La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Troubles de la Personnalité Professeur Bernard GRANGER Faculté René Descartes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Troubles de la Personnalité Professeur Bernard GRANGER Faculté René Descartes."— Transcription de la présentation:

1 Troubles de la Personnalité Professeur Bernard GRANGER Faculté René Descartes

2 Historique Le tempérament Le tempérament Théâtre et littérature Théâtre et littérature La psychologie des facultés La psychologie des facultés La psychanalyse La psychanalyse La psychologie sociale La psychologie sociale Le comportementalisme Le comportementalisme Le cognitivisme Le cognitivisme

3 Classification du DSM-IV A : psychotiques : paranoïaque, schizoïde, schizotypique A : psychotiques : paranoïaque, schizoïde, schizotypique B : Spectaculaires : histrionique, borderline, narcissique, psychopathe B : Spectaculaires : histrionique, borderline, narcissique, psychopathe C : Anxieuses : évitante, dépendante, obsesionnelle C : Anxieuses : évitante, dépendante, obsesionnelle En attente : dépressive, à conduite déchec, passive-agressive En attente : dépressive, à conduite déchec, passive-agressive

4 Les tests de personnalité : Ils explorent, en général à laide de questionnaires, les caractéristiques psychologiques permanentes dun individu Ils explorent, en général à laide de questionnaires, les caractéristiques psychologiques permanentes dun individu

5 Le test du MMPI : minnesota multiphasic personality inventory 555 questions portant sur lexistence en général : habitudes, attitudes, jugements 555 questions portant sur lexistence en général : habitudes, attitudes, jugements Réponses par vrai ou faux Réponses par vrai ou faux Hs, D, Hy, Pd, MF, Pa, Pt, Sc, Ma, Si Hs, D, Hy, Pd, MF, Pa, Pt, Sc, Ma, Si Validité ?, L, F, K Validité ?, L, F, K

6 Profil MMPI : Psychotique

7 Profil MMPI : dépendante déprimée

8 Profil MMPI : Histrionique somatisation 1

9 Profil MMPI : Histrionique somatisation 2

10 Profil MMPI : Borderline

11 Test de personnalité : le NEO PI-R Ce test évalue toutes les personnalités, quelles soient normales ou pathologiques Ce test évalue toutes les personnalités, quelles soient normales ou pathologiques Les sujets répondent à un questionnaire comportant 240 questions à réponses graduées Les sujets répondent à un questionnaire comportant 240 questions à réponses graduées La passation se fait en 45 minutes La passation se fait en 45 minutes La correction est automatique et standardisée La correction est automatique et standardisée

12 Le NEO PI-R explore 5 dimensions : Ouverture aux expériences Ouverture aux expériences Conscience : contrôle et discipline Conscience : contrôle et discipline Extraversion : sociabilité, gaîté, vivacité Extraversion : sociabilité, gaîté, vivacité Agréabilité : confiance, sympathie Agréabilité : confiance, sympathie Neuroticisme : émotivité, anxiété, dépression Neuroticisme : émotivité, anxiété, dépression

13 Chaque dimension peut être red é compos é e en 6 facettes : O : ouverture aux rêveries, à lesthétique, aux sentiments, aux actions, aux idées, aux valeurs O : ouverture aux rêveries, à lesthétique, aux sentiments, aux actions, aux idées, aux valeurs C : compétence, ordre, sens du devoir, recherche de réussite, autodiscipline, délibération C : compétence, ordre, sens du devoir, recherche de réussite, autodiscipline, délibération E : chaleur, grégarité, assertivité, activité, recherche de sensations, émotions positives E : chaleur, grégarité, assertivité, activité, recherche de sensations, émotions positives

14 Facettes ( suite ) A : confiance, droiture, altruisme, compliance, modestie, sensibilité A : confiance, droiture, altruisme, compliance, modestie, sensibilité N : anxiété, colère-hostilité, dépression, timidité sociale, impulsivité, vulnérabilité N : anxiété, colère-hostilité, dépression, timidité sociale, impulsivité, vulnérabilité

15 TCI de Cloninger : Recherche de nouveauté Recherche de nouveauté Evitement de la menace Evitement de la menace Dépendance à la récompense Dépendance à la récompense Persistance devant ladversité Persistance devant ladversité Autodétermination Autodétermination Coopération Coopération Autotranscendance Autotranscendance

16 Approche cognitive : Stratégie Stratégie Gestion des émotions Gestion des émotions Style cognitif Style cognitif Vision de soi Vision de soi Vision des autres Vision des autres Croyances, conditionnelles et inconditionnelles. Croyances, conditionnelles et inconditionnelles.

17 Emotions : Identifier Identifier Supporter Supporter Moduler Moduler Valider Valider

18 Stratégies : Identifier Identifier Arguments pour et contre Arguments pour et contre Hiérarchiser Hiérarchiser Se donner des objectifs clairs Se donner des objectifs clairs Sexposer à une stratégie inverse Sexposer à une stratégie inverse

19 Croyances : Identifier Identifier Nuancer Nuancer Discuter Discuter Shabituer à une croyance alternative, Shabituer à une croyance alternative, Sexposer à une croyance inverse Sexposer à une croyance inverse

20 Evénements fondateurs : Identifier Identifier Exprimer Exprimer Revivre au cours dun jeu de rôle Revivre au cours dun jeu de rôle Modifier les significations des événements Modifier les significations des événements

21 Techniques utilisées en psychothérapie : Reformulation Reformulation Passage du concret à labstrait Passage du concret à labstrait Décentrement Décentrement Restructuration cognitive Restructuration cognitive Recours au passé Recours au passé Ici et maintenant Ici et maintenant Révélation sur soi Révélation sur soi Feed back, évaluation, prescription Feed back, évaluation, prescription

22 La personnalité histrionique Séduction Séduction Hyperexpression affective Hyperexpression affective Intelligence dispersée, distractible, imaginative Intelligence dispersée, distractible, imaginative Je suis admirable Je suis admirable Les autres sont là pour madmirer Les autres sont là pour madmirer Je tiens à être intéressant Je tiens à être intéressant

23 La personnalité obsessionnelle Perfectionnisme Perfectionnisme Contrôle des affects Contrôle des affects Intelligence précise, organisée, sans imagination Intelligence précise, organisée, sans imagination Je suis responsable, autonome Je suis responsable, autonome Irresponsables, incompétents Irresponsables, incompétents Le travail résout tous les problèmes ; les loisirs sont inutiles Le travail résout tous les problèmes ; les loisirs sont inutiles

24 La personnalité parano ï aque Combattre, se défendre Combattre, se défendre Tendu, vigilant, méfiant Tendu, vigilant, méfiant Incrédule, sceptique, méfiant Incrédule, sceptique, méfiant Je suis droit, pur, moral Je suis droit, pur, moral Les autres sont malicieux, intrusifs Les autres sont malicieux, intrusifs Je ne peux pas faire confiance ; il faut se méfier de ses amis Je ne peux pas faire confiance ; il faut se méfier de ses amis

25 La personnalité dépendante Chercher une protection Chercher une protection Peur, tristesse, ennui Peur, tristesse, ennui Naïveté Naïveté Je suis faible, incapable Je suis faible, incapable Forts, compétents Forts, compétents Pas de vagues ; je suis toujours daccord Pas de vagues ; je suis toujours daccord

26 La personnalité psychopathique Saffirmer de façon virile Saffirmer de façon virile Réprimer les émotions tendres et chaleureuse Réprimer les émotions tendres et chaleureuse Intelligence personnelle Intelligence personnelle Je suis fort Je suis fort Exploitables et faibles Exploitables et faibles Cest la loi de la jungle, tous les coups sont permis Cest la loi de la jungle, tous les coups sont permis

27 La personnalité borderline Impulsivité, demande daide, avidité affective Impulsivité, demande daide, avidité affective Angoisse et agressivité Angoisse et agressivité Pensée dichotomique Pensée dichotomique Je suis maudit Je suis maudit Les autres me sauveront Les autres me sauveront Je serai toujours seul Je serai toujours seul

28 La personnalité narcissique Etre admiré Etre admiré Insouciance, superficialité, fragilité Insouciance, superficialité, fragilité Fantasmes grandioses Fantasmes grandioses Je suis spécial Je suis spécial Admirateurs ou admirés ; jaloux Admirateurs ou admirés ; jaloux Je suis au-dessus des lois Je suis au-dessus des lois

29 La personnalité évitante Se dissimuler, éviter les contacts Se dissimuler, éviter les contacts Crainte du rejet, susceptibilité, envie, instabilité affective intériorisée Crainte du rejet, susceptibilité, envie, instabilité affective intériorisée Distractiblité, incertitude, imagination Distractiblité, incertitude, imagination Jennuie les autres, je suis nul Jennuie les autres, je suis nul Les autres me jugent et me rejettent Les autres me jugent et me rejettent Je me sens inférieur, je suis timide, les autres ne maiment pas Je me sens inférieur, je suis timide, les autres ne maiment pas

30 La personnalité schizo ï de Solitude, distance Solitude, distance Indifférence, sentiment dêtre à part Indifférence, sentiment dêtre à part Banalisation apparente, imagination intérieure Banalisation apparente, imagination intérieure Ma vie est incomplète et ennuyeuse Ma vie est incomplète et ennuyeuse Je suis indifférent aux autres Je suis indifférent aux autres Je suis souvent seul, incompris, différent Je suis souvent seul, incompris, différent

31 La personnalité schizotypique Excentrique, bizarre, anormal Excentrique, bizarre, anormal Affects inappropriés : colères, rires, émotions, engouements Affects inappropriés : colères, rires, émotions, engouements Pensée magique, états étranges, raisonnements émotionnels Pensée magique, états étranges, raisonnements émotionnels Je suis concerné par ce qui se passe Je suis concerné par ce qui se passe Il faut se méfier de tout Il faut se méfier de tout Rien narrive par hasard Rien narrive par hasard

32 Jeffrey Young et coll. Je réinvente ma vie Editions de lHomme, 1993 La thérapie des schémas De Boeck, 2005

33 Les besoins fondamentaux Sécurité Sécurité Stabilité, prédictabilité Stabilité, prédictabilité Amour, éducation attentive, attention Amour, éducation attentive, attention Acceptation, renforcement Acceptation, renforcement Empathie Empathie Limites réalistes Limites réalistes Validation des sentiments et des besoins Validation des sentiments et des besoins

34 18 schémas précoces inadaptés, 5 domaines Séparation et rejet ( abandon, méfiance) Séparation et rejet ( abandon, méfiance) Manque dautonomie et de performance Manque dautonomie et de performance Manque de limites ( droits exagérés ) Manque de limites ( droits exagérés ) Orientation vers les autres ( assujetissement ) Orientation vers les autres ( assujetissement ) Survigilance et inhibition ( surcontrôle, idéaux trop élevés ) Survigilance et inhibition ( surcontrôle, idéaux trop élevés )

35 Attitudes envers les schémas Soumission Soumission Évitement Évitement Compensation Compensation

36 Les modes Lenfant vulnérable Lenfant vulnérable Lenfant coléreux Lenfant coléreux Lenfant impulsif et indiscipliné Lenfant impulsif et indiscipliné Le protecteur détaché Le protecteur détaché Le compensateur Le compensateur Le parent punitif Le parent punitif Lenfant heureux Lenfant heureux Ladulte sain Ladulte sain

37 Les modes du borderline Le mode enfant abandonné Le mode enfant abandonné Le mode enfant coléreux et impulsif Le mode enfant coléreux et impulsif Le mode parent punitif Le mode parent punitif Le mode protecteur détaché Le mode protecteur détaché

38 Travail sur les modes Empathiser avec lenfant abandonné et le protéger Empathiser avec lenfant abandonné et le protéger Aider lenfant abandonné à donner et recevoir Aider lenfant abandonné à donner et recevoir Combattre et éliminer le parent punitif Combattre et éliminer le parent punitif Fixer des limites à lenfant coléreux et impulsif ; laider à exprimer ses émotions et ses besoins Fixer des limites à lenfant coléreux et impulsif ; laider à exprimer ses émotions et ses besoins Remplacer le protecteur détaché par un adulte sain Remplacer le protecteur détaché par un adulte sain

39 Techniques Établir un lien équilibré avec le patient Établir un lien équilibré avec le patient Identifier les modes Identifier les modes Travail sur les modes dans la vie courante ( enfant abandonné, enfant coléreux, parent punitif, protecteur détaché ) Travail sur les modes dans la vie courante ( enfant abandonné, enfant coléreux, parent punitif, protecteur détaché ) Établir une relation entre les modes et les problèmes actuels Établir une relation entre les modes et les problèmes actuels Accéder au mode par limagerie, accéder au passé ; jeux de rôles Accéder au mode par limagerie, accéder au passé ; jeux de rôles

40 CAS CLINIQUE N° 1 Monsieur Jérôme D., 48 ans, consulte en mars 2007 parce quil traverse des difficultés angoissantes. Dans son milieu professionnel il est volontiers susceptible, supporte mal les critiques et les contradictions. Il se considère comme spécial, supérieur aux autres. Il a limpression que les autres sont jaloux de lui. Il expose des projets grandioses que les autres ne comprennent pas ; il méprise leur avis. On lui reproche dexploiter les autres de façon égoïste, personnelle. Il en résulte des incompréhensions, des altercations. Il en a été de même avec sa compagne qui lui reproche dêtre indifférent, de ne pas partager ses soucis, dêtre exigeant : tout lui est dû. Elle la finalement quitté. Soucieux de sa belle apparence, désirant être admiré, JD fait beaucoup de sport, de la musculation. Il a consacré des sommes importantes à de multiples achats vestimentaires, costumes, cravates, chemises en soie, au point quil est dramatiquement endetté, interdit de chéquiers. Monsieur Jérôme D., 48 ans, consulte en mars 2007 parce quil traverse des difficultés angoissantes. Dans son milieu professionnel il est volontiers susceptible, supporte mal les critiques et les contradictions. Il se considère comme spécial, supérieur aux autres. Il a limpression que les autres sont jaloux de lui. Il expose des projets grandioses que les autres ne comprennent pas ; il méprise leur avis. On lui reproche dexploiter les autres de façon égoïste, personnelle. Il en résulte des incompréhensions, des altercations. Il en a été de même avec sa compagne qui lui reproche dêtre indifférent, de ne pas partager ses soucis, dêtre exigeant : tout lui est dû. Elle la finalement quitté. Soucieux de sa belle apparence, désirant être admiré, JD fait beaucoup de sport, de la musculation. Il a consacré des sommes importantes à de multiples achats vestimentaires, costumes, cravates, chemises en soie, au point quil est dramatiquement endetté, interdit de chéquiers. 1. Principaux symptômes de personnalité. 2.Quel est le trouble de la personnalité présenté par Jérôme D. ? 2.Quel est le trouble de la personnalité présenté par Jérôme D. ? 3. Quels sont les risques principaux ? 4. Quelle psychothérapie doit-on envisager ? Collège des Enseignants de Psychiatrie – Université Paris Descartes

41 1 - Quels sont les principaux symptômes de personnalité ?. Se considère comme supérieur, spécial : 2. Fait des projets grandioses : 2. Croit quon lenvie : 2. Manque dempathie, de sympathie : 2. Exploite les autres : 2. Cherche à être admiré : 2

42 2 - Quel est le diagnostic de personnalité ? Personnalité narcissique : 4 Personnalité narcissique : 4

43 Quels sont les risques ? Endettement, licenciement, désocialisation : 1 Endettement, licenciement, désocialisation : 1

44 4. Quel traitement envisagez-vous ? Psychothérapie cognitive et comportementale, qui consiste à partir des émotions et des comportements du patients pour mieux comprendre ses idées, ses croyances, ses motivations, afin de mieux en saisir lorigine, et de proposer des attitudes et des comportements alternatifs ; il doit comprendre lorigine de ces attitudes : 3 Psychothérapie cognitive et comportementale, qui consiste à partir des émotions et des comportements du patients pour mieux comprendre ses idées, ses croyances, ses motivations, afin de mieux en saisir lorigine, et de proposer des attitudes et des comportements alternatifs ; il doit comprendre lorigine de ces attitudes : 3

45 CAS CLINIQUE n° 2 Christine, 35 ans, employée de mairie, a souvent changé de compagnons au cours des dernières années, environ une fois par an depuis quatre ans. Malgré une grande demande affective, et beaucoup dadmiration au départ, avec une vie fusionnelle et intense, elle se trouve souvent déçue. Elle devient alors exigeante, coléreuse, multiple les menaces, fait parfois un geste suicidaire. Ses mouvements affectifs sont alors très exagérés, avec de grandes scènes, tour à tour agressives, amoureuses, culpabilisées, repentantes. Finalement, sentant que son ami va labandonner, elle rompt la première. Alors, elle traverse une période très dépressive, avec des comportements boulimiques, des gestes autoagressifs, des conduites masochistes ; elle va dans des boîtes de nuit, se laissant aller à des relations rapides et indignes delle. Ensuite, malheureuse, elle ne sait plus qui elle est, ne se reconnaît plus rentre dans une période austère, très dévalorisée, avec une sensation de vide et dennui. Christine, 35 ans, employée de mairie, a souvent changé de compagnons au cours des dernières années, environ une fois par an depuis quatre ans. Malgré une grande demande affective, et beaucoup dadmiration au départ, avec une vie fusionnelle et intense, elle se trouve souvent déçue. Elle devient alors exigeante, coléreuse, multiple les menaces, fait parfois un geste suicidaire. Ses mouvements affectifs sont alors très exagérés, avec de grandes scènes, tour à tour agressives, amoureuses, culpabilisées, repentantes. Finalement, sentant que son ami va labandonner, elle rompt la première. Alors, elle traverse une période très dépressive, avec des comportements boulimiques, des gestes autoagressifs, des conduites masochistes ; elle va dans des boîtes de nuit, se laissant aller à des relations rapides et indignes delle. Ensuite, malheureuse, elle ne sait plus qui elle est, ne se reconnaît plus rentre dans une période austère, très dévalorisée, avec une sensation de vide et dennui. 1. Quels sont les symptômes de personnalité ? 1. Quels sont les symptômes de personnalité ? 2. Quel est le diagnostic de personnalité ? 2. Quel est le diagnostic de personnalité ? 3. Quels sont les risques ? 3. Quels sont les risques ? 4. Quel est le meilleur traitement ? 4. Quel est le meilleur traitement ?

46 Quels sont les symptômes de personnalité ? Mode de relation interpersonnelles intenses et instables, avec positions extrèmes : 2 Mode de relation interpersonnelles intenses et instables, avec positions extrèmes : 2 Impulsivité : colères, addiction sexuelle, boulimie : 2 Impulsivité : colères, addiction sexuelle, boulimie : 2 Menaces, gestes suicidaires, autoagression : 2 Menaces, gestes suicidaires, autoagression : 2 Perturbation de lidentité : 2 Perturbation de lidentité : 2 Crainte de labandon : 2 Crainte de labandon : 2

47 Diagnostic de personnalité : Personnalit é borderline : 4 Personnalit é borderline : 4

48 Quels sont les risques ? Dépression, suicide : 1 : 1 Dépression, suicide : 1 : 1 Appauvrissement de la vie sentimentale et affective, renoncement, solitude : 1 Appauvrissement de la vie sentimentale et affective, renoncement, solitude : 1

49 Thérapeutique Traitement antidépresseur : 2 Traitement antidépresseur : 2 Thérapie cognitive et comportementale : 4 Thérapie cognitive et comportementale : 4 Il sagit didentifier, de supporter, de moduler, de valider les émotions qui sont confuses. Puis il faut travailler sur les croyances et les schémas cognitifs : schéma dabandon par lautre, schéma dexigence et de colère, schéma de détachement neutre, schéma dautopunition. Il sagit didentifier, de supporter, de moduler, de valider les émotions qui sont confuses. Puis il faut travailler sur les croyances et les schémas cognitifs : schéma dabandon par lautre, schéma dexigence et de colère, schéma de détachement neutre, schéma dautopunition. Il faut rechercher un psychotraumatisme dans lenfance. Il faut rechercher un psychotraumatisme dans lenfance.

50 CAS CLINIQUE N° 3 Monsieur Paul A., 50 ans, consulte pour un état dépressif. Chômeur, il vit dans un centre dhébergement. Sa personnalité montre les signes suivants. De tous temps, il se sent indifférent aux autres, il éprouve peu daffects, se lie difficilement. Il a peu damis, voit peu sa famille. Il a connu plusieurs femmes, avec lesquelles il a rompu parce quil sennuyait, quelles lencombraient. Il a travaillé dans différentes entreprises, en particulier commerciales. Il était sociable et actif, mais de façon assez mécanique et désaffectée. Ses activités de loisir ont été plutôt solitaires : jeux informatiques, mathématiques, astronomie. Dans chacun de ces domaines, il sest assez vite désinvesti, restant assez dilettante. Il est indifférent aux éloges et à la critique. Son expression est monotone, neutre. Son attitude passive, rêveuse. Monsieur Paul A., 50 ans, consulte pour un état dépressif. Chômeur, il vit dans un centre dhébergement. Sa personnalité montre les signes suivants. De tous temps, il se sent indifférent aux autres, il éprouve peu daffects, se lie difficilement. Il a peu damis, voit peu sa famille. Il a connu plusieurs femmes, avec lesquelles il a rompu parce quil sennuyait, quelles lencombraient. Il a travaillé dans différentes entreprises, en particulier commerciales. Il était sociable et actif, mais de façon assez mécanique et désaffectée. Ses activités de loisir ont été plutôt solitaires : jeux informatiques, mathématiques, astronomie. Dans chacun de ces domaines, il sest assez vite désinvesti, restant assez dilettante. Il est indifférent aux éloges et à la critique. Son expression est monotone, neutre. Son attitude passive, rêveuse. 1. Quels sont les symptômes de personnalité ? 1. Quels sont les symptômes de personnalité ? 2. Quel est le diagnostic de personnalité ? 2. Quel est le diagnostic de personnalité ? 3. Quels sont les risques ? 3. Quels sont les risques ? 4. Quelle est la meilleure thérapeutique ? 4. Quelle est la meilleure thérapeutique ?

51 1 Quels sont les symptômes de personnalité ? Ne recherche pas et napprécie pas les relations avec les autres : 2 Ne recherche pas et napprécie pas les relations avec les autres : 2 Présente un émoussement de laffectivité, expression froide, neutre, indifférente : 2 Présente un émoussement de laffectivité, expression froide, neutre, indifférente : 2 Préfère des activités solitaires : 2 Préfère des activités solitaires : 2 A peu damis : 2 A peu damis : 2 Est indifférent aux éloges et à la critique : 2 Est indifférent aux éloges et à la critique : 2

52 2. Diagnostic de personnalité. Trouble de la personnalité schizoïde : 2 Trouble de la personnalité schizoïde : 2

53 3. Quels sont les risques ? Dépression : 1 Dépression : 1 Désocialisation, marginalisation, misère : 1 Désocialisation, marginalisation, misère : 1

54 4 - Quelle psychothérapie semble indiquée ? Traitement antidépresseur : 2 Traitement antidépresseur : 2 Thérapie Cognitive et Comportementale : Le patient doit être amené à mieux ressentir ses affects, à mieux les exprimer, à les adapter aux autres, à constater que ses attitudes et ses sentiments ne sont pas si différents des autres. On amènera le patient à une thérapie daffirmation de soi avec entraînement à lhabileté sociale. Il devra réfléchir sur les conditions de son enfance, sur le goût quil a développé pour la solitude, sur les causes de cette attitude : 2 Thérapie Cognitive et Comportementale : Le patient doit être amené à mieux ressentir ses affects, à mieux les exprimer, à les adapter aux autres, à constater que ses attitudes et ses sentiments ne sont pas si différents des autres. On amènera le patient à une thérapie daffirmation de soi avec entraînement à lhabileté sociale. Il devra réfléchir sur les conditions de son enfance, sur le goût quil a développé pour la solitude, sur les causes de cette attitude : 2

55 CAS CLINIQUE N° 4 Monsieur Jean-Pierre H., 56 ans, est fonctionnaire. Il consulte parce quil a traversé des crises dopposition à sa hiérarchie qui ont amené son déplacement dans un nouveau poste. Il se reconnaît très susceptible, perçoit vite des attaques contre lui, supporte mal les critiques. Il est obsédé par linjustice. Quelques années auparavant, militant syndical, il avait attaqué en justice pour malversation lun des responsables. Débouté, il est resté rancunier, ne parle plus à ce personnage. Il est généralement assez froid et se confie peu. Plus récemment, il a contesté les travaux faits par une entreprise dans sa maison de campagne. Il redoute que sa compagne lui soit infidèle, lui fait des scènes à ce sujet. Monsieur Jean-Pierre H., 56 ans, est fonctionnaire. Il consulte parce quil a traversé des crises dopposition à sa hiérarchie qui ont amené son déplacement dans un nouveau poste. Il se reconnaît très susceptible, perçoit vite des attaques contre lui, supporte mal les critiques. Il est obsédé par linjustice. Quelques années auparavant, militant syndical, il avait attaqué en justice pour malversation lun des responsables. Débouté, il est resté rancunier, ne parle plus à ce personnage. Il est généralement assez froid et se confie peu. Plus récemment, il a contesté les travaux faits par une entreprise dans sa maison de campagne. Il redoute que sa compagne lui soit infidèle, lui fait des scènes à ce sujet. 1. Quels sont les principaux symptômes de personnalité ? 2.Quel trouble de la personnalité doit-on soupçonner ? 3. Quels sont les risques ? 4. Quelle psychothérapie doit-on envisager ? Collège des Enseignants de Psychiatrie – Université Paris Descartes

56 1. Les pricnipaux symptômes de personnalité. Susceptible : perçoit des attaques et contre attaque : 2 Susceptible : perçoit des attaques et contre attaque : 2 Est obsédé par linjustice, et recourt à la justice : 2 Est obsédé par linjustice, et recourt à la justice : 2 Est rancunier : 2 Est rancunier : 2 Ne se confie pas, exprime peu ses affects : 2 Ne se confie pas, exprime peu ses affects : 2 Jalousie : soupçonne sa compagne dinfidélité : 2 Jalousie : soupçonne sa compagne dinfidélité : 2

57 2- Quel trouble de la personnalité doit-on soupçonner ? 2- Quel trouble de la personnalité doit-on soupçonner ? Trouble de la Personnalité Paranoïaque : 4 Trouble de la Personnalité Paranoïaque : 4

58 3. Quels sont les risques ? Dépression : 1 Dépression : 1 Dégrdation du statut professionnel, isolement : 1 Dégrdation du statut professionnel, isolement : 1

59 4. Thérapeutique Psychothérapie cognitive et comportementale : le patient doit apprendre à mieux connaître et exprimer son affectivité et il doit travailler sur ses schémas cognitifs : peur dêtre dévalorisé, humilié, rejeté, nécessité de simposer aux autres. Il doit shabituer à la critique, relativiser lattitude des autres, revenir sur certains événements du passé. Il doit réfléchir sur les conséquences de ses comportements. Dune façon générale, thérapie daffirmation de soi et dnetraînement à lhabileté sociale : 2 Psychothérapie cognitive et comportementale : le patient doit apprendre à mieux connaître et exprimer son affectivité et il doit travailler sur ses schémas cognitifs : peur dêtre dévalorisé, humilié, rejeté, nécessité de simposer aux autres. Il doit shabituer à la critique, relativiser lattitude des autres, revenir sur certains événements du passé. Il doit réfléchir sur les conséquences de ses comportements. Dune façon générale, thérapie daffirmation de soi et dnetraînement à lhabileté sociale : 2

60 CAS CLINIQUE N° 5 Madame Josyane Q., 45 ans, consulte parce quelle traverse une crise difficile avec son mari qui menace de la quitter si elle nabandonne pas son travail. Cette agréable personne, élégante et jolie, extravertie, exprimant facilement des émotions rapides et superficielles, est vendeuse dans un magasin de luxe du quartier de la Madeleine à Paris. Très à laise dans ce petit monde élégant, elle y diffuse tous ses charmes, heureuse de plaire aux uns et aux autres, se faisant admirer, attirant lattention. Séduisant ses clients, facilement dupée par des hommes qui lui promettaient une existence aisée, elle a vécu plusieurs aventures, plus ou moins investies, que son époux a fini par soupçonner. Il en est résulté des scènes de ménage violentes et théâtrales, puis geste suicidaire bénin mais impulsif. A lexamen, la patiente explique mal ses gestes et sa situation, demeurant floue, imprécise, peu sincère. Madame Josyane Q., 45 ans, consulte parce quelle traverse une crise difficile avec son mari qui menace de la quitter si elle nabandonne pas son travail. Cette agréable personne, élégante et jolie, extravertie, exprimant facilement des émotions rapides et superficielles, est vendeuse dans un magasin de luxe du quartier de la Madeleine à Paris. Très à laise dans ce petit monde élégant, elle y diffuse tous ses charmes, heureuse de plaire aux uns et aux autres, se faisant admirer, attirant lattention. Séduisant ses clients, facilement dupée par des hommes qui lui promettaient une existence aisée, elle a vécu plusieurs aventures, plus ou moins investies, que son époux a fini par soupçonner. Il en est résulté des scènes de ménage violentes et théâtrales, puis geste suicidaire bénin mais impulsif. A lexamen, la patiente explique mal ses gestes et sa situation, demeurant floue, imprécise, peu sincère. 1. Quels sont les symptômes de personnalité ? 2. Quel trouble de la personnalité doit-on soupçonner ? 3. Quels sont les risques ? 4. Quelles thérapeutiques doit-on envisager ? Collège des Enseignants de Psychiatrie – Université Paris Descartes

61 1. Principaux sympômes de personnalité. Expression émotionnelle rapide, superficielle, changeante : 2 Expression émotionnelle rapide, superficielle, changeante : 2 Cherche à attirer lattention : 2 Cherche à attirer lattention : 2 Attitude de séduction sexuelle et provocante : 2 Attitude de séduction sexuelle et provocante : 2 Suggestibilité : 2 Suggestibilité : 2 Expression subjective, floue et imprécise ; manque de sincérité : 2 Expression subjective, floue et imprécise ; manque de sincérité : 2

62 2.Quel trouble de la personnalité doit-on soupçonner ? Trouble de la Personnalité Histrionique : 4 Trouble de la Personnalité Histrionique : 4

63 3. Quels sont les risques ? Dépression : 1 Dépression : 1 Divorce, existence instable, isolement : 1 Divorce, existence instable, isolement : 1

64 4 - Quelles thérapeutiques doit-on envisager ? Traitement antidépresseur : 2 Traitement antidépresseur : 2 Thérapie Cognitive et Comportementale : 2 Thérapie Cognitive et Comportementale : 2 Il sagit de mieux identifier les affects, et de les rattacher aux schémas cognitifs : désir de plaire, désir de saffirmer, de se faire admirer. Il faudra trouver des comportements alternatifs. Il sagit de mieux identifier les affects, et de les rattacher aux schémas cognitifs : désir de plaire, désir de saffirmer, de se faire admirer. Il faudra trouver des comportements alternatifs.

65 CAS CLINIQUE N° 6 Monsieur Christian C., 52 ans, est professeur de mathématiques dans un lycée. Il consulte parce quil éprouve de grandes difficultés à corriger les copies de ses élèves. Il y passe trop de temps, sattarde sur des détails, vérifier plusieurs fois. Il a peur davoir fait des erreurs. Il a le souci de la règle, de lhonnêteté. Il vit seul, ayant très peu damis, entretenant avec ses voisins des relations aimables mais distante. Il nenvisage pas de nouer la moindre relation sociale, ni sentimentale, nexprime pas de manque affectif. Il est curieux du domaine scientifique, se documente par internet, accumule des revues quil a du mal à ranger. Il narrive pas à jeter ses vêtements usagés. Il reconnaît mener une existence monotone et parfois ennuyeuse. Dans la discussion, il est aimable, très bien élevé, mais têtu, ergoteur, discutailleur, rentre dans les détails. Remet en question le traitement. Monsieur Christian C., 52 ans, est professeur de mathématiques dans un lycée. Il consulte parce quil éprouve de grandes difficultés à corriger les copies de ses élèves. Il y passe trop de temps, sattarde sur des détails, vérifier plusieurs fois. Il a peur davoir fait des erreurs. Il a le souci de la règle, de lhonnêteté. Il vit seul, ayant très peu damis, entretenant avec ses voisins des relations aimables mais distante. Il nenvisage pas de nouer la moindre relation sociale, ni sentimentale, nexprime pas de manque affectif. Il est curieux du domaine scientifique, se documente par internet, accumule des revues quil a du mal à ranger. Il narrive pas à jeter ses vêtements usagés. Il reconnaît mener une existence monotone et parfois ennuyeuse. Dans la discussion, il est aimable, très bien élevé, mais têtu, ergoteur, discutailleur, rentre dans les détails. Remet en question le traitement. 1 - Quels sont les symptômes de personnalité ? 2 - Quel trouble de la personnalité doit-on évoquer ? 3 - Quel traitement psychotrope peut-on envisager ? 4 - Quelle psychothérapie semble indiquée ?

66 Symptômes de personnalit é : Attache trop dimportance aux détails, perfectionniste, vérificateur : 2 Attache trop dimportance aux détails, perfectionniste, vérificateur : 2 Scrupuleux, attaché à la règle, à la morale : 2 Scrupuleux, attaché à la règle, à la morale : 2 Dévotion au travail, aux dépens de la vie sociale et amicale : 2 Dévotion au travail, aux dépens de la vie sociale et amicale : 2 Rétention des affects, expression froide : 2 Rétention des affects, expression froide : 2 A du mal à jeter les objets usagés : 2 A du mal à jeter les objets usagés : 2 Têtu, ergoteur, réticent : 2 Têtu, ergoteur, réticent : 2

67 Quelle est la personnalité ? Personnalité obsessionnelle compulsive : 4 Personnalité obsessionnelle compulsive : 4

68 Quel traitement psychotrope ? Quel traitement psychotrope ? Traitement antidépresseur : fluoxétine, paroxétine, sertraline, clomipramine, vinlafaxine : 2 Traitement antidépresseur : fluoxétine, paroxétine, sertraline, clomipramine, vinlafaxine : 2

69 Quelle psychothérapie ? Thérapie cognitive et comportementale : le patient doit recherche et identifier ses affects, mieux les exprimer et les partager. Il doit sexposer et shabituer à limperfection, sexposer à la fréquentation des autres, sobliger à des loisirs partagés : 2 Thérapie cognitive et comportementale : le patient doit recherche et identifier ses affects, mieux les exprimer et les partager. Il doit sexposer et shabituer à limperfection, sexposer à la fréquentation des autres, sobliger à des loisirs partagés : 2


Télécharger ppt "Troubles de la Personnalité Professeur Bernard GRANGER Faculté René Descartes."

Présentations similaires


Annonces Google