La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Organisé les 24 et 25 janvier 2007 Comité dorganisation : C. Jay-Allemand,C. Heugas, D. Montet, D. Tousch, C. Chenavier et V. Mollard.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Organisé les 24 et 25 janvier 2007 Comité dorganisation : C. Jay-Allemand,C. Heugas, D. Montet, D. Tousch, C. Chenavier et V. Mollard."— Transcription de la présentation:

1 Organisé les 24 et 25 janvier 2007 Comité dorganisation : C. Jay-Allemand,C. Heugas, D. Montet, D. Tousch, C. Chenavier et V. Mollard

2 Ouverture du workshop par Virginie Mollard, présidente de lassociation Biotrace 2007, association des étudiants de la formation Master Biotraçabilité, Biodétection et Biodiversité Bonjour, Je me présente Virginie MOLLARD, présidente de lassociation Biotrace 2007, cest une association des étudiants de Master 2 Biodiversité, Biotraçabilité et Biodétection (BBB). Cest avec un réel plaisir que je prends la parole à la cérémonie douverture du second congrès dédié à la Bio-certification des origines par voies analytiques. Cette parole je la prend aujourdhui au nom de tous les étudiants du Master 2 BBB de lUniversité des Sciences et Techniques du Languedoc de Montpellier, organisateur de cet événement. Permettez nous tout dabord de vous souhaiter à tous la bienvenue. La tenue dun tel événement ne devrait surprendre personne. Ici, nous savons tous que la traçabilité est aujourdhui au cœur de tous les débats, pour preuves larticle produit dans Biofutur issu du congrès lannée passée BIOTRACE Nous pouvons facilement imaginer la place que la certification des origines pourra prendre dans ce domaine qui touche absolument tous les secteurs : agroalimentaire, santé, environnement, … Dans ce contexte il paraît indispensable de réunir régulièrement les professionnels, nous entendons par là : chercheurs, industriels, enseignants, étudiants et juristes autour de ces thèmes qui nous sont familiers. Nous espérons que ce workshop sera lopportunité de partager, échanger et communiquer nos connaissances et les avancées techniques qui sont réalisées ou en cours de réalisation. Nous voudrions remercier : Monsieur Jean Louis CUQ président de luniversité de Montpellier 2, représenté par Madame HERIN, qui a permis la réalisation de ce workshop. Laide apportée est immense, tant au niveau réceptionnelle, logistique que financière. Grand merci. Monsieur André VEZIHNET président du Conseil Général de lHérault pour sa contribution à la réalisation de ce congrès. Madame le maire de la ville de Montpellier pour son attention et son soutient apporter à la formation. Monsieur Yves BERTRAND directeur de lUFR sciences et Monsieur Henri de la BOISSE directeur adjoint qui nous ont approuvé tout au long de cette démarche. Monsieur Didier MONTET chercheur au CIRAD qui a permis une coopération fructueuse entre luniversité et le CIRAD. Tous les conférenciers qui ont accepté dêtre présents pour nous faire partager leurs travaux. Monsieur Christian JAY-ALLEMAND, monsieur Didier TOUSH et Madame Christine HEUGAS équipe pédagogique de la formation Biotraçabilité, Biodétection et Biodiversité, qui nous ont soutenu et guidé tout au long de la réalisation de ce projet. Tous les étudiants organisateurs qui ont donné de leur temps et de leurs compétences pour permettre à ce workshop dêtre une plateforme déchange. Ainsi que lassociation BIOTRACE qui a permis de donner un support administratif et juridique à cet évènement. Et enfin noublions pas les sponsors, le fournil SAINT-NICOLAS, CMJ, SHIMADZU, Laboservices, BNP, r- biopharm, label sud, pour leur soutien. Aussi, nous déclarons ouvert le workshop BIOTRACE 2007 sur la Bio-certification des Origines par Voies Analytiques. Je vous remercie de votre attention et maintenant je laisse la parole à nos invités et au comité dorganisation. Merci.

3 MERCREDI 24 JANVIER Ouverture du congrès par le Comité dOrganisation 1ère session : « Législation et Normes » Modérateur : Jean-Luc Viruega Nouvelle organisation des contrôles des appellations dorigine et IGP en France. Bernard Martin (Directeur de lINAO de Narbonne) Les appellations comme outils de développement. Philippe Bastide et Bernard Bridier (Cirad) La construction dun dossier dappellation dorigine. Didier Montet (UMR Quali-sud, IRAD) Le label de la culture biologique. Cyril Albert (Ecocert) 2ème session : « Traçabilité alimentaire : méthodes et applications » Modérateur : Didier Tousch La traçabilité en industrie Agro-alimentaire : pré audit, audit, suivi. Jean-Luc Viruega (JLV conseil) Authenticité du Chocolat Noir; Ajout de Matières Grasses Végétales (MGV). François Guyon (DGCCRF Bordeaux) Certification des cépages. Patrice This (INRA) Le nez électronique : un outil pour la caractérisation (ex : les dattes). Marc Lebrun (CIRAD)

4 Application des Méthodes isotopiques au contrôle des boissons alcoolisées. François Guyon (DGCCRF Bordeaux) Table ronde «Impacts économiques de la traçabilité» animée par les intervenants et les étudiants.Table ronde «Impacts économiques de la traçabilité» JEUDI 25 JANVIER Session poster présentation complète de chaque poster par les auteurs issus de la formation BBB Biocerification des origines par voies analytiques : F. Noguier (promo 2007)Biocerification des origines par voies analytiques Masteuriales : C. Heugas (secrétaire Master BBB)Masteuriales Master BGAE, spécialité Biotraçabilité, Biodétection, Biodiversité : I. Soudiram (promo 2007)Master BGAE, spécialité Biotraçabilité, Biodétection, Biodiversité Utilisation de la spectrométrie proche infrarouge (SPIR) pour une classification phylogénétique des caféiers : J.Sainzelle (stage M ), M.Ferrand, B.BertrandUtilisation de la spectrométrie proche infrarouge (SPIR) pour une classification phylogénétique des caféiers Etude de facteurs biochimiques impliqués dans la tolérance au stress oxydatif de lhévéa, en réponse à un stress hydrique : F. Tally (stage M )Etude de facteurs biochimiques impliqués dans la tolérance au stress oxydatif de lhévéa, en réponse à un stress hydrique Rôle de lH2O2 dans la symbiose entre Sinorhizobium meliloti et Medicago sp. : H. Marghali (stage M1 – 2006)Rôle de lH2O2 dans la symbiose entre Sinorhizobium meliloti et Medicago sp. : H. Marghali (stage M1 – 2006)Rôle de lH2O2 dans la symbiose entre Sinorhizobium meliloti et Medicago sp. Rôle de lH2O2 dans la symbiose entre Sinorhizobium meliloti et Medicago sp. Biogeographic diversity of synechococcusin french mediterranean coastal logoons : B. Bec, M Roumagnac (stage M2 – 2006), P. Chevret, J. Lautier, D.Harlay, T. Laugier, Y. Collos, A.Vaquer and E. Masseret.Biogeographic diversity of synechococcusin french mediterranean coastal logoons Analyse de la variabilité des teneurs en lipides du lait de chamelle du Kazakhstan : E. Lemarie (stage M2 – 2006), G. Konuspayeva, G. LoiseauAnalyse de la variabilité des teneurs en lipides du lait de chamelle du Kazakhstan Identification des bactéries endosymbiotiques secondaires chez le puceron du cotonnier Aphis gossypii Glover : I. Soudiram (stage M1 – 2006)Identification des bactéries endosymbiotiques secondaires chez le puceron du cotonnier Aphis gossypii Glover

5 3ème session « Traçabilité liée à la biodiversité » Modérateur : Christian Jay-Allemand Ouverture sur la biotraçabilité liée à la biodiversité. Arnaud Martin (UMII) Biotraçabilité et phylogénie. Emmanuel Douzery (UMII) Les code-barres génétiques et leurs applications pour létude de la biodiversité. F. Delsuc (CNRS)

6 Table Ronde organisée par C. Chenavier Responsabilité et impacts économiques engagés pour le contrôle et le maintient de la qualité des produits ? Solution intermédiaire entre clients satisfaits et qualité. Mise en place « ADM » dans le cadre des achats des matières premières et transformation : la chaîne qualité, de la conception au client. Il n y a pas que la qualité en entreprise, il y a aussi la qualité en laboratoire danalyse Paquet hygiène : lentreprise décide des analyses à faire et en est responsable De ce fait les responsabilités se sont accentuées, et les déclarations auprès de la DGGCRF doivent être effectuées avant leur contrôle. Impact économique de la traçabilité : Un état des lieux de lentreprise est toujours nécessaire. Si tout est à construire, cest cher (informatique, traçage, infrastructures…). Il faut définir ce qui doit-être tracé : nombre de lots à lheure, léquipe responsable, limpact sur le consommateur et prévoir une analyse des risques. Utilisation de la traçabilité et certification. La traçabilité est un outil de gestion de crise, des flux, et des stocks. La traçabilité est utilisée pour accroître lefficacité de la chaîne de production ; reconnaissance dun lot, rappel dun produit (impact négatif si un scandale éclate dans les journaux). La certification est gage de reconnaissance, car si vous nêtes pas certifiés (ISO 22000), pas de confiance de la profession. Les données qualitatives et quantitatives sont utilisées pour mesurer la performance interne des sites industriels. Gain de productivité ou non ? La biotraçabilité permet une meilleure gestion des stocks internes donnés au jour le jour Cest également un outil de communication, un outil mis à disposition pour indiquer que tout est mesuré les résultats sont statistiquement validés! afin daméliorer lensemble. Cest donc un argument fort pour lindustriel.

7 Est-ce que la démarche qualité se répercute sur le coût final du produit ? Oui ! Ce contrôle a un prix qui est réparti sur les différents produits : Ex du soja Sun : garanti non OGM surcoût de 10% à lachat pour le consommateur. Impact pour les entreprises : comment les entreprises voient cela ? Est ce que cest dynamisant ? Tout dépend en fait de lopinion du chef dentreprise concernant le marché/mode de consommation, soit il y aura une évolution et une progression avec les nouvelles technologies, soit les entreprises refuseront dévoluer et alors on assistera à une véritable sélection naturelle. Ex : Danone a lancé la fabrication du pot en verre du yaourt. Aujourdhui, cette société fabrique le yaourt. Pour une entreprise il faut que le qualiticien se vende et montre les avantages de la qualité. Traçabilité, gestion, qualité doivent permettre à toutes les entreprises de pouvoir pratiquer le libre échange mais comment faire pour les pays en voies de développement ? Cela va très certainement les tirer vers le haut car les pays exportateurs vont devoir prendre des précautions et s adapter. Ce serait bien que les entreprises en pays tropicaux mettent en place au sein des laboratoires des contrôles et des normes. Le marché extérieur va dynamiser le marché local, ce qui entraînera une dynamique des fournisseurs. Pour mettre en place les règlements dans un pays donné, lagent ne comprend pas toujours les raisons dune telle démarche de communication intellectuelle, ou de contrôle. Cest encore difficile à mettre en place rapidement. Flore pathogène : 3 millions de personnes malades à cause des bactéries. Ce qui justifie des normes de plus en plus strictes (paquet hygiène). Exemple du poisson du Mékong importé et traité aux antibiotiques et de nombreuses bactéries commensales : comment faire ? Utilisation dH 2 O 2 pour stérilisation avant envoi. Le « Paquet hygiène » existe mais il nest pas forcément rationnel. Est-il normal de dire 0 bactérie ? Il faut prendre du recul sur la réglementation. Au niveau économique, on ne peut pas couper les liens avec les pays étrangers. Les crevettes thaïlandaises sont enrichies en antibiotiques doù une adaptation de normes. Ceci prouve quil y a un manque en Europe. Développer lassurance qualité : Est ce un atout ? Quel est le caractère obligatoire dans le cadre de la législation ? Quels sont les enjeux ? Rôle pour les étudiants ? Emplois ? Ou ? Définir aujourdhui lemploi des étudiants. Dans un cadre législatif européen bien peu se développent dans les grosses entreprises. En revanche, de nombreuses petites entreprises se lancent dans lassurance qualité.

8 1 - Durand Noël2 - François Chevalier 3 - Claudine Chenavier 4 - Hafedh Marghali5 - Virginie Mollard 6 - Julien Sainzelle 7 - Marie Dherbomez8 - Kevin Laforet 9 - Elodie Flaven 10 - Benjamin Bieche11 - Indira Soudiram 12 - Florian Noguier 13 - Fabrice Tally14 - Florent Pourageaux

9 Remerciements à nos sponsors Ce CD-ROM a été réalisé par Christine Heugas, secrétaire du Master Biotraçabilité, Biodétection, Biodiversité.


Télécharger ppt "Organisé les 24 et 25 janvier 2007 Comité dorganisation : C. Jay-Allemand,C. Heugas, D. Montet, D. Tousch, C. Chenavier et V. Mollard."

Présentations similaires


Annonces Google