La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PARLER POUR APPRENDRE…COMPRENDRE LORAL RÉFLEXIF LE 25 OCTOBRE 2013 GUYLAINE LEGAULT, CONSEILLÈRE PÉDAGOGIQUE,CSTL.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PARLER POUR APPRENDRE…COMPRENDRE LORAL RÉFLEXIF LE 25 OCTOBRE 2013 GUYLAINE LEGAULT, CONSEILLÈRE PÉDAGOGIQUE,CSTL."— Transcription de la présentation:

1 PARLER POUR APPRENDRE…COMPRENDRE LORAL RÉFLEXIF LE 25 OCTOBRE 2013 GUYLAINE LEGAULT, CONSEILLÈRE PÉDAGOGIQUE,CSTL

2 « Ce qui se conçoit bien sénonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément »

3 INTENTIONS DE LA RENCONTRE Mieux connaître ce quest loral réflexif Donner le goût aux participants de faire vivre des activités doral réflexif à leurs élèves

4 HISTORIQUE DU PROJET Projet du sous-comité à léducation préscolaire Formation avec Ginette plessis-Bélair pour les conseillers pédagogiques Recherche et lectures par les conseillers pédagogiques Expérimentation par des enseignants dans les différentes commissions scolaires Production dun document synthèse Diffusion dans les milieux par les conseillers pédagogiques

5 QUEST-CE QUE LORAL RÉFLEXIF? Par définition, toute activité langagière réfléchit lactivité motrice, cognitive et affective de lindividu. En ce sens, le langage est réflexif. Par réflexivité, il faut entendre une prise de distance par rapport à lexpérience immédiate grâce au langage. Lusage du langage va permettre à lenfant de se détacher de soi, de son vécu et de son monde, de mettre à distance ce qui est dit et ce qui est vécu afin dintégrer dans son discours, le discours de lautre.

6 QUEST-CE QUE LORAL RÉFLEXIF? Je parle donc je pense ou je pense donc je parle? Pour Vygotsky, lapprentissage se réalise par lintermédiaire du langage; sans langage, il ny aurait donc pas dapprentissage. Pour Piaget, ce nest pas nécessairement le langage qui intervient dans le développement de la pensée, mais bien la manipulation dobjets physiques par lenfant. En somme, pour Piaget, le langage est le produit du processus de maturation du cerveau, alors que pour Vygotsky, la pensée est construite par lentremise du langage, cest-à-dire selon une culture, marquée par un moment historique.

7 LE LANGAGE ORAL POUR SE CONSTRUIRE Parler de soi, cest enfin exprimer son opinion, ce qui demande à la fois des habiletés intellectuelles, langagières et affectives. Organiser les mots et les idées, pour dire ce que lon pense, est un exercice difficile. Il faut pour cela avoir une idée claire du point de vue que lon défend, les bons mots pour le décrire et la force de saffirmer. Autant dire quun langage élaboré et bien ancré facilite la chose. En parlant et en entrant en relation avec ses pairs, lenfant apprend à se connaître et prend conscience de qui il est. Brique par brique, il construit son identité, son unicité. Cette édification complexe fait appel à plusieurs habiletés. À nous de les outiller afin de bâtir de solides fondations.

8 LE DÉVELOPPEMENT DU LANGAGE ORAL POUR SOCIALISER… Les habiletés sociocognitives sont les outils de la pensée qui servent à comprendre et à agir socialement, notamment lorsquil est question de résoudre des problèmes interpersonnels. Elles se développent par la richesse des interactions vécues dans différents contextes et par la maturation de ses capacités cognitives. La capacité à résoudre des problèmes interpersonnels peut être associée à trois aspects du développement : son langage, sa compréhension et sa gestion des émotions, et sa capacité à raisonner et à traiter linformation en situation de désaccord. Dans différents contextes de prise de parole, lenfant participe à la vie de groupe et discerne avec le temps les conventions et les valeurs qui sy rattachent. Sa petite histoire tend à devenir collective et le succès de ce changement est généralement fait en étroite collaboration avec ladulte.

9 LE DÉVELOPPEMENT DU LANGAGE ORAL POUR APPRENDRE « Négocier sur le sens signifie construire conjointement du sens, sachant que ce qui est compris par lun ne lest pas nécessairement par lautre, chacun gardant son autorité... Dans une telle perspective, «penser ensemble» signifie penser ensemble sur un même objet avec chacun ses subjectivités, sachant que lexpression de lun est source dinterprétation de la part de lautre ». Par des activités faisant appel au débat, au questionnement et à la résolution de problèmes, lacte langagier est sollicité. Lenfant développe ainsi différentes habiletés cognitives qui laideront en retour à mieux communiquer et à faire des apprentissages.

10 LE LANGAGE ORAL POUR PENSER Pour Vygotsky, le langage est essentiel au développement cognitif, et ce, pour deux raisons. Dune part, parce quil permet le soliloque, cest-à- dire le monologue sonore ou silencieux axé sur la réflexion et lanalyse. Chez lenfant dâge préscolaire, le soliloque est sonore. En effet, pour Vygotsky, le langage est dabord extériorisé, cest-à-dire que lenfant sen sert pour communiquer ses besoins, ses sentiments et établir des relations avec les autres. Lenfant se répète à lui-même le langage et les protocoles culturels qui façonnent son développement de lextérieur. Le langage est ainsi un élément culturel qui construit sa pensée « de lextérieur ». Le langage permet à lenfant de structurer sa pensée, de prendre conscience de ses activités cognitives et de ses facultés. Cest ce qui lui permettra darriver à la métacognition.

11 LE LANGAGE SCOLAIRE « Le langage scolaire est un langage dévocation dévénements passés, futurs ou imaginaires. Il se caractérise dabord par le fait de parler de quelque chose qui « nest pas ici et maintenant ». Ce type de langage, quon appelle « décontextualisé », se construit entre autres par des activités de rappels dévènements, par exemple une expérience vécue par le groupe. Le langage scolaire est aussi un langage plus abstrait qui sert à apprendre à réfléchir. Il permet de stimuler la pensée de lenfant lorsquon lui suggère un problème à résoudre, quon lui demande démettre des hypothèses ou quon lamène à comparer et à classifier. »

12 PROGRESSION DES APPRENTISSAGES AU PRIMAIRE En plus de savérer un moyen de socialisation et de construction de la pensée et un outil dapprentissage indispensable pour réfléchir et agir dans toutes les sphères de la vie, la langue orale devient à lécole un objet dapprentissage. En effet, raconter, décrire, informer convaincre, etc., cela sapprend tout comme, discuter et débattre pour organiser, nuancer et faire évoluer sa pensée et celle des autres. MELS (2011) Progression des apprentissages

13 UN TEMPS DE RÉFLEXION Un nouvel apprentissage Un questionnement Un élément à retenir

14 INTENTIONS DE LA RENCONTRE Mieux connaître ce quest loral réflexif Donner le goût aux participants de faire vivre des activités doral réflexif à leurs élèves

15 BESOINS DES ENFANTS Élargir leur vocabulaire Apprendre à échanger avec les autres Développer les différentes formes du langage Structurer des phrases plus complexes Apprendre à poser des questions Apprendre à expliquer son idée Apprendre à faire des hypothèses Apprendre à faire des inférences

16 LES 5 RÈGLES DOR INCLURE LORAL RÉFLEXIF DANS LA ROUTINE HEBDOMADAIRE CHOISIR JUDICIEUSEMENT LES QUESTIONS (Questionner pour faire réfléchir vraiment) LAISSER UN TEMPS DE RÉFLEXION VALORISER TOUTES LES RÉPONSES ENCOURAGER LA DISCUSSION (LA réponse est accessoire)

17 QUELQUES SOURCES DINSPIRATION Les préoccupations des enfants - Cest quoi la mort? - Où étais-tu avant dêtre dans le ventre de ta maman? Le vécu de la classe - Cest quoi un bon ami ? - Pourquoi faut-il faire des efforts ? - Pourquoi as-tu eu cette étoile ? - Quelle étoile te mettrais-tu ?

18 Les thèmes de lannée -Pourquoi utilise-t-on les dents den arrière pour mastiquer ? -Pourquoi doit-on fermer les yeux pour dormir ? -Pourquoi a-t-on besoin de dormir ? -Pourquoi a-t-on les jambes engourdies ? -Et si demain tu ne pouvais plus voir… Quelle est la dernière chose que tu aimerais voir ?

19 Les livres pour réfléchir: -Pourquoi on nest pas tous pareils ? -Pourquoi on a peur ? -Quest-ce quun enfant ? -Est-ce important de rêver ? À quoi ça sert de rêver ? Illustre un rêve réalisable et un rêve impossible à réaliser. -Quest-ce qui rend heureux ?

20 DES CONTEXTES À EXPLOITER POUR DÉVELOPPER LORAL RÉFLEXIF Les causeries à partir dune question farfelue ou des questions des enfants Ex.: Quarriverait-il sil pleuvait des plumes? Les orthographes approchées Permet de réfléchir sur ses façons dapprendre. La philosophie pour enfants Ex.: Les Contes dAudrey-Anne La littérature jeunesse Ex.: Questions posées suite à la lecture dalbums informatifs ou narratifs Permet de développer loral pour apprendre mais aussi de discuter des comportements des personnages et de développer loral pour se construire

21 LORAL RÉFLEXIF POUR APPRENDRE Question: Où étais-tu avant d'être dans le ventre de ta maman? G1: J'étais invisible. G2: J'étais chez Dieu et Dieu m'a fait descendre dans le ventre de ma maman et je suis devenu une petite boule. F1: Je pense que j'étais invisible. F2: J'étais invisible et petite petite. G3: J'étais invisible et j'étais nulle part. G4: J'étais chez Dieu. Il m'a mis en petites boules, il m'a mis sur un tremplin, il a sauté dessus et j'ai revolé dans le ventre de ma mère. G5: J'étais dans une forêt et j'étais un dinosaure (un tyrannosaure Rex). F3: On n'était rien du tout. C'est comme si on était de l'air.

22 F4: Je pense que j'étais dans un haricot. F5: J'étais dans une ville près de l'eau. La ville était parfaite parce que je l'aimais vraiment beaucoup. Juste à côté de la rue il y avait plein d'arbres. F6: J'étais invisible (explique, en hésitant, que cela veut dire qu'on est tout blanc). G6: On n'existait pas. On était en 2001! C'est comme si on se fait un chum puis on part en Asie et après on ne le voit plus jamais. Définit pour F6 le sens du mot invisible: Invisible ce n'est pas comme si on était blanc parce que si on est blanc et qu'on se met devant un immeuble gris on va nous voir! Invisible c'est comme l'air, c'est transparent! G7: J'étais un fantôme. G8: J'étais nulle part.

23 F7: Je pense que j'étais chez Dieu. Dieu regardait s'il y avait un mari et une femme. Il m'a construit (squelette et peau) avant que le mariage finisse et quand le mariage a fini j'étais dans le ventre de ma maman. F8: J'étais invisible. G9: J'étais invisible, c'est comme si j'étais rien. F9: Pas capable. G10: J'étais chez Dieu, il m'a fait en boule et c'est lui qui m'a descendu dans le ventre de maman…

24 RÔLE DES ENSEIGNANTS Présenter les règles de fonctionnement de lactivité Ex.: les stratégies de prise de parole et découte, le respect de la parole de lautre Planifier et animer les échanges Sassurer de poser des questions ouvertes qui nappellent pas une réponse oui ou non Créer un climat de classe dans lequel les enfants se sentent libres de parler Accepter et accueillir toutes les réponses des enfants Reformuler une idée, au besoin, afin de clarifier le propos pour tous

25 IMPACTS OBSERVÉS CHEZ LES ENFANTS Les enfants ont petit à petit des mots pour exprimer leur pensée. Toutes les conversations et réflexions vécues en grand groupe prennent leur sens dans le quotidien de la vie de la classe. Loral réflexif facilite la prise de parole des petits parleurs (modelage par lenseignante et par les pairs). Chacun prend plus sa place. En sarrêtant sur divers sujets, les enfants apprennent à réfléchir, à écouter et à respecter les idées des autres, à prendre position, à justifier leur point de vue et à se repositionner. Suite à ces expériences, nous constatons que le vocabulaire des enfants est plus riche. Leurs idées sont énoncées plus clairement et leur discours est mieux structuré.

26 IMPACTS OBSERVÉS CHEZ LES ENFANTS Loral réflexif permet aux enfants de développer leur capacité à réfléchir pour mieux se comprendre et comprendre le monde qui les entoure en même temps quils améliorent leurs habiletés de communication. Lenfant qui apprend à se questionner et à réfléchir soutille pour lavenir.

27 « Ce qui se conçoit bien sénonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément »


Télécharger ppt "PARLER POUR APPRENDRE…COMPRENDRE LORAL RÉFLEXIF LE 25 OCTOBRE 2013 GUYLAINE LEGAULT, CONSEILLÈRE PÉDAGOGIQUE,CSTL."

Présentations similaires


Annonces Google