La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Collège Franc-Comtois médecine durgence Les AVC ischémiques Soirée du 15 Mai 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Collège Franc-Comtois médecine durgence Les AVC ischémiques Soirée du 15 Mai 2013."— Transcription de la présentation:

1 Collège Franc-Comtois médecine durgence Les AVC ischémiques Soirée du 15 Mai 2013

2 Epidémiologie

3

4

5

6 Luxeuil Centre expert SAU Visio-présence TDM IRM Service de neurologie Moyens disponibles UNV

7 Plateau technique minimal pour prise en charge des patients suspects de pathologies neurovasculaires: SAU Imagerie (TDM ou IRM) Outils de TLM 9 sites répondent à lensemble des critères

8

9

10 Thrombolyse

11

12

13 Contre indications associées à un risque hémorragique élevé: Trouble hémorragique significatif actuel ou au cours des 6 derniers mois Diathèse hémorragique connue Traitement concomitant par des anticoagulants oraux (par exemple warfarine) Hémorragie sévère ou potentiellement dangereuse, manifeste ou récente Antécédents ou suspicion dhémorragie intracrânienne Suspicion dhémorragie sous-arachnoïdienne ou antécédents dhémorragie sous arachnoïdienne liée à un anévrisme Antécédents de lésion sévère du système nerveux central (par exemple néoplasie, anévrisme, intervention chirurgicale intracérébrale ou intrarachidienne) Massage cardiaque externe traumatique récent (moins de 10 jours), accouchement, ponction récente d'un vaisseau non accessible à la compression (par exemple, ponction de la veine sous- clavière ou jugulaire) HTA sévère non contrôlée Endocardite bactérienne, péricardite Pancréatite aiguë Ulcères gastro-intestinaux documentés au cours des 3 derniers mois, varices oesophagiennes, anévrisme artériel, malformations artérielles ou veineuses Néoplasie majorant le risque hémorragique Hépatopathie sévère, y compris insuffisance hépatique, cirrhose, hypertension portale (varices oesophagiennes) et hépatite évolutive Intervention chirurgicale ou traumatismes importants au cours des 3 derniers mois. HAS / Service des bonnes pratiques professionnelles / Mai 2009 Contre-indications de laltéplase retenues dans lAMM de lACTILYSE®

14 Dans lindication daccident vasculaire cérébral ischémique à la phase aiguë les contre indications complémentaires sont : Symptômes daccident vasculaire cérébral ischémique apparus plus de 3 heures avant linitiation du traitement ou dont lheure dapparition est inconnue Déficit neurologique mineur ou symptômes saméliorant rapidement avant linitiation du traitement Accident vasculaire cérébral jugé sévère cliniquement (par exemple NIHSS > 25) et/ou par imagerie Crise convulsive au début de laccident vasculaire cérébral Signes dhémorragie intracrânienne (HIC) au scanner Symptômes suggérant une hémorragie sous-arachnoïdienne, même en labsence danomalie au scanner Administration dhéparine au cours des 48 heures précédentes avec un temps de thromboplastine dépassant la limite supérieure de la normale Patient diabétique présentant des antécédents daccident vasculaire cérébral Antécédent daccident vasculaire cérébral au cours des 3 derniers mois Plaquettes inférieures à /mm3 Pression artérielle systolique > 185 mmHg ou pression artérielle diastolique > 110 mmHg, ou traitement dattaque (par voie intraveineuse) nécessaire pour réduire la pression artérielle à ces valeurs seuils Glycémie inférieure à 50 ou supérieure à 400 mg/dl. Utilisation chez lenfant, ladolescent et le patient âgé ACTILYSE® nest pas indiqué pour le traitement de laccident vasculaire cérébral à la phase aiguë chez les patients de moins de 18 ans ou de plus de 80 ans. » Extension fenêtre thérapeutique à 4h30 pour les patients < 80 ans (accord professionnel) Contre-indications de laltéplase retenues dans lAMM de lACTILYSE® HAS / Service des bonnes pratiques professionnelles / Mai 2009

15 Thrombolyses OFF-Label

16

17

18 Présentation du réseau de neurologie

19 Missions Coordination suivi AVC Recommandations bonnes pratiques Harmonisation parcours de santé (amont/hospit./aval) Aide organisation régionale procédures cas complexes (thrombectomie…) Veille sanitaire Analyse et présentation données bio statistiques Information organisme de tutelle/association patients/public Aide déploiement dossier informatique et SI Déploiement et pérennisation des outils de TLM Expertise filière prise en charge AVC Participation organismes nationaux (SFNV, ASIP, HAS…) Promotion protocoles de recherche Collaboration nationale et internationale dont les autres réseaux

20 Médecins (B Bouamra / D Chavot / T Moulin) Cadre coordination animateurs Equipe TLM Pôle recherche et protocole Bio statisticienne Secrétariat Infirmières de suivi

21 Liens fonctionnels ARS Franche-Comté Etablissements de santé FC GCS EMOSIST Médecins traitants SSR région DIM établissements Services informatiques établissements Industriels en lien avec TLM Direction CHRU, dont la recherche clinique et de linnovation Ministère santé HAS Ministère santé HAS

22 Les référents AVC Interlocuteurs privilégiés locaux à domaine de compétence spécifique Mise en place et promotion de protocoles communs Mise en évidence de dysfonctionnement au sein de leur position dans lensemble de la filière Définition collégiale de stratégies damélioration avec un coordinateur reconnu dans létablissement

23 Parcours de soin dans une filière Centre 15 SAU Imagerie Neurologie/UNV MPR/Gériatrie référent Domicile Animateurs locaux Sortie hôpital Suivi de cohorte Coordinateur des référents


Télécharger ppt "Collège Franc-Comtois médecine durgence Les AVC ischémiques Soirée du 15 Mai 2013."

Présentations similaires


Annonces Google