La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

BRONCHIOLITE DU NOURRISSON Questions Thérapeutiques : Place de la Kinésithérapie, des Bronchodilatateurs, des corticoïdes 25 Avril 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "BRONCHIOLITE DU NOURRISSON Questions Thérapeutiques : Place de la Kinésithérapie, des Bronchodilatateurs, des corticoïdes 25 Avril 2013."— Transcription de la présentation:

1 BRONCHIOLITE DU NOURRISSON Questions Thérapeutiques : Place de la Kinésithérapie, des Bronchodilatateurs, des corticoïdes 25 Avril 2013

2 Quelques rappels n Bronchiolite = ensemble des bronchopathies obstructives liées le plus souvent au VRS n Fréquent : cas par an~ n Touche le NRS (avant 2 ans), pic épidémique hivernal, Pb de santé publique n Formes graves et facteurs de risque n Récidives :20 à 60%, au-delà de 3 on parle dasthme du NRS n Déjà le consensus de 2000 reconnait un décalage entre létat des connaissances et celui de la pratique médicale.

3 Mesures thérapeutiques générales n Désostruction naso-pharyngée avant lalimentation n Fractionnement des repas n Couchage en proclive dorsal à 30° n Aération, chambre à 19° n Pas de tabac ou autre polluant domestique

4 Place des bronchodilatateurs n AUCUNE !! n Rien dans la littérature ne permet de retenir une indication dans le 1°épisode n MAIS….. Dans notre pratique quand les sibilants dominent, il me parait logique dessayer au cabinet une épreuve thérapeutique à la Ventoline.

5 Place des corticoïdes n AUCUNE…..vraiment aucune, par voie générale ou inhalée. n Nous sommes dans le 1° épisode. n Dans lasthme du NRS à linverse….

6 Place de la kiné La controverse n Lindication de la Kiné est basée sur la constatation de lamélioration clinique franche quelle entraine et repose sur un avis dexperts n Elle utilise des techniques recommandées par la conférence de consensus de Lyon de 1994 :DRP, Accélération du flux expiratoire, toux dirigée.

7 Fin 2012, la revue « Prescrire » publie une synthèse du réseau Cochrane portant sur 9 études : 5 études, 246 NRS, Kiné par percussions+vibrations+drainage postural 4 études, 645 NRS, Kiné par accélération du flux expiratoire Dans tous les cas,il sagit de NRS hospitalisés Aucune différence avec ou sans kiné sur la durée dhospitalisation(~13 jours)

8 Avis de tempête ! n Interview de B Fauroux(Hal Trousseau) « la France est le seul pays à pratiquer la kiné » n Plainte contre Prescrire du syndicat Nal des Masseurs –Kinesitherapeutes n Delacourt(Necker) rapporte létude de Gadjos (Hal Antoine Béclère) 500 NRS hospitalisés, aucune efficacité. n Maik Fetouh (responsable du Réseau bronchiolite Aquitaine) « le but de la méthode nest pas de guérir mais daméliorer la tolérance de lépisode »

9 « Jen passe et des meilleurs » n Il faut bien reconnaitre, quaucune étude na été pratiquée « en ville » sur lefficacité de la kiné. n HAS :absence de base scientifique solide n Pourrait-il sagir dune lutte dinfluence entre français (latins ) et anglo-saxons ?

10 EN CONCLUSION n Prescription Raisonnable,non systématique, en cas dencombrement manifeste, à réévaluer à chaque séance, par un kiné entrainé, sans négliger le rôle de surveillance n Pas de kiné si hospitalisé.

11


Télécharger ppt "BRONCHIOLITE DU NOURRISSON Questions Thérapeutiques : Place de la Kinésithérapie, des Bronchodilatateurs, des corticoïdes 25 Avril 2013."

Présentations similaires


Annonces Google