La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Psychologie appliquée à la santé: les blessures et la mortalité OE6-NW180 Professeur T. Engels.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Psychologie appliquée à la santé: les blessures et la mortalité OE6-NW180 Professeur T. Engels."— Transcription de la présentation:

1 Psychologie appliquée à la santé: les blessures et la mortalité OE6-NW180 Professeur T. Engels

2 Psychologie appliquée à la santé Introduction, le stress et la santé à bord (9/5) La fatigue à bord (16/5) Les blessures, la morbidité (hospitalisation) et la mortalité (23/5) Préparation pour l'examen (30/5)

3 Contenu du cours Quelles sont les blessures les plus fréquentes? L'hospitalisation des marins La mortalité des marins

4 Les blessures Quelles sont les blessures les plus fréquentes?

5 Les blessures Sujet peu étudié! Étude internationale (Jensen et autres, 2004): International Surveillance of Seafarers' Health and Working Environment 6461 marins de 11 pays ont rempli, en attendant leur examen médical en 2001, un questionnaire concernant la santé et les blessures à bord Les pays: la Chine (549), le Danemark (784), le Royaume Uni (554), l'Indonésie (498), les Philippines (1500), la Pologne (302), la Russie (335), l'Afrique du sud (178), l'Espagne (699), l'Ukraine (390), la Croatie (158)

6 Les blessures Pendant leur dernier voyage, 9,1% des marins avaient au moins une blessure. Pour 4,3% la/les blessure(s) leur prévenaient de travailler pendant au moins une journée. 2% ne pouvaient travailler pendant 9 jours ou plus. L'incidence des blessures varient avec la nationalité:

7

8 Les blessures L'incidence des blessures est différent pour les officiers (1518) et les non-officiers (1826), pour les < 35 (1283) et les 35 (2093), pour le pont (1628), la machine (1312) et le service (859), et pour ceux qui reste plus (2610), ou moins (819), que 117 jours à bord

9

10 Les blessures Remarquablement, il n'y avait pas de différence entre navires dun des pays qui participaient dans létude (2128) et navires de « flags of convenience » (872), entre type de navire (tanker 1294 ou vraquier 2135), ni entre marins qui travaillaient jusqu'à 56 heures par semaine (1097), 57 à 70 heures par semaine (1072) ou plus que 71 heures par semaine (1260)

11 Les blessures Facteurs qui augmentent l'incidence des blessures: Santé médiocre ou mauvaise (216, versus 1991 en bonne santé) Sécurité médiocre ou mauvaise à bord (545, versus 1675 qui rapportent une bonne sécurité) Utilisation de protection (par exemple des gants et/ou un masque): jamais ou presque jamais (143, versus 2072 toujours ou presque toujours)

12

13 Conclusions de Jensen e.a. L'incidence des blessures à bord est élevé, surtout pour les Cadets Jeunes (< 35 ans) Mécaniciens Bien que le nombre d'heures de travail n'est dans cette étude ci pas lié à l'incidence des blessures, la santé, la sécurité et l'utilisation de protection le sont

14 Implications de Jensen e.a. La connaissance de l'incidence des blessures contribue à la prévention des accidents Il est possible de mesurer la sécurité à bord en utilisant des questionnaires concernant la sécurité et l'utilisation de protection L'importance des navires flags of convenience demeure d'être étudier

15 Hospitalisation des marins Quelles sont les causes les plus fréquents de morbidité et de mortalité chez les marins?

16 La santé à bord (cours 9) En terme de morbidité (raisons pour lesquelles on ni le plus souvent un certificat médical): hypertension, problème de coeur, diabète, asthme, dépendance d'alcool, psychose, problème de l'ouïe En terme de mortalité (raisons de mortalité les plus fréquents): le cancer de la foie et autre maladie lier à la consommation d'alcool, problèmes cardio- vasculaires, suicide, maladie à cause de matériaux toxiques et carcinogènes,... Infections: maladies sexuellement transmissibles (MST), hépatite A et B, tuberculose

17 Hospitalisation Étude danois (Hansen et autres, 2005): étude longitudinale de marins actives en 1995 ==> relation entre données concernant les hospitalisations et l'emploie maritime pour 8327 marins (7401 hommes et 926 femmes) à bord pour trois mois ou plus en 1995 et résidents permanent du Danemark

18 Hospitalisation Les hommes à bord ont une chance élevé d'être hospitaliser pour: Néoplasme (114 à 155) Maladies endocriniens (199 à 387) Gastrite (105 à 249) Problèmes du dos (112 à 379) Fractures ( ) Blessures et intoxication (105 à 126)

19 Hospitalisation Les femmes à bord ont une chance élevé d'être hospitaliser pour: Néoplasme (113 à 217) Maladies cardio-vasculaires (121 à 262) Gastrite (101 à 946) Fractures ( ) Blessures et intoxication (105 à 126) Intoxication aigue (166 à 563)

20 Hospitalisation Les cadets ont une chance élevé d'être hospitaliser pour: Néoplasme (vraquier, tanker) Maladies endocriniens (vraquier, tanker, ferry) Maladies digestives (ferry) Problèmes du dos (caboteur) Fractures (caboteur, ferry) Blessures et intoxication (caboteur, vraquier, tanker)

21 Hospitalisation Les officiers ont une chance élevé d'être hospitaliser pour: Maladies digestives (caboteur) Fractures (caboteur) Blessures et intoxication (caboteur)

22 Conclusions de Hansen e.a. Pour les marins la chance d'être hospitalisé est élevé, pour les hospitalisations à cause daccidents que pour les hospitalisations lier à la façon de vivre Le pourcentage d'hospitalisation est différent entre type de navire Les marins qui sont le plus souvent hospitaliser à cause d'accidents, ont plus de chances d'être hospitaliser à cause de leur façon de vie Peu de différence entre hommes et femmes

23 Implications de Hansen e.a. Interventions préventives pour les accidents et la façon de vivre Les différences à bord sont importants à en tenir compte pour ces interventions Apparemment, les femmes à bord sont un groupe vulnérable

24 La mortalité Est-ce que la navigation est un emploie dangereuse?

25

26 La mortalité La navigation est traditionnellement considérer un emploie très dangereux La mortalité était de 4 (en Norvège) à 24 fois (en Angleterre) la moyenne de la population active L'automatisation et les directives de sécurités ont changé profondément le travail à bord, mais aussi d'autres facettes du travail à bord ont changé (lesquelles?)

27 La mortalité Recherche de la mortalité lié au travail à bord chez les marins britanniques de 1976 à 2002 (Roberts et autres, 2005) 835 morts à bord ou à l'hôpital (pendant les 30 premier jour) dans le Registrar General for Shipping and Seamen 564 morts à cause d'accidents (176 accidents maritimes, 225 accidents pendant le travail, 163 accidents pendant les pauses), 55 suicide, 17 homicide, 14 intoxication d'alcool ou de drogue, 185 incertain (87 disparu, 91 noyé, 7 non- déterminés)

28 Evolution de la mortalité

29 Mortalité: causes et rangs PontMécanServiceTotal Accidents maritimes176 Échouages ou coulages Collission6309 Feu ou explosion Accidents de travail225 Asphyxie Tomber Se heurter Autre Accidents de pause163 Tomber en montant Tomber Autre

30 Mortalité: causes et rangs PontMécanServiceTotal Accidents564 Accidents maritimes Accidents de travail Accidents de pause Non-accidents86 Homicide Suicide Intoxication dalcool82414 Incertain185 Se noyer Disparu Autre2147 Total

31 Les conclusions de Roberts e.a. De 1996 à 2002, la mortalité à cause d'accidents à bord est 16 fois plus élevé que pour l'occupation moyenne (moyenne de la populatin active) Néanmoins, l'incidence d'accidents fatals à tomber de 65,5 ( ) à 15,0 ( ) L'incidence de suicide à diminué depuis 1995 (mais d'autres études contredisent cette conclusion) Les 225 accidents fatals pendant le travail prenaient place dans des conditions hasardeux à bord Presque le demi (!) des 163 accidents des pauses prenaient place pendant l'embarquement

32 Implications de Roberts e.a. La prévention d'accidents fatals à bord demande: Plus d'attention pour la sécurité des marins et le management Réduction des condition hasardeux Améliorer l'accès aux navires Ni le nombre, ni l'impact des accidents à bord des navires « flags of convenience » est connu, bien que la majorité des 1,2 million de marins travaillent à bord de ces navires

33 Références Jensen, O.C., Sorensen, J.F.L., Canals, M.L., Hu, Y.P., Nikolic, N., & Thomas, M. (2004). Incidence of self-reported occupational injurie in seafaring – an internatinal study. Occupational Medicine, 54, Hansen, H.L., Tüchsen, F., & Hannerz, H. (2005). Hospitalisations among seafarers on merchant ships. Occupational and Environmental Medicine, 62, Roberts, S.E., & Marlow, P.B. (2005). Traumatic work related mortality among seafarers employed in British merchant shipping, Occupational and Environmental Medicine, 62,


Télécharger ppt "Psychologie appliquée à la santé: les blessures et la mortalité OE6-NW180 Professeur T. Engels."

Présentations similaires


Annonces Google