La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Initier à lapproche interculturelle du soin. 1. Définition de lapproche interculturelle 2. Lidentité culturelle mahoraise 3. … support dune identité soignante.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Initier à lapproche interculturelle du soin. 1. Définition de lapproche interculturelle 2. Lidentité culturelle mahoraise 3. … support dune identité soignante."— Transcription de la présentation:

1 Initier à lapproche interculturelle du soin

2 1. Définition de lapproche interculturelle 2. Lidentité culturelle mahoraise 3. … support dune identité soignante originale qui se construit au travers de linitiation à lapproche interculturelle 4. 3 séquences pédagogiques

3 Lapproche interculturelle est la création dun espace dans lequel 2 personnes interagissent en reconnaissant les particularités culturelles de lautre.

4 Quelle est la place des aides-soignants dans ce processus?

5 Les A.S. Presque exclusivement Mahorais Acteurs dautant plus incontournables à Mayotte car: Bilingues Représentants de la culture locale ET porteurs de la culture soignante Un véritable rôle de médiation interculturelle entre les patients dune part et les soignants métropolitains dautre part

6 Les soignants métropolitains (IDE, médecins, sage-femme etc.) Méconnaissance des croyances et valeurs locales liées à une mobilité importante (souvent contrats courts 2 ans) Rarement bilingues Représentations métropolitaines de la santé et de la personne soignée impacte fortement la relation soignant/soigné (communication, soins relationnels, éducation thérapeutique, etc.)

7 1. lidentité culturelle mahoraise

8 Africaine Arabo- musulmane métropolitaine Les 3 dimensions de lidentité culturelle mahoraise

9 Africaine Arabo- musulmane métr opoli taine Les patients

10 Les élèves A.S. 11 mahorais, 2 métropolitaines Hétérogénéité en terme didentité culturelle

11 2. Lapproche interculturelle, en tenant compte des 3 dimensions de leur identité culturelle, participe à la création dune identité soignante originale

12 Les élèves aides-soignants africaine arabo-musulmane Métropolitaine Identité soignante La mission de traduction La dimension interculturelle du soin La juste distance professionnelle à légard de la religion musulmane

13 3. La mission de traduction Une mission exigeante

14 Situation réelle: « 1 bébé de 8 mois a été hospitalisé en réanimation pour insuffisance hépatique aiguë liée à un surdosage en paracétamol » ( février 2011)

15 L'élève identifie les enjeux de la mission de traduction L'élève maîtrise la technique de traduction Objectifs pédagogiques:

16 Séquence pédagogique Jeu de rôle: la traduction dans le cadre dune consultation médicale Un médecin ayant une bonne compréhension du shimaoré Une A.P. joue le rôle de la patiente Lélève joue le rôle du traducteur Travaux de groupe: à partir du cas ci-dessus, élaboration commune d'une méthodologie de traduction Module 1 (20 min / élève) Module 5 (01h30)

17 Résultat attendu: Précision et fidélité de la traduction / propos du médecin (ce nest pas une interprétation!!) Demander des explications au médecin si incompréhension Précision et fidélité de la traduction / propos du patient Laisser le temps et inciter le patient à poser des questions Faire reformuler le patient/ propos du médecin ( pathologie, prescription, conseils, rdv etc.)

18 4. La dimension interculturelle du soin

19 Situation: « quelques secondes après laccouchement, la sage-femme tend le nouveau-né à sa mère. Celle-ci refuse de le prendre contre elle. »

20 Pour la sage-femme, la maman rejette son bébé… Pour la maman, le bébé né de ses entrailles est « sale », il doit dabord être confié à sa grand- mère afin quelle le lave = malentendu culturel !!

21 Objectifs pédagogiques: L'élève identifie les « écarts culturels » dans une situation potentiellement conflictuelle L'élève anticipe ce risque en explicitant ces écarts auprès des soignants et/ou des soignés

22 Élaboration de cartes mentales sur laspect traditionnel de certains soins et pathologies emblématiques (crise de Djinn (esprit), circoncision à domicile par un religieux) Table ronde avec un cadre de santé mahorais ( service des urgences). Questions / réponses sur les thèmes de la prise en charge hospitalière et le rôle de médiation de lA.S. Module 1 (02h00) Module 3 (03h00)

23 5. La juste distance professionnelle à légard de la religion musulmane Pas si simple…

24 Le contexte local population musulmane Une religion qui rythme le quotidien des croyants: 5 prières / jour Interdits alimentaires Port du voile/ femme Ramadan Mais grande tolérance et variabilité des comportements individuels

25 Séquence pédagogique; module 1 (02h00) Extrait dun cas clinique présenté aux élèves: Un homme, musulman (il va prier à la mosquée tous les jours), est atteint de sclérose en plaque. Il est hospitalisé pour une « poussée », sa mobilité s'en trouve grandement réduite. Ainsi, il ne peut ni « manipuler » le Coran seul, ni réaliser sa prière de manière « conventionnelle » (prosternation).

26 objectif pédagogique Lélève identifie les limites de son champ dintervention en regard de lincapacité de la personne à pratiquer ses rites religieux de manière autonome

27 Quelles actions en lien avec le besoin « agir en fonction de ses croyances » doivent entreprendre les aides-soignants dans ce cas?

28 La première réponse apportée fut: « chanter les versets du Coran avec lui » Éclats de rire parmi les élèves, l'élève fut immédiatement repris par ses camarades: « On est pas là pour ça », « La religion c'est pas à l'hôpital », « Il peut prier dans sa tête » Lensemble des élèves acquiesce. Une élève rétorque: « non il ne peut pas, il est sale »

29 « Pourquoi est-il sale ? » ai-je demandé. «Il est sale pour prier car il ne peut pas faire ses ablutions » m'a-t-elle répondu. « Que pouvez vous faire dans ce cas? » dis-je. « Lui apporter une cuvette pour qu'il se lave le visage et les mains lui-même » a finalement répondu un autre élève.

30 Ce compromis a finalement satisfait tous les élèves. Lun deux demande alors: « Si une personne est en train de mourir et quelle me demande de lui réciter des versets du Coran, et que je suis seul avec lui. Est-ce que, si je connais ces versets, je peux les lui réciter? »

31 Rappel sur le fait que ce n'était pas du rôle de l'aide- soignant Ce à quoi l'élève m'a répondu que c'était pour satisfaire un besoin fondamental spirituel d'une personne mourante. J'ai donc rappelé l'importance: de trouver une personne ressource dans l'entourage du patient pour répondre à ce type de demande. Et dentreprendre cette démarche bien en amont de ses derniers instants de vie.

32 Séquence pédagogique; module 5 (03h00) Intervenante: une psychologue (mahoraise) Thème: laccompagnement des personnes en fin de vie et la place du soignant dans la relation triangulaire « patient-soignant-famille » => table ronde sur le thème de laccompagnement et de la distance professionnelle

33 Séquence de deux heures qui a permis de revenir sur ce questionnement initial en y intégrant les éléments de réflexion du cours Résultat: ?.... Lappropriation sera à mesurer dans la pratique professionnelle

34 6. Conclusion Le référentiel de compétences nécessite une adaptation qui participe à la construction de l'identité professionnelle des aides- soignants à Mayotte

35 Au terme de leur formation, les élèves seront capables de réinvestir leurs savoirs culturels dans leur pratique des soins.


Télécharger ppt "Initier à lapproche interculturelle du soin. 1. Définition de lapproche interculturelle 2. Lidentité culturelle mahoraise 3. … support dune identité soignante."

Présentations similaires


Annonces Google