La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sur- et sous-médicalisation, surdiagnostics, surtraitements Pour une meilleure efficience : les médicaments essentiels Pour une meilleure efficience :

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sur- et sous-médicalisation, surdiagnostics, surtraitements Pour une meilleure efficience : les médicaments essentiels Pour une meilleure efficience :"— Transcription de la présentation:

1 Sur- et sous-médicalisation, surdiagnostics, surtraitements Pour une meilleure efficience : les médicaments essentiels Pour une meilleure efficience : les médicaments essentiels. DMG PARIS 13 KHAU C-A., DORE M. et DMG CLERMONT-FERRAND : VAILLANT-ROUSSEL H, VORILHON P. Samedi 4 mai 2013 Bobigny

2 Les médicaments essentiels à la pratique du médecin généraliste Contexte : LOMS incite les pays développés à définir leur liste de médicaments essentiels. Un groupe de médecins internistes travaillent sur les 100 médicaments paraissant essentiels au traitement de 95% de la pathologie observée en France. Les médecins généralistes sont invités à participer à cette réflexion. Objectif : initier une réflexion sur les médicaments dits essentiels DMG PARIS 13 KHAU C-A., DORE M. et DMG CLERMONT-FERRAND : VAILLANT-ROUSSEL H, VORILHON P.

3 La liste des médecins généralistes 2 groupes de médecins généralistes ont répondu – 7 médecins du DMG de Bobigny – 7 médecins de différents DMG, coordonnés par le DMG de Clermont-Ferrand DMG PARIS 13 KHAU C-A., DORE M. et DMG CLERMONT-FERRAND : VAILLANT-ROUSSEL H, VORILHON P.

4 Quels sont selon vous les 100 médicaments qui paraissent essentiels à votre pratique ? Les interrogations soulevées – Pourquoi le chiffre 100 ? – Quest-ce quun médicament essentiel ? – Médicament que je prescris souvent ? – Médicament dont je ne pourrais pas me passer ? – Médicament essentiel à la vie ? – Médicaments dits de « confort » ? – Médicament unique dans son action ? – Médicaments à usage uniquement hospitalier ? – Médicaments ayant primo prescription spécialiste ? – Critères objectifs ? ASMR, pharmacologie DMG PARIS 13 KHAU C-A., DORE M. et DMG CLERMONT-FERRAND : VAILLANT-ROUSSEL H, VORILHON P.

5 95% des pathologies en France Est-ce que pathologie équivaut à – maladie ? – Symptôme ? – Besoin de santé ? – Plainte ? Quelle est la liste de ces pathologies ? DMG PARIS 13 KHAU C-A., DORE M. et DMG CLERMONT-FERRAND : VAILLANT-ROUSSEL H, VORILHON P.

6 Éléments de réponse Médicaments dont vous ne pouvez pas vous passez dans votre pratique quotidienne. Souci dauthenticité et non de liste « parfaite » Choix de partie pris décarter les médicaments pour lesquels les médecins généralistes ne sont pas primo prescripteurs et les vaccins. Médicaments permettant le traitement efficace de 95% des situations cliniques rencontrées en médecine générale DMG PARIS 13 KHAU C-A., DORE M. et DMG CLERMONT-FERRAND : VAILLANT-ROUSSEL H, VORILHON P.

7 Médicaments > 4/7 61 Médicaments = 3/7 33 Famille > 4 /7 34 Premier Lissage Médicaments essentiels à sa pratique DMG PARIS 13 KHAU C-A., DORE M. et DMG CLERMONT-FERRAND : VAILLANT-ROUSSEL H, VORILHON P.

8 Médicaments 4/7 61 Médicaments = 3/7 33 Famille > 4 /7 34 Second Lissage Daccord pour garder comme essentiel Pas daccord et justification Ne se prononce pas 95/128 molécules retenues 4 /7 DMG PARIS 13 KHAU C-A., DORE M. et DMG CLERMONT-FERRAND : VAILLANT-ROUSSEL H, VORILHON P.

9 Justifications Autres habitudes de prescription Risque dabus Préfère une autre molécule mieux tolérée Préfère une autre molécule ayant un rapport- bénéfice/risque supérieur DMG PARIS 13 KHAU C-A., DORE M. et DMG CLERMONT-FERRAND : VAILLANT-ROUSSEL H, VORILHON P.

10 Liste Bobigny 95 médicaments Liste Clermont-Ferrand 58 médicaments Lissage 2 groupes 64 médicaments majoritaires 8/14 36 médicaments Rediscutés (1 écarté) DMG PARIS 13 KHAU C-A., DORE M. et DMG CLERMONT-FERRAND : VAILLANT-ROUSSEL H, VORILHON P.

11 Critères de sélection Molécules écartées : – Pas du domaine de prescription de la MG ( méthotrexate) – Insuffisance defficacité démontrée (diosmectite) – Effets indésirables (terbinafine) Molécules sélectionnées (forte dispersion): – Plusieurs indications – Plus de recul sur rapport-bénéfice/risque DMG PARIS 13 KHAU C-A., DORE M. et DMG CLERMONT-FERRAND : VAILLANT-ROUSSEL H, VORILHON P.

12 Perspectives Comment faire valider cette liste? Méthode de consensus dexpert. Vérifier quelle couvre bien 95 % de la pathologie rencontrée en France ou 95 % des situations cliniques rencontrées en médecine générale. Vérifier quelle couvre les besoins de santé de prioritaires de la population. DMG PARIS 13 KHAU C-A., DORE M. et DMG CLERMONT-FERRAND : VAILLANT-ROUSSEL H, VORILHON P.

13 Améliorer lefficience Efficience = rapport résultat/ressources mobilisées. Améliorer les résultats : – Molécules efficaces, rapport-bénéfice/risque favorable, répondant aux besoins. Diminuer les ressources mobilisées : – Agir sur les Coûts – Promouvoir la liste avec les moyens de la promotion des médicaments absents de la liste DMG PARIS 13 KHAU C-A., DORE M. et DMG CLERMONT-FERRAND : VAILLANT-ROUSSEL H, VORILHON P.

14 EN CONCLUSION Une démarche qui pose questions, des questions qui incitent à un regard différent sur les pratiques. DMG PARIS 13 KHAU C-A., DORE M. et DMG CLERMONT-FERRAND : VAILLANT-ROUSSEL H, VORILHON P.


Télécharger ppt "Sur- et sous-médicalisation, surdiagnostics, surtraitements Pour une meilleure efficience : les médicaments essentiels Pour une meilleure efficience :"

Présentations similaires


Annonces Google