La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PRESENTATION Situé à Cambo-les-Bains dans les Pyrénées Atlantiques Etablissement SSR spécialisé : En rééducation des affections respiratoires (47 lits.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PRESENTATION Situé à Cambo-les-Bains dans les Pyrénées Atlantiques Etablissement SSR spécialisé : En rééducation des affections respiratoires (47 lits."— Transcription de la présentation:

1

2 PRESENTATION Situé à Cambo-les-Bains dans les Pyrénées Atlantiques Etablissement SSR spécialisé : En rééducation des affections respiratoires (47 lits et 3 places dhospitalisation de jour) En soins palliatifs (10 lits USP – 10 lits LISP) Certifié sans recommandation

3 HISTORIQUE DES SOINS PALLIATIFS AU SEIN DE LETABLISSEMENT 1996 : 1 er agrément en soins de suite de 20 lits de « soins continus pour maladies graves évolutives et terminales » Avril 1998 : ouverture de ces lits après travaux daménagement et longues négociations pour lobtention dun tarif adapté 1 er janvier 2006 : reconnaissance par lARH dune Unité de Soins Palliatifs (USP) dune capacité de 20 lits au sein de lagrément de soins de suite

4 Les Décrets de 2008 relatifs aux conditions techniques de fonctionnement et dimplantation applicables à lactivité des SSR ne prévoient pas une prise en charge spécialisée « soins palliatifs » et pour lARH Aquitaine les USP relèvent davantage du court séjour

5 Circulaire du 25 Mars 2008 relative à lorganisation des soins palliatifs préconise des effectifs de personnel nettement supérieurs à ceux dont nous disposions (+28,7 ETP pour les 20 lits) Le tarif accordé ne nous permettant pas de tels recrutements rapprochement de lARH

6 2009 : Elaboration par lARH Aquitaine dun cahier des charges pour les USP en minorant les recommandations de la circulaire 2008

7 2011 : sur proposition de lARS notre USP SSR de 20 lits est transformée en : 10 LISP en SSR 10 lits dUSP en médecine LARS a reconnu que les tarifs T2A Médecine privés à but lucratif ne permettaient pas de couvrir les budgets calculés avec les ratios en personnels relevant du cahier des charges. allocation dune dotation daide à la contractualisation en contrepartie de la création de 10,7 ETP en CDI

8 2012 et 2013 : Grandes difficultés à obtenir la reconduction de cette dotation. Nous sommes en déficit sur ce service à hauteur de Il est urgent de trouver une solution. La DGOS – Le Cabinet du Ministère des Affaires sociales et de la Santé ont été saisis. Ils étudient la possibilité dadapter les tarifs à la spécificité de cette activité mais nous navons, à ce jour, aucune garantie pour 2014.

9 Septembre 2012 : Notre USP est désignée pour assurer la mission de service public « prise en charge des soins palliatifs » sur le territoire de Navarre – Côte Basque Février 2013 : Mise en place dune formation « Soins palliatifs et accompagnement » à destination des professionnels de santé exerçant dans dautres établissements ou en libéral. - obtention dun numéro de déclaration et de lexonération de TVA - en attente de la réponse de lOGDPC

10 LOCAUX SPECIFIQUES Un salon pour les familles avec une kitchenette Un espace hygiène avec : un local équipé dun chariot douche un local équipé dune baignoire à ultrasons et dun chariot élévateur

11 LE PERSONNEL USPLISP Médecins1,500,90 Pharmacienne0,13 Cadre de santé1- IDE85,32 Aide soignants84,21 Psychologue10,20 Psychomotricienne0,17 Kinésithérapeute0,50 Préparatrice en pharmacie0,15 Assistante sociale0,500,25 Diététicienne0,06 Secrétaires médicales0,500,15 ASH2,161,36 Autres personnels2,44

12 Tous sont : Salariés Formés aux soins palliatifs Tous les médecins et le cadre de santé ont un DU Soins Palliatifs Les IDE et les ASQ ont suivi une formation de 6 jours Les équipes (IDE, ASQ, Kiné) travaillent à tour de rôle dans les 3 services (SSR Pneumologie – USP – LISP) pour éviter lépuisement

13 AUTRES INTERVENANTS Bénévoles de lAssociation ALLIANCE Une socio-esthéticienne financée par la Ligue contre le Cancer

14 STATISTIQUES USPLISP Séjours Durée moyenne de séjour1523 Nombre de décès15260

15 PATHOLOGIES RECUES Pathologies cancéreuses Pathologies neurologiques dégénératives Pathologies dorganes au stade terminal Les autres : Suites dAVC grave Patients âgés en situations complexes, avec des pathologies multiples Maladie dAlzheimer évoluée

16 PATHOLOGIES RECUES «Toutes les personnes atteintes de maladies graves, évolutives, mettant en jeu le pronostic vital en phase avancée ou terminale peuvent bénéficier des soins palliatifs et de laccompagnement». Peu de patients venant directement de réanimation en arrêt de traitement Patients âgés poly pathologiques en situations complexes

17 CRITERES DINCLUSION EN SOINS PALLIATIFS Les symptômes intenses Les indices : OMS et Karnosfski Lespérance de vie : difficultés Arrêt des traitements anticancéreux Critère de non réanimation But de lhospitalisation Les volontés du patient

18 CRITERES DADMISSION (1) Réunion quotidienne des médecins et du cadre infirmier : Identifier les prises en charges des patients qui relèvent de nos missions Validation des dossiers médicaux Orientation dans le secteur le plus adapté

19 CRITERES DADMISSION (2) USP : Expertise Soins complexes Equipe pluridisciplinaire formée LISP : Soins moins complexes Répit familial Au CMAE tout le personnel soignant est formé

20 ADMISSIONS : QUELQUES DIFFICULTES Admissions sur fiche médicale ne reflétant pas toujours la réalité Difficultés de coordination Patients trop symptomatiques et temps soignant moindre en LISP Souffrance des équipes

21 LES ADMISSIONS Coopération avec les services et médecins adresseurs Accueil anticipé des familles parfois des patients Préparation dune chambre avant larrivée du malade Communications très régulières avec les médecins des différents services

22 PRISE EN CHARGES DU PATIENT (1) Daprès les référentiels de lHAS. Dès lannonce du diagnostic : le projet de soins continus qui privilégie : Lécoute, la communication et linstauration dun climat de vérité avec le patient et son entourage En plus de la prise en charge symptomatique du patient: la douleur, la souffrance.

23 PRISE EN CHARGE DU PATIENT (2) Accueil Pluridisciplinarité Évaluation infirmière Examen clinique complet Examens complémentaires Prise en charge psychologique Les bénévoles accompagnants Staffs biquotidiens- Réévaluation Permanence Dossier informatisé Projet de soins personnalisé Analyse des pratiques

24 PROJET DE SOINS PERSONNALISE Il repend en détail les différentes données Administratives Sociales, familiales Infirmières Médicales Les volontés du patient et de sa famille La personne de confiance Les directives anticipées du patient Pour une prise en charge harmonieuse en équipe

25 ANALYSE DES PRATIQUES A posteriori une relecture de la prise en charge dun patient En association avec dautres équipes expertes Libérer la parole « réunions ou groupes de paroles » Suivre un schéma spécifique (EPP) Fréquence

26 ACCOMPAGNEMENT DES FAMILLES Chaque soignant est un accompagnant Le rôle du psychologue Local adapté Traçabilité

27 LES BENEVOLES ACCOMPAGNANTS Formés Planification des horaires Présentés aux patients « petite cerise sur le gâteau » Accompagnants non soignants Modalités de fonctionnement

28 ETHIQUE Une de nos missions Qui est concerné ? Favoriser la réflexion éthique Décisions collégiales tracées

29 RESEAU DE SOINS PALLIATIFS Palliadour Création en partenariat avec EMSP et HAD Fonctionnement : pluridisciplinarité Renfort du maillage de la prise en charge palliative au domicile Activités : conseils, aide à la prise en charge au domicile, « promotion des soins palliatifs » sur le territoire de santé Évolution : réduction du nombre de réseaux

30 FORMATION RECHERCHE Formation : Agrément Théorique et pratique Sur 5 jours Programme Les participants Stages : IFSI, écoles daide-soignants Etudiants du D.U. de soins palliatifs Recherche : en partenariat avec le service hospitalo- universitaire

31 CONCLUSION Formation continue de lensemble du personnel Remise en question permanente Travail déquipe Humilité


Télécharger ppt "PRESENTATION Situé à Cambo-les-Bains dans les Pyrénées Atlantiques Etablissement SSR spécialisé : En rééducation des affections respiratoires (47 lits."

Présentations similaires


Annonces Google