La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

EQUITÉ ET CO ÉDUCATION « GÉNÉRALISER LA MIXITÉ DANS LE CADRE DE LA CO-ÉDUCATION »? Kty Patinet- académie dAmiens 9 &10 février 2009 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "EQUITÉ ET CO ÉDUCATION « GÉNÉRALISER LA MIXITÉ DANS LE CADRE DE LA CO-ÉDUCATION »? Kty Patinet- académie dAmiens 9 &10 février 2009 1."— Transcription de la présentation:

1 EQUITÉ ET CO ÉDUCATION « GÉNÉRALISER LA MIXITÉ DANS LE CADRE DE LA CO-ÉDUCATION »? Kty Patinet- académie dAmiens 9 &10 février

2 2

3 LA CLASSE PEUT ÊTRE CONSIDÉRÉE COMME UNE « COMMUNAUTÉ DE PRATIQUE », CEST-À-DIRE SELON LAVE ET WENGER (1991), UN « GROUPE QUI INTERAGIT, APPREND ENSEMBLE, CONSTRUIT DES RELATIONS ET À TRAVERS CELA DÉVELOPPE UN SENTIMENT DAPPARTENANCE ET DE MUTUEL ENGAGEMENT ». les élèves à qui on a prescrit des rôles de tuteurs et de tutorés, tirent mutuellement des bénéfices en termes dapprentissage des situations en dyades dissymétriques ou de « tutorat réciproque entre pairs » (dArripe- Longueville, 2006 ; Ensergueix, Lafont, & Cicero, 2006) Les élèves en groupe développe des formes spontanées dactivités coopératives entre eux (Benoît Huet et Jacques Saury, nov 2008) grande variabilité et perpétuelle redéfinition de ces interactions 3

4 4

5

6 SUFFIT-IL DE « FAIRE TRAVAILLER LES ÉLÈVES EN GROUPES » POUR FAIRE ÉMERGER DES FORMES EFFICACES DE TRAVAIL? pour augmenter l efficacité du dispositif: favoriser la quantité et la variété des opportunités dinteractions relatives aux objets dapprentissage, pour les enseignants développer les capacités à identifier, orienter, guider, encourager, voire instrumenter par la mise à disposition des élèves doutils médiateurs, des formes subtiles dactivités coopératives dans le cadre dapprentissages collectifs, (tout en reconnaissant leur relative indétermination et leur contingence). 6

7 Pour la co-éducation, PRÉCISEZ… Rôles socio-participatifs… Contrats… Faire verbaliser la réussite et les raisons de la réussite Favoriser le caractère progressif, auto-déterminé du projet Instaurer un climat de classe où domine la maîtrise, Guider Aider à la connaissance de soi, Développer un sentiment de compétence 7

8 Et la mixité ? QUE VEUT DIRE : « GÉNÉRALISER LA MIXITÉ DANS LE CADRE DE LA CO-ÉDUCATION »?

9 Trois niveaux de réflexions 9 Des propositions Efficacité/ Equité/ co- éducation La mixité ce nest pas quune question de gestion de lhétérogénéité Les véritables pièges de la mixité scolaire Quelle activité réelle? Les stéréotypes ont la vie dure! Une piste: la co- éducation

10 LES « VÉRITABLES » PIÈGES DE LA MIXITÉ SCOLAIRE Un choix dAPSA discriminant Un traitement didactique discriminant Un curriculum caché bâti autour dune culture sportive plutôt masculine et/ou dune culture dexcellence scolaire Plus dinteractions des enseignants avec les garçons quavec les filles 10

11 STEREOTYPES Résultat détiquetage et dauto- étiquetage qui assigne certaines façons dêtre. SOCIETE: La femme soumise, patiente, douce: « sois belle et tais toi » et les pages roses pour les filles qui collectionnent les « barbies » En EPS: croire que les garçons sont plus forts en Rubgy et les filles plus fortes en Danse

12 STÉRÉOTYPES et GENRE CHEZ LES ÉLÈVES ET CHEZ LES ENSEIGNANTS 12 Avant la 6ème, la société, la famille, les médias ont appris aux filles à être dociles, obéissantes, belles, SECONDES et aux garçons à prendre des risques, être forts, être courageux, PREMIERS Il est prouvé que les F ont davantage moins confiance en elles que les G Nous avons appris le « Modèle de lharmonie naturelle » = La société tend naturellement à la justice et au bonheur lorsquelle respecte lordre naturel des choses conférant aux hommes et aux femmes des fonctions et des places différentes complémentarité des sexes comme une condition de lharmonie naturelle Chez les élèvesChez les enseignants * le concept de genre désigne une construction socio-culturelle associée au sexe

13 « SEXISME » Le fait de penser quun sexe est supérieur à un autre (par nature) SOCIETE : la théorie de linstinct maternel, la garde des enfants plus souvent confiée aux femmes, les tâches domestiques encore largement dévolues aux femmes La place et limage des femmes faite dans les médias En EPS : les enseignants seraient-ils « sexistes » quand ils sont moins exigeants avec les filles quavec les garçons? Les garçons qui ne passent pas la balle à une fille bien placée, parce quelle est une fille ?

14 « M OI J ' APPELLE CELA DES PLANTES VERTES QUI SONT SUR LE TERRAIN ET N ' OSENT PAS JOUER PARCE QU ' ELLES ONT PEUR DE LA PUISSANCE DES GARÇONS OU ALORS QU ' ELLES ESTIMENT QU ' ON NE VA PAS LEUR FAIRE LA PASSE » ( STAGE FPC BB- M IXITÉ JANVIER 2009) 1- Question: les profs femme, quand vous jouez avec certains hommes, est-ce que cela ne vous fait pas parfois peur? Cette question de peur est-elle légitime? 2-Hypothèse: vous êtes une fille de 4ème et vous navez jamais eu un ballon en rentrant sur un terrain depuis la 6 ème. Pensez-vous que vous allez avoir la balle? Ca sappelle de la résignation acquise! 14

15 Attention 3 pièges à la formule « généraliser la mixité dans le cadre de la co-éducation » P iège 1= Croire que la mixité entraîne de facto légalité Piège 2 : Penser quil suffit de faire des groupes mixtes pour répondre à la prescription Piège 3= Penser quil suffit de gérer lhétérogéneité sans prendre en compte cette question du genre et des stéréotypes

16 CEST PLUS COMPLIQUÉ QUE CELA… 16 Des garçons qui dominent Des filles sportives Des garçons en difficulté Des filles en difficulté Des garçons et des filles qui aiment des activités féminines et/ou masculines Un croisement du genre avec les aptitudes scolaires Un rapport au corps sexué soigneusement caché et tabou Nous mettons en jeu différents modèles déquité selon le contexte ElèvesProfesseurs

17 17 Equité comme égalité « naturelle » (les dons) On démixte parce que G et F, cest trop différent! Effet ségrégation Equité comme égalité de traitement On donne la même chose à tous ! Les mêmes groupes mixtes, les mêmes règles Effet caché de la « loi du plus fort » Equité comme égalité compensatoire On donne des avantages aux filles et des restrictions aux garçons Effet stigmatisation Effet sentiment dinjustice Equité comme égalité dans la qualité du développement On cherche à ce que chaque élève fasse « fleurir sa différence »? Mise en projet Tutorat mixte Émancipation/ genre

18 TROIS PROPOSITIONS POUR SEN SORTIR … 18 LECTURE LUCIDE DES CONTEXTES SEXUES Contenus attentionnels Accueillir et contrôler les informations sur les F, les G et leurs interactions GESTION et ANALYSE DES EMOTIONS Résonnance de lexpérience avec ses propres valeurs et son identité Analyser les tensions ou satisfactions-Questionner ses préjugés sexistes Travailler sur laltérité DEVELOPPEMENT dune ETHIQUE en ACTE Les gestes professionnels Vouloir & Intervenir sur le sexisme et Construire léquité

19 1/P RENDRE CONSCIENCE DU PROBLÈME Nos attentes, notre attention, perturbent cette prise de conscience (« on croit » que les élèves réussissent sans sapercevoir que ce sont les G et sportifs(e)) Faites des moyennes de classes (ex tableau résultats tirs BB Luc) en séparant G et F! Vidéos pour devenir lucide en décrivant ce que font les G et les F – pas de lecture en creux Vidéos pour réfléchir aux situations proposées du point de vue de léquité Référence à des incidents critiques liés à léquité 19

20 QUELQUES INCIDENTS CRITIQUES LIÉS À LÉQUITÉ SEXUÉE La situation ne précise pas les rôles de chacun: Les garçons prennent le pouvoir, les filles restent secondes la situation met en échec lun des 2 sexes La situation ninstalle pas de climat de confiance dans les relations mixtes (ex: contact mixte sans apprentissage) Lenseignant nintervient pas sur les insultes sexistes ou homophobes Lenseignant affiche ses préjugés sexistes La situation renforce les genres 20

21 2/ CONSTRUIRE DES FORMES DE PRATIQUES SCOLAIRES PRENANT EN COMPTE LA QUESTION DE LÉQUITÉ comme égalité dans la qualité du développement (Mise en projet collectif, tutorat, émancipation/ genre) 21 TOUTE SITUATION DEPS EST PORTEUSE DUN RISQUE DISCRIMINATOIRE

22 Emancipation, en SPORTS CO Redonner des « pouvoirs moteurs » aux filles ( adresse, force coordination, enchaînement, vitesse) échauffements et circuits avec répétitions Apprendre les règles- les tracés Apprendre à dribbler pour se sortir des situations délicates Apprendre le pied de pivot Apprendre à rentrer dans des duels. 22

23 NE PAS TRANSIGER SUR LES VALEURS DE CO-ÉDUCATION ET NÉGOCIER « mon rôle est que tout le monde samuse et apprenne, pas seulement les plus forts » « Que peut-on faire pour que ce soit possible? » « je vous propose de faire un essai de nouvelles règles » pour permettre à tous davoir la balle et à léquipe de progresser » Je vous propose de vous entraîner à deux au sein dune même équipe pour une évaluation commune 23

24 3/ A NALYSER SES PROPRES ÉMOTIONS Léchec des élèves renvoie pour nous à un « autre monde » de non sportif questionner son rapport à laltérité questionner son éthique éducative 24 UNE DOUBLE POSTURE DENSEIGNANT Attitude empathique: ils/elles peuvent avoir peur, ne pas avoir confiance en eux/ elles « on va chercher ensemble comment te faire réussir » Attitude exigeante: considérer quils/elles peuvent faire beaucoup plus que ce que je leur demande « je sais que tu peux faire bien mieux! »

25 E X DE SITUATION DE PRATIQUE ARTICLE B OUTITIE, C ONTET, F ALCO (CEDRE 2007) : 25 Volley-ball -6 ème Enjeux: contribution de leps à la démocratisation de laccès aux savoirs: accès pour tous aux techniques (des appuis solides et réactifs), aux rôles et statuts sociaux, aux rapports de force équitables Objet denseignement choisi: construire proritairement chez le pratiquanrt « la frappe haute dattaque » en privilégiant lexploration dun jeu direct en situation de duel Contexte de référence: 2 contre 2 dans un tournoi en équipes homogènes entre elles

26 Mises en jeu: 16 mises en jeu frappées du milieu du terrain (tennis) à raison de 2 consécutives par équipe Modalité de touche de balle: possibilité de bloquer puis lancer sur la première touche de balle (réception) puis 2 choix offerts au passeur-bloqueur: 1- « bloquer- passer » au partenaire à 2 mains en touche haute 2- » bloquer-lancer » au partenaire Règlement: On peut bloquer une fois par échange On ne peut pas renvoyer directement dans le camp adverse après un blocage On nenchaîne pas deux bloqués lancés consécutifs Comment gagne-ton? Double score, score 1 = score du match, score 2 = points sur frappe directe 26

27 DEUX VARIABLES JOUENT UN RÔLE PRÉPONDÉRANT : La manipulation du ballon construction progressive des références sur les trajectoires pour mieux coordonner les actions de déplacement et de frappe dans un équilibre à construire Le double score alternative: frapper en jeu direct pour marquer ou bloquer pour offrir une possibilité de marquer à un partenaire Possibilité de préciser les rôles: un serveur- attaquant et un libéro-passeur avec changement de rôles tous les 4 services 27


Télécharger ppt "EQUITÉ ET CO ÉDUCATION « GÉNÉRALISER LA MIXITÉ DANS LE CADRE DE LA CO-ÉDUCATION »? Kty Patinet- académie dAmiens 9 &10 février 2009 1."

Présentations similaires


Annonces Google