La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ECG anormal, troubles du rythme. Arythmies très fréquentes en réadaptation cardiaque Arythmies très fréquentes en réadaptation cardiaque Au repos ou à

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ECG anormal, troubles du rythme. Arythmies très fréquentes en réadaptation cardiaque Arythmies très fréquentes en réadaptation cardiaque Au repos ou à"— Transcription de la présentation:

1 ECG anormal, troubles du rythme

2 Arythmies très fréquentes en réadaptation cardiaque Arythmies très fréquentes en réadaptation cardiaque Au repos ou à leffort Au repos ou à leffort Suspectées au pouls,confirmées à la télémétrie ou sur ECG Suspectées au pouls,confirmées à la télémétrie ou sur ECG Intêret du holter et de lEE Intêret du holter et de lEE

3 4 attitudes possibles 1) Poursuite de la séance normalement 1) Poursuite de la séance normalement 2) Réadaptation prudent et avis médical non urgent 2) Réadaptation prudent et avis médical non urgent 3) Arrêt de la réadaptation et avis médical rapide 3) Arrêt de la réadaptation et avis médical rapide 4) Urgence vitale 4) Urgence vitale

4 Tachycardie sinusale Reflexe en cas de stress et anxiété Reflexe en cas de stress et anxiété Secondaire à atropine, cathécolamines, caféine, alcool, nicotine, hormones thyroidiennes Secondaire à atropine, cathécolamines, caféine, alcool, nicotine, hormones thyroidiennes Fièvre, anémie, hyperthyroidie, hypotension, etat de choc Fièvre, anémie, hyperthyroidie, hypotension, etat de choc

5

6 Bradycardie sinusale Physiologique pendant le sommeil et chez les sportifs Physiologique pendant le sommeil et chez les sportifs Pathologique chez les porteurs dun RAO, en postinfarctus, hypoxie, hypothyroidie, HTIC, toxiques (antiarythmiques, antidepresseurs, digitaliques Pathologique chez les porteurs dun RAO, en postinfarctus, hypoxie, hypothyroidie, HTIC, toxiques (antiarythmiques, antidepresseurs, digitaliques

7

8 Arythmie respiratoire sinusale Variation denviron 15% de la FC pendant la respiration Variation denviron 15% de la FC pendant la respiration Inspiration : augmentation du retour veineux Inspiration : augmentation du retour veineux Expiration: augmentation de la pression artérielle, diminution de la FC Expiration: augmentation de la pression artérielle, diminution de la FC Physiologique chez les adolescents, après une activité physique, chez le sportif Physiologique chez les adolescents, après une activité physique, chez le sportif

9

10 I/ HYPERTROPHIE

11 1) Hypertrophie auriculaire=anomalie de londe P - hypertrophie auriculaire droite amplitude0,25mV en DII, DIII, aVF et V1 amplitude0,25mV en DII, DIII, aVF et V1 causes: cœur pulmonaire chronique, HTAP, embolie pulmonaire, malformations congénitales, valvulopathie pulmonaire ou tricuspide causes: cœur pulmonaire chronique, HTAP, embolie pulmonaire, malformations congénitales, valvulopathie pulmonaire ou tricuspide

12

13

14 - hypertrophie auriculaire gauche - hypertrophie auriculaire gauche durée de P>110ms en DI et DII avec double sommet durée de P>110ms en DI et DII avec double sommet causes: valvulopathie mitrale, cardiomyopathies, valvulopathie aortique causes: valvulopathie mitrale, cardiomyopathies, valvulopathie aortique - hypertrophie biauriculaire - hypertrophie biauriculaire

15

16 2) Hypertrophie ventriculaire - HVD liée à une surcharge en pression ou en volume du VD - HVD liée à une surcharge en pression ou en volume du VD axe vertical ou droit axe vertical ou droit grand R en V1 et S en V5 grand R en V1 et S en V5 tr de la repolarisation tr de la repolarisation

17

18 - HVG - HVG axe gauche axe gauche QRS élargi jusquà 110ms voire BBG QRS élargi jusquà 110ms voire BBG Ondes R de grande amplitude en DI, aVL et en V4-V6 Ondes R de grande amplitude en DI, aVL et en V4-V6 Ondes S profondes en V1-V3 Ondes S profondes en V1-V3 Indice de sokolow-Lyon >3,5mV Indice de sokolow-Lyon >3,5mV Troubles de la repolarisation : onde T négative et sous décalage de ST Troubles de la repolarisation : onde T négative et sous décalage de ST

19

20 II/ TROUBLES DE LA CONDUCTION, BLOCS 1

21 1) Intra-auriculaire= bloc sinoauriculaire (BSA) liée à une anomalie de la conduction de lexcitation du nœud sinusal vers le myocarde auriculaire liée à une anomalie de la conduction de lexcitation du nœud sinusal vers le myocarde auriculaire - BSA 1 er degré : simple retard de la conduction de lexcitation du nœud sinusal vers loreillette, non visible sur ECG de surface - BSA 1 er degré : simple retard de la conduction de lexcitation du nœud sinusal vers loreillette, non visible sur ECG de surface

22 - bloc sinoauriculaire du 2 ème degré: - bloc sinoauriculaire du 2 ème degré: Type Wenckebach: retard progressif de la conduction de lexcitation entre le nœud sinusal et oreillette allant jusquà labsence complète dactivité cardiaque: Type Wenckebach: retard progressif de la conduction de lexcitation entre le nœud sinusal et oreillette allant jusquà labsence complète dactivité cardiaque: Type Mobliz: interruption intermittente de la conduction sinoauriculaire avec perte dune ou plusieurs actions cardiaques

23 - bloc sino-auriculaire du 3 ème degré: interruption complète de la conduction sino-auriculaire - bloc sino-auriculaire du 3 ème degré: interruption complète de la conduction sino-auriculaire

24 2) Blocs auriculo-ventriculaires Troubles de la conduction de lexcitation entre loreillette et le ventricule. Soit au niveau du NAV, soit au niveau du faisceau de His, soit au niveau des branches de Tawara Etiologies: dégéneratives, ischémiques, médicamenteuses ou chirurgicales, congénitales

25 BAV 1 er dégré Conduction régulière des oreillettes vers les ventricules avec un allongement du temps PQ>200ms Conduction régulière des oreillettes vers les ventricules avec un allongement du temps PQ>200ms

26

27 BAV 2 ème degré Type Luciani Wenckebach: Type Luciani Wenckebach: Allongement progressif du temps PQ jusquà perte de la conduction (manque un QRS)

28

29 Type moblitz 2: Type moblitz 2: Blocage périodique complet de la conduction AV Une onde P sur 2 ou sur 3 est conduite

30

31

32 BAV 3 ème degré ou complet Interruption complète de la conduction auriculo-ventriculaire, Interruption complète de la conduction auriculo-ventriculaire, Dissociation auriculo-ventriculaire Dissociation auriculo-ventriculaire Mise en jeu dun centre dautomatisme secondaire Mise en jeu dun centre dautomatisme secondaire

33

34 3) Bloc de branche Trouble de la conduction de lexcitation intraventriculaire par ralentissement ou interruption de la conduction au sein dune des branches de Tawara Trouble de la conduction de lexcitation intraventriculaire par ralentissement ou interruption de la conduction au sein dune des branches de Tawara Bloc de branche gauche complet: Bloc de branche gauche complet: Interruption complète sur la branche gauche. Dépolarisation par la branche droite. Toujours PATHOLOGIQUE. Interruption complète sur la branche gauche. Dépolarisation par la branche droite. Toujours PATHOLOGIQUE.

35 Aspect ECG BBG complet: QRS élargi QRS élargi Axe gauche Axe gauche Grandes ondes S dans les précordiales droites Grandes ondes S dans les précordiales droites Aspect rR en V5-V6 Aspect rR en V5-V6

36 BBGcomplet

37 Bloc de branche gauche incomplet: Bloc de branche gauche incomplet: Retard sur le branche gauche Hémibloc antérieur gauche: Hémibloc antérieur gauche: le + fréquent le + fréquent axe hypergauche axe hypergauche QRS< 100ms QRS< 100ms

38

39 BBGi

40 Hémibloc postérieur gauche: rare Hémibloc postérieur gauche: rare axe droit ou hyperdroit axe droit ou hyperdroit Bloc de branche droit complet Bloc de branche droit complet 5-6% des plus de 70ans 5-6% des plus de 70ans QRS >120ms QRS >120ms Aspect rSR en V1-V3 Aspect rSR en V1-V3 Tr de la repolarisation Tr de la repolarisation

41 BBD complet

42

43 BBD incomplet: BBD incomplet: même aspect rSR mais QRS <120ms même aspect rSR mais QRS <120ms pas de tr de la repolarisation pas de tr de la repolarisation

44

45 III/ Troubles du rythme

46 1 ) Les extrasystoles. A/ GENERALITES Définition: contraction cardiaque prématurée secondaire à une activation électrique ectopique ne naissant pas du nœud sinusal Définition: contraction cardiaque prématurée secondaire à une activation électrique ectopique ne naissant pas du nœud sinusal Couplage: d° de prématurité de lES fonction de lintervalle la séparant du complexe sinusal précedent Couplage: d° de prématurité de lES fonction de lintervalle la séparant du complexe sinusal précedent Cycle post extrasystolique Cycle post extrasystolique Sur cœur sain ou compliquant une cardiopathie Sur cœur sain ou compliquant une cardiopathie

47 Classif selon fréquence et groupement Classif selon fréquence et groupement bigeminisme, trigéminisme bigeminisme, trigéminisme doublet, triplet doublet, triplet

48 B/ ES atriales Existence dune onde P, prématurée par rapport au cycle de base Existence dune onde P, prématurée par rapport au cycle de base Morphologie de londe P qui est differente de celle des ondes sinusales Morphologie de londe P qui est differente de celle des ondes sinusales Durée de PR0,12s Durée de PR0,12s Aspect du QRS identique au QRS de base Aspect du QRS identique au QRS de base

49

50 C/ ES jonctionnelles Complexe QRS prématuré de même aspect que QRS de base Complexe QRS prématuré de même aspect que QRS de base Absence donde P ou onde P rétrograde Absence donde P ou onde P rétrograde

51 D/ ES ventriculaires Complexe QRS prématuré et élargi (>0,12s), différent des complexes QRS de base Complexe QRS prématuré et élargi (>0,12s), différent des complexes QRS de base Absence donde P avant le QRS Absence donde P avant le QRS Aspect ESV variable en fonction de la prématurité et de son origine Aspect ESV variable en fonction de la prématurité et de son origine ESV monomorphes ou polymorphes ESV monomorphes ou polymorphes

52 Critères de gravité des ESV: Critères de gravité des ESV: - non ECG: altération de la FE, anévrysme ventriculaire, antécedents de TV ou FV, ischémie résiduelle importante ou événement instable récent, oubli de ttt - non ECG: altération de la FE, anévrysme ventriculaire, antécedents de TV ou FV, ischémie résiduelle importante ou événement instable récent, oubli de ttt - ECG : majoré à leffort, polymorphes, répétitives, couplage court - ECG : majoré à leffort, polymorphes, répétitives, couplage court - potentiels tardifs +, stimulation ventriculaire programmée + - potentiels tardifs +, stimulation ventriculaire programmée + - froid, hypersympathicotonie - froid, hypersympathicotonie

53

54

55 Traitement Traitement Antiarythmiques Antiarythmiques Ttt des facteurs favorisants Ttt des facteurs favorisants

56 2) Fibrillation atriale A/ Définition Activité desynchronisée de lensemble des myocytes atriaux. Activité desynchronisée de lensemble des myocytes atriaux. Activité ininterrompue, rapide et irrégulière Activité ininterrompue, rapide et irrégulière Inefficacité hémodynamique complète au niveau atrial Inefficacité hémodynamique complète au niveau atrial Mécanismes: nombreux microcircuits prématurés Mécanismes: nombreux microcircuits prématurés

57 B/ Etiologies - Valvulopathie mitrale surtout post rhumatismale - Valvulopathie mitrale surtout post rhumatismale - Cardiomyopathies dilatées - Cardiomyopathies dilatées - Hyperthyroidie - Hyperthyroidie - Cardiomyopathies hypertrophiques primitives ou cardiopathie de surcharge - Cardiomyopathies hypertrophiques primitives ou cardiopathie de surcharge - Cardiopathies aigûes: IDM, péricardite, myocardite - Cardiopathies aigûes: IDM, péricardite, myocardite

58 C/ ECG trémulation permanente de la ligne isoélectrique trémulation permanente de la ligne isoélectrique fréquence auriculaire à /min fréquence auriculaire à /min conduction via NAV qui sert de fitre conduction via NAV qui sert de fitre rythme ventriculaire irrégulier avec QRS fin entre 40 et 240/min rythme ventriculaire irrégulier avec QRS fin entre 40 et 240/min

59 Conséquences en réeducation: Conséquences en réeducation: Difficultés de lutilisation du pouls Capacité fonctionnelle moindre Seuil de dyspnée D2 plus vite atteint Pb de la cadence ventriculaire Traitement: contrôle de la FC, anticoagulant ou régularisation (médicaments ou CEE), ttt antiarythmique au long cours

60

61

62 D/ retentissement hémodynamique+++ E/ complications - thromboemboliques - thromboemboliques - insuffisance cardiaque - insuffisance cardiaque - prééxitation ventriculaire - prééxitation ventriculaire

63 3) Flutter atrial et tachycardie atriale A/ Définition Tachycardie supraventriculaire de haute fréquence ( ), régulière et monomorphe avec une réponse ventriculaire variable selon capacité du NAV Flutter=macroréentrée

64 B/ ECG du flutter Aspect en toit dusine de lactivité atriale dans les dérivations inférieures Aspect en toit dusine de lactivité atriale dans les dérivations inférieures Conduction AV souvent 2/1 soit cadence ventriculaire régulière à 150/min Conduction AV souvent 2/1 soit cadence ventriculaire régulière à 150/min QRS fins QRS fins Attention aux conductions variables et 1/1

65

66 C/ ECG de la tachycardie atriale Activité atriale ectopique: onde P daspect variable selon origine Activité atriale ectopique: onde P daspect variable selon origine Retour à la ligne isoélectrique entre les ondes P (flutter) Retour à la ligne isoélectrique entre les ondes P (flutter) Conduction AV et aspect QRS idem flutter Conduction AV et aspect QRS idem flutter

67 4) Tachycardie jonctionnelle A/ Définition Naissance de la tachycardie au niveau de la jonction AV. Mécanisme de reentrée intranodale le +svt Existence de 2 voies de conduction avec vitesses et périodes refractaires différentes Faisceau de Kent: pont musculaire entre loreillette et la ventricule.

68

69 B/ ECG dune tachycardie intranodale fréquence ventriculaire régulière et rapide fréquence ventriculaire régulière et rapide QRS fins QRS fins ondes P rétrogrades négatives en DII, DIII et aVF ondes P rétrogrades négatives en DII, DIII et aVF ECG percritique normal ECG percritique normal

70

71 C/ Tachycardie paroxystique avec voie accessoire idem idem ECG percritique: ECG percritique: préexitation ventriculaire ou syndrome de Wolff-Parkinson-White préexitation ventriculaire ou syndrome de Wolff-Parkinson-White - élargissement du QRS (>0,12s) onde Delta - élargissement du QRS (>0,12s) onde Delta - espace PR court - espace PR court - tr de la repolarisation - tr de la repolarisation

72

73 5) Troubles du rythme ventriculaire A/ Tachycardie ventriculaire QRS large, fréquence > 110/min QRS large, fréquence > 110/min + de 3 complexes + de 3 complexes dissociation atrioventriculaire dissociation atrioventriculaire complexes de captures ou de fusion complexes de captures ou de fusion morphologie du QRS morphologie du QRS

74

75 B/ Rythme idioventriculaire acceleré (RIVA) Tachycardie ventriculaire benigne Tachycardie ventriculaire benigne Foyer ectopique au sein du ventricule Foyer ectopique au sein du ventricule Rythme vers 100/min Rythme vers 100/min Dissociation AV Dissociation AV

76

77 C/ Fibrillation ventriculaire Tachyarythmie ventriculaire de haute fréquence vers 350/min liée à de nb circuits de reentrées Responsable dun arrêt cardiaque Sur cardiopathie dans 80% des cas Ligne de base ondulante, complexes QRS non identifiables

78

79 D/ Flutter ventriculaire Tachycardie ventriculaire avec FC élevée vers 250 à 350/min Pas de segment ST identifiable

80

81 E/ Torsades de pointe Tachycardie ventriculaire polymorphe avec ondulation de la morphologie du QRS autour de la ligne isoélectrique (axe et amplitude changeant) Autoterminante, qqf FV

82

83 ECG et stimulateur cardiaque Stimulations visibles sur ECG Stimulations visibles sur ECG Penser à régler le mode stimulé sur les télémetries Penser à régler le mode stimulé sur les télémetries Aspect élargi des QRS stimulés normal Aspect élargi des QRS stimulés normal

84


Télécharger ppt "ECG anormal, troubles du rythme. Arythmies très fréquentes en réadaptation cardiaque Arythmies très fréquentes en réadaptation cardiaque Au repos ou à"

Présentations similaires


Annonces Google