La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LENTRAÎNEMENT SPORTIFLENTRAÎNEMENT SPORTIF DOCUMENT ÉLABORÉ PAR M : TOUALBIA NACER-EDDINE CONSEILLER EN SPORT.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LENTRAÎNEMENT SPORTIFLENTRAÎNEMENT SPORTIF DOCUMENT ÉLABORÉ PAR M : TOUALBIA NACER-EDDINE CONSEILLER EN SPORT."— Transcription de la présentation:

1 LENTRAÎNEMENT SPORTIFLENTRAÎNEMENT SPORTIF DOCUMENT ÉLABORÉ PAR M : TOUALBIA NACER-EDDINE CONSEILLER EN SPORT

2 Définition : Cest un processus complexe de formation physique, qui influe aussi sur la personnalité de lindividu et poursuit des objectifs précis, de natures diverses, dont chacun constitue le présupposé sur lequel pourra se développer le processus ou la phase qui doit suivre.

3 Il est impossible de donner une définition synthétique de lentraînement, à cause de sa complexité et de la diversité de ses taches.

4 On peut en trouver plusieurs qui seront justes mais partielles : Sur le plan biologique : Nous dirons par exemple que lentraînement a pour objectif de provoquer des modifications dordre morpho-fonctionnelles, éléctrophysiologique, biochimique……etc. Sur le plan psychologique : Ces modifications concerneront la motivation, les processus cognitifs et tout ce qui se rapporte à lanxiété ou à limage de soi.

5 Vu sous un angle plus général : Lentraînement est le moyen de développer les capacités motrices et dautres encore dans chaque discipline sportive. Sur le plan médical : des aspects non moins importants sont à prendre en compte. Cest un ainsi que, vu sous langle physiologique, le but de lentraînement peut être lacquisition dune plus grande puissance aérobie ou dune meilleure synchronisation des unités motrices. Du point de vue psychologique, un autre de ses objectif sera lacquisition dune motivation solide, tandis que du point de vue moteur, on recherche une qualité dexécution plus fine et ainsi de suite.

6 Une définition qui semble néanmoins acceptable est la suivante : « Lentraînement sportif est un processus complexe dintervention dont le but est lenseignement et le perfectionnement de la technique sous une forme simple ou articulé, à un individu, à un groupe ou une équipe, et qui vise à développer les qualités physico- psychiques permettant datteindre des performances sportives maximales compte tenu des capacités du sujet, du groupe ou de léquipe ».

7 Définition personnelle : Lentrainement sportif représente un processus de formation complexe, à travers lequel on essayera aux moyens de préparations diverses, distinctes et interdépendantes, daméliorer dune manières progressive, continue et renouvelée (planifiée) lensemble des aptitudes physiques et psychiques dun individu, en vue de la réalisation de performances maximales, avec bien sur, la préservation de sa santé.

8 Autre définition particulière : Le corps humain est un système biologique et comme tout système biologique il est ouvert et échange de la matière avec tout lenvironnement. « On parle ainsi de système et environnement » qui est constamment en désordre moléculaire par rapport à létat déquilibre fondamental (état de référence), ainsi quand les fluctuations subies par un système léloignent aléatoirement de son état de référence, ses fluctuations sestompent delles mêmes quand létat initial de système devient stable.

9 En revanche, sil est instable, les fluctuations sont amplifiées du stade moléculaire au stade microscopique formant ainsi un nouveau régime de « structure dissipatives ». Ainsi, au voisinage de léquilibre, le principe dordre est toujours prioritaire, loin de cet équilibre thermodynamique, le système est déstabilisé : il évolue par contribution négative.

10 Le nouveau régime quil atteint nest pas dans la continuation de létat initial. Cest une nouvelle structure et de surcroît dissipative.

11 Leffort est une des plus belles applications de cette interprétation quand il rompt les digues et débordent les systèmes de contrôle de la biologie du mouvement.

12 Lentraînement des contraintes biologiques crée un, ensemble de dysfonctionnements qui peuvent faire lobjet à chaque instant dune remise sous contrôle. Si le processus de dérégulation ne peut être stoppé, il en résulte une cascade de désordres.

13 Le premier seuil de rupture, le mieux connu par ce que le plus contrôlable, est ventilatoire. Lhyperpnée dexercices, laffolement respiratoire, résulte de ce que les uns traduisent en terme de « décrochage ventilatoire ». Un deuxième seuil de rupture est objectivable dans le globule rouge. Le troisième seuil de rupture se manifeste au niveau du franchissement du palier pyruvate-acétate.

14 La conséquence des ruptures de seuil sinscrit comme un authentique phénomène agressif au sein des tissus. Lacidose métabolique lexprime immédiatement. Un épuisement excessif des réserves énergétiques napparaît pas sans être accompagné dun climat tissulaire fondé sur lépuisement des réserves co- factorielles dordre carencielles ou fonctionnelles.

15 Lasthénie musculaire puis la fatigue en résulte, le plus souvent assorties dune fragilisation du muscle des tendons et des zones cartilagineuses.

16 LA FATIGUE: Elle manifeste le déficit énergétique, le désordre métabolique et immunitaire de lorganisme. Elle résulte globalement de dysfonctionnement RED-OX et neuronale consécutive à leffort dépassé à désorganisation rythmique à la déshydratation et au stresse oxydant. Elle induit lépuisement neurovégétatif, lanxiété et langoisse. Ce nest quun flach accéléré du vieillissement elle sinstalle sur un lit de lassitude et de faiblesse qui en sont les clignotants).

17 Puis le processus ralentit sur les organes et les fonctions pour yinscrire les premières manifestations somatique, de caractère vasculaire, respiratoire ou neuro-musculaire, telles que courbatures, crampes ou même lésions.

18 Si la fatigue nest pas corrigée, le sujet entre dans le domaine des dégradations organiques, celles de leffort dépassé qui introduit leffondrement des défenses immunitaires et le stade des remaniements tissulaires profonds qui annoncent les pathologies de systèmes. Au de là, la fatigue et leffort dépassé, cèdent la place à lanarchie cellulaire et à la maladie.

19 RAISONS ET VALEURS DE LENTRAINEMENT A LEFFORT : Lintérêt et loriginalité de lentraînement cest dinscrire leffort dans la physiologie normale. Non pas seulement dans la biologie des muscles concernés pas leffort, mais pour toute léconomie biologique et psycho-somatique de la personne.

20 Dans lordre de lexercice, sentraînait revient à accroître les réserves en substrats des muscles en travail pour répondre à une consommation accrue du tissu musculaire ; cest donc apporter aux muscles davantage et plus vite le carburant naturels dont il ont besoin. Au service de cette mobilisation, répondent successivement toutes les fonctions concernées.

21 La ventilation sapprofondit et saccroît; La distribution sanguine ouvre de nouveaux circuits ; elle devient plus efficace; La capacité fonctionnelle des hématies et lhémoglobine ainsi que lalourdissement du muscle en myoglobine contribuent surtout à apporter aux myofibrilles les réponses respiratoires et énergétiques qui leurs sont nécessaires.

22 Là ne sarrête pas le ralentissement du phénomène. Le contexte biologique tout entier est en alerte et le système neurovégétatif mobilise tous les organes et tissus essentiels. Lentraînement impose à lorganisme, au cerveau aux fonctions, de changer de programme.

23 La physiologie de repos est remplacée par celle du mouvement et de la contribution forcée au rendement énergétique. Cette nouvelle donne est la seule manière logique de pouvoir maintenir lentropie dans les limites contrôlables et den empêcher lenvol inflationniste.

24 EN CONCLUSION : En guise de conclusion nous pouvons souligner les aspects avantageux et mesurables de lentraînement à leffort : Il repousse très loin lapparition des signes de fatigue; Il accroît les capacités tissulaires respiratoires de lorganisme; Il adapte la réponse ventilatoire qui demeure contrôlable et disponible par lautorégulation pulmonaire; Il élève le niveau de puissance et de performance; Il ne rompt pas léquilibre hémostatique et rythmique de lorganisme; Il résorbe les tendons acidosique et fermentaires du métabolisme; Il adapte le métabolisme des lipides aux conditions de lhygiène et de la santé.


Télécharger ppt "LENTRAÎNEMENT SPORTIFLENTRAÎNEMENT SPORTIF DOCUMENT ÉLABORÉ PAR M : TOUALBIA NACER-EDDINE CONSEILLER EN SPORT."

Présentations similaires


Annonces Google