La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L'alcool aux urgences Pr Enrique Casalino. Introduction Motif plus que fréquent aux urgences 10% à 40% des patients aux SAU ont une éthanolémie positive.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L'alcool aux urgences Pr Enrique Casalino. Introduction Motif plus que fréquent aux urgences 10% à 40% des patients aux SAU ont une éthanolémie positive."— Transcription de la présentation:

1 L'alcool aux urgences Pr Enrique Casalino

2 Introduction Motif plus que fréquent aux urgences 10% à 40% des patients aux SAU ont une éthanolémie positive Abus ou dépendance: 5% à 15% des patients examinés aux SAU en France, 29% aux USA IEA: 4.7% des passages En France Lalcool est un enjeu majeur de santé publique > 60 maladies liées à la consommation dalcool

3 Introduction Fréquence de lalcool dans Traumatismes5-50% Maladies 4-7% Affections psy30% TS50-75% Violence15-25% Dans certains cas est un facteur de gravité TS, morsures humaines, AVP

4 Complications aiguës Métaboliques Élévation lactates Acidocétose Hypoglycémie Élévation des triglycérides

5 Complications aiguës Sur le SNC Altération des neurotransmetteurs Altérations des systèmes sérotoninergique, dopaminergique et noradrénergique Altération du système GABAergique Altération des acides aminés excitateurs Altération des neuropeptiques

6 Complications aiguës Sur le SNC Initialement (dose dépendant), psycho stimulant et desinhibiteur Puis, dépresseur du SNC Altérations psychiques, motrices et sensitives Abaissement du seuil épileptogène Génère des comportements pathologiques Effet dépresseur lobe frontal (modulateur conduites instinctuelles (appétit, soif, faim, sexualité) Troubles cognitifs, du jugement, des capacités dabstraction, du langage et du jugement

7 Intoxication éthylique aiguë « ivresse » nest pas un motif de consultation (cest un diagnostic!) Dans >75% des cas dIEA, le diagnostic est simple… (10% des ivresses ne sont pas diagnostiquées!!!) Notion prise OH, haleine oenolique, troubles de la marche, logorrhée, incoordination motrice, troubles de lhumeur, ralentissement psychologique Diagnostic de confirmation ? … Mais attention, se méfier des complications 10-15% ivresse ou IE excitomotrice Dans certains cas, hallucinations, délire, grande agitation ou Coma (7%)

8 Complications de lIEA AVP / Trauma TC HSD / HSA / Hémorragie intracrânienne Acidocétose alcoolique Crise comitiale / EME Encéphalopathie de Gayet-Wernicke Encéphalopathie hépatique Intoxication au méthanol Intoxication à léthylène-glycol

9 Complications de lIEA Hyponatrémie Hypokaliémie Allongement du QT, du QRS Pneumopathie dinhalation Pancréatite Hépatite alcoolique aiguë Rhabdomyolyse

10 Déficits vitaminiques/nutritionnels Gayet-Wernicke Ophtalmo parésie (droits externes)-ataxie-confusion (inattention, désorientation, somnolence) Nystagmus horizontal ou vertical (50%) Korsakoff Amnésie antérograde et rétrograde Désorientation dans le temps et dans lespace Marchiafava-Bignami Amblyopie Neuropathie Atrophie cérébelleuse Myopathie alcoolique

11 Mais les symptômes sont aussi liés au sevrage Crise comitiale / EME Delirium tremens

12 Conf Cons 2002

13 Approche thérapeutique Si agitation Benzodiazépine ou Neuroleptique Vitaminothérapie Orientation ++++


Télécharger ppt "L'alcool aux urgences Pr Enrique Casalino. Introduction Motif plus que fréquent aux urgences 10% à 40% des patients aux SAU ont une éthanolémie positive."

Présentations similaires


Annonces Google