La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

BAV et Syncopes DCEM 2. Anatomie des voies de conduction.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "BAV et Syncopes DCEM 2. Anatomie des voies de conduction."— Transcription de la présentation:

1 BAV et Syncopes DCEM 2

2 Anatomie des voies de conduction

3

4

5

6 Blocs de branche Pour le diagnostic, nécessité dune conduction à partir de loreillette, dun retard de la déflection intrinsèque et des modifications spécifiques du QRS. BBD. Aspect rsr en V1. Durée de QRS >0.12, Di > 0.08 BBG disparition de londe Q en V5, V6 HBAG: déviation axiale de QRS entre – 30° et – 90° avec aspect qR en D1, VL. HBPG: déviation axiale de QRS au delà de 110°. Biblocs: BBD + HBAG ou HBPG

7 Bloc de branche droit

8 Bloc de branche gauche

9 Hemibloc antérieur gauche

10 Hemibloc postérieur gauche

11 Biblocs de branche

12 Bloc auriculo-ventriculaire Interruption ou ralentissement de la conduction de linflux entre les oreillettes et les ventricules. BAV aigus ou chroniques. BAV congénital ou acquis. Siège du BAV. Degré du BAV.

13 Nosologie BAV aigus, régressant avec la maladie causale. – médicaments. – infarctus du myocarde. – maladies inflammatoires ou infectieuses. BAV chroniques – permanents – paroxystiques.

14 Étiologie BAV congénital associé ou non à une cardiopathie congénitale ou à une maladie immunitaire chez la mère. BAV acquis. –Fibro-dégénérescence (Lenègre, Lev). –Maladies de surcharge (sarcoïdose, hémochromatose,amylose). –Endocardite –Traumatisme (chirurgie) –SPA, myopathies (Steinert), anomalies génétiques.

15 Degré des BAV 1er degré: simple ralentissement: PR > 0,20s.Toutes les ondes P sont conduites. 2nd degré: certaines ondes P sont conduites, dautres sont bloquées. – Mobitz 1 ou périodes de Luciani-Wenckebach –Mobitz 2 –Bloc 2/1 –Bloc de haut degré 3 éme degré. Aucune activité nest conduite: dissociation auriculo-ventriculaire

16 BAV du premier degré

17 BAV du 2éme degré

18

19 BAV complet

20 BAV complet paroxystique

21 Siège du BAV Bloc supra-hisien ou nodal,de bon pronostic. Bloc intra-hisien ou tronculaire. Bloc infra-hisien ou trifasciculaire

22

23 Exploration électro-physiologique

24 BAV supra-hisien

25 BAV intra-hisien

26 BAV infra-hisien

27

28 Syncopes Perte de conscience totale, transitoire, spontanément résolutive, responsable dune perte du tonus postural mais sans paralysie résiduelle, à début et à fin rapide avec retour à une conscience normale. Elle est en rapport avec une ischémie cérébrale globale et passagère. A différencier des lipothymies, vertiges, autres PC (comitialité, coma), drop attacks, chutes mécaniques du sujet âgé.

29 Approche initiale INTERROGATOIRE minutieux voire policier –Âge et antécédents personnels et familiaux –Nombre et fréquence des syncopes –Circonstances de survenue –Existence de prodromes –Durée –Existence de signes post-critiques –Symptômes associés –Traitements Examen clinique complet (cardiologique et neurologique). TA debout, compression sinus. ECG

30 Causes les plus fréquentes de syncope Cardiaques –Rythmologiques: BAV, pause sinusale, TV –Hémodynamiques : Rao, CMO Non cardiaques – Réflexes: Vasoplégie, miction, déglutition –Hypotension orthostatique Autres: Alcool, drogues, médicaments.

31 Causes moins fréquentes Cardiaques –Rythmologiques: TSV, QT long, TV idiopathique, infarctus du myocarde. –Non rythmologiques : EP, HTAP, Dissection aortique, myxome de loreillette,Tamponnade Non cardiaques –Réflexes. Toux, défécation, maladie du sinus –Vasculaire : vol sous clavier

32 Syncopes dorigine cardiaque Origine cardiaque rarement évidente. Syncope en relation avec leffort : RAo (pendant), CMO (après). Dg clinique et échographique. Caractère positionnel: Hypotension orthostatique, (myxome de lOG) Découverte post syncope dune tachycardie ou dune bradycardie: valeur variable.

33 Syncopes dorigine non cardiaque Evolue en 3 phases. –Préictale: impression de malaise avec sueurs, hypersialorrhée, baillements, gêne épigastrique,nausées et parfois vomissements. –Ictale : syncope de brève durée avec parfois perte durines. Rarement durée prolongée. –Postictale marquée par une asthénie et une obnubilation pouvant persister plusieurs heures Circonstances de survenue stéréotypées: atmosphère chaude, période post-prandiale ou jeûne, fatigue, émotion, douleur. Syncope vaso - vagale

34 Syncopes dorigine non cardiaque Hypotension orthostatique: passage en orthostatisme après un décubitus prolongé. Syncope mictionnelle nocturne. Recherche étiologie. Prise TA couchée et debout. Hypersensibilité sino – carotidienne : forme vaso-dépressive et cardio- dépressive. Ictus laryngé: toux syncopale.

35 Syncopes atypiques ECG Enregistrement de longue durée : Holter Test dinclinaison. Exploration électrophysiologique: His, stimulation électrophysiologique.

36

37 Pause sinusale


Télécharger ppt "BAV et Syncopes DCEM 2. Anatomie des voies de conduction."

Présentations similaires


Annonces Google