La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Marketing sensoriel Virginie BORDENEUVE Vincent DELAVERGNE Amandine EGEA Aurélia GRIESSER 4ème année GP 2007-2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Marketing sensoriel Virginie BORDENEUVE Vincent DELAVERGNE Amandine EGEA Aurélia GRIESSER 4ème année GP 2007-2008."— Transcription de la présentation:

1 Le Marketing sensoriel Virginie BORDENEUVE Vincent DELAVERGNE Amandine EGEA Aurélia GRIESSER 4ème année GP

2 2 Le marketing sensoriel Permet de répondre à un besoin récent desthétique et de naturel. Laspect fonctionnel nest plus le premier critère dachat. Repose sur la valorisation des 5 sens. Fidélise la clientèle augmente les ventes. Généralisé depuis 2002.

3 3 PLAN I. Lorigine du marketing sensoriel II. La mise en place dune ambiance efficace III. Les limites du marketing sensoriel, effet de mode?

4 Lorigine du marketing sensoriel 1. Des contraintes commerciales plus fortes 2. Les nouvelles attentes des consommateurs 3. Linnovation technologique au service du marketing sensoriel Partie 1

5 5 Contraintes commerciales fortes Un accroissement de la concurrence Internationalisation des chaînes de distribution Des rénovations payantes Augmentation significative du CA après rénovations Problème : coût des travaux + coût du à la fermeture du magasin Lémergence du commerce électronique Augmentation constante du nombre dachats via le net Objectif : Attirer les clients pour quils se déplacent dans les magasins

6 66 Les nouvelles attentes des consommateurs De lachat UTILE : Analyse du besoin Comparaison avec la concurrence Analyse post achat Vers lAchat PLAISIR Changement des mentalités : Sensualité / plaisir Effet de mode / design

7 77 Innovations technologiques au service du marketing Création doriginalité / surprise / Emotions Ecran plasma 3D Diffuseurs de parfum localisés Affiches olfactives Caméras qui analysent la foule … Susciter lattention du consommateur Lui créer un souvenir

8 La mise en place dune ambiance efficace 1. Le sens primaire : la vue 2. Le sens ludique : louïe 3. Le sens délicat : le toucher 4. Le sens plaisir : le goût 5. Le sens développé : lodorat Partie 2

9 9 Le sens primaire : la vue Premier sens sollicité: détermine lintérêt que portera un client sur un produit. Aspect + Ambiance : attire le consommateur. Culture du « beau ».

10 10 Le sens ludique : louïe La force du marketing sonore : on ne peut se forcer à ne pas écouter Plusieurs objectifs : Identification sonore de la marque thème spécifique à chaque enseigne Chez N&D, appel à des valeurs communes : la relaxation, la détente, la Nature, les choses simples

11 11 Le sens ludique : louïe La puissance du concept est favorisée par la simplicité des moyens de diffusion : télévision, radio, Internet, téléphone Marché en explosion : de nombreuses agences spécialisées dans la création ou le renouvellement dambiance sonore Petit test

12 12 Toucher Toucher : permet de créer une familiarité avec le produit Toucher Toucher : renseigne sur les qualités et les fonctions du produit Formes et matières originales Différentes sensibilités Différentes sensibilités : Cutanée :de la poignée de la porte dentrée au clavier de saisie du code des CB Thermique : température dans les différentes parties du magasin Kinesthésique : le ressenti des mouvements quand on se déplace dans lespace Le sens délicat : le toucher

13 13 Le sens délicat : le toucher Nature & Découvertes: « Linteractivité » chez Nature & Découvertes: Produits en accès libre Objectif : le client doit pouvoir toucher, soupeser, voir comment ça marche

14 14 Le sens plaisir : le Goût Plus difficile à mettre en œuvre : « Chacun ses Goûts ! » Développement des produits alimentaires et non alimentaires. Développer une « stratégie pays » Chez Nature & Découverte Dégustation de Thé non vendu en magasin fidélise le client et associe cette saveur au Magasin.

15 15 Le sens développé : lodorat 10 millions de capteurs pour détecter près de 4000 parfums différents. Bonne odeur bonne impression fidélité. N&D: outil pour la flânerie et le bien-être.

16 Les limites du marketing sensoriel, effet de mode? 1. Les limites pour le consommateur 2. Les limites pour les marqueteurs Partie 3

17 17 Limites pour le consommateur Différences culturelles et émotionnelles Différences culturelles et émotionnelles Une multitude de mode de perceptions Comportement fragmenté et insaisissable Comportement fragmenté et insaisissable Difficulté à prédire les réactions des consommateurs Comportement réfractaire Comportement réfractaire Trop dartificePerte de lauthenticité du produit Révélateur dun monde superficiel Le consommateur ne doit pas se sentir berné

18 18 Limites pour les Marqueteurs Créer un point de vente convivial qui éveille les sens semble indispensable Analyse de la satisfaction des clients Gros investissement = produit plus cher ! Peu de retour scientifique sur limpact réel du marketing sensoriel « une odeur agréable diminue la perception du temps passé dans le magasin ».

19 19 Conclusion Le concept : lachat est un plaisir améliorer le quotidien du consommateur Garder son sens critique : nous sommes tous vulnérables face à nos sens Manipulation ? Conditionnement ?


Télécharger ppt "Le Marketing sensoriel Virginie BORDENEUVE Vincent DELAVERGNE Amandine EGEA Aurélia GRIESSER 4ème année GP 2007-2008."

Présentations similaires


Annonces Google