La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

METTRE EN PLACE UN PROCESSUS QUALITÉ POUR LE CURSUS « BACHELIER EN CONSTRUCTION – OPTION BÂTIMENT » SÉANCE D’INFORMATION.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "METTRE EN PLACE UN PROCESSUS QUALITÉ POUR LE CURSUS « BACHELIER EN CONSTRUCTION – OPTION BÂTIMENT » SÉANCE D’INFORMATION."— Transcription de la présentation:

1 METTRE EN PLACE UN PROCESSUS QUALITÉ POUR LE CURSUS « BACHELIER EN CONSTRUCTION – OPTION BÂTIMENT »
SÉANCE D’INFORMATION

2 évaluation DE LA Démarche QUALITE OBJECTIFS DE LA SEANCE D’INFORMATION :
présentation du Décret ; présentation de l’Agence ; présentation des différents intervenants ; présentation du processus ; présentation des échéances ; présentation des outils et indicateurs.

3 Enjeux généraux reconnaissance de la qualité de l’enseignement supérieur de promotion sociale par rapport aux autres types d’enseignement ; amélioration continue de la qualité de notre enseignement supérieur ; visibilité.

4 Principe Identification des points forts, faibles, des risques et opportunités afin de mettre en place des actions préventives et correctives d’amélioration. Cycle PDCA : planifier, développer, mesurer et réguler des actions

5 Objectifs de l’évaluation
Le principe d’amélioration continue = système de gestion de la qualité PLAN (P) : planifier ce que l’on va réaliser, définir les objectifs, la façon dont ils seront atteints ; DO(D) : développer, mettre en œuvre ; CHECK(C): contrôler, vérifier que les objectifs visés sont atteints ; ACT(A) : améliorer, prendre les mesures correctives pour arriver aux résultats et s’assurer que ces acquis demeureront stables.

6 Donc… Ce qui nous attend :
établir une photo, une vue précise de nos pratiques ; élaborer un plan d’action afin d’optimaliser nos performances ; passer à l’acte. Ce qui compte, c’est de mettre en œuvre des procédures visant à nous améliorer Ce n’est pas la qualité de notre cursus à proprement parler qui sera prise en compte, mais bien les moyens que nous allons déployer pour l’améliorer !

7 Le Décret 22 FEVRIER 2008 : Décret portant diverses mesures relatives à l'organisation et au fonctionnement de l'Agence pour l'évaluation de la qualité de l'enseignement supérieur organisé ou subventionné par la Communauté française Publié le : définit les différentes instances et les rôles de chacune ; fixe les objectifs ; fixe les modalités.

8 L’Agence AEQES Ses organes : le comité de gestion ; le bureau ;
la cellule exécutive. en collaboration avec le Conseil supérieur de l’EPS

9 Le comité de gestion CONSTITUTION : 25 membres effectifs ;
un représentant de chaque ministre ; président et vice-président ; fonctionnaire dirigeant de la cellule exécutive (voix consultative). Donc des représentants de l’enseignement de promotion sociale (1 représentant par réseau)

10 Le comité de gestion MISSIONS : Prendre les décisions de l’Agence :
programmation des évaluations (plan décennal) ; approbation de la liste des indicateurs, avis … désignation des experts ; publication des rapports ; analyse transversale de la qualité d’un cursus en CF.

11 La cellule exécutive Mettre en œuvre :
les décisions du comité de gestion ; les évaluations en collaboration étroite avec les Conseils ; l’accompagnement du comité d’experts ; Informer les établissements de la programmation annuelle pour l’année académique n (2012/13) au plus tard le 1er mars de l’année n-2 (1er mars 2011) report possible (2 ans max) si demande motivée dans un délai de 1 mois ; évaluations concomitantes (Unif, HE, EPS) pour un même cursus.

12 Le conseil supérieur MISSIONS : relayer les informations de l'Agence ;
actualiser le plan décennal (1er décembre) ; proposer : indicateurs (1er janvier n-2) experts (juin de l’année n-2) veiller à la planification de l'évaluation interne dans les établissements et à la bonne organisation des visites ; veiller au respect du calendrier tout au long de la procédure.

13 GT qualité du conseil sup
Concevoir des outils pour intégrer la démarche qualité dans tous les établissements de l’EPS : présentation de l’EPS à l’usage des intervenants ne connaissant pas le monde de l’enseignement ou plus spécifiquement la promotion sociale ; check-list d’évaluation externe ; décodage des indicateurs à l’usage des établissements ; guide qualité à l’usage des établissements.

14 Implication des réseaux
relayer les informations qualité dans les établissements ; remettre des avis sur : l’actualisation du plan décennal la liste des indicateurs et des experts veiller à la planification de l'évaluation interne dans les établissements et à la bonne organisation des visites ; veiller au respect du calendrier tout au long de la procédure.

15 L’établissement Doit, pour satisfaire aux attentes de l’administration : remettre un avis sur la liste des indicateurs ; proposer des candidatures d’experts ; planifier et mettre en œuvre l'évaluation interne ; rédiger le rapport ; organiser les visites ; veiller au respect du calendrier tout au long de la procédure ; assurer le suivi des actions d’amélioration de la première évaluation pendant une période de 10 ans.

16 Au sein de l’établissement
Les personnes relais : le directeur ; le coordonnateur qualité interne ; toutes les parties prenantes (les personnels admnistratif, éducatif, enseignant, les étudiants, les employeurs …). Dont l’objectif commun est d’assurer l’évaluation qualité d’un cursus

17 Agence Conseil supérieur de l’EPS Réseaux Établissement
Schématiquement Agence Conseil supérieur de l’EPS Réseaux Établissement

18 Concrètement 11 AVRIL 2008. Arrêté du Gouvernement de la Communauté française établissant la liste de référence des indicateurs en application de l'article 11 du décret du 22 février 2008 portant diverses mesures relatives à l'organisation et au fonctionnement de l'Agence pour l'évaluation de la qualité de l'enseignement supérieur organisé ou subventionné par la Communauté française

19 Liste des indicateurs 6 indicateurs, 6 chapitres de l’analyse :
le cadre institutionnel et la gouvernance ; la structure et les finalités du programme d'études évalué ; les destinataires du programme d'études ; les ressources mises à disposition ; les relations extérieures ; l'analyse et le plan d'actions stratégiques.

20 Indicateurs par cursus
Liste pour le cursus construction proposition des Conseils : 1 janvier année n-2 (2011) décision de l’Agence : 1 avril année n-2 (2011) approbation du Gouvernement avril 2011 : fixation de la liste des indicateurs des cursus de la programmation annuelle (donc pour les bacheliers en construction et en techniques graphiques).

21 Répartition des tâches
Établissement Agence évaluation interne évaluation externe publication des résultats calendrier et plan de suivi des actions d’amélioration

22 Évaluation interne désignation d’un coordonnateur qualité interne ;
information des personnels et des étudiants du cursus ; composition d’une commission d’évaluation interne (CEI) : le coordonnateur ; des membres du personnel ; des étudiants (au minimum 20 %) ; d'autres membres de l'institution ou de ses organes de gestion ; d'anciens étudiants diplômés depuis moins de trois ans. proposition d’une liste d’experts ; collecte des premières données (évaluation interne - sous-groupes – analyse FFOR …).

23 Au plus tard en avril / mai 2011
Échéances désignation d’un coordonnateur qualité interne ; information des personnels et des étudiants du cursus ; composition d’une commission d’évaluation interne ; proposition d’une liste d’experts ; collecte des premières données. Dès janvier 2011 Au plus tard en avril / mai 2011 Juin 2011

24 Commission d’évaluation interne
désigner un Président, un secrétaire ; établir le chronogramme de travail (objectifs et tâches) ; constituer les sous-commissions ; fixer les dates des séances plénières ; rechercher des experts potentiels : académiques, pairs, expert dans la discipline (étrangers si possible) ; professionnels ; de l’éducation. commencer dès la fin de cette année la récolte des premières informations

25 Rédaction du rapport interne
En référence avec la liste des indicateurs et au regard du cursus : Le cadre de l'institution, la section et l'approche de la gestion de la qualité. Quels démarche et outils qualité ont été adoptés ? L’auto-évaluation, descriptive et analytique par rapport aux indicateurs (étudiants, personnels, formation, ressources humaines et matériels, partenariats et relations extérieures). Que faisons-nous en matière de qualité pour chacun de ces indicateurs ?

26 Rédaction du rapport interne
Quelle est la plus value de nos démarches ? Que faudrait-il améliorer ? Analyse stratégique globale. Quels sont nos forces, faiblesses, opportunités et risques ? Quelles sont les actions d’amélioration menées et/ou à mener ?

27 Évaluation externe Par un comité d’experts :
trois représentants du monde académique (enseignants de la discipline) indépendants de l'établissement évalué ; un représentant du monde professionnel ; un expert de l’éducation (optionnel)

28 Évaluation externe Tâches des experts : Au cours de l’année 2012/13
visite et rapports une analyse du rapport d'évaluation interne ; une visite de l'établissement ; un rapport préliminaire transmis à la direction ; un rapport final de synthèse transmis à l'Agence et comprenant, le cas échéant, les observations des autorités académiques concernées. Au cours de l’année 2012/13

29 Publication des résultats
Sur le site internet de l’Agence [www.aeqes.be] par cursus évalué, pour chaque établissement : période d’évaluation ; procédures d’évaluation ; comité d’experts (liste) ; rapport final de synthèse des experts de chaque établissement ou refus d’évaluation et avis de l’Agence ; calendrier et plan de suivi de chaque établissement. analyse transversale de la qualité du cursus par l’Agence (Université - Haute Ecole –EPS)

30 Calendrier et plan de suivi
Chaque établissement devra transmettre à l’Agence un calendrier et un plan de suivi des actions d’amélioration dans les six mois qui suivent la publication sur le site Internet de l'Agence des rapports finaux de synthèse par établissement pour un cursus donné ; Un état de la réalisation du plan de suivi peut être publié sur le site Internet de l’Agence, tous les trois ans à partir de la date de publication du rapport final de synthèse.

31 Planification juin n-1 année n juin n juin n novembre n+1 janvier n+1
Évaluation interne Établissement : commission d’évaluation interne - coordonateur Évaluation externe Visite dans l’ établissement Comité d’experts Publication des résultats Site internet de l’Agence Calendrier et plan de suivi Établissement juin n-1 année n juin n juin n novembre n+1 janvier n+1

32 Calendrier Année n-2 (2010/11)
1er février 2011 : nouveau plan décennal ; 1er mars 2011 : information évaluation aux établissements ; 1er avril 2011 : fixation de la liste des indicateurs par cursus ; de janvier 2011 à juin 2011 : désignation d’un coordonnateur, CEI, sensibilisation, collecte des données et proposition de liste d’experts.

33 Calendrier Année n-1 (2011/12) Année n (2012/13)
de septembre à mai 2012 : évaluation interne et rédaction du rapport d’évaluation interne ; mai 2012: dépôt du rapport d’évaluation interne (Avril 2012 pour techniques graphiques). Année n (2012/13) évaluation externe (septembre à décembre pour techniques graphiques) : accueil et organisation des journées d’évaluation par les experts ; juin 2012 : publication du rapport final de synthèse.

34 Calendrier Année n+1 (2013/14) Et puis, c’est reparti…
Novembre/décembre 2013 : plan de suivi et calendrier des actions d’amélioration 31 janvier 2013 : évaluation transversale du cursus Et puis, c’est reparti…

35 Le rapport d’évaluation interne
Devra inclure des informations de type : descriptives (état des lieux) ; analytiques (forces, faiblesses, opportunités, risques) ; explicatives (explication des causes de l’existant) ; prospectives (évocation des projets d’action à mener).

36 Choix d’outils Trois catégories d’outils :
Outils école ou « maison », portant sur des thématiques et issus d’une démarche intuitive liée à la culture d’établissement ; Outils du guide qualité EPS (sur site enseignement.be - ou dans farde qualité ): basés sur des modèles qualité et « taillés sur mesure » EPS, sur base d’une démarche structurée ; Outils standardisés, reconnus : conduisant à une reconnaissance, un label, une certification, en partant d’une démarche formalisée et structurée. Ils sont pour la plupart payants.

37 Outil spécifique à l’EPS
4 processus, 4 cibles à passer en revue : processus direction ; processus éducation ; processus support ; processus évaluation . en suivant une série de critère très généralistes qui seront explicités et développés lors des séances de travail de la CEI (Commission d’évaluation interne) les groupes de travail seront adaptés au niveau de leur composition en fonction des questions soulevées (invités éventuels)

38 Décodage rapide Processus direction : Processus éducation :
Concerne la gérance et la gestion de l’école au niveau administratif, pédagogique, relationnel, etc. Processus éducation : Concerne la matérialisation des programmes, le suivi des étudiants, l’accompagnement, les choix d’école liés directement à l’organisation des cours Processus support : Concerne tous les aspects de la gestion tant des étudiants que des enseignants, des aspects matériels, l’archivage, etc. Processus évaluation : Concerne l’implication de tous les intervenants dans un processus actif d’amélioration et d’optimalisation

39 Analyse FFOR Identification des forces et des faiblesses : analyse « interne » (+) Les forces sont les bonnes pratiques et/ou les atouts significatifs de l’établissement. (-) Les faiblesses sont les aspects de l’établissement pour lesquels des améliorations sont nécessaires.

40 Analyse FFOR Identification des opportunités et des risques : analyse « externe » (+) Les opportunités correspondent à des ressources, à des tendances et/ou à des éléments contextuels favorables qui, identifiés, ouvrent de nouvelles perspectives de développement. (-) Les risques désignent des entraves, des contraintes, des tendances et/ou des éléments contextuels qui, en l'absence d'une réponse stratégique appropriée, peuvent influencer défavorablement le développement de l'établissement.

41 Invitation Ce processus nécessitera l’implication de tous les intervenants. Nous serons tous sollicités, de diverses manières, par des demandes de renseignements, par des enquêtes, par des séances de discussion. Mais aussi par une implication plus concrète de tous ceux qui se sentent concernés ou intéressés dans le travail. Ce processus se met en place et est inévitable! Il convient de l’envisager comme une chance qui nous est offerte de faire progresser notre école.

42 Références utiles Au niveau de l’Agence
Consulter le site de l’Agence Pour obtenir toutes informations utiles sur l’évaluation : décret et arrêtés contrat d’experts guide du coordonnateur liste des établissements reconnus et des cursus initiaux qu’ils organisent plan décennal et programmation annuelle base de données des experts la procédure d’assurance qualité etc.

43 Références utiles Conseil supérieur de l’EPS (groupe qualité)
Démarche et outils qualité conçus pour l’EPS : Guide pour l'enseignement de promotion sociale - la gestion de la qualité, Outils d’évaluation interne et d’amélioration continue de la qualité d’un établissement de l’enseignement de promotion sociale Présentation de l’enseignement supérieur de promotion sociale pour les experts Proposition de décodage des indicateurs Consulter le site Partie systèmes éducatifs, niveau d’enseignement, enseignement de promotion sociale, onglet qualité

44 Merci de votre attention et… au travail !


Télécharger ppt "METTRE EN PLACE UN PROCESSUS QUALITÉ POUR LE CURSUS « BACHELIER EN CONSTRUCTION – OPTION BÂTIMENT » SÉANCE D’INFORMATION."

Présentations similaires


Annonces Google