La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Enseignement scientifique de première L et ES 13 janvier 2012 Dominique Courtillot IA-IPR SPC Florence Godard IA-IPR de SVT.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Enseignement scientifique de première L et ES 13 janvier 2012 Dominique Courtillot IA-IPR SPC Florence Godard IA-IPR de SVT."— Transcription de la présentation:

1 Enseignement scientifique de première L et ES 13 janvier 2012 Dominique Courtillot IA-IPR SPC Florence Godard IA-IPR de SVT

2 Planning Plénière interactive Intervention des IA-IPR SPC/SVT Grandes lignes du nouveau programme / ancien Exemple(s) de nouvelle démarche denseignement Exemple de progression commune SPC et SVT Travail en ateliers (8 personnes au maximum par groupe) Correction de copies Construire un sujet 0 Construire une séquence denseignement (SVT + SPC)

3 Lenseignement Les textes disponibles Réglementaires: Bulletin officiel spécial n° 9 du 30 septembre 2010 (arrêté du J.O. du NOR : MENE A) : programme d'enseignement spécifique de sciences en classe de première des séries économique et sociale et littéraire Ressources pour faire la classeRessources pour faire la classe DGESCO sur eduscol

4 Introduction des programmes officiels « Cet enseignement de sciences est construit non pas comme une simple juxtaposition de deux disciplines mais comme une étude de thèmes par lapproche croisée de la chimie, de la physique, des sciences de la Terre et des sciences de la vie afin doffrir un enseignement global. En même temps, chaque discipline a des apports indépendants, originaux et spécifiques. » (idem anciens programmes) « Afin de faciliter la réorientation entre les séries ES, L et S au cours ou à la fin de lannée de première, les programmes de sciences des séries ES et L, dune part, et de la série S, dautre part, permettent de faire acquérir des connaissances et des compétences dont certaines sont voisines. » (notion de « passerelle » de la réforme des lycées). »

5 En continuité avec le collège et la 2 nde poursuivre: -la construction de la culture scientifique et citoyenne - la contribution à la construction de compétences

6 Culture scientifique Des connaissances sans encyclopédisme pour comprendre –des situations de la vie courante –les liens entre sciences, technologie et société Une pratique de la démarche scientifique –pour comprendre comment se fait la science (distinguer dogme et connaissance scientifique) –pour développer la capacité à raisonner rigoureusement

7 La construction de compétences Une compétence sentend comme un ensemble de ressources (connaissances, capacités, attitudes) que lélève mobilise pour réaliser une tâche complexe, si possible proche d'une situation réaliste, et dont on ne lui fournit pas la démarche de résolution: un focus sur: – lattitude critique vis-à-vis de l'information et des savoirs pour être un citoyen exerçant son libre arbitre. –les capacités à communiquer à lécrit et à loral à travers des synthèses, des commentaires et des argumentations

8 Approche globale dun thème Centré sur des questions en lien avec la vie courante et les questions de société Réponses qui convoquent la chimie, la physique, la biologie la géologie. Chaque discipline contribue à lédification du savoir nouveau dans un tout cohérent: approche systémique. Chaque discipline participe à la consolidation de savoir- faire et dattitude en lien avec la problématique. Consolidation de compétences à laide des deux enseignements

9 Une difficulté à surmonter Le programme liste les notions Ces notions ne constituent pas une succession de titre du plan de cours…car telles quelles, nintroduisent pas nécessairement une problématique ancrée dans la vie courante ou un problème de société.

10 Une difficulté à surmonter: Trouver lapproche culturelle, systémique: on ne peut plus faire: TP 1 : organisation de lœil TP2 : lorganisation de la rétine TP3 : de la rétine au cerveau Mais tous ces points seront traités

11 Une proposition du document ressources: représentation visuelle Comment l'œil produit une image du monde qui nous entoure? Comment la rétine permet dobtenir une image précise? Comment les couleurs sont obtenues dans la vision humaine? Comment la vision des couleurs sest construite chez les primates? Comment les couleurs sont obtenues? Comment le cerveau permet la perception de l'image? Comment la perception visuelle est transmise et perturbée par les drogues?

12 Une proposition du document ressources: nourrir les hommes Pratiques alimentaires collectives et perspectives globales Une agriculture pour nourrir lhumanité / sols, semences, eau Une agriculture pour nourrir lhumanité / engrais et pesticides Elevage et pisciculture pour nourrir lhumanité Une agriculture durable : solutions alternatives Une nourriture de qualité grâce à la science et à la technologie lien vers le document problématiques nourrir les Hommes

13 Utilisation des livres élèves Utiliser des documents et construire une activité évaluée en classe à titre formatif Exemple oxydation aliment activité 1oxydation aliment Avoir un esprit critique sur les livres : les changements de finalité de cet enseignement ne sont pas toujours pris en compte par les auteurs

14 Lévaluation « L'épreuve anticipée du baccalauréat ne doit pas être un objectif en soi mais une boussole guidant les apprentissages et les évaluations qui les jalonnent » En cours dapprentissage "formative ou sommative, lévaluation doit permettre de tester les compétences de l'élève et donc son aptitude à appréhender une problématique en lien avec les sciences et ce, de manière raisonnée." Pour préparer les épreuves anticipées

15 Epreuve de baccalauréat 2012 Épreuve écrite anticipée Durée 1 h 30 L'épreuve permet d'évaluer les connaissances des candidats, leur capacité à les utiliser en situation, ainsi que leur capacité à exploiter des documents et à argumenter. La mobilisation des connaissances et la mise en œuvre d'un raisonnement critique reposent sur des questions scientifiques en relation avec la vie courante ou avec une question sociétale. L'épreuve comprend trois parties. Deux parties ne peuvent pas concerner le même thème..

16 Epreuve de baccalauréat (suite) Partie 1 portant sur l'un des deux thèmes communs aux sciences de la vie et de la Terre et aux sciences physiques et chimiques : « Représentation visuelle » ou « Nourrir l'humanité » L'évaluation porte sur les acquis de ces deux disciplines. Cette partie est notée sur 8 points. L'élève doit présenter une argumentation scientifique portant sur des questions de société, sur les avantages et limites des avancées scientifiques et technologiques ou sur des problématiques de santé ou de développement durable. Il fait preuve d'esprit critique. Dans ce cadre, il est amené à mobiliser ses connaissances. Cette réflexion prend la forme d'un commentaire rédigé et s'appuie sur un à trois documents, supports du questionnement et de la construction des éléments de réponse. Ces documents présentent des données scientifiques et/ou relatives à des faits d'actualité

17 Le commentaire argumenté Pas de paraphrase ; Pas un simple résumé ; Pas une simple synthèse ; Une interprétation personnelle… Pas une opinion à donner mais une argumentation à construire qui nécessite une: Identification du statut des documents; critique du (des) document(s) (validité scientifique des documents à interroger) Exploitation rigoureuse du (des) document(s) Ajout de connaissances Définition claire de la problématique Rédaction rigoureuse

18 Le commentaire argumenté Exemples dans les sujets zéro 1)Un agriculteur du village utilise 175 kg/ha dazote pour ses cultures de pommes de terre. Développez une argumentation pour le convaincre de diminuer cet apport dazote aux cultures. 2) La conservation des aliments pose des problèmes en termes de santé individuelle et publique. Vous rédigerez un article de presse visant à sensibiliser les consommateurs à cette question et notamment à les convaincre dadopter des attitudes responsables entre lachat dun steak haché surgelé et la consommation de celui ci, cru ou cuit, pour préserver leur santé. 3) A laide des documents et de vos connaissances, développez largumentaire du guide pour convaincre Monsieur X de lutilité de cette mesure de préservation de lœuvre, et du fait que sa perception incomplète pourrait résulter dun problème au niveau de sa rétine. Vous développerez votre argumentation en vous appuyant sur les documents et vos connaissances personnelles (qui intègrent entre autres les connaissances acquises dans différents champs disciplinaires).

19 Le commentaire argumenté Aide à la correction: Un outil fourni dans les ressources pour enseigner EXTRAIT de lINTRODUCTION des RESSOURCES pour ENSEIGNER

20 Le débat argumenté Entraîner le plus souvent possible lélève à largumentation: Ex: les nouvelles techniques chirurgicales de traitement des dysfonctionnements visuels (traitement de la presbytie, implantation de rétine artificielle…) Ex: enjeux de la production daliments issus de la culture dOGM

21 Epreuve de baccalauréat (suite) Partie 2 portant sur l'un des deux thèmes suivants : Le thème spécifique aux sciences physiques et chimiques, « Le défi énergétique ». Le thème commun aux sciences de la vie et de la Terre et aux sciences physiques et chimiques qui n'a pas fait l'objet de la question de la première partie. L'évaluation porte sur les acquis de sciences physiques et chimiques. Cette partie est notée sur 6 points. Partie 3 portant sur l'un des deux thèmes suivants : Le thème spécifique des sciences de la vie et de la Terre, « Féminin/masculin ». Le thème commun aux sciences de la vie et de la Terre et aux sciences physiques et chimiques qui n'a pas fait l'objet de la question des deux précédentes parties. L'évaluation porte sur les acquis des sciences de la vie et de la Terre. Cette partie est notée sur 6 points.

22 Epreuve de baccalauréat (suite Pour chacune des parties 2 et 3, le sujet peut s'appuyer sur des documents ou non. Le questionnement peut être ouvert et demander une réponse rédigée ou prendre la forme d'un questionnaire à choix multiple (dans ce cas chaque question est proposée avec au moins une réponse juste). Quelle que soit la forme adoptée, l'évaluation peut porter sur les connaissances et/ou leur utilisation ainsi que sur la mise en œuvre d'un raisonnement.

23 Les QCM Pourquoi ce type dévaluation? –Le lien avec lenseignement supérieur –Evaluer des capacités de raisonnement en levant lobstacle de la rédaction –Exigence de léquité de correction –Balayage plus large des domaines évalués (mais ciblage des connaissances et capacités)

24 Les QCM Comment les concevoir en cohérence avec les attendus du BAC? –Objectifs: Evaluer des connaissances Evaluer du raisonnement: compréhension (interprétation de données) et explication (résolution de problème) –Principes de base: Pas un simple exercice basique de mémoire La réponse nécessite un raisonnement de lélève

25 Concevoir un bon QCM une amorce (énoncé et/ou question) qui définit le problème ou une situation donnée et pose une question relative à ce problème. Un ensemble de réponses : elles comprennent la solution correcte (la bonne réponse) et des solutions incorrectes appelées distracteurs (les réponses fausses).

26 Règles de rédaction dun QCM 1.Unicité et importance de lobjectif de chaque question. 2.Rigueur et concision de lénoncé. 3.La bonne réponse est incontestablement exacte et la seule possible parmi le choix de propositions (si possible 4). 4.Place aléatoire de la bonne réponse tout au long du questionnaire. 5.Les propositions sont homogènes, les plus courtes possibles: placer le plus dinformations dans le texte introductif (amorce). 6.Tous les distracteurs (réponses fausses) sont plausibles, crédibles et pertinents mais faux; ils sappuient sur les erreurs classiques des élèves. 7.Chaque question est indépendante, au sens où elle n'aide pas à répondre à une autre question du questionnaire.

27 QCM: conclusion Intégrer le QCM dans la formation des élèves: –Évaluations diagnostique, formative –Préparation de contrôle –Introduction à un thème: émergence de représentations, lancer un débat… Exemple de réalisation avec un logiciel (hotpotatoes ou Moodle) : Vrai / faux.Vrai / faux. Outil de formation, quelques conseils : Rédiger des questions dactivités sous forme de QCM Faire construire une question par chaque binôme (avec feedback) Mais bien revenir sur les bonnes réponses –Ne pas négliger limpact de lexposition à des mauvaises réponses et à leur possible mémorisation

28 Mutualisation académique 1) Sinscrire sur le Moodle académique Login et mot de passe de la messagerie académique 2) sinscrire Clé dinscription : 1ESL

29 Vrai / faux avec feedback Argumentation de la réponse juste

30 Vrai / faux avec feedback Indications pour corriger son erreur RETOUR

31 Problématiques du thème nourrir 9 milliards dhumains, développer les cultures pour nourrir lhumanité, en maîtrisant les impacts sur lenvironnement et la santé, développer lélevage et la pisciculture pour nourrir lhumanité, en maîtrisant les impacts sur lenvironnement et la santé, envisager des solutions alternatives, transformer et conserver les aliments. Vers une agriculture durable au niveau de la planète « Pratiques alimentaires collectives et perspectives globales » 1 séance Approche historique commune des pratiques alimentaires en fonction des besoins physiologiques (de la survie au plaisir) Etude des impacts environnementaux : cultures intensives et élevage (données et études FAO) Expliciter lhistoire de la chimie « du bouillon » (daprès Chimie et Alimentation, EDP sciences, 2010) Etude dun dossier : spiruline « Une agriculture pour nourrir lhumanité / sols, semences, eau » 1 séance Mesure de la rétention des ions dans un sol Mesure de la qualité dune eau Choix dune semence « Une agriculture pour nourrir lhumanité / engrais et pesticides » 2 séances Dosage dun pesticide ou dun engrais Marée verte Dossier tomate, algue… au choix « Elevage et pisciculture pour nourrir lhumanité » 1 séance Dossier : lait Dossier : tilapia, porc… au choix « Une agriculture durable : solutions alternatives » 2 séances Agriculture raisonnée (approche commune)/ impact environnemental – études FAO Eléments de chimie verte (pesticide vert ?) Débat OGM Quelle alimentation demain (étude de cas : apport protéique des insectes…) ? « Une nourriture de qualité grâce à la science et à la technologie » 2 séances Etude de laction de loxygène, antioxydants alimentaires Transformation alimentaire : émulsion Etude de données sur le goût et la couleur Dosage des nutriments dans un aliment (lait, fromage…) Dossier : techniques de conservation retour

32 EXTRAIT de lINTRODUCTION des RESSOURCES pour ENSEIGNER L'épreuve anticipée du baccalauréat ne doit pas être un objectif en soi mais une boussole guidant les apprentissages et les évaluations qui les jalonnent. Il sagira dans cette épreuve, dans le cadre de questions scientifiques autant que possible en relation avec la vie courante ou avec une question sociétale, de problématiques de santé ou de développement durable, de tester les capacités de l'élève à : mobiliser des connaissances, exploiter des documents présentant des données scientifiques et/ou relatives à des faits dactualité, dégager les avantages et les limites des avancées scientifiques et technologiques, faire preuve desprit critique, argumenter, rédiger un commentaire. Lévaluation du commentaire reposera donc sur les critères suivants : La présence, la qualité et la formulation dune argumentation ; La présence et le respect dune problématique ; La justesse, la complétude et la pertinence des éléments scientifiques : Prélevés dans les documents, Apportés par lélève à partir des connaissances acquises dans lenseignement scientifique ; La présence dautres apports scientifiques et/ou issus dautres champs (économiques, géographiques, littéraires, artistiques etc.) ; La qualité de la rédaction et le respect du type de texte attendu. La grille suivante propose des éléments dappréciation de la production dun commentaire argumenté dans le cadre de lépreuve denseignement scientifique au baccalauréat :

33 Argumentaire satisfaisantArgumentaire non satisfaisantAucun argumentaire Les éléments scientifiques sont présents associés à des éléments culturels ; ils permettent de répondre à la problématique. La réponse est organisée sous forme dun argumentaire correctement rédigé Intégrant des éléments scientifiques solides mais sans éléments culturels Ou Intégrant des éléments scientifiques incomplets mais avec des éléments culturels solides Des éléments culturels et des éléments scientifiques solides et bien choisis Des éléments culturels et des éléments scientifiques incomplets ou mal choisis Mais des éléments culturels ou des éléments scientifiques corrects Pas déléments culturels, pas déléments scientifiques 5 points4 points3 points2 points1 point0 point RETOUR


Télécharger ppt "Enseignement scientifique de première L et ES 13 janvier 2012 Dominique Courtillot IA-IPR SPC Florence Godard IA-IPR de SVT."

Présentations similaires


Annonces Google