La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Edith Saltiel, 30 mai 2007 Démarche dinvestigation et Evaluation des élèves Edith SALTIEL, LDSP, Université Paris 7 INRP- La main à la pâte.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Edith Saltiel, 30 mai 2007 Démarche dinvestigation et Evaluation des élèves Edith SALTIEL, LDSP, Université Paris 7 INRP- La main à la pâte."— Transcription de la présentation:

1 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Démarche dinvestigation et Evaluation des élèves Edith SALTIEL, LDSP, Université Paris 7 INRP- La main à la pâte

2 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Points majeurs caractérisant lESBI par lIAP Les élèves développent des concepts qui leur permettent dappréhender les aspects scientifiques du monde qui les entoure, en faisant usage de leurs propres réflexions issues de raisonnements critiques et logiques appliqués à leurs observations. Ceci implique quils aient eux-mêmes manipulés des objets et des instruments et observés des événements; cela implique également quils utilisent des informations acquises à partir de différentes ressources telles que livres, internet, leur enseignant et des scientifiques Les enseignants ont pour rôle damener les élèves à développer leurs capacités à mener une investigation et leur aptitude à comprendre les concepts scientifiques à travers leurs propres activités et raisonnements. Cela implique de promouvoir le travail en groupe, laptitude à argumenter, à mener un dialogue et un débat, mais aussi de donner les moyens matériels de pouvoir procéder à une exploration et une expérimentation directe

3 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Unité et diversité de la démarche dinvestigation Unité: permettre aux élèves de construire les connaissances souhaitées en leur permettant dexprimer leurs idées, dexpliciter leur raisonnement, de tester leurs hypothèses et de chercher à être rigoureux Diversité des méthodes : expérimentation directe, réalisation matérielle, observation directe ou assistée par un instrument, recherche sur documents, enquête, visite, réalisation dun petit film, journal ou émission de radio

4 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Les grandes étapes de la démarche Situation de départ É tonnement, curiosité, questionnement Formulation dun problème à résoudre Raisonnement Recherche d explications possibles, représentation de la solution Formulation dhypothèses et de protocoles Investigation Observation, exp é rimentation, recherche documentaire R ésultats confrontés aux hypothèses Synthèse et conclusion Confrontation au savoir établi Structuration des savoirs Daprès Monique Delclaux

5 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Proverbe chinois Jentends et joublie Je vois et je me souviens Je fais et je comprends ou encore Mieux vu une fois quentendu mille fois Mieux fait une fois que vu mille fois

6 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Quelques « principes » généraux de bon sens Comprendre la question posée Expérimenter soi-même Savoir ce que lon veut observer Savoir ce que lon cherche Echanger, partager, discuter, argumenter permet dapprendre

7 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Que fait, que doit savoir faire, quapprend un élève au cours de ce type denseignement?

8 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Evaluation des élèves: extrait du socle « Lélève doit être capable de pratiquer une démarche scientifique: savoir regarder, questionner, observer, formuler une hypothèse et la valider, modéliser de façon élémentaire »

9 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Observer, faire des hypothèses, argumenter Evaluation seine saint denis

10 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Observer, raisonner, mettre en relation « la science ne se réduit pas à une collecte de faits, bien que celle-ci soit une nécessité : cest un système de corrélations logiques de ces faits permettant détayer hypothèses ou corps de théorie Histoire mondiale des sciences Colin Ronan

11 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Connaissances, inférences Evaluation 93

12 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Observations, classement Evaluation Lille pilotée par M. Parmentier

13 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Liens entre phénomènes de la nature et le langage mathématique Exemples - linge qui sèche, - inertie en bobine - aluminium fondu …

14 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Mobiliser ses connaissances en situation 1 ère question dessiner 2 ème question choisir dessins 3 ème question niveau à eau Réponse exacte37,9155,6661,8 Réponse erronée60,8642,8834,62 Pas de réponse1,231,463,5 Evaluation 93

15 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Conception dun protocole Evaluation AC. Poitiers

16 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Manipuler, modéliser de façon élémentaire Manipulation Rédaction dune courte synthèse Transfert sur la brouette Réponse exacte 27,20 79,85 Réponse erronée 61,1415,07 Pas de réponse 10,664,01 Evaluation 93

17 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Eprouver par lexpérimentation la résistance au réel Exemple : film inertie en bobine –(non reconnaissance du fait expérimental : un objet lancé en lair par un personnage se trouvant sur un tapis roulant retombe dans les mains du lanceur) Autre exemple: bouteille sans fond – non reconnaissance du niveau de leau dans la bouteille

18 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Tests dhypothèses 17% des enfants de 11 ans ont fourni une réponse correcte 25% des étudiants de 1 ère année duniversité et 50% en 2 ème année ont répondu correctement

19 Edith Saltiel, 30 mai à 18% des élèves de CM2 ont donné des réponses correctes, tout comme 18 à 20% des étudiants de 1ère année dUniversité.

20 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Autres compétences du socle « Développer des habiletés manuelles, être familiarisés avec certains gestes techniques… » « Vivre en société: chaque élève doit être capable de communiquer et de travailler en équipe, ce qui suppose de savoir écouter, faire valoir son point de vue… » –communication écrite : cahier dexpériences, affiches… –débats

21 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Attention formulation des questions

22 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Est-on sur que lélève a bien compris ?

23 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Importance des justifications Question: Dans une pièce sombre, un laser rouge est allumé. Emilie déclare ne pas voir de faisceau de lumière rouge dans la pièce. A-t-elle des problèmes de vision ou peut-elle avoir raison? Quen pensez vous? Expliquer votre réponse Emilie a raison 57% Emilie a tort 26% Pas de réponse 17% Seulement 16% du total et qui ont répondu quEmile avait raison disent que la lumière est invisible de côté

24 Edith Saltiel, 30 mai 2007

25 Grille observation de classes Grille avec 22 items, chaque item correspondant à un scénario (A,B ou C) Ils sont regroupés en 6 catégories Chaque item est affecté dun poids : de 1(*) à 3 (***) Un même item peut appartenir à deux catégories différentes

26 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Les six catégories –Matériel (3 items dont 1***) –Notions (4 items dont 2 ***) –Langage (3 items dont 1***) –Acquis (4 items dont 2 ***) –Pédagogie active (6 items dont 2 ***) –Investigation (8 items dont 3 ***)

27 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Quelques exemples ditems Item 2-1: le matériel nécessaire, simple et adapté à lâge des enfants, est disponible en quantité suffisante pour le travail en groupes et celui de chaque élève Item 4-5: le Maître alterne le travail individuel, en grands et/ou petits groupes tout au long de la séance Item 4-1: le maître sollicite oralement ou par écrit les élèves pour favoriser un questionnement productif sur le sujet détude Item 4-4: Le maître guide les élèves pour leur permettre de concevoir, réaliser, exploiter par eux-mêmes les modalités dinvestigation retenues (observation, expériences, recherche documentaire…) Item 4-7 : la séance comporte des phases de rappel, de questionnement, dinvestigation et de conclusion

28 Edith Saltiel, 30 mai 2007 Objectifs Une description de ce qui sest passé en classe et pouvoir en déduire que Tel enseignant est dans la démarche, près de la démarche ou loin de la démarche (sans porter aucun jugement de valeur sur ce qui a été observé) Pour ceci, il faut, compte tenu des poids donnés aux items, en déduire, pour chaque catégorie, un coefficient qui indique si on est dans, près ou loin de la démarche. Enfin, il est nécessaire de faire des inférences. Ceci reste à faire en partie


Télécharger ppt "Edith Saltiel, 30 mai 2007 Démarche dinvestigation et Evaluation des élèves Edith SALTIEL, LDSP, Université Paris 7 INRP- La main à la pâte."

Présentations similaires


Annonces Google