La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SUIVI EDUCATIF DE PROXIMITE Le 30 SEPTEMBRE 2011 Françoise MARQUEZ Diététicienne CHRU MONTPELLIER Diplôme universitaire 2010-2011 « éducation pour la santé

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SUIVI EDUCATIF DE PROXIMITE Le 30 SEPTEMBRE 2011 Françoise MARQUEZ Diététicienne CHRU MONTPELLIER Diplôme universitaire 2010-2011 « éducation pour la santé"— Transcription de la présentation:

1 SUIVI EDUCATIF DE PROXIMITE Le 30 SEPTEMBRE 2011 Françoise MARQUEZ Diététicienne CHRU MONTPELLIER Diplôme universitaire « éducation pour la santé du patient » Université Montpellier 1-UFR de médecine

2 SOMMAIRE Structure professionnelle Présentation de notre programme éducatif Problématique Étude des besoins des patients Apports du D.U. et des recherches bibliographiques Pistes daction Conclusion

3 Service de réadaptation cardiaque CHRU MONTPELLIER Équipe pluridisciplinaire( cardiologue, IDE, kinés, diet ). Patients athéromateux. 20 séances de réentraînement à leffort. 150 patients accueillis en 2010 : 60 ont suivi le programme déducation.

4 La partie éducation oBEP o4 ateliers: -Latelier Connaissance de la maladie, sensibilisation aux facteurs de risques -Latelier Diététique -Latelier Activité physique -Latelier Relaxation oJournée dédiée à la diététique (en collaboration avec le service des maladies métaboliques)

5 Suivi existant oUne lettre au médecin traitant. oUn appel téléphonique à 3 mois. oPossibilité de sinscrire au « club cœur et santé ».

6 PROBLEMATIQUE "Comment peut-on proposer un suivi éducatif de proximité à un patient athéromateux ayant débuté une éducation thérapeutique à l'hôpital ?"

7 « Faire de léducation pour la santé cest rendre le patient autonome, lui donner les clés pour améliorer sa santé, laider à identifier ses objectifs et laccompagner dans lapplication » Alain DECCACHE

8 Avis des patients Souhaiteriez-vous un suivi éducatif ? A 100 % ils ont répondu OUI. Si oui, sous quelles formes ? Avec des réunions près de chez eux.. Avec des coups de téléphone réguliers. Avec leur médecin généraliste ou leur cardiologue. Pourquoi pensez-vous avoir besoin de ce suivi ? Sentiment "d'être lâché trop vite ". Manque d'écoute de la part du médecin ou du cardiologue. Discours différents entre ce qui est dit dans les ateliers d'ETP et ce que disent leurs médecins (sentiment d'être perdu). Peur de ne pas tenir leurs objectifs, s'ils ne sont pas épaulés.

9 Apports du D.U.....(1) On a le « temps » La chronicité = médecine lente (Anne Lacroix). Notre action se situe précocement dans le parcours du patient = réévaluer nos messages. Le bon moment pour être éduquer ne se situe-t-il que pendant lhospitalisation ? (« lart de la ruse, Kaïros » J B Paturet) Jai appris à massagir.

10 Apports du D.U....(2) Une démarche éducative doit sadapter aux besoins du patient qui évoluent avec le temps et les circonstances de la vie. Notion de négociation et de renégociation (A Deccache) Notion de « tricotage » (B Sandrin- Berthon) Place au monde libéral.

11 Pistes daction interne en cours Création dun livret de suivi. Renforcer le suivi téléphonique. Annuaire des structures de proximité pratiquant de lETP.

12 Pistes daction interne en réflexion Réunir une fois par an tous les patients ayant débuté une ETP. Collaborer avec un médecin traitant dans lécriture de la lettre qui sera adressée à ses confrères. Travailler avec les services qui se situent en amont pendant la phase aigue.

13 Question (1) Et en ville sur qui peut-on compter ?

14 Les ressources extérieures à lhôpital (liste non exhaustive) o Médecin traitant. o Réseaux de santé. o Associations de patients. o Maisons de santé pluridisciplinaires. o Paramédicaux libéraux.

15 Daprès les recherches bibliographiques freins/leviers des ressources extérieures Freins Manque: -de formation -doutils -de temps Financement Manque de coordination Leviers Proximité Bonne connaissance du patient Motivation des professionnels impliqués Satisfactions des patients participants

16 Question (2) Comment créer un lien entre le monde hospitalier et le monde libéral ?

17 Des idées.... oCommuniquer sur ce que lon fait. oSavoir « prêter » son patient. oMutualiser et co-construire. oCréer ou renforcer des liens avec le monde libéral.

18 Les difficultés.... oMauvaise connaissance de ce que font les autres. oDifficulté à impliquer les médecins traitants. oComplexité à créer une relation entre lhôpital et la ville.

19 Conclusion oAnnée riche en enseignements et en rencontres. oProduction dun travail humble mais riche sur le plan professionnel et personnel. oEspoir darriver à créer des liens entre monde hospitalier et monde libéral.

20 Merci de votre attention...


Télécharger ppt "SUIVI EDUCATIF DE PROXIMITE Le 30 SEPTEMBRE 2011 Françoise MARQUEZ Diététicienne CHRU MONTPELLIER Diplôme universitaire 2010-2011 « éducation pour la santé"

Présentations similaires


Annonces Google