La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Evaluation de la douleur animale MEV 4 440 Sophie Cuvelliez, DMV, MS, diplomate ACVA, diplomate ECVAA Université de Montréal.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Evaluation de la douleur animale MEV 4 440 Sophie Cuvelliez, DMV, MS, diplomate ACVA, diplomate ECVAA Université de Montréal."— Transcription de la présentation:

1 Evaluation de la douleur animale MEV Sophie Cuvelliez, DMV, MS, diplomate ACVA, diplomate ECVAA Université de Montréal

2 Plan Introduction Outils pour lévaluation de la douleur Évaluation de la douleur aiguë (analgésiométrie) Évaluation de la douleur clinique Difficultés de lévaluation de la douleur clinique Signes de la douleur chez les différentes espèces

3 Définition de la douleur (IASP) (en traduction libre ) La douleur est une expérience sensorielle et/ou émotionnelle désagréable, causée par une atteinte tissulaire réelle ou potentielle, qui provoque des réactions motrices et végétatives protectrices conduisant à lapprentissage dun comportement dévitement et qui peut modifier le comportement spécifique de lespèce.

4 1. Évaluation de la douleur aiguë - Analgésiométrie réponse de lanimal à une douleur aiguë et soudaine utilisée pour déterminer lefficacité de différents analgésiques utilisation de stimulations mécaniques, thermiques ou électriques

5 1. Évaluation de la douleur aiguë - Analgésiométrie réponse de lanimal à une douleur aiguë et soudaine utilisée pour déterminer lefficacité de différents analgésiques utilisation de stimulations mécaniques, thermiques ou électriques

6 1. Évaluation de la douleur aiguë - Analgésiométrie réponse de lanimal à une douleur aiguë et soudaine utilisée pour déterminer lefficacité de différents analgésiques utilisation de stimulations mécaniques, thermiques ou électriques AINS?

7 2. Evaluation de la douleur clinique Paramètres objectifs Facteurs humoraux Échelles de douleurs

8 2. Evaluation de la douleur clinique Paramètres objectifs Fréquence cardiaque, respiratoire et température Conductance electrodermique(Pain Gauge) Facteurs humoraux Échelles de douleurs

9 2. Evaluation de la douleur clinique Paramètres objectifs Fréquence cardiaque, respiratoire et température Pain Gauge Facteurs humoraux mesure sérique de lépinéphrine, la norépinéphrine et du cortisol Échelles de douleurs

10 Échelle Visuelle Analogique : VAS (visual analogue scale)

11 Échelles de douleurs Échelle Visuelle Analogique : VAS (visual analogue scale) Échelle dÉvaluation Numérique : NRS (numerical rating scale) Un chiffre de 0 à 10

12 Échelles de douleurs Échelle Visuelle Analogique : VAS (visual analogue scale) Échelle dÉvaluation Numérique : NRS (numerical rating scale) Échelle descriptive simple : SDS (simple descriptive scale) 4 à 5 expressions descriptives (pas de douleur, douleur faible, douleur modérée, douleur forte)

13 Échelles de douleurs Échelle Visuelle Analogique : VAS (visual analogue scale) Échelle dÉvaluation Numérique : NRS (numerical rating scale) Échelle descriptive simple : SDS (simple descriptive scale) 4 à 5 expressions descriptives ( pas de douleur, douleur faible, douleur modérée, douleur forte) Échelle de Douleur Multifactorielle : MFPS (multifactorial pain scale)

14 certain nombre déchelles descriptives simples qui sont reliées à certains aspects comportementaux altérés par la douleur

15

16 Relation entre les échelles La sensibilité et de la spécificité de ces évaluations font lobjet de plusieurs études dont les résultats vont permettre de valider les méthodes dévaluation de la douleur SDS moins sensible que VAS ou NRS (Scott et al 1976) Bonne relation entre VAS et NRS mais VAS plus sensible lors dévaluation de la boiterie chez le mouton (Welsh et al 1993). NRS est le plus applicable en situation clinique si une personne assure le suivi post-opératoire des cas.

17 développement dune échelle dévaluation de la douleur multifactorielle études multi-centriques Amélioration des techniques dévaluation de la douleur.

18 Évaluation de la douleur Diagnostic de boiterie Évaluation visuelle Plaque de force Analyse biomécanique de la foulée sur un enregistrement vidéo dun cheval marchant sur un tapis roulant Réponse aux anesthésiques locaux

19 Évaluation de la douleur 1. Une bonne connaissance des comportements spécifiques à lespèce de lanimal que lon évalue 2. La connaissance et la comparaison du comportement spécifique de lanimal avant et après le début de la douleur. 3. La palpation de la région affectée et lévaluation de la réponse engendrée 4. Lévaluation de la fonction de la région affectée (boiterie, …) 5. La mise en place dun suivi analgésique associé à des réévaluations répétées. 6. La connaissance des effets non spécifiques des drogues, anesthésiques ou analgésiques qui ont été administrées à lanimal

20 3. Les difficultés liées à lévaluation de la douleur clinique a.Modifications environnementales

21 3. Les difficultés liées à lévaluation de la douleur clinique a. Modifications environnementales b.Différences interspécifiques

22 3. Les difficultés liées à lévaluation de la douleur clinique a. Modifications environnementales b. Différences interspécifiques c. Différences intraspécifiques

23 3. Les difficultés liées à lévaluation de la douleur clinique a. Modifications environnementales b.Différences interspécifiques c. Différences intraspécifiques d. Effets des autres drogues, autres effets des analgésiques

24 3. Les difficultés liées à lévaluation de la douleur clinique a.Modifications environnementales b.Différences interspécifiques c. Différences intraspécifiques d. Effets des autres drogues, autres effets des analgésiques e. Signes de la douleur chez les animaux

25 4. Signes de la douleur chez le chien Réponse initiale à la douleur aiguë: retrait Réponse additionnelle à la douleur aiguë Douleur post-traumatique Douleur chronique

26 Réponse additionnelle à la douleur aiguë

27

28 Signes de la douleur chez le chat Réponse initiale à la douleur aiguë Réponse additionnelle à la douleur aiguë a. Douleur Chronique

29 Réponse initiale à la douleur aiguë

30

31 Signes de la douleur chez le cheval a. Douleur aiguë a. Fuite,…différence avec problème de comportement b. Douleur lancinante, sévère a. Coliques, fourbures c. Douleur chronique a. Dépression, isolement, tête basse, anorexie, décubitus

32 Signes de la douleur chez le cheval a. Douleur aiguë

33 Signes de la douleur chez le cheval a. Douleur lancinante, sévère

34 Douleur chez les bovins Inappétence, dépression, hyperpnée, décubitus, agitation, Localisation lors de réticulopéritonite

35 Douleur chez les bovins Inappétence, dépression, hyperpnée, décubitus, agitation, Localisation lors de réticulopéritonite Les boiteries sont un problème de bien-être animal extrêmement important, et sont parfois discrètes ou peu perçues par le personnel de soins. Il peut y avoir réticence à se mouvoir, démarche raide, … Allodynie lors de mammites

36

37 Douleur chez les moutons Douleur chez les chèvres Cf vache, boiterie Grince des dents quand douleur viscérale, tête au mur, perte de condition générale. Chèvre plus démonstrative que mouton

38 Comportements douloureux provoques par la castration ou la caudectomie Jeunes animaux plus vocaux que les adultes. Modification des comportements de jeux, de prise alimentaire

39 Douleur chez le porc Inappétence, calme, modification de lallure, de la position, changements subtils de la face. Vocalisation différente de la vocalisation stridente usuelle, lorsque lanimal est en douleur.

40 Douleur ches les petits rongeurs et le lapin Changements subtils, Réduction de lactivité, immobilité, comportement dévitement Vocalisation, (parfois inaudibles à notre oreille) Position en bossu, poils souillés (ne se lave plus), comportement stéréotypiques Diminution la sécrétion durine, de la prise alimentaire (attention pour les lapins ou lanorexie peut déclencher des troubles gastro-intestinaux dont lissue peut être fatale.

41 Video Rat 1

42 Video Rat

43 Douleur chez les oiseaux récepteurs mu, kappa et delta, alpha 2, Dautres récepteurs sont aussi impliqués (ORL1 : orphan receptor dont le neuromédiateur serait la nociceptine (orphanine FQ) Douleur aiguë Vocalisation, battements dailes, respiration bec ouvert, se met en boule, état catatonique Douleur chronique Boiteries, (parcours dobstacles) ablation du bec

44 Douleur chez les poissons, amphibiens et reptiles Peu de choses connues, réflexes de retrait,…

45 Critères permettant de déterminer si une espèce animale est capable de ressentir de la douleur a. lanimal doit avoir des mécanismes anatomiques et physiologies similaires aux mécanismes impliqués dans la perception de la douleur chez lhomme (récepteurs nococeptifs, neurones de transmission, thalamus, cortex ou similaires) lanimal doit démontrer des comportements face à la douleur et aux médicaments analgésiques similaires à ceux de lhomme

46 Analgésie chez ces espèces non mammifères On-Off Invertébrés et apprentissage?

47 Merci.


Télécharger ppt "Evaluation de la douleur animale MEV 4 440 Sophie Cuvelliez, DMV, MS, diplomate ACVA, diplomate ECVAA Université de Montréal."

Présentations similaires


Annonces Google