du pays et sur la façon dont le Brésil les gère en fonction de ses objectifs de développement (agricole, minier et industriel). On examine, par exemple, le rapport entre ressources et développement agricole à partir de la question des fronts pionniers, en étudiant le rôle de lEtat dans leur extension (routes transamazoniennes) et leurs impacts sociaux et environnementaux (déforestation). On identifie les inégalités sociales et les contrastes régionaux du Brésil. Une interface en étude de cas Une approche multiscalaire

18 Mise en œuvre des programmes géographie en classe de Quatrième dans le cadre du socle commun de connaissances et de compétences I. LE CONTINENT EUROPEENMise en cohérence avec le socle 1.Diversité de lEurope LEurope est dabord située sur le planisphère. Les cartes des Etats, du peuplement, des langues et des religions permettent de présenter la mosaïque européenne. On localise les grands ensembles du relief, les grands fleuves, les principaux domaines bioclimatiques et on les met en rapport avec lurbanisation et les réseaux de Communication pour expliquer les paysages et la structuration de lespace européen. Nouveau commentaire LEurope est dabord située sur le planisphère, et on pose la question de ses limites, de son unité et de sa diversité. On met ensuite en place les principaux repères de la géographie de lUnion européenne : grands traits de lenvironnement, caractéristiques de la distribution de la population, place des villes et des axes majeurs déchange. On met en évidence les contrastes dans lorganisation de lespace européen. 2. Quelques Etats On étudiera au moins trois Etats, au choix, dans la liste suivante : - LAllemagne, - La Russie - Le Royaume-Uni - Un Etat de lEurope méditerranéenne Nouveau commentaire Pour chacun des trois Etats étudiés, on montre la spécificité de sa situation géographique en Europe et de lorganisation de son territoire.

19 II. La France Nouveau commentaire On peut aborder la France soit par la présentation des grands traits de sa géographie, soit par une étude de cas portant sur un aménagement à léchelle nationale ou à léchelle locale. 1. Unité et diversité Les grands traits de la géographie de la France sont décrits par référence au cadre européen en insistant sur les éléments Originaux comme sur les traits communs avec le reste de lEurope. Les paysages sinscrivent dans un territoire ouvert, au contact des grands domaines européens. Ces paysages constituent un environnement et un Patrimoine à gérer et à préserver. Les disparités du peuplement sont étudiées à partir dune carte des densités et mises en rapport avec les évolutions récentes de la population (comportements démographiques, urbanisation et péri-urbanisation. ). Nouveau commentaire Les grands traits de la géographie de la France sont présentés en insistant sur leur singularité dans lespace européen. On insiste sur les atouts et les contraintes du territoire français, en accordant une place particulière à la diversité des paysages et aux questions environnementales. On met en lumière les contrastes du peuplement et les évolutions récentes de la population (comportements démographiques, urbanisation, …). 2. Laménagement du territoire On met en évidence, à partir de cartes, des déséquilibres régionaux. Létude des réalisations et des projets de laménagement du territoire permet dintroduire à lexamen des grands ensembles régionaux. Nouveau commentaire On aborde cette question par une étude de cas portant sur un aménagement à léchelle nationale (par exemple le réseau TGV) ou à léchelle locale (par exemple un territoire rural ou urbain, dynamique ou en crise). Laménagement ou le territoire étudié est situé dans un contexte géographique plus large afin den comprendre les enjeux, et on linscrit dans la perspective du développement durable. On identifie le rôle des acteurs à différentes échelles (individus, collectivités territoriales, Etat, Union européenne) dans laménagement des territoires. Mise en œuvre des programmes géographie en classe de Quatrième dans le cadre du socle commun de connaissances et de compétences

20 II. La France 3. Les grands ensembles régionaux En excluant toute analyse exhaustive des régions (mais en accordant une attention particulière à la région parisienne et à la région où se trouve situé létablissement), il sagit détudier les traits spécifiques principaux qui caractérisent les six grands ensembles retenus : lIle de- France et le Bassin parisien ; les régions de tradition industrielle du Nord et de lEst ; la région lyonnaise et ses périphéries alpines, bourguignonnes et auvergnates ; les Midis ; lOuest atlantique ; les départements et territoires doutre-mer. Laccent est mis sur les paysages, les activités principales et les métropoles. Nouveau commentaire Cette question est traitée à partir de létude de quelques cartes montrant les disparités régionales de la France. Cela permet de mettre en évidence les grands traits de lorganisation du territoire français (Outre-mer compris). On étudie les spécificités de la région où est situé létablissement.

21 Mise en œuvre des programmes géographie en classe de Troisième dans le cadre du socle commun de connaissances et de compétences D. LA FRANCE Mise en cohérence avec le socle 1.Les mutations de léconomie française et leurs conséquences géographiques. On part des acquis de la classe de quatrième. On présente les composantes et les mutations du système productif, agricole, industriel et de services, en soulignant le rôle des pouvoirs publics. Nouveau commentaire On part des acquis de la classe de 4 ème. On présente les mutations du système productif et de ses composantes agricole, industrielle et de services, dans le contexte douverture européenne et de mondialisation. On montre les effets de ces mutations sur les territoires, en insistant sur le rôle des acteurs à différentes échelles (Union européenne, Etat, collectivités territoriales, entreprises, individus). A partir dun exemple, on évoque les liens entre ces évolutions et la question du développement durable.

22 B. ELABORATION ET ORGANISATION DU MONDEDAUJOURDHUI De 1945 à nos jours… 1. La croissance économique, lévolution démographique et leurs conséquences sociales et culturelles. La croissance économique et ses fluctuations, les évolutions démographiques contrastées depuis 1945 ont des conséquences sociales variables selon les Etats et les continents : transformation du travail, des niveaux et des modes de vie. Nouveau commentaire La croissance économique et ses fluctuations, ainsi que les évolutions démographiques contrastées ont des conséquences sociales variables selon les États : transformations du travail, des niveaux et des modes de vie. Croissance économique et évolution démographique accompagnent le phénomène de mondialisation et débouchent sur les interrogations contemporaines concernant le développement durable. Ajout aux repères 1997 : Signature du protocole de Kyoto. Géographie du monde daujourdhui 1.Les échanges, la mobilité des hommes, linégale répartition de la richesse et lurbanisation Ces évolutions ont aussi des conséquences géographiques à différentes échelles : -laccroissement de la circulation des hommes et des biens est étudiée à léchelle mondiale; - en utilisant différents critères pour définir richesse et pauvreté, des cartes permettent de présenter et dexpliquer les contrastes entre les continents, entre les Etats (grandes puissances, pays émergents, pays pauvres) et au sein des sociétés ; -laccélération de lurbanisation est étudiée à léchelle de la planète et, à dautres échelles, à partir de quelques exemples de paysages urbains. Nouveau commentaire La mondialisation, qui transforme le monde daujourdhui, sinscrit dans lespace et marque les territoires. On montre que la mondialisation consiste en laccroissement de la circulation des capitaux, des biens, des personnes, des idées et des informations. On en met en évidence les différents acteurs (Etats, organisations régionales ou internationales, entreprises, individus). On explique que les territoires de la mondialisation sont interdépendants. La progression de l'urbanisation est étudiée à léchelle de la planète et à dautres échelles. On présente le phénomène de métropolisation et ses liens avec la mondialisation, à partir de lexemple dune métropole mondiale, choisie parmi les Etats ou groupes dEtats de la troisième partie du programme. Les contrastes de développement entre les continents, entre les Etats et au sein des sociétés, sont analysés à partir de cartes. On montre que les territoires sont inégalement intégrés au processus de mondialisation : on identifie, à plusieurs échelles, des territoires de puissance, des territoires émergents ou périphériques et des territoires en marge. Mise en œuvre des programmes dhistoire et géographie en classe de Troisième dans le cadre du socle commun de connaissances et de compétences Mondialisation

23 Pour conclure

24 Une relecture des questions à létude par : 2/. La démarche de l étude de cas : 6ème, 5ème, 4ème (explicitement à partir dun aménagement à léchelle nationale ou locale) En géographie : En Histoire : 4 ème une démarche qui sen approche : lâge industriel à partir de cas concrets (entreprise par exemple) Le fait religieux, Les cadres sociaux et politiques Les traites négrière intégrées en tant que telles. La production et lorganisation de lespace par les sociétés, le développement et le développement durable En Géographie :En histoire : 1/. Des démarches actualisées

25


Télécharger ppt "LES PROGRAMMES DHISTOIRE ET DE GEOGRAPHIE DU COLLEGE ET LE SOCLE COMMUN DE CONNAISSANCES ET DE COMPETENCES : CORRESPONDANCES ET MISE EN OEUVRE Travail."

Présentations similaires


Annonces Google