La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Place du Botox dans la gestion du strabisme précoce L.RAIS 12 janvier 2014- XV Congres de lACPP 12 Jan 2014- XV Congres de lACPP.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Place du Botox dans la gestion du strabisme précoce L.RAIS 12 janvier 2014- XV Congres de lACPP 12 Jan 2014- XV Congres de lACPP."— Transcription de la présentation:

1

2 Place du Botox dans la gestion du strabisme précoce L.RAIS 12 janvier XV Congres de lACPP 12 Jan XV Congres de lACPP

3 La toxine botulique TB (BOTOX°) Neurotoxine bact é rienne Produite par le Clostridium, bact é ries La toxine se fixe sur des r é cepteurs sp é cifiques des terminaisons nerveuses des nerfs moteurs. Sa lib é ration provoque un blocage de la lib é ration du neurom é diateur (ac é tylcholine). Paralysie musculaire puissante, transitoire, r é versible sans aucune l é sion tant au niveau de la fibre nerveuse aff é rente qu au niveau de la fibre musculaire 12 Jan XV Congres de lACPP

4 Historique Fin des années Conférence de consensus du National Institutes of Health (NIH) a validé lusage TB dans le strabisme aux États-Unis Aux États-Unis, Botox® a été approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) en1989 pour le strabisme. Rapport dexperts a approuvé lutilité de linjection de toxine botulique dans le traitement du strabisme, au Royaume-Uni. En France, deux spécialités de toxine botulique A sont commercialisées : Botox® et Dysport®. 12 Jan XV Congres de lACPP

5 Mécanisme daction Mécanisme daction Les modifications périphériques vont retentir sur les aires oculomotrices centrales Plaques motrices des droits internes hyperactifs TB s ystème oculogyre supranucléaire Immature du jeune enfant se reprogramme plus correctement Feed back 12 Jan XV Congres de lACPP Paralysie flasque 48h -5 smes décroissante. Régénération plaques motrices avec meilleur/force entre les muscles antagonistes

6 Muscles Horizontaux 12 Jan XV Congres de lACPP

7 Loi de Sherrington

8 Annonce aux parents : E II ; divergence transitoire majeure, ptosis, parfois apparition de la composante verticale latente Quand prévoir linjection de toxine ? - Après le traitement optique et orthoptique (lunettes, lentilles, occlusion) toujours la 1ERE étape de la prise en charge. - Quand le traitement médical est insuffisant (angle > 20 d). - Grands angles strabiques Quand réinjecter ? - Si 2 injections sont inefficaces la chirurgie. - Après 2 injections partiellement efficaces Chirurgie 3 eme & dernière injection si âge>4 ans si <3-4 ans ( Système oculogyre immature) Place dans la stratégie thérapeutique ou diagnostique 12 Jan XV Congres de lACPP

9 Efficacité de la TB Traitement 1 ere intention dans le strabisme <18 mois et à la phase aiguë de la paralysie du VI. Obtention de lorthotropie après injection de TB dans les muscles oculomoteurs sélève à 80 % avant lâge de 2 ans, pour le strabisme ; elle est supérieure pour lésotropie Avant lâge de la scolarité, dans un but thérapeutique évite la chirurgie dans 50 % cas Pas dintérêt dans le strabisme après lâge de début de la scolarité. But diagnostic (détection délongations musculaires diminuées, révélation dun strabisme divergent), permettant de réaliser la chirurgie plus précocement Test thérapeutique TB pourra permettre déviter la chirurgie et préserver la vision binoculaire 12 Jan XV Congres de lACPP

10 Nss M, Prématurée 32 SA Grossesse gémellaire 1an Esotropie à grand angle 70 dioptries Réfraction sous skiacol OD=(-1.75 à 70°) OG=(-1.50 à 160°)-9.75 LAF :normal FO : normal Conduite thérapeutique Injection de BOTOX sur les 2 droits internes LRGP sur lOG Traitement de lamblyopie 12 Jan XV Congres de lACPP Cas cliniques

11 Esotropie alternante à gd angle Esotropie sous AG 12 Jan XV Congres de lACPP

12 Esotropie J1 post Botox Exotropie + Ptosis J8 post Botox Exotropie + Régression Ptosis 6semaines Botox 12 Jan XV Congres de lACPP

13 LRGP+ evolution 10 semaines post Botox 12 Jan XV Congres de lACPP

14 Nss M, 9mois Père strabique Esotropie à grand angle 60 dioptries Réfraction sous skiacol: forte hypermetropie OD= OG= +7 Examen LAF + FO :Nx Conduite thérapeutique Injection de BOTOX sur les 2 droits internes Lunettes Traitement de lamblyopie 12 Jan XV Congres de lACPP Cas cliniques

15 Esotropie pré Botox Exotropie 10 semaines post Botox 12 Jan XV Congres de lACPP

16 Nss, 6mois Esotropie à grand angle 65 dioptries Réfraction sous skiacol: forte hypermetropie OD= OG= +5 Examen LAF + FO :Nx Conduite thérapeutique Injection de BOTOX sur les 2 droits internes Lunettes Traitement de lamblyopie 12 Jan XV Congres de lACPP Cas cliniques

17 Ptosis 7 jours Botox Pré- Botox 3 mois post Botox Ptosis 6 sems Botox 12 Jan XV Congres de lACPP

18 Conclusion L avantage TB = réalise un déplacement fonctionnel des globes et non pas anatomique. Lorsque la chirurgie est nécessaire le muscle injecté ne présente aucune cicatrice contrairement aux réinterventions après la chirurgie précoce La répétition des injections est donc possible. 12 Jan XV Congres de lACPP


Télécharger ppt "Place du Botox dans la gestion du strabisme précoce L.RAIS 12 janvier 2014- XV Congres de lACPP 12 Jan 2014- XV Congres de lACPP."

Présentations similaires


Annonces Google