La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

© Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. www.isabelleheroux.com Pédagogie instrumentale : renouveler les pratiques à laide de la psychologie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "© Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. www.isabelleheroux.com Pédagogie instrumentale : renouveler les pratiques à laide de la psychologie."— Transcription de la présentation:

1 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Pédagogie instrumentale : renouveler les pratiques à laide de la psychologie cognitive

2 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Plan de latelier Introduction Enseignement instrumental Influence de la psychologie dans lenseignement Psychologie cognitive Quest-ce que la psychologie cognitive? Pourquoi la psychologie cognitive? Comprendre lapprentissage et lenseignement Permet dexpliquer des phénomènes que lon retrouvent dans lenseignement Développe des outils pratiques intéressants pour enseigner Comment apprennent-ils? Connaissances antérieures Mémoire de travail Mémoire à long terme Apprentissage Métacognition Quest-ce que nous enseignons? Des connaissances Des stratégies dapprentissage Pourquoi apprennent-ils? Motivation extrinsèque et intrinsèque Pourquoi napprennent-ils pas? Stratégie denseignement en 4 étapes Stratégie de travail dune œuvre musicale en cinq étapes

3 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Introduction: Enseignement instrumental un enseignement de type maître / élève assez traditionnel Souvent, on enseigne en lien avec la manière dont nos professeurs nous ont enseigné linstrument On utilise peu les recherches issues des sciences de léducation Influence des différents courants de pensée en psychologie dans lenseignement général Behaviorisme Systématiser les situations dapprentissage Contrôler les comportements par le renforcement Enseignement centré sur la matière qui est défini en objectifs Humanisme Respecter les besoins de lapprenant Discipline presque inexistante Enseignement centré sur lépanouissement de lapprenant, non la matière Cognitivisme Apprendre est un processus actif et constructif qui utilise les connaissances antérieures A motivation est un facteur essentiel de lapprentissage Enseignement centré sur les processus dapprentissage de lapprenant

4 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Psychologie cognitive Pourquoi la psychologie cognitive? Comprendre lapprentissage et lenseignement Permet dexpliquer des phénomènes que lon retrouvent dans lenseignement Développer des outils pratiques pour enseigner

5 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Comment apprenons-nous? Quelques concepts Connaissances antérieures Mémoire de travail Mémoire à long terme Apprentissage Métacognition

6 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Connaissances antérieures Ce quun individu connaît Permet à lindividu de comprendre les informations quil reçoit Ex: une opinion, une expérience, une émotion, un savoir, un savoir-faire Ex: ce quun élève connaît de son instrument, ce quil aime, les pièces quil sait jouer Ces connaissances servent à apprendre dans un processus constructif Ex: un élève peut apprendre la guitare car il a la capacité de sasseoir sur une chaise Ces connaissances sont organisées en réseau Un nouvelle information doit se greffer à une connaissance antérieure pour être retenue Ex: lélève peut jouer une nouvelle pièce car il connaît déjà toutes les notes qui y figurent

7 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Mémoire de travail (mémoire à court terme ou MTD) Espace où lon réfléchit, où le travail mental est effectué

8 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Mémoire à long terme ou MLT Espace illimité qui contient les connaissances antérieures (tout ce quun individu a vécu, connaît sait faire ) Ce qui a été appris à lécole; mémoire sémantique (règles, connaissances théoriques, savoirs faire..) Ex: le nom des notes sur une portée Ce qui a été appris dans la vie de tout les jours; mémoire autobiographique (émotions, sensations…) Ex: le plaisir de jouer en musique densemble Les automatismes divers Ex: tenir linstrument

9 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Caractéristiques de la mémoire de travail Espace limité + ou - 7 éléments (info) en même temps Rétention des éléments pendant 10 secondes

10 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Rôle de lenseignant pour contourner les limites Aider lélève à contourner les limites de la MDT Aider lélève à regrouper différentes informations en une seule information Ex: regrouper les notes dun morceau sous formes de phrases musicales Expliquer le concept général de « legato » dans une pièce, plutôt que de demander à plusieurs endroit de jouer les notes liées Rappeler fréquemment les consignes de manière orale et écrite. Ex: Écrire, dans un carnet, les points à travailler

11 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Caractéristiques de la mémoire à long terme Elle permet de libérer la mémoire de travail dinformations superflues Ex: une bonne posture à linstrument est devenu un automatisme auquel lélève ne pense plus Les connaissances qui y sont entreposées sont difficiles à modifier, elles sont très tenaces Ex: mauvaises habitudes si difficiles à changer Ces connaissances doivent être bien organisées pour pouvoir être récupérées facilement par la MDT et ainsi être utilisées Ex: une pièce mémoriser de manière inadéquate nuit à sa prestation publique

12 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Rôle de lenseignant Aider lélève à développer des automatismes efficaces pour libérer la mémoire de travail Ex: des automatismes concernant la tenue de linstrument ou la lecture à vue Connaître les connaissances antérieures de lélève pour sassurer quil a les acquis requis pour effectuer un nouvel apprentissage Ex: vérifier si létudiant a la posture adéquate à linstrument avant de lui donner des exercices techniques à travailler Pallier aux déficiences de connaissances antérieures Ex: avant lapprentissage dune pièce, enseigner les notes qui sy retrouvent et qui ne sont pas connues des étudiants

13 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Apprentissage et métacognition L apprentissage est un processus constructif dans lequel lapprenant est actif Il y apprentissage: Lorsquune information est traitée par la mémoire de travail et sintègre à un réseau de connaissances antérieures en le modifiant Ex: un élève apprend la note sol à linstrument. Cette connaissance se greffe à sa connaissance de la posture, du mécanisme de production du son de son instrument et à ce quil connaît des autres notes déjà apprises Lorsquune connaissance peut être réutilisée, «transférée» pour permettre dautres apprentissages Ex: lorsque la note sol, qui vient dêtre apprise, elle permet de jouer un morceau nouveau, impossible à jouer sans cette note

14 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Rôle de lenseignant Favoriser la construction du savoir chez lélève Relier les nouvelles informations aux connaissances antérieures de lélève Ex: que connais-tu de ce type de pièce musicale que nous allons apprendre? Motiver lélève pour laider à faire leffort dapprendre Ex: est-ce que tu as envie de jouer cette pièce au concert de fin dannée?

15 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Métacognition La capacité de réfléchir sur son apprentissage de le planifier et de le contrôler Ex: est-ce que mon travail instrumental est efficace? Est-ce que mon son est beau? Ex: est-ce que ma manière de travailler est efficace? Ex: est-ce que jai besoin daide pour mon travail?

16 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Rôle de lenseignant Montrer à lélève comment réfléchir sur son travail instrumental (développer sa capacité découte et dautocritique) Dans le cours Ex: demander à lélève si sa sonorité est adéquate et pourquoi Dans son travail personnel Ex: encourager les «pauses questions»

17 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Quest ce nous enseignons? Des connaissances: Connaissances déclaratives / savoirs théoriques Ex: le nom des notes sur la portée Ex: la date de naissance dun compositeur Connaissances procédurales / savoirs faire Ex: jouer la note sol à linstrument Ex: jouer une pièce musicale Connaissances conditionnelles / savoirs choisir Ex: choisir le bon doigté dans une pièce ou un passage qui présente plusieurs possibilités

18 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Quest ce nous enseignons? Suite… Stratégies dapprentissage (ou comment apprendre) Stratégies pour apprendre la musique Ex: Jouer lentement, avec le métronome, jouer les mains séparées, analyser la partition, mémoriser Stratégies pour gérer les ressources disponibles pour le travail instrumental Ex: travailler dans un endroit calme, avoir sous la main son métronome, avoir un calepin pour noter le travail à faire et celui effectué, avoir de laide dun pair au besoin Stratégies métacognitives ou pour réfléchir à son travail Ex: effectuer des auto évaluations: enregistrer une période de travail, une pièce, effectuer des pauses questions

19 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Pourquoi apprendre ? Motivation Type de motivation

20 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Pourquoi apprendre ? La motivation peut être Extrinsèque Ex: choisir le cours optionnel de musique pour ne pas prendre cours de science et pour travailler moins Ex: apprendre le piano pour faire plaisir à ses parents Ex: travailler simplement pour réussir un examen Intrinsèque Ex: choisir le cours de musique pour faire partie de lharmonie scolaire Ex: apprendre le piano pour le plaisir de jouer une pièce en particulier Ex: travailler pour devenir meilleur à linstrument

21 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Pourquoi apprennent-ils? La motivation est composé de lengagement Ex: lélève veut travailler la nouvelle pièce pour le concert de fin dannée la participation Ex: lélève participe à toutes les répétitions / répète à la maison la persistance dans une tâche Ex: lélève fournit tous les efforts nécessaires jusquau concert

22 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Rôle de lenseignant Offrir des activités stimulantes Ex: des concerts de fin dannée, des atelier avec des musiciens Comprendre le manque de motivation de lélève Ex: est-ce que le répertoire leur plait? Ex: lhoraire des répétition est-il adéquat? Offrir des stratégies pour palier au manque de motivation en lien avec ce qui la compose Engagement Impliquer les élèves dans le choix du répertoire, écouter le répertoire Organiser des répétitions en déquipe, un système de points Persistance Organiser un concert de fin dannée

23 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Pourquoi napprennent-ils pas? «Apprendre cest risqué. On peut échouer, décevoir les parents, lenseignant, soi-même ». Barth, B.-M. le savoir en construction., Éditions Retz,: Paris, 1993p. 146

24 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Pourquoi napprennent-ils pas? Ils sont démotivés Ils ont peur de décevoir Ils ne comprennent pas ce qui est demandé La tâche semble trop difficile, trop facile ou jugé non pertinente Il pensent que les efforts quils pourraient fournir ne changeront rien aux résultats Fausse conception du rapport talent / effort

25 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Stratégie denseignement en quatre étapes Étape 1 As-tu une idée de ce que tu vas apprendre? Initier lapprentissage : activation des connaissances antérieures et motivation Étape 2 Que perçois-tu? Débuter lapprentissage :observation et exploration Étape 3 Que comprends-tu? Consolider lapprentissage : clarification et vérification Étape 4 Peux-tu mexpliquer ce que tu as appris? Rétroaction et transfert

26 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Étape 1 : As-tu une idée ce que tu vas apprendre? Initier lapprentissage : Activation des connaissances antérieures et motivation Rôle de lenseignantAction de lenseignantAction de lélèveOpérations mentales de lélève Structurer et présenter lobjet dapprentissage et lactivité Sassurer que lélève possède les connaissances antérieures essentielles à la réalisation du nouvel apprentissage Aider lélève à sinvestir dans son apprentissage futur Demander à lélève ce quil connaît de lobjet dapprentissage Pallier aux connaissances erronées de lélève Fournir à lélève les connaissances antérieure essentielles à la réalisation du nouvel apprentissage Trouver des sources de motivation pour lélève Articuler ses connaissances antérieures Réorganiser ses connaissances antérieures Faire des liens entre ces connaissances antérieures et lobjet dapprentissage Se «mettre en projet» Donner une signification aux sensations Se rappeler Percevoir les éléments Relier les informations entre elles EXEMPLE: lapprentissage de la figure de note « noire» Poser des questions à lélève Aider lélève à sinvestir dans son apprentissage -La musique sentend, est-ce quon peut lécrire? Sais-tu écrire la musique ou reconnaître son écriture? -Peut-on lire la musique écrite? -Montrer des exemples de textes en français et dautres dextraits musicaux. Demander à lélève de choisir celui qui représente la musique -Est-ce quil y a différents signes pour écrire la musique? Quels signes connais-tu? -À quoi sert dapprendre à lire la musique? -Connais-tu des gens qui lisent la musique? -Quelles musique aimerais-tu pouvoir lire? Lélève répond aux questions en faisant appelle à ses connaissances antérieures Percevoir les éléments Donner une signification aux sensations Relier les informations entre elles Comparer

27 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Étape 2 : Que perçois-tu? Débuter lapprentissage :observation et exploration Rôle de lenseignantAction de lenseignantAction de lélèveOpérations mentales de lélève Aider lélève à percevoirPrésenter des exemples Poser des questions élucidantes Répondre aux questions Rechercher ce qui caractérise lobjet dapprentissage Porter son attention sur certains aspects Trouver des similitudes ou des différences avec ce quil connaît déjà Percevoir Donner une signification aux sensations Discriminer Comparer Contraster Relier les observations entre elles Inférer et vérifier linférence EXEMPLE: lapprentissage de la figure de note « noire» Présenter lobjet dapprentissage : La noire Lenseignant présente lactivité Je te montre des notes sur une partition et tu devines lesquelles sont des noires, ensuite tu en dessines sur du papier blanc, puis sur une portée Lenseignant donne des exemples Lenseignant ose des questions Comment est-ce que lon dessine une noire? st-ce quune noire est toujours placée au même endroit sur une portée? Est-ce que la hampe est toujours dans le même sens? Lélève observe le dessin de la noire : une tige, un rond noir Lélève pose des questions au professeur : est-ce que cest possible des noires avec une barre? Lenseignant répond : non, car cest une croche, cest autre chose Il compare différentes noires dans les partitions présentées Percevoir les éléments Donner une signification aux sensations Contraster Discriminer Relier les informations entre elles Comparer

28 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Étape 3 Que comprends-tu? Consolider lapprentissage : clarification et vérification Rôle de lenseignantAction de lenseignantActions de lélèveOpérations mentales de lélève Lenseignant vérifie lacquisition Lenseignant pose dautres questions Lenseignant présente des contre-exemples Est-ce que cest un bon exemple ou un contre-exemple? Pourquoi? Identifier les attributs essentiels Montrer les relations Formuler une justification Émettre des hypothèses Vérifier les hypothèses Définir EXEMPLE : lapprentissage de la figure de note « noire» Apprentissage de la noire Lenseignant pré­sente des exemples confondants et des contre-exemples de la noire, dans des partitions, sur des objets décoratifs (elles ne sont pas réalisées selon les normes de la gravure) Lenseignant demande si les exemples sont bons et pourquoi Lenseignant donne une rétroaction sur les réponses des élèves, il explique Lélève remarque que les noires dans le haut de la portée ont les tiges vers le bas, il cherche dautres exemples Lélève remarque que les noires placées sur la ligne centrale de la portée ont des tiges soit par en haut soit par en bas. Lélève émet une hypothèse : quand les noires sont placées dans le haut de la portée, les tiges semblent aller vers le bas Il vérifie linférence, et en théorisant, il abstrait

29 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Étape 4 Peux-tu mexpliquer ce que tu as appris? Rétroaction et transfert Rôle de lenseignantAction de lenseignantActions de lélèveOpérations de lélève Évaluation finale Évaluation du transfert Permettre à lélève de prendre conscience de son apprentissage et des difficultés rencontrées Demander à lélève de présenter un exemple, un contre- exemple et de justifier Demander à lélève délaborer une définition personnelle, de trouver une allégorie Demander à lélève dexpliquer ce quil a appris Demander à lélève ce quil a trouvé difficile ou facile dans son apprentissage Générer des exemples Formuler une justification Générer un exemple dans un autre contexte Identifier des exemples dans un autre contexte Articuler ses nouvelles connaissances Réfléchir sur sa manière dapprendre apprentissage Généraliser Conceptualiser Opérer un transfert EXEMPLE : lapprentissage de la figure de note « noire» Apprentissage de la noireDemander à lélève de présenter différents exemples et contre exemples de noires dans des situations différentes de celles qui on été données (avec ou sans portée, dans laigu, le grave) Demander à lélève de «jouer» au professeur et dexpliquer lobjet dapprentissage Demander à lélève comment il a appris et si ce fut facile ou difficile Lélève doit revenir à sa définition de la noire et voir ce qui la caractérise en essence, peu importe le contexte Lélève doit générer des exemples différents de ceux déjà vus Lélève doit trouver des contre- exemples, hors de ceux déjà vus Lélève doit articuler ses connaissances Lélève doit réfléchir à son apprentissage Généraliser Conceptualiser Opérer un transfert

30 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Stratégie de travail dune pièce musicale en quatre étapes : engager létudiant dans son apprentissage 1 e étape: premier contact La pièce contient-elle des éléments que je connais? La pièce contient-elle des éléments qui me sont étrangers? 2 e étape: comprendre la pièce musicale Comment cette pièce devrait-elle sonner? 3 e étape: planifier le travail de la pièce? Comment vais-je travailler cette pièce? 4 e étape: évaluer son travail Est-ce que mon travail est efficace? Est-ce que les résultats sont satisfaisants 5 e étape: reprendre létape 2

31 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. 1 e étape: premier contact

32 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. 2 e étape: comprendre la pièce musicale Question Comment cette pièce devrait-elle sonner? Actions Identifier, comprendre et entendre Identifier les éléments musicaux Identifier sur la partition: les sections, les phrases, les modulations, les changements divers, la mélodie, Laccompagnement Identifier les éléments techniques Encercler dans la partition les difficultés, les respirations, les passages problématiques et incompris Développer un modèle auditif de la pièce Jouer ou solfier la mélodie, développer son écoute interne, écouter des enregistrements de la pièce

33 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. 3 e étape: planifier le travail de la pièce Question Comment vais-je travailler cette pièce? Actions Planifier le travail Identifier les éléments techniques sur la partititon Encercler les difficultés, passages problématiques et imcompris Trouver des stratégies de travail adaptées au objectifs Travailler section par section, Isoler les difficultés et les réduire à leur plus simple expression, trouver, ou imaginer, des exercices techniques appropriés, travailler en senregistrant, avec le métronome, chanter la mélodie, isoler les voix, travailler mentalement... Fixer des objectifs à court, moyen et long terme pour le travail Prioriser les éléments à travailler (assimilation du texte, technique, sonorité, legato) et déterminer des échéanciers (semaine, cours dinstrument, concert)

34 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. 4 e étape: évaluer son travail Questions Est-ce que mon travail est efficace? Est-ce que les résultats sont satisfaisants Action Évaluer son cheminement Évatuation des éléments identifiés Est-ce que ma première identification des éléments à travailler est toujours pertinente? Qu'ai-je amélioré?Que dois-je encore travailler? Y a-t-il de nouveaux éléments à travailler? Évaluation des résultats Suis-je satisfait du résultat de mon travail? est-ce que j'obtient les résultats escomptés? est-ce que mes stratégies de travail sont efficaces? Évaluation de la motivation Suis-je toujours motivé? Est-ce que j'ai toujours envie de travailler cette pièce? Est-ce que j'aime jouer cette pièce Est-ce que j'aime écouter cette pièce? Évaluation des objectifs Les objectifs que je me suis fixés sont-ils réalistes? est-ce que les objectifs sont atteints? que pourraient être mes nouveaux objectifs de travail?

35 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. 5 e étape: reprendre létape 2 Question Comment cette pièce devrait-elle sonner? Actions Identifier et comprendre Identifier les éléments musicaux Identifier sur la partition: les sections, les phrases, les modulations, changements divers, mélodie, accompagnement Identifier les éléments techniques Encercler dans la partition les difficultés, les respirations, les passages problématiques et incompris Développer un modèle auditif de la pièce Jouer ou solfier la mélodie, développer son écoute interne, écouter des enregistrements de la pièce

36 © Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. Bibliographie Barth, Britt-Mari. Lapprentissage de labstraction. Paris : Retz, Barth, Britt-Mari. Le savoir en construction. Paris : Retz, 1993.Ouellet, Yolande. « Un cadre de référence en enseignement stratégique ». Vie pédagogique no 104, septembre-octobre Montréal : MEQ. Picard, Jocelyne et Ouellet, Yolande. Rapport dune recherche-action. Stratégies dapprentissage et méthodes et technique de travail. Commission scolaire de la jeune Lorette : Loretteville, Pôle de lEst. Processus de planification dun cours centré sur le développement dune compétence. Rimouski : Pôle de lEst, Pôle de lEst. Lenseignement et lapprentissage : un cadre conceptuel. Rimouski : Pôle de lEst, 1992, Tardif, Jacques. Le transfert des apprentissages. Québec : Éditions Logiques, Tardif, Jacques. Pour un enseignement stratégique. Lapport de la psychologie cognitive. Québec : Éditions Logiques, 1993 Tardif, Jacques et Ouellet, Yolande. Vers un plus haut degrés de professionnalisation : un scénario dintervention avec des enseignants du primaires et du secondaire. Cahier de la recherche en éducation. Université de Sherbrooke, Faculté de léducation. Édition CRP, Sherbrooke, 1995) Tardif, Maurice. « Le projet de création dune science de léducation au XXe siècle : analyse et comparaison de deux psychologies scientifiques ». La pédagogie, théories et pratiques de lAntiquité à nos jours. Québec : Gaëtant Morin, 1996.


Télécharger ppt "© Isabelle Héroux 2006, utilisez en citant la souce. www.isabelleheroux.com Pédagogie instrumentale : renouveler les pratiques à laide de la psychologie."

Présentations similaires


Annonces Google