La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Quelle place pour lassistance sexuelle ? « Handicap et Sexualité » 40èmes journées de la So.R.N.-Est France, Dijon, les 29 et 30 mars 2012 Catherine Agthe.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Quelle place pour lassistance sexuelle ? « Handicap et Sexualité » 40èmes journées de la So.R.N.-Est France, Dijon, les 29 et 30 mars 2012 Catherine Agthe."— Transcription de la présentation:

1 Quelle place pour lassistance sexuelle ? « Handicap et Sexualité » 40èmes journées de la So.R.N.-Est France, Dijon, les 29 et 30 mars 2012 Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

2 Catherine Agthe Diserens Sexo-pédagogue spécialisée Formatrice pour adultes Présidente du SEHP SExualité et Handicaps Pluriels Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

3 Lorsque lon évoque la vie affective et sexuelle en lien avec les handicaps, on entend souvent : « La personne handicapée a droit à ses choix » « La personne handicapée doit pouvoir choisir » « Donnons-lui le choix ! » Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

4 « Le seul mauvais choix est labsence de choix » Amélie Nothomb Extrait de la Métaphysique des Tubes Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

5 Afin de pouvoir faire un choix, il faut : - disposer dune palette doffres adaptées - avoir accès à ces offres - être apte (ou être aidé) à comprendre les enjeux de ses choix - vivre dans un environnement propice à la réalisation de ses choix Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

6 Ce qui implique que « lon sen mêle » ! Qui… … permet que des offres existent (se créent) ? … décide que cest « le bon choix » et pour qui ? … se responsabilise pour faciliter le choix dune réponse, puis pour accompagner (permettre la réalisation de) la réponse choisie ? Le colloque Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

7 Après 50 ans de recherches et douvertures progressives, les personnes en situation de handicap (la plupart dentre elles vivant en structures daccueil) ont-elles : - le choix dexpérimenter les élans du cœur et les élans du corps, avec ou sans aide ? - avec quelles « prises de risques » (presquinévitables) pour les un-e-s et pour les autres ? Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

8 Veillons à ne pas faire damalgame entre les handicaps physiques, les handicaps sensoriels et les handicaps mentaux (cognitifs) : la vie affective et sexuelle ne sy joue pas de la même manière et un discours unilatéral dans ce sens, serait réducteur et peu respectueux de la personne. Même à handicap identique… les différences sont déjà très nombreuses ! Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

9 « L'histoire d'une vie s'inscrit dans le corps tout autant que dans le cerveau » Edna O'Brien Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

10 Lassistance sexuelle, une suppléance… Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

11 « Tout moyen dans la sexualité, y compris humain, compense les effets de la déficience. Jai récemment demandé à mon médecin sil était daccord, le moment venu, pour massommer de neuroleptiques. Afin de supprimer mon stress et tuer ma libido » M. René-Claude Lachal, directeur de recherche au CNRS, France, concerné par le handicap Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP Le manque

12 Dans les faits, chaque histoire de vie est singulière, et chaque recours éventuel à un-e assistant-e sexuel-le sera lui aussi singulier. Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

13 Dans la réflexion sur lassistance sexuelle, il s'agit de légitimer un certain plaisir ou le plaisir en tant que tel… … comme une composante fondamentale de l'humain, en dépit du handicap. L'assistance sexuelle Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

14 Lassistance sexuelle est une aide qui relève du bien-fondé de toute initiative socialement acceptable, visant à augmenter lautonomie sexuelle de la personne en situation de handicap, dans le respect de lidentité et de lorientation sexuelle de cette dernière… … grâce à une possibilité de vécus sensuels (et parfois sexuels) apaisants. Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

15 Lassistance sexuelle est une réponse, parmi tant dautres… … elle nest pas LA réponse, mais elle a sa place dans léventail des offres possibles. Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

16 Les demandes… Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

17 « Je suis un homme de 36 ans, handicapé par une tétraplégie depuis plusieurs années. Je cherche l'aide d'un assistant sexuel pour me permettre de vérifier si une éjaculation est possible dans mon cas, par la masturbation. Le médecin dit que non, mais certaines personnes avec mon handicap disent que oui. Pour des raisons personnelles, je souhaite vérifier cela avec un homme. J'ai vu dans un reportage télévisé consacré à ce sujet, quil serait bientôt possible dobtenir une aide dans ce domaine. Merci davance pour votre compréhension » Question posée sous pseudo sur le site du SEHP Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

18 « Cette femme et cet homme vivant avec une infirmité motrice cérébrale sévère, en cohabitation dans un foyer-handicap au bénéfice dune chambre commune adaptée, mont demandé de les assister afin quil leur soit enfin possible de partager certains contacts sexuels… car les soignant-e-s refusent ce rôle. Voire, en temps voulu, de les aider à expérimenter une pénétration » Monsieur J.A. physiothérapeute et assistant sexuel formé Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

19 « Je rêve de pouvoir sentir, encore avant de mourir, la peau nue dun homme nu contre la mienne. Il ne devra rien me faire… juste se coller contre moi assez longuement, pour que je puisse bien ressentir… » Madame F.M. couchée en permanence, dont le corps dysmorphique était très spastique (maladie dégénérative). Mme F.M. est maintenant décédée Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP La demande directe

20 « Chère Madame. Etant IMC (infirme moteur cérébral), assez lourdement handicapé et en fauteuil roulant électrique, je n'ai jamais pu trouver quelqu'un qui me fasse connaître certains plaisirs… J'ai cinquante quatre ans et je ne voudrais pas finir ma vie sans avoir connu ces joies offertes par les mains d'une femme qui ne me jugerait pas sur mon apparence. Si cela ne vous dérange pas, je souhaiterais que vous me donniez le nom dune assistante sexuelle à qui je pourrai exposer mes désirs. Encore merci pour nous tous, dans ces mêmes situations ! » Question posée sous pseudo sur le site du SEHP Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

21 Lassistance sexuelle, ses modalités, ses déclinaisons… Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

22 Le concept dassistance sexuelle a vu le jour dans les cultures anglo-germaniques. Cest lassistance dans sa définition première qui comprend lidée d«être avec, dêtre présent et daider concrètement» en mettant son corps en jeu dans la relation. Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

23 Lassistant-e sexuel-le va se constituer en un « tiers » de nature extra-ordinaire, accomplissant une prestation qui répond à des besoins spécifiques par des approches sensuelles et sexuelles nuancées. Il/elle prodigue un « soin de plaisir » Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

24 Linteraction qui se construit nécessite empathie, proximité, compréhension et confiance, et elle doit nettement se distinguer dune relation de séduction. Ceci ne veut pas dire que lon ne travaille pas avec ses affects (le pourrait-on ?) et que lon bloque son émotion au contact de lautre. Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

25 Lassistance sexuelle exige absolument : - une sélection spécifique et délibérée - une formation reconnue - une supervision et une formation continues Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

26 La préparation de la mise en présence des protagonistes est une construction : soigneuse circonstanciée individualisée suivie et évaluée Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

27 Dans lassistance sexuelle, la forme et la durée de la prestation sont fixes pour toutes et tous : - jamais moins dune heure daccueil - un tarif pré-établi, quels que soient les gestes proposés et prodigués (selon une liste précise et limitée) Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

28 Le statut de lassistant-e sexuel-le est garanti comme étant indépendant. Ces femmes et ces hommes exercent encore une autre activité professionnelle (condition sine qua non), car on ne peut pas vivre de la seule assistance sexuelle. Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

29 Au nom de notre éthique de responsabilité, la société se doit aussi doffrir des réponses concrètes à ces demandes intimes si légitimes. Au nom de cette même éthique, la société doit considérer que ces soins érotiques font également partie des normes de qualité de vie de la personne concernée. Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

30 Gamme des prestations en assistance sexuelle - préparation et intervention dans un climat intime chaleureux, pas moins dune heure - contacts de corps à corps - - désiré être vu nu- e par quelquun du sexe opposé, et également du même sexe si cest la demande - - recevoir des massages érotiques Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

31 - partager des jeux de sensualité, jeux de plumes, jeux sexuels, etc… - danser nu-e avec lautre, oser un strip-tease - être touché par des caresses et des tendresses sur tout le corps, y compris sur les fesses, le sexe et les seins - expérimenter les gestes de la masturbation Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

32 - être masturbé-e - vérifier et/ou reprendre confiance dans sa fonctionnalité - découvrir le para-orgasme Les pénétrations ne font pas doffice partie de la gamme des offres, mais selon la demande elles seront convenues de cas en cas et en fonction des limites intimes personnelles de chaque assistant-e sexuel-le Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

33 Les réalisations… Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

34 Répartition des assistances sexuelles réalisées (ou en cours) -55 % de personnes vivant avec un handicap physique -20% de celles vivant avec un handicap mental -20% de celles dont le handicap est psychique -5% de personnes âgées, vivant en établissement médico-sociaux Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

35 Réalisations non abouties et en attente - in fine crainte de lexpérience (expérimentation)? - indications préalables encore insuffisamment travaillées ? - distances géographiques ? - « distances » culturelles ? - manque dun lieu intime ? - difficultés financières ? - problèmes daccessibilité ? - manque dautonomie ? - autres… ? Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

36 Nous sommes satisfait-e-s de constater lesprit douverture et de collaboration manifesté de la part des services résidentiels romands. Bon nombre dentre eux ont demandé à être informés, et les Directions réfléchissent actuellement quant aux possibles modalités de mise en place pratique de cette suppléance qui relève de lintime de lintime. Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

37 Quelques limites constatées (non exhaustives): - Les femmes osent peu évoquer leurs désirs et elles sont moins reconnues en cela par leur entourage. - Les lieux daccueil à lassistance sexuelle restent insuffisants aussi bien à lintérieur quà lextérieur des structures de vie. - Des financements seraient à imaginer… pour celles et ceux qui ne disposent que de petits moyens. - Les professionnel-le-s de léducation et ses soins devraient être davantage sensibilisé-e-s par des formations, afin de mieux comprendre les besoins et les demandes des personnes en situation de handicap-s dans ces domaines sensibles. Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

38 La formation Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

39 Les spécificités des divers handicaps Typologies, connaissances des particularités, symptômes et leurs conséquences, capacités et limitations dans la sphère émotionnelle, intellectuelle, psychique, neurologique et fonctionnelle… en lien avec la sexualité Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

40 La sexualité et la sexologie Les variantes des expressions de la sexualité, les orientations, les pratiques, les fantasmes… … et savoir les transposer dans le contexte des handicaps Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

41 Approches corporelles : langage du corps et érotisme Observations du langage non-verbal, lecture des corps, connaissances et habiletés pratiques à gérer, gestuelles sexuelles Clarifier et verbaliser les intentions sur le plan relationnel, sensoriel, sensuel et sexuel Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

42 Aspects juridiques Les lois concernées, les responsabilités individuelles et collectives, lestimation des risques encourus, la prévention des abus sexuels Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

43 Aspects éthiques - Les limites déontologiques, sentir la juste dose verbale et physique - Clarification des attentes des bénéficiaires - Décryptage des demandes singulières, en les dissociant de ses propres projections - Gestion de la confidentialité des situations individuelles Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

44 Contextes institutionnels et rôle des tiers accompagnants - Connaissance des structures daccueil et leur culture interne. - Communication avec les professionnel-le-s de léducation et des soins, les thérapeutes, les tuteurs-trice-s, les parents, etc… - Aménagement du cadre et des modalités pratiques de lassistance sexuelle (discrétion, respect de lintimité, etc..) Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

45 Collaboration avec les médias Comment parler de lintime et de lindicible ? Apprendre à se dévoiler partiellement, pour faire avancer la cause ! Préparer des messages-clés, éviter les pièges dune parole trop libre, constituer un dossier dimages, etc… Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

46 « Dans la notion daccompagnement, nous voici au cœur dun problème éthique : la sexualité est bien un domaine privilégié de lhumanisation de lhomme pour lui-même et dans ses relations avec les autres » Marie-Odile Bruneau, prof. de philosophie à Rennes Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

47 « Nous appelons impossible, ce qui na jamais été tenté » Alexis de Tocqueville Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

48 SEHP Suisse SExualité Handicaps Pluriels - Expertises / Formations / Publications - Site avec questions-réponses anonymes - Petites annonces gratuites - Formation en assistance sexuelle Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

49 «Assistance sexuelle et Handicaps » Auteures : C.Agthe Diserens et F.Vatré Editions Chronique Sociale Collection Comprendre les Personnes, Lyon Nouvelle édition augmentée 2012 (première édition nov. 2006) Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP

50 « Au Risque du Désir » Dossier : assistance sexuelle Collectif dauteur-e-s suisses, français, allemands et belges, coordonné par C.Agthe Diserens (Suisse) et Y.Jeanne (France) Edition ERES RELIANCE, revue no29, France (sept. 2008) Réédition prévue pour 2013, sous forme dun livre Catherine Agthe Diserens / sexo-pédagogue spécialisée, formatrice pour adultes, présidente du SEHP


Télécharger ppt "Quelle place pour lassistance sexuelle ? « Handicap et Sexualité » 40èmes journées de la So.R.N.-Est France, Dijon, les 29 et 30 mars 2012 Catherine Agthe."

Présentations similaires


Annonces Google