La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME TC1 CREPS AQUITAINE J BOURGEOIS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME TC1 CREPS AQUITAINE J BOURGEOIS."— Transcription de la présentation:

1 LE FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME TC1 CREPS AQUITAINE J BOURGEOIS

2 LA PHYSIOLOGIE QU EST-CE QUE C EST ? Pour analyser le fonctionnement prodigieusement complexe du corps humain, plusieurs modèles sont possibles :

3 Le modèle vitaliste qui prône l existence dune force ou d une énergie vitale, indépendante de mécanismes physiques ou chimiques et dont dépendraient toutes les actions organiques. Homéopathie Médecines orientales Acupuncture Yoga Sophrologie

4 Le modèle mécaniste qui depuis Descartes ramène tous les phénomènes aussi complexes soient-ils à des mécanismes physiques ou chimiques élémentaires. Médecine Entraînement moderne Médicaments moderne GénétiqueEnergétique Diététique

5 La méthode analytique découle du modèle mécaniste cartésien: le chercheur, comme l éducateur, afin de mieux connaître un phénomène, le décompose en éléments simples, permettant une appréhension plus aisée.

6 Lapproche systémique, au XXème siècle, en réaction au modèle analytique, part du principe que la connaissance descriptive très poussée de certains organes ne suffit pas pour expliquer le fonctionnement de l ensemble du corps. Elle cherche à relier les éléments, à étudier leurs interactions pour comprendre le système dans son ensemble

7 Autrefois pour comprendre les mystères de la complexité, on recherchait les unités les plus simples qui permettaient de lexpliquer: la cellule, la molécule, latome, les particules élémentaires. Aujourdhui par rapport à la société ou la nature, cest nous qui sommes ces particules. Notre regard doit nous porter sur les systèmes qui nous englobent. Les rôles sont inversés, cest la cellule qui observe au macroscope lorganisme qui labrite UN OUTIL POUR COMPRENDRE

8 au XXème siècle, la théorie mécaniste la emporté avec l avènement des sciences : sciences humaines, sciences biologiques par exemple. La biologie est la science qui traite de toutes les manifestations de la vie : elle englobe lanatomie, la physiologie, la botanique, la zoologie, la génétique, lécologie, etc. La physiologie est donc une branche de la biologie: c est la science qui étudie le fonctionnement des êtres vivants. Elle se découpe elle-même en branches (physiologie médicale, physiologie du sport)

9 LA PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE Cest la science qui décrit et explique les modifications des changements fonctionnels survenant avant, pendant et après un exercice ou après un entraînement

10 Les sciences : un détour pour agir LA PHYSIOLOGIE A QUOI CA SERT? Les savoirs issus de la physiologie de l effort peuvent être une ressource pour l éducateur sportif Ils proposent, à partir d une situation ou un problème rencontré sur le terrain, un modèle possible d explication Ils constituent dès lors « un détour pour agir » Laction : une situation de questionnement

11 L ORGANISME HUMAIN QU EST-CE QUE C EST ? AC EST UN SYSTEME OUVERT O2 ALIMENTS H2O INFORMATIONS CO2 DECHETS W + Q FEED-BACK

12 BC EST UN SYSTEME DYNAMIQUE Le flux des entrées et des sorties est continu de la naissance à la mort. Il permet à lorganisme de lutter contre sa dégradation permanente Il varie en fonction de lenvironnement (informations, alimentation, chaleur, altitude, etc), du niveau dactivité et de fonctionnement de l organisme (travail intensif, émotivité, stress, sommeil) On parle d état stable quand les entrées compensent les sorties

13 L organisme est en déséquilibre de flux lorsque au cours dun effort par exemple, les entrées ne compensent plus les sorties l apport en O2 est insuffisant par rapport à la demande liée à l intensité de l effort l action devient impossible car liée à une somme d informations que l organisme ne peut plus « traiter »

14 CC EST UN SYSTEME QUI DISPOSE D UN FAIBLE DEGRE DE LIBERTE Un effort violent de quelques secondes suffit à épuiser les réserves énergétiques du muscle, qui doit reconstituer ses réserves au cours de l effort... Il ne peut fonctionner qu entre des limites de température très strictes: 35° à 42°C. Quand on sait qu un effort intense fait monter la température du corps à 40°… Il ne peut fonctionner plus de trois minutes sans O2 L effort modifie l acidité du milieu cellulaire et sanguin, le muscle ne peut fonctionner si le pH est inférieur à 6,4 (le pH normal est de 7,4). Or cette acidose survient dès la 20ème seconde pour des efforts intenses et prolongés! L organisme est très sensible à une baisse ou une hausse de pression artérielle, qui se répercutent sur le fonctionnement général (fatigue, maux de tête, digestion) Un des problèmes majeurs sera pour l organisme du sportif de lutter contre ces facteurs limitants en modifiant sa structure et son fonctionnement

15 LA NOTION D HOMEOSTASIE, OU QUAND L ORGANISME RENCONTRE SES LIMITES AU COURS DE L EFFORT Lhoméostasie est la tendance de lorganisme à maintenir constantes des valeurs ne séloignant pas de la normale, par exemple: Il doit maintenir une température comprise entre 35°C et 40°C Les cellules musculaires ne peuvent plus se contracter si le (l acidité ) pH devient inférieur à 6,4 La pression artérielle doit être comprise entre 7 et 13 mm Hg pour assurer un approvisionnement correct des cellules en O2 Le taux de sucre dans le sang (glycémie) doit être constant 1g/l de sang toute baisse de la glycémie entraînant un disfonctionnement de l organisme (vertige, syncope, mort) L exercice physique perturbe l homéostasie ce qui entraîne la fatigue puis l arrêt de l activité

16 LES REACTIONS DE L ORGANISME A L EFFORT L exercice physique, comme toute situation d apprentissage d ailleurs, peut être assimilé à un stress pour l organisme Des réactions immédiates à l effort permettent à l organisme de maintenir une homéostasie compatible avec la poursuite de l activité (FC, sudation, hyperventilation) Ces réactions sont d autant plus aigues que le pratiquant est peu ou mal entraîné. Ce sont les réactions immédiates à l effort ou réactions aigues. Les stimulations régulières aux stress liés à l exercice conduisent à des modifications différentes des précédentes: l organisme s adapte en modifiant sa structure et sont fonctionnement. Ce sont les réactions chroniques à l effort ou effets de l entraînement (hypertrophie musculaire, augmentation du volume du cœur, etc..) On peut dire qu en repoussant les limites de la fatigabilité, en luttant mieux contre les perturbations homéostasiques à des intensités d effort de plus en plus grandes, l entraînement augmente le degré de liberté de l organisme

17 LA CELLULE UN ORGANISME VIVANT Toutes les cellules de l organisme sont issues de la même cellule Elles partagent toutes des caractéristiques communes: –Elles sont toutes composées d une membrane, d un noyau, d un cytoplasme –Elles se multiplient –Elles se nourrissent –Elles produisent des déchets et de la matière –Elles produisent du travail et du mouvement –Elles perçoivent et produisent des informations –Elles vieillissent et elles meurent Au cours de la croissance (fœtus), certaines cellules vont développer une de ces caractéristiques et se spécialiser. Certaines deviennent des cellules nerveuses(neurones), d autres des fibres musculaires, des cellules épithéliales, des cellules conjonctives, des cellules sanguines, des cellules endocrines,etc En se spécialisant, les cellules se regroupent pour former des tissus.Il y a quatre tissus dans l organisme: –Le tissu musculaire –Le tissu conjonctif –Le tissu épithélial –Le tissu nerveux

18 Les tissus peuvent se regrouper pour former des organes: par exemple le muscle est constitué de tissu musculaire, de tissu nerveux, de tissu épithélial et de tissu conjonctif Enfin les organes se groupent pour constituer des systèmes assurant les grandes fonctions de l organisme organes cellules tissus Système nerveuxSysteme cardio-vasculaire Système musculaire Système respiratoire

19 LORGANISME, UNE SOCIETE DE CELLULES Lorganisme peut ainsi être comparé à une société de cellules Toutes les cellules comme des individus dune société, respirent, produisent du travail, se nourissent, se reproduisent et meurent... Elles se groupent comme le font les membres dune société qui sont spécialisés dans un service spécifique utile à la société: production, transformation de matière, stockage de matière, distribution de matière, production et communication dinformation, etc… Comme dans toute société complexe, très développée et organisée, tout disfonctionnement dun groupe de cellules entraîne le disfonctionnement de tout lorganisme Les systèmes fonctionnent en synergie pour maintenir constantes les conditions idéales de fonctionnement de chaque cellule c a d une homéostasie convenable


Télécharger ppt "LE FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME TC1 CREPS AQUITAINE J BOURGEOIS."

Présentations similaires


Annonces Google