La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L’approche RàI et le modèle d’intervention à 3 niveaux

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L’approche RàI et le modèle d’intervention à 3 niveaux"— Transcription de la présentation:

1 L’approche RàI et le modèle d’intervention à 3 niveaux
Réseau des orthopédagogues Maude Belleville, Line Germain et Nathalie Champagne, 12 octobre 2012

2 Présentation Vos animatrices! Objectifs de la rencontre:
Brosser un portrait global du modèle de réponse à l’intervention (RàI) Comprendre l’impact d’une intervention efficace Développer un langage commun Mise en garde… pour les p’tits vites Mise en garde: le but de la rencontre d’aujourd’hui est de donner les bases du RAI. L’idée n’est donc pas que vous sortiez d’ici pour mettre en place le RAI demain matin dans votre école ni même d’ici la fin de l’année. Il s’agit de vous fournir les bases d’une compréhension de ce que sont: les pratiques d’enseignement reconnues efficaces les prédicteurs, tant en lecture, en maths qu’au niveau de comportements (http://www.acelf.ca/c/revue/pdf/EF _GAUDREAU.pdf) Les programmes reconnus efficients en lien avec les prédicteurs

3 Partage Individuellement pour 5 minutes et en sous-groupe d’environ 5 personnes pour 10 minutes, répondez aux questions suivantes: - Comment percevez-vous votre sentiment d’efficacité personnelle auprès des élèves de votre école et des enseignants que vous accompagnez? Votre satisfaction sur une échelle de 1 à 10? Pourquoi? Selon vous, qu’est-ce qui vous permettrait d’obtenir un 10/10 (si ce n’est pas votre taux de satisfaction) Intention: faire ressortir qu’il y a beaucoup de besoin et que le modèle actuel d’orthopédagogie ne permet pas de répondre de façon efficace. Le système actuel comporte des lacunes… pourquoi ces lacunes sont présentes? Plein de bonnes choses se font, mais les résultats ne sont pas maximisés, l’impact n’est pas celui que l’on voudrait avoir, … Selon les besoins exprimés et suite à plusieurs perfectionnements et une meilleure compréhension, nous coryons que le modèle RAI, quoiqu’imparfait, pourrait réponde en grande partie aux besoins tout juste exprimés.

4 Le modèle de réponse à l’intervention … à quoi ça sert ?
Rôles des intervenants mieux définis Améliore les performances de tous les élèves en matière de lecture et d’écriture Abaisse l’incidence des nouveaux élèves en difficulté (permettre de s’éloigner du modèle « wait to fail ») Réduit les références pour accéder à des services professionnels (et le délai d’intervention) Meilleure coordination des ressources (Burns, Appleton et Stehouwer, 2005, Searle, 2010)

5 1) Individuellement, mettez sur papier ce qu’est le RàI pour vous.
Ce que nous savons? 1) Individuellement, mettez sur papier ce qu’est le RàI pour vous. 2) En équipe de deux, partagez vos points de vue et complétez votre ébauche. Faire travailler en équipes: pyramides vides à compléter

6 Définition   La réponse à l’intervention (RàI) est une approche visant: à procurer des interventions et un enseignement de grande qualité, adaptés aux besoins des élèves, en évaluant fréquemment leurs progrès en vue de pouvoir prendre des décisions relatives aux ajustements à apporter à l’enseignement ou aux buts […] (National Association of State Directors of Special Education, 2006) Vous allez entendre RAI ou RTI Développé dans les années 1990 aux États-Unis. Depuis 2004, le Congrès américain permet de recourir au modèle RTI pour identifier les élèves présentant un trouble d’apprentissage (seulement si les interventions mises en place ont été validées par la recherche). Pourquoi l’approche RTI - Faire un cahier du participant où : il est possible de suivre ce qui est présenté. Ex: un enseignement de qualité c’est… (prendre une minute pour écrire dans leur cahier ce qu’est un enseignement de qualité et retour pour donner la « vraie » réponse) Pour favoriser la réussite d’un plus grand nombre d’élèves par: -La prévention des diff. d’apprentissage -L’amélioration des pratiques pédagogiques -Dépistage plus efficace des élèves à risque -Une organisation hiérarchique et intensive des services -Un partage des rôles entre enseignants, orthopédagogues et professionnels Pour maximiser le temps au niveau de l’intervention en diminuant le nombre d’évaluations en psychologie, orthopédagogie, orthophonie. Pour répondre à un besoin de plusieurs enseignants de changer leurs pratiques pédagogiques et de répondre plus efficacement aux besoins particuliers des élèves de leur classe.

7 Un enseignement de qualité est …
un enseignement qui conduit à des progrès scolaires significatifs et qui répond adéquatement aux besoins de la majorité des élèves.

8 Un besoin, c’est … l’écart entre une situation souhaitable et une situation existante. Le besoin reflète ce que l’élève doit développer au regard des compétences, en lien avec le PFEQ, ou encore, ce qui lui est nécessaire pour qu’il puisse répondre aux attentes scolaires.

9 L’évaluation sert … à fournir une rétroaction régulière sur le cheminement scolaire pour suivre ses progrès et pister les interventions.

10 Un ajustement, c’est … Une réponse de l’enseignant aux besoins de l’apprenant, afin de maximiser les chances de réussite.

11 Principes directeurs de l’approche RàI
Finalité Prévention (ex: dépister les élèves à risque) Fournir un enseignement efficace à tous les élèves Recourir à des programmes d’intervention ou à des interventions reconnues efficaces par la littérature scientifique Assurer un suivi des progrès pour orienter l’intervention (pistage) Si les progrès sont insuffisants, intensifier l’intervention (durée, fréquence, soutien) et le suivi des progrès (Laplante et coll., 2011) Finalité = prévention (augmentation de l’écart) Des études montrent qu’il est plus facile de prévenir les difficultés en lecture que d’y remédier plus tard (Dion et autre, 2010). De plus, les interventions effectuées après la 3ième année sont moins efficaces (Torgesen et autres,2007) Les élèves qui ne réussissent pas à apprendre à lire à la fin de leur 1ère année ont tendance à rester de faibes liseurs (Juel 1998). Effet Mathieu (Stanovich 1986). PRADA Prévention = mettre l’accent sur les petits problèmes avant que ceux-ci ne deviennent de gros problèmes. Intervenir avant que l’élève se retrouve en situation d’échecs multiples (éviter la frustration qu’engendrent les échecs scolaires et la perte d’estime de soi (Giasson, 2011) Le succès apporte une motivation accrue; la prévention est donc un facteur de motivation (Giasson, 2011) Fournir un enseignement efficace = tout le personnel est formé Programme d’interventions : pas le PFÉQ, programmes élaborés par la recherche Pourquoi lecture: La plus documentée, en lien avec leur préoccupation Facteurs de protection au préscolaire: Habiletés d’éveil à l’écrit et habiletés langagières 5 piliers (5 grandes idées) de l’enseignement de la littératie : conscience phonémique, acquisition correspondances g-p, fluidité, vocabulaire, compréhension et ce, de façon explicite et systématique. 5 sphères d’intervention en lecture au secondaire : motivation et engagement, identification des mots, fluidité de la lecture orale, vocabulaire, compréhension Assurer un suivi des progrès = évaluation continue. Fréquence varie selon niveau Donc modèle RTI est autant un modèle d’évaluation qu’un modèle d’intervention.

12 Le modèle d’intervention à trois niveaux

13 NIVEAU 1 : intervention universelle
Symposium de l'ADOQ, 5 nov. 2008 CS Pointe-de-L'ile NIVEAU 1 : intervention universelle Description Enseignement de qualité (modèles et pratiques d’enseignement efficaces) s’appuyant sur les données probantes de la recherche, reposant sur le PFÉQ et les sphères d’intervention Population Tous les élèves de la classe Intervenant, environnement et regroupement Enseignant dans le contexte de la classe ordinaire; Regroupements flexibles Orthopédagogue en rôle conseil (à l’enseignant, aux parents) Exemple de sphères d’intervention 5 piliers pour la réussite des premiers apprentissages en lecture: conscience phonémique, principe alphabétique (correspondance lettre/son), vocabulaire, fluidité et compréhension Durée environ 90 minutes par jour, à tous les jours (activités autour de la langue: communication orale et écrite, ainsi que lecture, …) Évaluation Dépistage : début – milieu – fin d’année Les principes directeurs déployés dans le modèle d’intervention à trois niveaux Niveau 1 = qui répond aux besoins d’environ 80% des élèves Enseignement de qualité : reposant sur le PFÉQ + 5 sphères d’intervention + formation professionnelle Évaluation: dépistage en début d’année puis pistage: suivi des progrès 13 Adaptation de Laplante et coll 2011 et de Laplante et Brodeur, 2010. Line Laplante, UQAM Brodeur et Laplante ( ) 13 13 13

14 NIVEAU 2 : intervention supplémentaire
Symposium de l'ADOQ, 5 nov. 2008 CS Pointe-de-L'ile NIVEAU 2 : intervention supplémentaire Description Interventions explicites et systématiques se déroulant en petits groupes et qui sont conçues pour offrir un soutien supplémentaire aux interventions de niveau 1. Les interventions reposent sur des pratiques d’enseignement reconnues efficaces par la recherche pour ces élèves Population Élèves n’ayant pas fait suffisamment de progrès lors des interventions de niveau 1 Intervenant, environnement et regroupement Enseignant, orthopédagogue ou autre intervenant en sous-groupes homogènes d’environ 4-5 élèves (en classe ou hors-classe) Exemple de sphères d’intervention 5 piliers pour l’apprentissage en lecture Durée Environ 30 à 40 minutes par jour, 3 à 5 jours/semaine Évaluation Pistage: progrès évalués environ 2 fois par mois Environ 15% des élèves Caractéristiques : +++ explicite, +++intensif S’ajoute au niveau 1, mais ne le remplace jamais (l’élève doit toujours bénéficier de l’enseignement de niveau 1) Pratiques d’enseignement reconnues efficaces par la recherche = enseignement structuré et directif (enseignement explicite, réciproque, etc.) Intervenant, environnement et regroupement: autres = PNE ou parents dûment formés Sphères d’intervention: mise sur l’une ou l’autre des 5 sphères. Plus d’une sphère peuvent être travaillées selon les besoins de l’élève recevant cette intervention supplémentaire. Durée : 12 à 20 semaines maximum Si les difficultés persistent malgré une intervention supplémentaire de niveau 2, une intervention intensive de niveau 3 sera offerte. Question: serait-il possible qu’un élève seulement lent demeure au niveau 2? Oui cela peut être possible ! Évaluation = pistage, on identifie les élèves qui font le moins de progrès. Importance de donner une rétroaction fréquente à l’élève 14 Adaptation de Laplante et coll 2011 et de Laplante et Brodeur, 2010. Line Laplante, UQAM Brodeur et Laplante ( ) 14 14 14

15 NIVEAU 3 : intervention intensive
Symposium de l'ADOQ, 5 nov. 2008 CS Pointe-de-L'ile NIVEAU 3 : intervention intensive Description Interventions explicites, systématiques et intensives (spécifiques, «sur mesure», ciblées) reconnues efficaces par la recherche qui vont au-delà des interventions de niveau 1 et de niveau 2, et ce, en vue de répondre à la problématique de ces élèves Population Élèves n’ayant pas fait suffisamment de progrès lors des interventions de niveau 1 et de niveau 2 Intervenant, environnement et regroupement Orthopédagogue ou professionnel des services éducatifs complémentaires en sous-groupes homogènes d’environ 2-3 élèves (hors-classe) Exemple de phères d’intervention 5 piliers pour l’apprentissage en lecture Durée Environ 30 à 45 minutes par jour, à tous les jours Évaluation Pistage: progrès évalués environ 1 fois par semaine Environ 5 % des élèves Le niveau 2 se substitue par une intervention de niveau 3 lorsque l’élève résiste à l’intervention Durée : semaines maximum Interventions intensives: explicite et systématique Population: élèves ayant résisté aux interventions de niveaux 1 et 2 15 Adaptation de Laplante et coll 2011 et de Laplante et Brodeur, 2010. Line Laplante, UQAM Brodeur et Laplante ( ) 15 15 15

16 Au travail! En équipes de 4 personnes, placez tous les mots liés au RàI sur la feuille fournie à cet effet. Amusez-vous bien!

17 Un devoir pour la prochaine rencontre
Consignez dans le cahier du participant, ce qui, dans votre école et selon vous: se situe dans l’approche RàI ne se situe pas dans l’approche RàI Les éléments consignés peuvent être en lien avec les méthodes d’enseignement. es pratiques pédagogiques, la gestion de classe. les sphères d’intervention, etc. Nous ferons un retour sur votre consignation à la prochaine rencontre.

18 Documents utiles


Télécharger ppt "L’approche RàI et le modèle d’intervention à 3 niveaux"

Présentations similaires


Annonces Google