La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE DÉFICIT DE LATTENTION/ HYPERACTIVITÉ LE DÉFICIT DE LATTENTION/ HYPERACTIVITÉ Dres Pauline Gref, pédiatre et Isabelle Lemire, pédopsychiatre 12 octobre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE DÉFICIT DE LATTENTION/ HYPERACTIVITÉ LE DÉFICIT DE LATTENTION/ HYPERACTIVITÉ Dres Pauline Gref, pédiatre et Isabelle Lemire, pédopsychiatre 12 octobre."— Transcription de la présentation:

1 LE DÉFICIT DE LATTENTION/ HYPERACTIVITÉ LE DÉFICIT DE LATTENTION/ HYPERACTIVITÉ Dres Pauline Gref, pédiatre et Isabelle Lemire, pédopsychiatre 12 octobre 2001

2 « La concentration est un petit outil bien utile pour aider à se développer et à s épanouir »

3 Difficulté diagnostique éAucun marqueur biologique éAucun test spécifique éRepose sur observation clinique éComportements différents en fréquence et en intensité é« Diagnostic différentiel complexe éComorbidité

4 Classement TDA / H ¶« TDA » sans hyperactivité inattention ·« TDAH » hyperactivité ¸Type combiné

5 Ce manque de contrôle amène des problèmes dhyperactivité, dinattention et dimpulsivité » « Les enfants TDAH ne peuvent contrôler leur réponse aux stimulis internes et de lenvironnement.

6 Critères TDAH Critères DSM-4 ¶6 sur 9 symptômes = inattention ·6 sur 9 symptômes = hyperactivité - impulsivité ¸observation 2 environnements différents ¹effets néfastes et importants sur le fonctionnement social ou académique ºsymptômes notés présents avant l âge de 7 ans

7 Évaluation multidisciplinaire Observations professeur Rapport psychologue Rapport Orthopédagogie Médicale Dx différentiel Survol familial et social Examen physique Test paraclinique Évaluation habitudes de vie Évaluation auditive Évaluation de la vue Problématique Plan dintervention

8 Évaluation éHistoire de cas éObservation comportement éGrille observation éDescription comportement (école - parents) éAgendas - feuille route - bulletin éRapport psychologue ï Conners ï Poulin ï Villemure ï Achenbach

9 État de santé éExamen physique é Examen de base : é Signes dysmorphiques é Éliminer déficit auditif - visuel é Examen neurologique :

10 Diagnostic différentiel TDAH ¶Désordre neurologique é asphyxie périnatale é méningite é trauma crânien é syndrome alcoolo-fœtal é syndrome X fragile é maladie dégénérative é épilepsie é tumeur cérébrale

11 Diagnostic différentiel TDAH ·Problème médical é manque sommeil é anémie é problème thyroïdien é diabète é trouble de la vision é trouble daudition : é intoxication plomb é réaction médicamenteuse

12 Diagnostic différentiel TDAH ¸Problème social é abus physique é abus sexuel é misère sociale é problème psychoaffectif é carences alimentaires

13 Diagnostic différentiel TDAH ¹Problème cognitif é déficience é surdouance é trouble d apprentissage é troubles langage é troubles communication é trouble auditif - central

14 Diagnostic différentiel TDAH ºProblème émotif é trouble oppositionnel ou des conduites é trouble anxieux é trouble de lhumeur (dépression; MAB) é trouble obsessif-compulsif (TOC) é trouble envahissant du développement (TED); psychose.

15 TDAH - Comorbidité Trouble oppositionnel et des conduites : 50 % Trouble anxieux : 25 % - 30% Troubles d apprentissage : 20 % - 30% à 40% - 60% Trouble de l humeur : é dépression : 6% é MABIndéterminé Autres

16 Approche thérapeutique psycho-sociale êAuprès des parents ê mesures éducatives ê groupes de soutien ê livres populaires ê « counselling » parental ê travail conjoint avec lécole

17 Approche thérapeutique psycho-sociale êAuprès de lécole : ê performance académique = apprentissage ê comportement en classe ê comportement hors-classe ê mesures spécifiques

18 Approche thérapeutique psycho-sociale êAuprès de lenfant : ê Symptômes intériorisés : psychothérapie ê Symptômes extériorisés : habiletés sociales contrôle d impulsivité êAutres : ê camps spécialisés ê répit temporaire ou prolongé ê diététique

19 Approche thérapeutique pharmacologique Étape 0 :TDA (H) Évaluation complète Tr nt non-Rx Étape 1 : mono Rx : stimulant a (-) Poursuite Étape 2 :mono Rx : stimulant b (-) Poursuite Étape 3 :bupropion ou ATC : (-) Poursuite Étape 4 : ATC ou bupropion : Poursuite Étape 5 :Clonidine entretien (+)

20 Psychostimulants Effets primaires é comportement é performance académique é productivité é opposition / déviance é agressivité

21 Psychostimulants Effets secondaires é innapétence nausée croissance ? é Insomnie é céphalée é irritabilité é tics é rebond é « toxicité cognitive »

22 Psychostimulants MPHD-AMPHÉTAMINE Présentation : co 5, 10, 20 mg co 5, 10 mg co SR 20 mgélixir spansule 10,15 mg mg/bg/dose : 0,3 à 0,7 0,15 à 0,5 mg / jour : dose de départ : 5 à 10 die ou BID 2,5 à 5 die ou BID dose dentretien : BID à QID BID à QID Surveiller : Pouls, TA Courbe de croissance dysphorie, tics, trouble de sommeil

23 Rx autres (1) é Anti-dépresseurtricyclique - dosage : 1,5 à 5 mg/kg - pour : hyperactivité, impulsivité, inattention, anxiété, dépression - plus ou moins : apprentissage - contre : cardiotoxicité é Bupropion (wellbutrin)- dosage : mg/kg - contre : seuil convulsif

24 Rx autres (2) é Bloqueur de la recapture 5 - HT (ISRS) - pour : anxiété, dépression impulsivité - contre : apprentissage é Agoniste alpha ( clonidine) - dosage : gradué : 0,05 à 0,3 mg /jour, fractionné, avec stimulant - pour : impulsivité, tics, parasomnie - contre : somnolence, étourdissement, céphalée.

25 Rx autres (3) é Stabilisateur de lhumeur - ac. valproïque, CBZ, lithium - pour : explosivité, stabilité affective - contre : inefficace TDA(H), complexité é Neuroleptiques - halopéridol, pimozide, rispéridone - pour : tourette, tics, RM, TED, psychose - contre : amortissement cognitif, symptônes EP, gain pondéral, fonctions hépatiques.

26 TDA(H) et dépression (DM) / anxiété (A) Mono Rx : stimulant (a) ou(b) X 2 sem TDA(H) et DM/A : + TDA(H) + / DM/A : - TDA(H) et DM/A : - ajout poursuitecesser stimulant ISRS ISRS/ATC

27 TDA(H) et tics Mono Rx : stimulant TDA(H) + /tics stables : TDA(H) + / tics ou nuisibles poursuite ajout Clonidine (-) Poursuite Poursuite (+) rispéridone (+) pimozide entretien (+) halopéridol

28 TDA(H) et explosivité Mono Rx : stimulant TDA(H) /explosivité : +TDA(H) + / explosivité : stable ou poursuite ajout Clonidine (-) Poursuite Poursuite (+) Stabilisateur de lhumeur (+) Neuroleptique atypique entretien

29 Docteur, jai entendu dire que... est-ce vrai ?

30 LES PERSPECTIVES é Épidémiologique: é Programme régional de soins et de services intégrés en complémentarité avec la famille, les milieux scolaire et de santé é «Case management»

31 Estimés par les enseignants du nombre délèves qui consomment des psychostimulants, selon le sexe et le type de classe, Laval 1998 Garçons FillesTotal N. cons. stimulants Nbre total % cons. stimulants N. cons. stimulants Nbre total % cons. stimulants N. cons. stimulants Nbre total % cons. stimulants Classes régulières , , ,80 Classes spéciales , , ,28 Toutes les classes , , ,56

32

33 Figure 3: Taux de consommation de psychostimulants, selon la commission scolaire, Laval ,75 0,64 1,48 7,91 2,08 3, GarçonsFillesÉlèves qui en bénéficieraient % d'enfants C.S. anglophone, n=80 C.S. francophone, n=718

34 PROCESSUS PromotionDétectionÉvaluationTraitementÉtat de santé préventionprécocediagnosticsuivistabilisé ou amélioré. Médecin de. Parents. Psychologues. Équipe multi- famille. Milieu /ortho disciplinaire. CLSC scolaire. Pédagogue: spécialisée. Direction de. CLSC milieu la santé. Médecin scolaire publique de famille. Médecin de. Milieu scolaire famille. Groupes com- munautairesRéférence aux (AQETA)spécialistes PROGRAMME RÉGIONAL DE SOINS ET DE SERVICES PROGRAMME RÉGIONAL DE SOINS ET DE SERVICES Trouble du déficit de lattention/hyperactivité


Télécharger ppt "LE DÉFICIT DE LATTENTION/ HYPERACTIVITÉ LE DÉFICIT DE LATTENTION/ HYPERACTIVITÉ Dres Pauline Gref, pédiatre et Isabelle Lemire, pédopsychiatre 12 octobre."

Présentations similaires


Annonces Google