La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1° DES DONNEES THEORIQUES 1.1 Définition 1.2 Larbitrage et les textes officiels 1.3 Larbitrage et les élèves 1.4 Traitement didactique de larbitrage 2°

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1° DES DONNEES THEORIQUES 1.1 Définition 1.2 Larbitrage et les textes officiels 1.3 Larbitrage et les élèves 1.4 Traitement didactique de larbitrage 2°"— Transcription de la présentation:

1 1° DES DONNEES THEORIQUES 1.1 Définition 1.2 Larbitrage et les textes officiels 1.3 Larbitrage et les élèves 1.4 Traitement didactique de larbitrage 2° QUELQUES ELEMENTS DE REPONSES 2.1 Lhétérogénéité 2.2 La nécessité de la règle 2.3 Arbitrage et évaluation 2.4 Arbitrage et UNSS : JO Doc réalisé par JS LEGRAND

2 « Un arbitre est une personne chargée de diriger une rencontre sportive ou un jeu dans le respect des règlements » (le petit Larousse) LE.P.S a pour mission de donner aux élèves laccès à une culture sportive. Cela passe obligatoirement par la pratique dactivités physiques daffrontement collectif qui nécessite obligatoirement la prise en compte de larbitrage Chacune de ces activités est régie par un règlement ou code de jeu qui va conditionner les modalités de pratique. (Quel terrain ? Quel temps de jeu ? Quel matériel ? Quels gestes prohibés ?) Tous possèdent un enjeu commun : le gain du match en marquant plus de buts ou de points que léquipe adverse. Ceci ne peut que soulever des conflits entre les joueurs, de bonne foi ou non, trompés par leur sens dans leffort pour la conquête du ballon ou dans une mésentente réglementaire La présence dun arbitre prend donc tout son sens, chef dorchestre, il veillera à ce que la rencontre sportive ou la situation dapprentissage se déroule dans lesprit du jeu, assurant le respect des règles par un code darbitrage (telle infraction donnera telle sanction et/ou telle réparation), mais aussi lintégrité physique des pratiquants Quel enseignant na pas déjà été confronté à un conflit entre les élèves, même dans une situation dapprentissage très simple, dû à labsence dun arbitre ou à labsence de règles clairement définis et identifiés par les élèves ? Par conséquent, former les élèves à larbitrage et être attentif à laspect réglementaire des tâches proposées sont deux notions favorisant le bon déroulement des situations en sport collectifs Un débat intéressent à engager avec les élèves : Larbitre est il chargé dun rôle de gendarme (faire respecter les règles) ou de directeur de jeu (permettre à laction de bien se dérouler) Doc réalisé par JS LEGRAND

3 Savoir arbitrer va permettre à lélève de développer des compétences préconisées dans les textes : pour le collège, des compétences générales, « la gestion et lorganisation individuelle et collective des apprentissages dans les conditions optimales de sécurité » (programmes collège arrêté du 18/06/86) pour le lycée, des compétences dordre méthodologique, se confronter à lapplication et à la construction des règles de vie et de fonctionnement collectif (programmes lycée BO n° 39 du 24/10/02 ) Savoir arbitrer, nécessite lacquisition dun certain nombre de compétences dordre spécifique (liées aux activités) qui doivent dépasser le simple comptage des points : connaître les principales règles relatives à chaque étape dapprentissage utiliser des gestes communicatifs et compris de tous (langage de signes) Connaître différentes modalités de décompte des points Etre attentifs, anticiper, prendre une décision, gérer un conflits, communiquer Ces diverses compétences sont des notions que lon retrouve inscrites de façon plus ou moins explicite dans les différents programmes dE.P.S Par ailleurs sur le plan des relations avec autrui il faut permettre aux élèves de collèges « daccepter différents rôles et responsabilités au sein dun groupe (arbitre, entraîneur, juge..) » (BO Hors série n° 1 du 13/02/97) Enfin parmi les connaissances programmées au lycée, il y a les savoir faire sociaux : « les élèves pourront occuper différents rôles (arbitrage en particulier, organisation dune rencontre) » (BO Hors série n°6 du 31/08/00) Doc réalisé par JS LEGRAND

4 Pour intégrer le concept darbitrage dans les contenus denseignements, il est important, en amont de déterminer les enjeux existants entre les représentations des élèves, la logique des élèves dans cette nouvelle perspective éducative. La richesse des rôles dans le domaine de larbitrage permet de solliciter lensemble des élèves même si ceux ci présentent des profils différents. Ainsi : lélève introverti ne prenant pas de décision avec promptitude préférera un rôle darbitre assistant lélève leader quant à lui se fera plaisir duser de son autorité en tant quarbitre principal De plus ladaptation des règles à la réalité des élèves face à lactivité permet damener tous les élèves à arbitrer avec des niveaux dexpertise différents Comment intégrer la nécessité de la règle et donc de larbitre dans les représentations des élèves ? Si on se réfère aux théories sur le développement de la personne, les élèves en âge daller au collège ont déjà intégré la nécessité de la règle dans le jeu. Par ailleurs ils ont pour la plupart une représentation télévisuelle de larbitre. (Sortez réellement, tel un arbitre de haut niveau, votre carton jaune de la poche et voyez comme les élèves se prennent plus facilement au jeu). Cependant il convient dêtre clair et pertinent dés le départ sur le code de jeu que nous allons utiliser au cours du cycle. Ce code étant forcement adapté et donc différent du code institutionnelle, il est nécessaire de bien expliciter le pourquoi et le comment de ces adaptations (surtout quand la dominante culturelle est forte ex le FB) Il sagit en fait de trouver un équilibre entre nos exigences sur lapplication des règles et les compétences actuelles de nos élèves. Etre progressif dans le nombre et/ou la complexité des règles, imposées en fonction des compétences acquises et des compétences sur le terrain, permettra de rendre leur acceptation plus facile et plus cohérente Il convient également de simplifier certains gestes, et même au début il est plutôt souhaitable de faire verbaliser les élèves (exp en BB siffler et annoncer contact..) Mettre daccord tous les acteurs dune situation sur les règles à respecter et les consignes darbitrage est une condition nécessaire et indispensable au bon déroulement de celle ci. Doc réalisé par JS LEGRAND

5 ETAPE 1ETAPE 2ETAPE 3 Compétences générales Compétences spécifiques Situation de référence Évaluation Être attentif et prés de laction. Utiliser le sifflet pour arrêter le jeu. Communiquer à laide dun vocabulaire approprié Connaître et appliquer 1 ou 2 règles. Connaîte les règles liées à laire de jeu et à la marque Situation simple aménagée avec 1 ou 2 règles principales à faire respecter (ex 3X3 1 arbitre et 2 assistants Organise le début et la fin de la rencontre. Signale les violations aux règles et les fautes (contact). Utilise laide des assisatants Suivre laction et choisir le meilleur emplacement. Utiliser une gestuelle simplifiée (de la verbalisation au langage gestuelle) Connaître et appliquer les règles essentielles. Connaître avec précision les réparations aux violations, aux fautes Situation à effectif réduit conservant la logique de lactivité (4X4 sur terrain en largeur avec 2 arbitres aux taches définies) Intervention rapide dans le signalement des infractions et lattribution des sanctions/réparatio ns. Se fait comprendre par les gestes Anticiper les déplacements. Adapter larbitrage au niveau de pratique. Utilise le code de communication conventionnel.Org anise la rencontre Connaître et appliquer les règles de jeu conventionnel. Connaître la gestuelle Situation à effectif plus important ave un caractère compétitif et réglementaire Fait respecter les règles et dirige le jeu. Les gestes sont connus Protège les joueurs et lesprit du jeu Doc réalisé par JS LEGRAND

6 Lhétérogénéité en arbitrage est souvent très marquée (certains élèves ayant au départ des dispositions : une bonne vision et nue envie dintervenir sur le jeu et de le diriger, un vécu fédéral..) Cette hétérogénéité est un point positif pour lapprentissage : les plus forts peuvent être mis en doublette avec les débutants ( travail en binôme) pour intervenir comme formateur (valorisant pour eux, et cela incite à expliquer ce que lon voit, ce que lon fait) Les plus experts peuvent également au cours du cycle passer au rôle dobservateur afin de donner des critères de réussite chiffrés (ex tu as sifflé 3 marchers sur les 7 du match) Dans le cadre UNSS et pour les élèves très motivés il me semble intéressant de construire avec eux des panneaux pour les autres élèves, voir même de réaliser des mini vidéo Il est indispensable de faire intégrer la nécessité de la règle. Deux stratégies possibles parmi dautres : Intervention de lenseignant à larbitrage en début de cycle (siffler et tout expliquer), puis dans un 2ème temps siffler des fautes imaginaires (en ayant prévenu les élèves à lavance, dans le souci de préparer les élèves à admettre le droit à lerreur ), puis laisser larbitrage aux élèves. On accepte la règle imposée, puis on apprend à accepter lerreur… CF Revue E.P.S n°292 p60 Approche du jeu collectif sans arbitre puis verbalisation avec les élèves pour faire émerger la nécessité de règles et dun juge. Reste à construire tout au long du cycle les règles en fonction du niveau de jeu CF Doc BB Quelles règles à chaque étape). Il faudra construire aussi les modalités dintervention du juge (comment larbitre peu diriger le jeu). On construit la règle puis les modalités dintervention : démarche plus facilement réalisable en collège car les représentations du code de jeu sont moins prégnantes. Les règles peuvent être également construite à partir de jeu concours imposant des déplacements : on pourra alors intervenir sur les violations ex BB jeu multicible on se déplace comment en BB seul ou à deux (étape 1 reprise de dribble et marché); ex jeu concours tir binôme si la règle nest pas respectée le binôme arbitre naccorde pas les points. Doc réalisé par JS LEGRAND

7 EVALUATION : savoir arbitrer DIAGNOSTIQUEFORMATIVECERTIFICATIVE ORGANISATION : utilisation de lorganisation avec les binômes : cf doc évaluation BB. Ceci permettant de voir tous les élèves en situation darbitrage. Le temps de jeu, le nombre de joueur dépendront de létape dapprentissage et du type dévaluation DIAGNOSTIQUE FORMATIVE CERTIFICATIVE Séquence courte qui doit permettre de dégager un profil délèves face au rôle darbitre : utilise ou pas son sifflet, totalement désintéressé, intéressé mais timide, ne connaît pas les règles ….. Utilisation dindicateurs simples par les élèves : Quand je siffle je suis toujours prés de laction, Je signale rapidement la violation (qui a été retenue, ou la faute commise,) Jannonce le score sans erreur Par une observation chiffrée : difficilement quantifiable et trop dépendante du niveau de jeu ATTRIBUTION DE POINTS Par une observation critériée : utilisation de fiche qui doivent être très simple cest à dire peu ditems et expliqués dans des termes délèves (cf exemple feuilles suivantes de critères) Par la mise ne place de points consignes = points de compétence : peut se poser le problème de Doc réalisé par JS LEGRAND

8 Nom de larbitre :Nom de lobservateur : CRITERES DOBSERVATIONOUINON Jorganise le début de la rencontre (appel des joueurs, tirage au sort, mise en jeu..) Jutilise bien le sifflet Je suis toujours attentif et prés de laction Je suis capable de faire respecter 2 des règles principales retenues Je suis capable de faire respecter les règles liées à laire de jeu Je suis capable dappliquer les règles liées à la marque Je communique clairement mes décisions en utilisant un vocabulaire approprié Je siffle rapidement les fautes en annonçant contact Jutilise laide des arbitres assistants Jorganise la fin du match (coup de sifflet, récupération du ballon, annonce du score..) Doc réalisé par JS LEGRAND

9 Nom de larbitre :Nom de lobservateur : CRITERES DOBSERVATIONOUINON Jorganise le début de la rencontre (rappel des consignes, tirage au sort, mise en jeu..) Jutilise bien le sifflet et le chronomètre Je suis capable de suivre laction en ayant un bon placement pour tout voir Je suis capable de faire respecter les règles essentielles retenues Je suis capable de faire respecter les règles liées à laire de jeu et à la marque Je suis capable dappliquer la règle de lavantage (pour les sport-co concernés) Je communique avec des gestes simples et je me fais comprendre Je siffle rapidement les fautes et donne éventuellement une sanction Jutilise laide des arbitres assistants Jorganise la fin du match (coup de sifflet, récupération du ballon, annonce du score..) Doc réalisé par JS LEGRAND

10 Nom de larbitre :Nom de lobservateur : CRITERES DOBSERVATIONOUINON Jorganise la rencontre (début de match et fin de match) Jutilise bien le sifflet, le chronomètre et une fiche de déroulement (Carton..) Je suis capable danticiper mes déplacements par rapport au déroulement du jeu Je suis capable de faire respecter les règles conventionnelles Jadapte larbitrage au contexte (niveau de jeu) Je suis capable dappliquer les règles assurant lintégrité des joueurs Je communique avec le code gestuelle conventionnel Je siffle rapidement les fautes et donne les réparations et les sanctions appropriées Je suis capable de gérer les conflits pour préserver lesprit du jeu Je suis capable doccuper tous les rôles (arbitre principal, assistant, table de marque) Doc réalisé par JS LEGRAND

11 FORMATION JO UNSS: passage dun permis Préambule : formation interne dans les établissements sur le code de jeu SELECTION pour formation DISTRICT Première 1/2 Journée -le code de jeu cf doc BB + ateliers - Mise en situation verbalisation - QCM SELECTION pour formation SECTEUR (Département) Deuxième ½ Journée -Placement et déplacement - Gestes conventionnels : travail par ateliers - Mise en situation Troisième ½ Journée -Gestion dune compétition - Assurer lintégrité des joueurs et lesprit du jeu. (Chaque formateur manage une équipe et va demander à ses joueurs des comportements et des attitudes particulières) -OBTENTION DU CODE Passa ge du code de la route Les arbitres ayant obtenu leur code (carte JO sans pastille) sont mis en situation lors de compétition officiel UNSS. Les formateurs accompagnent les arbitres et délivrent ou pas en fin de journée un permis (Première couleur de pastille sur la carte). Lobtention de la pastille permet de poursuivre et de passer un permis supérieur lors dun compétition UNSS dun niveau plus élevé Passage de la conduite Doc réalisé par JS LEGRAND


Télécharger ppt "1° DES DONNEES THEORIQUES 1.1 Définition 1.2 Larbitrage et les textes officiels 1.3 Larbitrage et les élèves 1.4 Traitement didactique de larbitrage 2°"

Présentations similaires


Annonces Google