La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Immunologie et maladies inflammatoires du SNc Professeur Pierre LABAUGE CHU de Montpellier Fédération Régionale des Neurologues Samedi.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Immunologie et maladies inflammatoires du SNc Professeur Pierre LABAUGE CHU de Montpellier Fédération Régionale des Neurologues Samedi."— Transcription de la présentation:

1 Immunologie et maladies inflammatoires du SNc Professeur Pierre LABAUGE CHU de Montpellier Fédération Régionale des Neurologues Samedi 24 Septembre 2011 Nîmes

2 Plus de 300 essais thérapeutiques en cours dans la SEP

3 Une nouvelle ère: les AC monoclonaux

4 Endothelial Cells VLA4 Leukocyte Tissue Lumen of blood vessel VCAM VLA4 Leukocyte Tissue Lumen of blood vessel Chemoattractant Signal VCAM Endothelial cells natalizumab Chemoattractant Signal Endothelial Cells Natalizumab, anti VLA4

5

6 Physiopathologie

7 Etats des lieux: natalizumab n 2 études à 2 ans: 2005 –Affirm –Sentinel n Résultats –Diminution de 60 % le risque de poussées –Diminution de 60 % le nombre de lésions Gado +

8 NATALIZUMAB: ETUDE AFFIRM

9 Etats des lieux n AMM: Avril 2007 n Etude de suivi: TYGRIS / TYSEDMUS n Traités: malades –300 mg / mois Perfusion

10 Etats des lieux Effets secondaires:Effets secondaires: Allergie (1ère et 2ème perfusion) Allergie (1ère et 2ème perfusion) Fréquence: 0,8 % Fréquence: 0,8 %

11 Etats des lieux Anticorps: 6 % permanents Corrélation: -Allergies -Poussées

12 Etats des lieux Effets secondaires:Effets secondaires: Allergie (1ère et 2ème perfusion) Allergie (1ère et 2ème perfusion) Risque cutané: 2 malades ?. Risque cutané: 2 malades ?. Perturbation du bilan hépatique Perturbation du bilan hépatique LEMP: 133 cas au total (1/1000) LEMP: 133 cas au total (1/1000)

13 Incidence de la LEMP Nombre de perfusions et immunosuppresseurs préalablse

14 Séroconversion 2%/an Incidence de la LEMP Nombre de perfusions et immunosuppresseurs préalable Status JC virus

15 Quel stratégie pour réduire le risque de LEMP ? Sérologies JC virus :populations à risque ?. Surveillance IRM plus fréquente après 2 ans de traitement Drug holiday ?

16 Quels patients ?. Indications:Indications: Patients traités Patients traités 1 poussée dans lannée1 poussée dans lannée 1 nouvelle lésion ou prise de Gado1 nouvelle lésion ou prise de Gado Patients naïfsPatients naïfs 2 poussées dans lannée2 poussées dans lannée 1 nouvelle lésion1 nouvelle lésion

17 Quel Bilan ?. Avant Traitement:Avant Traitement: NFS, bilan hépatiqueNFS, bilan hépatique Typage lymphocytaireTypage lymphocytaire Radiographie de thoraxRadiographie de thorax IDRIDR IRM < 6 moisIRM < 6 mois Sous Traitement (Tygris):Sous Traitement (Tygris): NFS mensuelleNFS mensuelle Examen dermatologique / 6 moisExamen dermatologique / 6 mois IRM à 1 anIRM à 1 an

18 Fingolimod (FTY720): Actions sur les lymphocytes au niveau des organes lymphoïdes 1. Brinkmann et al. Am J Transplant 2004;4: SNC: Système Nerveux Central; S1P: Sphingosine-1-Phosphate Blocage Ly T système lymphoïde fingolimod Organe Lymphoïde SangSang Lymphe Efferente

19 Nouveaux immunosuppresseurs: FTY720

20

21 FTY720

22 Modalités dadministration nBilan ophtalmologique, biologique et sérologie varicelle n1ère administration en hospitalisation de jour: fréquence cardiaque risque de diminution de la fréquence cardiaque / 1ère administration) nBilan biologique régulier Diminution du taux de lymphocytes (séquestrés dans les ganglions lymphatiques) 20-30% de la valeur initial Principalement les lymphocytes naïves (jamais en contact avec un agent infectieux)

23 Cladribine: Résultats IRM Variation du volume lésionnel en T2 (% médian) P<0,001P=0,025 NS P =0,03

24 Cladribine : Résultats IRM 85% 81% 68% 92% P<0.001 P<0.05 % de patients avec lésions actives en T1 P<0.001

25 nDonnée defficacité à long terme des « anciens » traitements nNouvelles thérapie émergentes: ANTICORPS MONOCLONAUX: ALEMTUZUMAB, RITUXIMAB, OCRELIZUMAB, DACLIZUMAB, anti-BAFFANTICORPS MONOCLONAUX: ALEMTUZUMAB, RITUXIMAB, OCRELIZUMAB, DACLIZUMAB, anti-BAFF IMMUNOMODULATEURS par voie orale: FUMADERM, TERIFLUNOMIDE, ANTIBAFFIMMUNOMODULATEURS par voie orale: FUMADERM, TERIFLUNOMIDE, ANTIBAFF nNouveaux traitements symptomatiques: –NERISPIRDINE, FAMPRIDINEFA SATIVEX

26 Daclizumab

27

28

29

30

31 X

32 CELLULES SOUCHES Transplanted neural precursor cells enter the brain and repair the myelin damage Nature 2003

33 Traitements n 1 ère ligne –Immunomodulateurs n Interféron n Copaxone n 2 ème ligne –Natalizumab –FTY 720 n 3 ème ligne –Immunosupresseurs n Imurel, cellcept n Novantrone, Endoxan n Place des nouveaux TT en cours de protocole

34 Neuromyélite de DEVIC n Défini par Eugène DEVIC (1894) n Neuropathie optique bilatérale n Paraplégie massive

35 Clinique n NORB + atteinte médullaire –Clinique n NORB / Atteinte médullaire isolée –NORB: bilatérale –Atteinte médullaire: myélite transverse

36 Critères neuroradiologiques n IRM cérébrale –Normale –Atteinte SNC n IRM médullaire –Atteinte à type de myélite transverse –Plus de 3 vertèbres de haut

37

38 Traitements n Traitements: –Poussée: n Solumédrol 1 g / jour 3 ou 5 jours n Relai PO –Si échec n EP n Endoxan n MTX n TT de fond –Imurel –Mabtera

39 Autres traitements

40 ADEM

41 46 ans Début: 30 ans Atteintes récurrentes TC Cortico S (A-C / D-E)


Télécharger ppt "Immunologie et maladies inflammatoires du SNc Professeur Pierre LABAUGE CHU de Montpellier Fédération Régionale des Neurologues Samedi."

Présentations similaires


Annonces Google