La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Enjeux comptables en 2005 : Rappels et nouvelles règles comptables Dinard – le 28 janvier 2005.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Enjeux comptables en 2005 : Rappels et nouvelles règles comptables Dinard – le 28 janvier 2005."— Transcription de la présentation:

1 Enjeux comptables en 2005 : Rappels et nouvelles règles comptables Dinard – le 28 janvier 2005

2 Enjeux comptables sur 2005 : Rappels et nouvelles règles applicables 1 ère partie : Le bilan douverture au 1er janvier ième partie : La PGR est morte, vive la PGE 3 ième partie : Les nouvelles règles pour les actifs 4 ième partie : La constatation des marges en accession

3 Bilan douverture au 1er janvier 2005 ou lintroduction des composants 1 ère Partie :

4 1.1- Point sur les textes comptables de référence Une date clé, le 23 juin 2004 : Assemblée plénière du CNC adopte 2 avis clés : Avis n° du CNC : Modalités dapplication de la comptabilisation par composants et des provisions pour gros entretien dans le logement social Avis n° du CNC : Définition, comptabilisation et lévaluation des actifs Règlement n° (23/11/2004) du CRC relatif à la définition, la comptabilisation et lévaluation des actifs Les autres textes de référence : avis et règlements (site du CNC : : et toujours lInstruction comptable du 27 avril 1992 et ses 2 avenants (1995 et 1998) Un bilan de transition important : le bilan douverture au 1er janvier 2005 De nouvelles règles comptables à utiliser dès le 1er janvier 2005 (la PGE et les actifs) Reste à … Mettre à niveau lensemble des textes applicables dont linstruction comptable Prendre en CA et en AGO les décisions nécessitées par cette réforme comptable

5 1.2 – Les 2 grands domaines de la réforme comptable 1. Le retraitement des bilans au 1er janvier 2005 : des impacts possibles dès le bilan douverture 2005 et sur les résultats futurs Une méthode de retraitement reconnue, la méthode rétrospective mais qui peut impacter fortement les fonds propres Une méthode tolérée, la méthode prospective limitant les impacts sur les fonds propres mais accélérant le rythme des amortissements futurs une fenêtre de tir quil faut saisir maintenant une fenêtre de tir « comptable et financière » quil faut saisir maintenant des décisions pas toujours évidentes et qui engagent sur lavenir des décisions pas toujours évidentes et qui engagent sur lavenir 2. La comptabilisation par composants et de la PGE : Des immobilisations ventilées par composants, avec une base plus large, mais aussi amorties plus rapidement (dès renouvellement ou remplacement) Une PGE qui nest plus tout à fait une PGR, Un choix qui relève du conseil dadministration (la méthode de passage) Des affectations décidées en assemblée générale

6 1.3 – Au 1er janvier 2005 : la méthode rétrospective ou la méthode de réallocation des VNC (prospective) ? Une méthode impérative (préférentielle) : la méthode rétrospective … Définition : Définition : recalculer tous les postes de lactif et du passif concernés et constater les impacts comptables (sur les fonds propres) à louverture des comptes 2005 Avantage : méthode de calcul la plus simple Inconvénients : les amortissements et les fonds propres sont modifiés Une méthode tolérée : la méthode prospective, sur décision du conseil dadministration si les fonds propres sont entamés, Définition : Définition : recalculer les V.N.C. par composants, puis les amortir sur les durées résiduelles Avantage : ni lactif net ni les fonds propres (le bilan) ne sont impactés Inconvénients : cest lourd pour le système dinformation et ça peut pénaliser les résultats comptables des prochains exercices (durées damortissement plus courtes)

7 1.4 - Aspects comptables, juridiques et financiers Aspects juridiques : Le CA du 1er trimestre 2006 qui arrêtera les comptes proposera aussi laffectation du report à nouveau LA.G.O. se prononcera en juin 2006 sur laffectation du résultat et du report à nouveau de 2005 et pour les actionnaires ? A priori, pas de risque de liquidation ni de réduction du capital social, et pour les actionnaires ? Impacts financiers pour les actionnaires (sociétés des collèges B & C) Règle de prudence : les actionnaires, personnes morales, doivent provisionner les titres détenus en cas de pertes latentes (situation nette < capital social) 3 situations caractéristiques : 1. Les sociétés saines 1. Les sociétés saines : remonter les quasi-fonds propres, les provisions pour risques et charges non justifiées (en locatif et en accession) et les écarts sur les VNC 2. Les sociétés équilibrées 2. Les sociétés équilibrées : maintenir les équilibres de bilan et de gestion 3. Les sociétés plutôt fragiles 3. Les sociétés plutôt fragiles : préserver lavenir (à voir au cas par cas)

8 1.5 - La feuille de route du 1er janvier 2005 Avec la méthode rétrospective, il faut corriger … Les immeubles de logement social (les ventiler en composants) et recalculer les amortissements Le total des reprises sur subventions virées au compte de résultat (et le solde à reprendre) La provision pour grosses réparations (PGR) qui devient sans objet (non justifiée par PP Entretien) Si besoin les amortissements dérogatoires pour respecter la règle déquilibre entre AT et AF Les fonds propres avec les écritures de RAN, en attendant laffectation par lassemblée en juin 2006 … et faire de même pour … sur sol dautrui, les autres ensembles immobiliers les immeubles de logement social sur sol dautrui, les autres ensembles immobiliers, Bâtiments administratifs ??? A priori Oui pour les Bâtiments administratifs ??? A priori Oui Ce sont des textes dapplication générale (droit commun comptable) analyser les participations … En 2006, analyser les participations … et provisionner, si besoin.

9 La PGR est morte, vive la PGE 2 ième Partie :

10 2.1 – Historique de la PGE et des composants Quelques éléments de réflexion : Nouveaux règlements sur les passifs (N°99-03 et N°00-06 du CRC) Fin des provisions forfaitaires non justifiées par des plans dentretien Le CNC nous mène en bateau Le CNC nous mène en bateau : secteur économique de référence les grandes révisions de navires (et des avions) qui sont des révisions complètes On échappe à une liste plus longue de composants et de sous-composants La résistance de la section HLM a permis de reporter lapplication jusquen 2005 Mais na pas empêché la création dune période transitoire (entre 2003 et 2005) Ni lentrée en vigueur de la PGE au 1er janvier 2005, dernier délai

11 devrait disparaître en 2005 Le compte 6153 grosses réparations devrait disparaître en 2005 (§2.b Règlement du CRC) première liste indicative Une première liste indicative de ces dépenses PGE : annexe de lavis N° du CNC Sera actualisée Sera actualisée dans la nouvelle Instruction Comptable et le PCG (début 2005) Att : Att : les amortissements de la 2 ième catégorie ne sont pas déductibles fiscalement Démarrage des PGR Provisions constituées après le 1er janvier 2003 Provisions constituées après le 1er janvier 2005 Ancien régimemesures transitoiresNouveau régime PGR et composants : 3 périodes clés

12 2.3 - PGE : autres grands principes à respecter Les nouvelles règles à respecter pour la PGE Sappuyer sur un plan pluriannuel de gros entretien et de grosses révisions cf. les composants Plan élaboré par groupes dimmeubles (ou immeubles) – cf. les composants Nécessite une décision du CA : nombre dannées et valorisation de la PGE normales Les remises en état normales seront désormais des charges directes Les renouvellements partiels passent désormais en charges dexploitation Les grosses réparations et les améliorations ne sont plus éligibles à la PGE : ce sont des composants, financés par lamortissement

13 2.4 – PGE ou composant ? Définition dun composant : Constituer un actif significatif et un élément identifiable dune immobilisation Faire lobjet de remplacements (ou renouvellements) à intervalles réguliers rythme différent de limmobilisation principale => plus court Avoir une durée dutilisation ou procurer des avantages économiques futurs à un rythme différent de limmobilisation principale => plus court (règle pour tout le secteur privé) 2005 : Création de composants sur une base réelle (ou à défaut % du CSTB) dès : le 1 er remplacement ou renouvellement dun composant dune immobilisation quune nouvelle durée dutilisation dun composant devient inférieure à lancienne Fausses bonnes idées de création de composants pour : les Grosses réparations et les Charges à étaler (durée trop courte et hétérogène) les réhabilitations (engrenage dans la création des composants) les 3 composants supplémentaires (durées trop courtes) sauf les ascenseurs Réflexions en cours Réflexions en cours : 1. 5 et 14composants 1.Avoir entre 5 (minimum) et 14 (corps de métier) composants 2.Éviter le piège infernal 2.Éviter le piège infernal : lengrenage de la création de composants 3.Communiquer avec les CAC 3.Communiquer avec les CAC pour éviter lengrenage de la création de composants

14 Les nouvelles règles pour les actifs 3 ième Partie :

15 3.1 – Pour les actifs : Les enjeux et les impacts Rappel des principaux actifs concernés par lavis N° du CNC : les immobilisations (incorporelles, corporelles, financières) les actifs circulants (les stocks) les actifs fictifs de bas de bilan (charges constatées davance, charges à répartir) Principaux impacts comptables : Une base élargie des éléments immobilisables en termes de nature de dépenses et de période couverte (immeubles de rapport et autres immobilisations corporelles) Un amortissement retardé mais plus rapide (durées dutilisation plus courtes) des actifs nets plus proches de la fair value (juste valeur - de réalisation) des charges comptables plus élevées (des amortissements plus élevés, des sorties dimmobilisations qui passent en charges, suppression des actifs fictifs)

16 3.2 – Les actifs : lesprit de la réforme … avant la lettre … mais aussi, pour les immeubles sur sol dautrui, les autres ensembles immobiliers 5 composants minimum Les 5 composants minimum des immeubles de logement social en 2005 :

17 Décision dinvestir Ordre de service Date dachèvement Lélargissement des éléments immobilisables Utilisation prévue par la direction Conclusion : Une base élargie aux niveaux des natures de dépenses et des périodes dactivation

18 3.4 – Nouvelles règles pour les sorties ( remplacements etc.) Jusqu'en 2004 : Processus d'empilage des immobilisations Depuis 2005 : Comptabilisation par composants avec sortie des VNC Impact sur les bilans : Lactif net se vide des éléments renouvelés, remplacés, améliorés ou réhabilités

19 La constatation des marges en accession 4 ième Partie :

20 4.1 – Rappel des principes comptables Un principe général : la constatation du résultat à la livraison (achèvement) Définition : Définition : le résultat réel (la marge) est la différence entre le produit des ventes et le prix de revient de lopération (coût de production en stock et les charges non incorporables aux coûts internes ou nées après lachèvement) Avantages : méthode de calcul la plus prudente et la plus simple Inconvénients : méthode qui ne traduit pas le niveau dactivité et peut aboutir à des résultats fluctuants (pertes en phase de relance) 2 méthodes semblent possibles : résultat à lachèvement ou à lavancement Position de la fédération : Position de la fédération : Seule méthode du résultat à lachèvement est conforme à lInstruction comptable et aux usages des promoteurs (cf. Lefebvre comptable, § 552) Position confirmée par la tutelle (DGUHC), les contrôleurs externes (MIILOS, CAC du secteur) et les autres fédérations du logement social.

21 4.2 - Conditions pour appliquer lavancement Pour cela il faut … Avoir des opérations partiellement exécutées à la clôture Calculer la marge prévisionnelle dès la conclusion du contrat Lacceptation formelle du cocontractant Évaluer au moyen de documents comptables prévisionnels le bénéfice global de lopération être en mesure destimer de façon fiable le résultat à terminaison … ça se complique dans le secteur du BTP (10 conditions à respecter) … … et ce nest pas conforme aux usages professionnels des promoteurs : Application du principe de prudence (cf. guide professionnel des promoteurs) Caractères aléatoires de la construction et de la commercialisation (en VEFA) Impossibilité destimer de façon assez fiable le résultat à terminaison Non prévu par linstruction comptable du 27 avril 1992 sur les contrats à long terme qui prévoit cette méthode ne semble pas pouvoir sappliquer en létat

22 4.3 - Que faire pour chaque secteur de laccession ? En diffus, et notamment en CCMI : Provisionner les pertes à terminaison (retards, etc.) Dégager les marges à la livraison En VEFA classique : Dégager les marges à la livraison pour chaque lot vendu (si connaissance précise des coûts) A défaut, dégager la marge globalement une fois tous les lots livrés (et les coûts connus) En location-accession : Dégager le résultat de gestion sur les redevances Constater les provisions au titre de la remise annuelle sur le prix de vente Dégager les marges au moment du transfert de propriété En lotissement : Constater les produits au transfert de propriété mais provisionner les travaux restant à terminer A défaut, neutraliser le chiffre daffaires et attendre la livraison complète de lopération

23 4.4 – Le refonte de linstruction comptable de 1992 Fin 1er semestre 2004 : création dun groupe de travail de refonte des instructions comptables des organismes (e.s.h., coopératives, offices/OPAC et SEM) une instruction comptable unique et actualisable faire du 3 en 1 : une instruction comptable unique et actualisable applicable à tous les organismes dans un document supportant les mises à jour (classeur etc.) Caler au mieux les 2 avis du CNC du 23 juin 2004 et les règlements du CRC Être une force de proposition : Le traitement des charges à répartir non soldées en 2005 Les schémas comptables de la nouvelle location accession Proposer aussi : Une nomenclature comptable : elle est sur le site Le traitement des opérations financées par lANRU On est preneur de vos réflexions !!! Prochaines réunions du groupe de travail : février 2005

24 A.RE.COOP. tél. : Sandra BRAULT tél. : Frédéric ARNOUT tél. :


Télécharger ppt "Enjeux comptables en 2005 : Rappels et nouvelles règles comptables Dinard – le 28 janvier 2005."

Présentations similaires


Annonces Google