La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dr Mohamed GHASSOUB Médecin chef du SIAAP Agadir Novembre 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dr Mohamed GHASSOUB Médecin chef du SIAAP Agadir Novembre 2009."— Transcription de la présentation:

1 Dr Mohamed GHASSOUB Médecin chef du SIAAP Agadir Novembre 2009

2 PLAN SANTE DE RIPOSTE A LA GRIPPE PANDEMIQUE A(H1N1) 2009 PLAN SANTE DE RIPOSTE A LA GRIPPE PANDEMIQUE A(H1N1) 2009 SIAAP d'Agadir2 25 AOUT 2009

3 Région Cumulative total as of 1 November 2009 CasesDeaths WHO Regional Office for (AFRO) WHO Regional Office for the (AMRO) WHO Regional Office for the (EMRO) WHO Regional Office for (EURO)Over At least 300 WHO Regional Office for (SEARO) WHO Regional Office for the Western Pacific (WPRO) TotalOver At least Situation mondiale au 1novembre 2009 Source OMS

4 Situation au Maroc au jeudi 5 novembre 2009 (source ministère de la santé) Quarante-deux (42) nouveaux cas de grippe A/H1N1 ont été diagnostiqués et confirmés ce jour à Tanger, Casablanca, Marrakech, Fès, Benslimane, Oujda et Meknès. Tous les cas sont soumis au traitement à domicile avec contrôle régulier par les services sanitaires du Ministère de la Santé. Aucun cas compliqué de grippe A/H1N1 ni de décès dus à la maladie na été enregistré. A ce jour et depuis la déclaration du premier cas le 10 juin 2009, un total de 592 cas de Grippe A/H1N1 a été confirmé, dont 297 cas enregistrés en milieu scolaire.

5 Phase B: pandémie Elle correspond à une situation épidémiologique avec transmission communautaire active : requiert de nouvelles procédures de surveillance SIAAP d'Agadir5

6 I. ELEMENTS DU PLAN SANTE 1. Surveillance épidémiologique et virologique Définition du cas Modalités de surveillance et circuit de linformation Surveillance des effets secondaires des médicaments et vaccins 2. Prise en charge (à domicile, en ambulatoire et à lhôpital) Formes bénignes Formes graves Personnes à risque 3. Prévention par les mesures pharmaceutiques (vaccination et chimioprophylaxie) et non pharmaceutiques 4. Plan de communication (2ème phase) Communication institutionnelle Communication opérationnelle

7 II. PRINCIPES DU PLAN SANTE 1. Equité 2. Respect de la dignité des personnes 3. Responsabilité 4. Transparence 5. Optimisation du rapport bénéfice-risque en santé SIAAP d'Agadir7

8 8 8 III. Objectifs de la riposte sanitaire en phase pandémique Limiter le nombre de personnes infectées Réduire la mortalité Limiter limpact sanitaire de la pandémie

9 SIAAP d'Agadir9 Les principales conséquences sanitaires dune pandémie au Maroc 1/3 de la population sera touchée au cours des prochaines vagues, et en cas de pandémie bénigne à modérée :9 Millions de cas (1/3; 2/3) On estime que parmi les sujets cliniquement malades, jusquà 50 % nauront besoin que de soins ambulatoires, 1 % seront hospitalisés;( environ patients ) et se rétabliront Et 0,4 % mourront(environ décès)

10 CAS ATTENDUS DANS LA REGION SMD Scénario modéré PROVINCES Population totale 2009 (a) cas (30% de a) (b) Hospitalisation (1% de b) ( c ) Réa (15% de c) (d) Agadir Ida Outanane Chtouka Ait Baha Inezgane Ait Melloul Taroudannt Tiznit Ouarzazate Zagora TOTAL SIAAP d'Agadir

11 CAUSES AGGRAVANTES Absentéisme professionnel important >40% Personnels atteints Enfants malades des personnels Arrêts des transports publics Peur Comportements irrationnels ou asociaux : Afflux vers les hôpitaux Violences pour obtenir des masques et des médicaments Apparition dun marché noir et de contrefaçons Difficultés majeures dans les circuits dapprovisionnements hospitaliers Lensemble des services publics sont touchés SIAAP d'Agadir11

12 SIAAP d'Agadir12 Impact économique et social Baisse fréquentation des lieux publics (café, cinéma, transport,...) Diminution du Tourisme Perturbation du transport aérien, chute des cours du pétrole, du commerce international Perturbation de lindustrie École fermée….

13 Une communication mal maîtrisée conduit à des stockages inconsidérés entraînant des pénuries et éventuellement des pillages de magasins. Une interruption prolongée de lactivité de certaines entreprises mal préparées pourrait mettre en cause leur survie. Coûts directs du système de santé : ils découlent de la demande accrue de prestations de santé avant et pendant la pandémie Bénéficiaire, Industrie pharmaceutique (médicaments, vaccins, masques,...) Contrefaçon, contrebande …. SIAAP d'Agadir13

14

15 SIAAP d'Agadir15

16 Notification, aux services du ministère de la santé, des cas pris en charge. HOSPITALIER Hôpitaux publics Cliniques privées Autres établissements AMBULATOIRE Centre de Santé Cabinet privé Pharmacie TRIAGE Circuit normal de prise en charge des malades Circuit Grippe A (H1N1) EVALUATION Hospitalisation si : -Cas grave -Difficulté de traitement à domicile Règle : TTT à domicile Modalités TTT adaptées aux cas CIRCUITS DE PRISE EN CHARGE SIAAP d'Agadir16

17 ACCUEIL/TRIAGE SIAAP d'Agadir17 Lorganisation de laccueil des patients revêt un caractère essentiel pour la protection du personnel et des patients

18 Le triage à lentrée se base sur la définition officielle du cas. Un cas de grippe clinique est défini par lassociation : dune fièvre 38°C dapparition brutale, avec toux ou mal de gorge ne pouvant être expliqué par une autre affection. Suite au triage, les patients sont orientés sur deux circuits distincts ne se croisant pas : Circuit malade grippé et Circuit malade non grippé. SIAAP d'Agadir18

19 Circuit malade non grippé Malade non urgent : traitement en ambulatoire. Malade urgent : référence en milieu hospitalier (prise en charge de lurgence selon les cas) SIAAP d'Agadir19

20 Circuit malade grippé Lévaluation initiale a pour but dapprécier la gravité ou non de la maladie : Patients présentant des signes de gravité: référence en milieu hospitalier Patients sans signes de gravité: traitement symptomatique et « antiviral », suivi à domicile NB: La co-morbidité ne doit pas conduire systématiquement à lhospitalisation. SIAAP d'Agadir20

21 FACTEURS DE RISQUE DE COMPLICATION Enfants âgés de moins de 23 mois Femmes enceintes Affections broncho-pulmonaires chroniques, Cardiopathies congénitales, IC et valvulopathies graves Néphropathies chroniques graves ; Accident vasculaire cérébral invalidant ; Drépanocytoses ; Diabète de type 1 ou 2 Immunodépression ; Obésité morbide avec un IMC > à 40 Alcoolisme avec hépatopathie chronique Sujets de 65 ans ou plus SIAAP d'Agadir21

22 CAS PARTICULIER : FEMMES ENCEINTES En présence de signes respiratoires, un syndrome fébrile doit entraîner une consultation hospitalière avec prise en charge obstétricale concomitante Lhospitalisation en secteur dédié dune femme enceinte présentant un syndrome fébrile associé à des signes respiratoires est conseillée. SIAAP d'Agadir22

23 CRITÈRES DHOSPITALISATION : CHEZ LENFANT Difficultés alimentaires chez un nourrisson de moins de 6 mois ; Tolérance clinique médiocre de la fièvre, malgré les mesures adaptées ; Signes de déshydratation aiguë associée ; Existence de troubles de la vigilance ; Convulsions répétées ou état de mal convulsif ; Signes de détresse respiratoire, apnées ; Contexte particulier : très jeune âge (inférieur à 3 mois), antécédents de prématurité et/ou situations à risque connues. SIAAP d'Agadir23

24 CRITÈRES DHOSPITALISATION : CHEZ LADULTE Dyspnée deffort ou de repos ; Difficultés respiratoires ; Cyanose ; Expectorations teintées ou hémoptoiques Troubles de la vigilance, désorientation, confusion ; Hypotension artérielle < 90 mm Hg ; Température 35° C ou 40°C ; Fréquence respiratoire > 30/min ; Tachycardie >120/min ; Douleurs thoraciques ; Persistance de la fièvre pendant plus de 3 jours après traitement initial. SIAAP d'Agadir24

25 Mesures non-pharmaceutiques

26 OBJECTIFS : Réduire le risque de transmission inter-humaine. Les personnes à protéger : Les professionnels de santé ayant des contacts fréquents avec les malades et avec des produits potentiellement contaminés par le virus Les personnes au voisinage dun malade atteint par le virus AH1N1 Le personnel des services devant assurer la continuité des services vitaux 26SIAAP d'Agadir

27 a. Le port de masque 27SIAAP d'Agadir

28 Les masques chirurgicaux : masques anti- projections Objectifs et indications 1) Protection de lenvironnement du porteur : Le masque chirurgical est destiné à éviter, lors de lexpiration de celui qui le porte, la projection de sécrétions des voies aériennes supérieures ou de salive pouvant contenir des agents infectieux 2) Protection du porteur : En cas de projection de gouttelettes En cas de projection de liquides biologiques Attention : pas de protection contre les agents infectieux transmissibles par voie aérosols (petites particules) 28SIAAP d'Agadir

29 Les masques de protection respiratoire individuelle (PRI) Protège le porteur contre les risques dinhalation dagents infectieux transmissibles par voie aérienne et par gouttelettes. 3 classes d'efficacité pour ces masques en fonction de la valeur maximale de pénétration du média vers l'intérieur (particules de 0.01 à 1µ) Un masque FFP1 arrêtera au minimum 78% des particules. Un masqueFFP2 arrêtera au minimum 92% des particules. Un masque FFP3 arrêtera au minimum 98% des particules. Le port de masques de type FFP2 est préconisé pour les personnels de soins et pour les personnes à risque majeur dexposition 29SIAAP d'Agadir

30 b. Les principales règles dhygiène à respecter par le personnel soignant

31 Lavage des mains Lavage des mains 31SIAAP d'Agadir

32 La friction : Une technique efficace Après Savon doux 30 sec Avant lavage Après savon antiseptique 30 sec Après friction HA 30 sec Elimination des bactéries 32 SIAAP d'Agadir

33 Au contact du patient atteint de grippe pandémique Hygiène des mains par friction avec une solution hydroalcoolique ou à défaut, lavage avec un savon antiseptique, au moins 30 secondes avant et après tout contact avec le patient ou son environnement Port du masque chirurgical par le patient Gants à usage unique non stériles pour tout soin au patient ou contact avec son environnement immédiat Port de masque de type FFP2 33SIAAP d'Agadir

34 Port de vêtements de protection ( sur blouses) en cas de risque de projection de produits dorigine humaine (aspiration, endoscopie, manipulation de matériel et de linge souillés…). Port de lunettes de protection réutilisables (à désinfecter avec des lingettes spécifiques), en cas de risque de projections de produits dorigine humaine Désinfecter le matériel médical avec des lingettes alcoolisées Autres mesures: Limitation du nombre de soignants Limitation maximale des visites 34SIAAP d'Agadir

35 c. Les principales règles dhygiène à respecter par le malade

36 Le malade doit porter un masque anti- projections dès quil est en contact avec un soignant ou avec toute personne lapprochant à moins dun mètre. Isolement en chambre individuelle si possible avec aération de la pièce 36SIAAP d'Agadir

37 Le lavage des mains Le comportement hygiénique lorsquil tousse, se mouche ou crache Utilisation de mouchoirs à usage unique La gestion des déchets 37SIAAP d'Agadir

38

39 Traitement symptomatique Concerne tous les malades présentant un syndrome grippal Il est adapté à létat du patient : Antipyrétique, anti-inflammatoire, etc. Antalgique Antibiotiques Etc.… SIAAP d'Agadir39

40 Inhibiteurs de la neuraminidase (enzyme virale)IN: Zanamivir AMM 07/99 (Relenza) Oseltamivir AMM 06/02 (Tamiflu/Genflu) Le traitement antiviral

41 Est administré sur prescription médicale selon les signes cliniques, les facteurs de co-morbidité, le terrain et selon lâge en milieu ambulatoire ou en milieu hospitalier. Le traitement antiviral spécifique est de règle pour : Les femmes enceintes ; Les enfants en bas âge (<2 ans) ; Les personnes âgées au-delà de 65 ans ; Co-morbidité associée (pathologies chroniques broncho- pulmonaires, cardiaques, rénales, hématologiques, Diabète, immunodépression, obésité) ; SIAAP d'Agadir41

42 POSOLOGIE DU TRAITEMENT ANTIVIRAL En traitement prophylactique, le Tamiflu doit être prescrit selon le schéma suivant : Adultes : une gélule de 75 mg une fois par jour pendant 10 jours Enfants : gélules ou poudre Moins de 15 kg : 30 mg une fois par jour pendant 10 jours ; De 15 kg à 23 kg: 45 mg une fois par jour pendant 10 jours ; De 23 kg à 40 kg: 60 mg une fois par jour pendant 10 jours ; Plus de 40 kg : 75 mg une fois par jour pendant 10 jours. 29/04/201442

43 POSOLOGIE DU TRAITEMENT ANTIVIRAL En traitement curatif, lOseltamivir sera prescrit, selon le schéma suivant : Adultes : une gélule de 75 mg 2 fois par jour pendant 5 jours Enfants : gélules ou poudre Moins de 15 kg : 30 mg 2 fois par jour pendant 5 jours ; De 15 kg à 23 k:45 mg 2 fois par jour pendant 5 jours ; De 23 kg à 40 kg: 60 mg 2 fois par jour pendant 5 jours ; Plus de 40 kg : 75 mg 2 fois par jour pendant 5 jours. SIAAP d'Agadir43

44

45 SIAAP d'Agadir45 a. Objectifs Préserver lintégrité du système de soins et des infrastructures essentielles en vaccinant le personnel stratégique (professionnel de santé tout secteur confondu, personnel de la sécurité et personnel devant assurer la continuité des services vitaux). Réduire la morbidité et la mortalité, liées à la grippe A(H1/N1) par une couverture optimale par le vaccin spécifique de la population vulnérable

46 b. Population cible prioritaire b. Population cible prioritaire (réunion du comité dexperts du 28 septembre 2009) Groupes cibles Priorité Professionnels de santé (public & privé) 1 Pèlerins 2 Femmes enceintes à partir du 2ème trimestre 3 Enfants âgés entre + 6 mois et 23 mois 4 Personnes atteintes de pathologies chroniques 5 Personnel devant assuré la continuité des services vitaux 6 Personnes vivant en institution (Collectivités fermées) 7 Personnel de sécurité 8 SIAAP d'Agadir46 NB: Lordre des priorités peut être changé par le comité des experts

47 c. Le vaccin contre la grippe A/H1N1 Avis favorable du comité des produits médicamenteux à usage humain (CHMP - The Committee for Medicinal Product for Human Use) 25 septembre 2009 AMM de lAgence Européenne du Médicament (EMEA - European Medicines Agency) 15 jours après SIAAP d'Agadir47

48 Vaccins A(H1N1)v ayant une AMM 6/10/0948 Composition qualitative et quantitative (pour 0,5 ml) Type de vaccinsSouches Quantité dhémagglutinine (HA) Adjuvant Focetria* (Novartis) Antigènes de surface Cultivé sur œuf A/California/7/2009 X-179A from NYMC 7,5 microgrammes pour 0.5 ml MF59C.1 Pandemrix* (GSK) Virion fragmenté Cultivé sur œuf A/California/7/2009 X-179A from NYMC 3,75 microgrammes pour 0.5 ml AS03 Celvapan** (Baxter) Virion entier Cultivé sur cellule vero A/California/7/20097,5 microgrammes pour 0.5 ml sans * AMM septembre 2009 ** AMM octobre 2009

49 suspension et émulsion pour émulsion injectable Vaccin grippal pandémique (H1N1) (virion fragmenté, inactivé, avec adjuvant) Substance active: Vaccin grippal fragmenté inactivé, contenant lantigène* analogue à : A/California/7/2009 (H1N1)v-virus analogue 3,75 microgrammes** par dose de 0,5 ml * cultivé sur œufs ** exprimé en microgrammes dhémagglutinine Adjuvant : Le vaccin contient un « adjuvant » (AS03) pour stimuler une meilleure réponse. Cet adjuvant contient du squalène (10,69 milligrammes), du DL-α-tocophérol (11,86 milligrammes) et du polysorbate 80 (4,86 milligrammes). SIAAP d'Agadir49

50 Autres composants : Polysorbate 80 Octoxynol 10 Thiomersal Chlorure de sodium (NaCl) Phosphate disodique dodécahydraté (Na2HPO4) Phosphate monopotassique (KH2PO4) Chlorure de potassium (KCl) Chlorure de magnésium (MgCl2) Eau pour préparations injectables SIAAP d'Agadir50

51 Indication Prévention de la grippe pandémique SIAAP d'Agadir51

52 Conditionnement – Présentation multi doses Le vaccin se présente sous la forme de deux flacons séparés : un flacon dAntigène (2,5 ml de suspension) un flacon dAdjuvant (2,5 ml démulsion) Ces deux flacons doivent être mélangés avant ladministration Présentation multi doses (10 doses par flacon reconstitué de 5 ml) Le vaccin reconstitué peut être conservé 24 h à 25°C Chaque boîte comprend 50 flacons dadjuvant et 50 flacons dantigène SIAAP d'Agadir52

53 SIAAP d'Agadir 53 Adjuvant Antigène 0,5 ml en IM

54 En intramusculaire, habituellement dans le haut du bras Adulte et enfants âgé de plus de 10ans: Une dose de 0,5 ml Enfants âgés de 6 mois à 9 ans: Une dose de 0,25 ml NB: Enfants âgés de moins de 6 mois la vaccination n'est pas recommandée. Posologie et mode dadministration SIAAP d'Agadir54

55 Contre-indications à la vaccination antigrippale H1N1v Contre-indication : Antécédent de réaction anaphylactique à lun des constituants du vaccin ou à des résidus à létat de traces (tels que loeuf, les protéines de poulet, lovalbumine, le formaldéhyde, le sulfate de gentamicine et le désoxycholate de sodium). Précaution demploi : - Antécédents dhypersensibilité à la substance active, ou à lun des excipients, au thiomersal et aux résidus à létat de traces. 6/10/0955

56 MEDICAMENTS ET VACCINS

57 CONTEXTE Recul insuffisant Administration à grande échelle Utilisation en association avec dautres médicaments Utilisation chez la population à risques: lenfant, le sujet âgé, la femme enceinte... SIAAP d'Agadir57 Recommandations de lOMS

58 Notification de tout événement indésirable (grave ou non grave, inattendu ou attendu) coïncidant avec la prise des médicaments impliqués dans le traitement de la grippe A/H1N1 ou avec lusage du vaccin SIAAP d'Agadir58

59 Les notifications doivent être systématiquement adressées au Centre National de Pharmacovigilance sur FICHE DE DECLARATION DES EFFETS INDESIRABLES DES MEDICAMENTS /VACCINS ET AUTRES PRODUITS DE SANTE SIAAP d'Agadir59

60 Par lun des moyens suivants : le téléphone: 24h/24 & 7j/7 au ou le fax: le site internet le courrier postal : Rue Lamfadel Cherkaoui, BP 66 71, Madinat Al Irfane Rabat SIAAP d'Agadir60

61 61SIAAP d'Agadir

62 La perception du risque Selon les Experts: le risque est élevé lorsque sa probabilité de survenue est grande Selon le Public: le risque est élevé lorsque ses effets néfastes sont importants, font peur et sont visibles/perceptibles 62SIAAP d'Agadir

63 0 Probabilité du risque 100 Panique et effets néfastes Quoi faire ? Écouter Démystifier Dédramatiser Rationaliser la peur Donner les évidences sur labsence de gravité Message principal: Trouvez une manière respectueuse de dire aux personnes : calmez- vous !! Gestion des émotions Démystifier Dédramatiser Rationnaliser 63SIAAP d'Agadir

64 Promotion – Plaidoyer pour des mesures de prévention et de protection Quoi faire? Stimuler / susciter lémotion pour inciter à laction Message principal: Regardez ce qui se passe ailleurs….!!!!!! 0 Probabilité du risque 100 Panique et effets néfastes 64SIAAP d'Agadir

65 Quoi faire? Informer régulièrement Orienter Aider à la décision Dire la vérité sur le risque Message principal : Exprimer de lempathie et contenir les émotions Nous vivons la même chose avec vous 0 Probabilité du risque 100 Panique et effets néfastes Communication sur la crise Informer régulièrement Orienter Aider à la décision Dire la vérité sur le risque 65SIAAP d'Agadir

66 Gestion des émotions Démystifier Dédramatiser Rationnaliser Promotion – plaidoyer des mesures de prévention et de protection Communication sur la crise Informer régulièrement Orienter Aider à la décision Dire la vérité sur le risque Éducation sanitaire Relations décideurs et détenteurs denjeux Plaider pour limiter le risque Panique et effets néfastes 0 Probabilité du risque SIAAP d'Agadir

67 Mesures dhygiène Le virus grippal se transmet essentiellement par lair. Il peut également se retrouver: sur les mains et sur les objets contaminés (poignées de portes, téléphones, plans de travail…). Des mesures dhygiène de base lavage des mains Hygiène respiratoire 67SIAAP d'Agadir

68 68SIAAP d'Agadir

69 69SIAAP d'Agadir

70 70SIAAP d'Agadir

71 JETTE TOUJOURS TON MOUCHOIR DANS UNE POUBELLE ET LAVE-TOI LES MAINS APRÈS 71SIAAP d'Agadir

72 72SIAAP d'Agadir

73 73SIAAP d'Agadir

74 MERCI POUR VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "Dr Mohamed GHASSOUB Médecin chef du SIAAP Agadir Novembre 2009."

Présentations similaires


Annonces Google