La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La notion de territoire dans les programmes du collège Stage « Nouveaux Territoires » Lycée de La Hotoie Amiens 26 janvier 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La notion de territoire dans les programmes du collège Stage « Nouveaux Territoires » Lycée de La Hotoie Amiens 26 janvier 2007."— Transcription de la présentation:

1 La notion de territoire dans les programmes du collège Stage « Nouveaux Territoires » Lycée de La Hotoie Amiens 26 janvier 2007

2 Quelques définitions pour commencer: La notion de territoire: 1. « Portion de lespace terrestre administrée par une autorité » 2. « portion de lespace terrestre à laquelle les habitants sidentifient » Dans les deux cas, cest le résultat dune appropriation Les nouveaux territoires: 1. Nouvelles mailles de gestion: nouveaux États en Europe, nouvelles structures intercommunales … 2. Territoires existants aux limites modifiées: lU.E. quand elle passe de 15 à 25, fusion de communes … 3. Territoires de projet: Pays, Z.R.R., Z.U.S., …

3 Quels sont les enjeux liés aux territoires? Lappropriation: Comment se fait-elle? (discours produits, représentations des habitants, références culturelles, historiques …) Comment évolue-t-elle? (prise en compte du temps) Quelles limites pour les territoires? (régionales, européennes …) Les acteurs: Politiques, institutionnels, socio-économiques, associatifs, le poids des villes … Le jeu des acteurs, leur multiplicité, les conflits … Léchelle: Approche multi scalaire indispensable: aucun territoire ne peut être appréhendé isolément. Changer déchelle permet de changer de point de vue.

4 Les « nouveaux territoires » dans les programmes Programme de 4 ème : Laménagement du territoire (2 à 3 heures). « On met en évidence, à partir de cartes, des déséquilibres régionaux. Létude des réalisations et des projets de laménagement du territoire permet dintroduire à lexamen des grands ensembles régionaux. » Lobjectif se limite à : - la description des grands déséquilibres : le premier constat est que le territoire est différencié et que cette différenciation est dynamique. Établir la distinction entre différence et inégalité, déséquilibre. - La présentation des politiques mises en œuvre visant à corriger certains déséquilibres : réalisations + projets - Lidentification des acteurs de laménagement (institutionnels et géo-éco) à travers des exemples. Ce dernier temps offre matière à transition vers la présentation des ensembles régionaux. Programme de 1 ère : (4 à 5 heures). On part dune « étude de cas sur laménagement dun territoire, conduite à léchelle locale (agglomération ou pays). Elle permet didentifier la multiplicité des acteurs (acteurs institutionnels, entreprises, associations) et de décrire les politiques mises en œuvre ». Cest à partir de cette étude de cas (par sa mise en perspective) que lon « présente les disparités spatiales du territoire français et les grands enjeux des politiques visant au développement raisonné des territoires ».

5 Comment est-on passé du territoire aux territoires? Du singulier au pluriel Le Glissement du singulier au pluriel entre programme de 4ème et de Première nest pas anodin. Il traduit le passage en matière daménagement du territoire du monopole de lÉtat à dautres échelles et à la montée en puissance de nouveaux acteurs. Laménagement du territoire doit désormais prendre acte de la redéfinition des rapports entre lÉtat et les collectivités territoriales dune part, entre lÉtat et lEurope dautre part. Ce glissement correspond à un moment clé de laménagement du territoire : Loi dorientation daménagement et de développement durable des territoires: LOADDT (loi « Voynet ») de 1999 qui traduit une recherche dadaptation : - aux défis de la gestion des territoires ruraux et métropolitains - aux revendications participatives des citoyens - aux revendications régionales et localistes. De quels territoires sagit-il? La loi de 1999 favorise les territoires cohérents, avec une « cohésion géographique, culturelle, économique ou sociale ». On privilégie donc les territoires combinant identité et projet émanant dune volonté des acteurs locaux. Désormais la politique de lÉtat agit autant par le bas que par le haut: seule une étude de cas à grande échelle peut nous permettre de le montrer aux élèves. Une pluralité dacteurs On passe dun groupe restreint dacteurs daménagement du territoire (lÉtat et ses services) à des acteurs multiples (collectivités territoriales, Europe, intercommunalité, associations dusagers … jusquau citoyen …) initiateurs de nouvelles citoyennetés: participation à laction publique locale, concertations … Cela renforce la dimension civique de ce point des programmes.

6 Comment enseigner des notions qui nexistent pas dans les programmes? Conclusion de Mr M. Hagnerelle, Doyen de lInspection Générale dhistoire et géographie lors du colloque de Caen sur les « nouveaux territoires » (mars 2005): « Aujourd'hui, la mutation de lenseignement de la géographie est bien avancée: - elle est recentrée sur l'espace et les territoires - elle est davantage axée sur l'aménagement et l'organisation du territoire ainsi que sur l'environnement et le développement durable - elle propose des entrées par études de cas » […] « Quelles sont les types d'actions à conduire ? 1) enseigner les "nouveaux territoires" 2) définir une stratégie pédagogique en trois axes : - infléchir les contenus d'enseignement (poser de vraies problématiques), - infléchir les façons de traiter les programmes (revoir les progressions annuelles ; reconcevoir les programmes) - infléchir les démarches à propos des études de cas (travailler sur les nouveaux outils; intégrer les acteurs) ».

7 Quelles parties des programmes sont concernées? Quatrième Cest le seul programme à proposer une approche à 3 échelles: ensembles régionaux, états, Europe. Le thème de laménagement des territoires sera privilégié. Troisième LUnion Européenne et la France (« mutations du système productif agricole, industriel et de services ») peuvent partir détudes de cas impliquant les nouveaux territoires (transports, fonds structurels européens …). En éducation civique: « Les institutions françaises et lU.E. », « le citoyen dans la vie sociale ». Sixième Éducation civique: « Responsabilité vis-à-vis du cadre de vie et de lenvironnement »: « Laménagement de lespace communal ».

8 Quelles démarches privilégier? Létude de cas Elle doit être choisie et ciblée en tenant compte de: 1. Limplication des élèves 2. Léchelle danalyse ou plutôt des échelles (démarche multiscalaire) 3. La préoccupation du développement durable Le débat Particulièrement adapté pour encourager une démarche de « géographie citoyenne » La prospective Les problèmes daménagement se prêtent particulièrement à lorganisation de concours pour prévoir « sa ville, son pays, sa région … » en 2020

9 Vous avez dit étude de cas?

10 Vous avez dit développement durable?

11 Aborder le programme de façon traditionnelle …

12 …ou sous un autre angle

13 Maintenant, il ne reste plus quà se mettre au travail …


Télécharger ppt "La notion de territoire dans les programmes du collège Stage « Nouveaux Territoires » Lycée de La Hotoie Amiens 26 janvier 2007."

Présentations similaires


Annonces Google