La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La difficile mise en œuvre Le 24 octobre 2011 Jack McMaster Président, Northern Ontario Education Leaders Directeur, Keewatin-Patricia DSB.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La difficile mise en œuvre Le 24 octobre 2011 Jack McMaster Président, Northern Ontario Education Leaders Directeur, Keewatin-Patricia DSB."— Transcription de la présentation:

1 La difficile mise en œuvre Le 24 octobre 2011 Jack McMaster Président, Northern Ontario Education Leaders Directeur, Keewatin-Patricia DSB

2 De nombreux étudiants commencent lécole avec un faible niveau de langage oral. Parce que le langage oral est le fondement de la lecture et de lécriture, il est donc primordial que le personnel enseignant lui porte une attention particulière et ajuste lapproche pédagogique pour rehausser le niveau de tous les élèves.

3

4 Les buts du PAI sont de : Comprendre comment les élèves autochtones diffèrent des élèves non autochtones en ce qui a trait à leur disposition à acquérir les habiletés langagières nécessaires à la maîtrise de la lecture et de lécriture. Développer des méthodes de collecte de données pertinentes à lorientation de lenseignement et à lévaluation des programmes dans le but daméliorer la communication orale et de combler lécart pour les élèves autochtones et autres élèves « à risque » de la maternelle et du jardin denfants.

5 Développer et évaluer un programme pédagogique efficace pour améliorer lenseignement du langage oral en maternelle et au jardin denfants, en particulier pour les élèves autochtones et autres élèves « à risque ». Fournir des renseignements et des protocoles de pertinence par rapport aux politiques pour lauto-identification volontaire dans le contexte des écoles dOntario.

6 À la fin de : une proportion importante délèves avec de faibles compétences linguistiques en particulier chez les élèves autochtones Note globale Autochtone Non autochtone Bonnes réponses (%) Pourcentage de réponses exactes Juin 2009

7 À la fin de , la réduction de lécart entre filles et garçons est nette. Note globale Pourcentage de réponses exactes Septembre 2008 Juin 2009 Pourcentage de réponses exactes

8 Une approche globale est nécessaire pour aller au-delà du plafond dans le rendement. Un nouveau type de leadership pédagogique est requis. Il faut commencer dès les premières années afin de combler lécart pour les moins performants.

9 Langage Faible niveau Faible oral faible de littératie progrès

10 La perspective de la direction Lintermédiaire de NOEL (8 autres conseils) Le renforcement des capacités à linterne La démarche pour assurer la mise en œuvre Lexamen de la mise en œuvre en mai-juin 2009 Le changement de modèle et les discussions entre collègues

11 Est-ce que les enseignantes et enseignants utilisent quotidiennement les données pour mieux orienter leurs efforts ? Est-ce que les bonnes stratégies pédagogiques sont mises en œuvre de façon efficace ? Est-ce que de petits groupes denseignantes et denseignants sont utilisés pour mieux cibler lenseignement ?

12 Y a-t-il un programme dintervention efficace pour aider les élèves les plus faibles ? Quelle est cette assistance spéciale et lutilise-t- on adéquatement ? Comment personnalisons-nous lenseignement pour satisfaire aux besoins de tous les élèves ? Le personnel enseignant ne peut pas réduire lécart entre les élèves quand les élèves reçoivent tous le même type ou la même durée denseignement.

13 La direction et le personnel enseignant sont-ils à laise avec ce que nous leur proposons (petit groupes denseignantes et denseignants dans des interventions ciblées) ?

14 DimensionSignificationEffet Définition des objectifs et des attentes Inclut létablissement, la communication et le suivi des objectifs de lapprentissage, de ses normes et des attentes, ainsi que limplication du personnel et autres intervenants dans le processus pour assurer le consensus et la transparence dans la poursuite des objectifs 0.35 Gestion stratégique des ressources humaines Comprend la sélection du personnel et son affectation aux objectifs prioritaires. Comprend aussi le recrutement de personnel expert Planification, coordination et évaluation de lenseignement et du curriculum Implication directe dans le soutien et lévaluation de lenseignement par des visites régulières en salle de classe et apport de rétroaction formative et sommative au personnel. Supervision directe du curriculum par la coordination à travers toutes les classes et tous les niveaux de lécole et par lalignement aux objectifs de lécole Incitation et participation à la formation et au développement personnel des enseignantes et des enseignants. Leadership qui non seulement encourage mais participe activement à la préparation formelle et informelle du personnel Mise en place dun environnement ordonné et accommodant Réservation de blocs de temps pour lenseignement et la formation, réduction de pressions externes et dinterruptions, et création dun milieu ordonné et accommodant à lintérieur et à lextérieur de la salle de classe. 0.27

15 Pourcentages des résultats sur lÉvaluation en langage oral (ÉLO) Septembre 2007 et juin 2008 Tous les élèves Note PourcentagePourcentage cumulatifPourcentage Sept. 07Juin 08Sept. 07Juin 08Sept. 07Juin 08 07,12,87,12,8 29,812,7 14,01,111,13,8 23,91,715,05,5 33,91,818,87,3 45,22,324,09,6 55,83,029,812,7 66,23,536,016,2 38,732,8 76,34,242,220,4 87,56,449,726,8 98,38,558,135,2 1010,410,268,545,5 119,911,878,457,3 31,554,5 1211,116,989,574,2 137,317,496,891,5 142,77,299,698,7 150,41,3100,0

16 Septembre 2007 Juin 2008 Note globale Pourcentage

17 Distribution des résultats totaux de lÉLO Note globale Pourcentage Note globale Pourcentage Septembre 2007 Juin 2008 Autochtone Non autochtone Autochtone Non autochtone

18 Amener plus loin lévolution de notre enseignement du langage oral à lélémentaire, mais aussi aux autres paliers. Accroître les capacités à lintérieur du Keewatin Patricia DSB pour rendre les améliorations plus importantes et durables. Accroître les capacités latéralement pour permettre à la compréhension et aux pratiques développées dêtre appliquées à travers la province.

19 Depuis deux ans nous avons changé le modèle pour accroître les capacités à lintérieur des conseils et des écoles Niveau 1 À léchelle de lécole Niveau 2 À léchelle du district Niveau 3 À léchelle du projet Niveau 4 Avec la chercheuse ou le chercheur Modèle de lécole-témoin Cette année, au conseil scolaire KPDSB, nous avons un test (SAT) en littératie ciblant les écoles-témoins, de la maternelle à la 3 e année.

20 Susciter la discussion Ce qui comprend : lancer la discussion, enregistrer les commentaires, retourner aux commentaires La lecture aux élèves Lecture guidée

21 1. Exprimer des pensées et des opinions 2. Écouter et réagir 3. Défendre une opinion 4. Remettre en question et clarifier La plus grande difficulté denseigner avec un objectif précis est de maintenir le cap et de ne pas prendre toute la place.

22 Tel que mentionné plus tôt par Carmel, ce que lenseignante ou lenseignant dit est dune extrême importance. En tant que projet, nous avons formulé des questions ouvertes que nous utilisons au sein de notre petit groupe.

23

24

25

26

27 Quatre jours dans une école à travailler côte-à- côte avec lenseignante ou lenseignant La direction participe activement à ce modèle SAT littératie se rencontre chaque après-midi pour planifier les leçons suivantes SAT littératie et lenseignante ou lenseignant se rencontrent pour partager leurs observations lun de lautre (rétroaction constructive)

28 Les deux discutent des besoins des élèves de la classe en examinant les données, autant au niveau de lÉvaluation du langage oral quau niveau textuel (PM Benchmarks) Ensemble ils fixent un but pour répondre aux besoins de la classe SAT littératie planifie une visite de suivi pour aider le personnel à poursuivre son apprentissage

29 Voici quelques sujets que Carmel et Jeannie ont abordé avec le personnel enseignant Blocs de littératie Planification ciblée des leçons Emmailler le langage oral dans le bloc de littératie

30 Nous avons suivi notre premier groupe de la maternelle jusquen 3 e année pour être témoins de limpact sur les tests de lOQRE. Nous sommes conscients quil y a des limites dûes à la question de la mise en œuvre il y aura des variations dun conseil à lautre et dune école à lautre. Cette année, notre Conseil poursuivra les visites aux écoles-témoins dans lespoir daccroître les capacités dans toutes les écoles. Nous avons appuyé des efforts daccroissement des capacités à lextérieur des conseils de NOEL : Trillium Lakelands, AEI, Riverside School (Australie).

31 DSBLecture 3 e année Écriture 3 e année Mathématiques 3 e année Kenora Catholic Keewatin Patricia Lakehead Northwest Catholic Rainy River Superior Greenstone Superior North Catholic Thunder Bay Catholic Moyenne N.-O. Ont. Moyenne provinciale

32 ConseilÉcole-témoin Gains en lecture depuis 09/10 Gains en écriture depuis 09/10 Gains en mathématiques depuis 09/10 KCDSBPJP KPDSBEG * LAKEHEADHP TBCDSBOLC RRDSBJWW NWCDSNSt. J SGDSBMT+12-6 SNCDSBSt. E Moyenne Écoles-témoins Moyenne NOEL Moyenne prov.+3 -2

33 Jai énormément appris sur linfluence du langage oral dans le développement de la littératie. Les Conseils qui ont pris à cœur ce projet ont beaucoup appris aussi : En identifiant une ressource centrale pour faciliter le projet, en encourageant limplication de la direction, en développant réellement lécole-témoin, en maintenant leur appui malgré tout, en accordant du temps au personnel pour sa croissance personnelle et en accordant du temps pour les visites décoles.

34 Les connaissances et la détermination amenées par Carmel ont motivé et créé de nouvelles capacités auprès de notre personnel qui ne se seraient pas manifestées sans elle. Nous sommes extrêmement reconnaissants au ministère de lÉducation pour son appui et à Carmel et Peter Hill pour leur patience, savoir et leadership pendant les cinq dernières années.


Télécharger ppt "La difficile mise en œuvre Le 24 octobre 2011 Jack McMaster Président, Northern Ontario Education Leaders Directeur, Keewatin-Patricia DSB."

Présentations similaires


Annonces Google