La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Aéroport de Saint-Hubert Analyse des impacts potentiels du bruit aux abords de laéroport sur la santé des gens vivant à proximité Jocelyne Sauvé, M.D.,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Aéroport de Saint-Hubert Analyse des impacts potentiels du bruit aux abords de laéroport sur la santé des gens vivant à proximité Jocelyne Sauvé, M.D.,"— Transcription de la présentation:

1 Aéroport de Saint-Hubert Analyse des impacts potentiels du bruit aux abords de laéroport sur la santé des gens vivant à proximité Jocelyne Sauvé, M.D., M. Sc., FRCPC Directrice de santé publique Présentation aux audiences publiques de la Ville de Longueuil 10 mars 2010

2 PLAN DE PRÉSENTATION 1-Contexte de lintervention de la Direction de santé publique (DSP) et démarche scientifique 2-Effets du bruit sur la santé et les activités quotidiennes 3-Mesures de bruit disponibles 4-Constats de la DSP 5-Recommandations

3 1- Contexte de lintervention de la DSP et démarche scientifique

4 Loi sur les services de santé et les services sociaux Article 373. Le directeur de santé publique est responsable dans sa région : 1° d'informer la population de l'état de santé général des individus qui la composent, des problèmes de santé prioritaires, des groupes les plus vulnérables, des principaux facteurs de risque et des interventions qu'il juge les plus efficaces, d'en suivre l'évolution et, le cas échéant, de conduire des études ou recherches nécessaires à cette fin; 4° didentifier les situations où une action intersectorielle simpose pour prévenir les maladies, les traumatismes ou les problèmes sociaux ayant un impact sur la santé de la population et, lorsquil le juge approprié, de prendre les mesures quil juge nécessaires pour favoriser cette action.

5 Loi sur la santé publique Article 53. Pour prévenir les maladies, les traumatismes et les problèmes sociaux ayant un impact sur la santé et influencer de façon positive les facteurs déterminants de la santé de la population, le ministre, les directeurs de santé publique et les établissements exploitant un centre local de services communautaires, chacun au niveau d'intervention qui le concerne, peuvent notamment : 3° identifier au sein de la population les situations comportant des risques pour la santé et les évaluer; 6° soutenir les actions qui favorisent, au sein d'une communauté, la création d'un milieu de vie favorable à la santé et au bien-être.

6 Éléments déclencheurs dune intervention de la DSP Données de surveillance de létat de santé MIADO MCI Signalement

7 Démarche scientifique Valider la pertinence du signalement Revue de littérature (effets du bruit sur la santé) Appréciation des mesures disponibles (étude Dessau) Analyse de risque –Mise en relation des effets documentés dans la littérature et des mesures dexposition de la population

8 Démarche scientifique (suite) Conclusions de lanalyse de risque –Quantification du risque –Appréciation du niveau de certitude –Recommandations ATTENTION Analyse préliminaire

9 2- Effets du bruit sur la santé et les activités quotidiennes

10 Le bruit agit sur le bien-être et peut avoir un effet néfaste sur la santé dès quil est perçu comme dérangeant, quil induit un stress ou gêne la conversation. LOMS : la référence

11 Les réactions au bruit Elles varient en fonction : de lintensité et la durée du bruit du nombre de fois que le bruit survient de sa répartition dans le temps de leffet de surprise et de pic (si >15 dB) de la sensibilité individuelle

12 Valeurs seuils de bruit (L eq *) selon lOMS HabitationÉcoleGarderie Hôpital Centre daccueil CHSLD Jour et soir Gêne sérieuse 55 dB(A) à lextérieur Problème de communication (à lextérieur) Gêne sérieuse 55 dB(A) à lextérieur (cour de récréation, terrain de jeu) Perturbation du repos et du sommeil 30 dB(A) à lintérieur Gêne modérée 50 dB(A) à lextérieur Gêne modérée 35 dB(A) à lintérieur Gêne de compréhension du langage Gêne modérée 35 dB(A) à lintérieur Gêne de compréhension du langage Perturbation du sommeil 30dB(A) à lintérieur Nuit Perturbation du sommeil 40 dB(A) à lextérieur * Niveau L eq : Bruit continu équivalent.

13 Les effets potentiels du bruit sur la santé et la qualité de vie À court terme Communication difficile Sommeil altéré Perturbation des activités quotidiennes (gêne, nuisance) Accélération du rythme cardiaque Élévation de la tension artérielle À moyen et long terme Baisse de performance suite au manque de sommeil difficulté de communication difficulté de concentration HTA, maladies cardio-vasculaires dont infarctus du myocarde Aggravation potentielle de problèmes psychologiques

14 À partir de 35 dB(A), intérieur Problème de compréhension de la parole Un niveau sonore de 35 dB(A) ou plus, gêne la compréhension de la parole Une conversation, à voix normale équivaut à 50 dB(A) Population plus vulnérable : –les personnes souffrant d'un déficit auditif –les personnes âgées –les enfants en phase d'apprentissage du langage et de la lecture –les gens ne maîtrisant pas bien la langue

15 À partir de 40 dB(A) L nuit, extérieur Troubles du sommeil Perturbation physiologique du sommeil Réveil et difficulté à se rendormir Sommeil moins ou pas profond Sécrétion dhormones de stress Conséquences Baisse de performance de jour Perturbation du caractère Risque daccidents Usage de somnifères

16 Dans les écoles autour des aéroports, les enfants exposés au bruit aérien montrent les problèmes suivants : –Déficit dattention soutenue et dattention visuelle –Difficultés de concentration (en comparaison avec les enfants décoles avec environnement sonore plus calme) –Moins bonne discrimination auditive et perception de la parole (intelligibilité) –Moins bonne mémoire –Moins bonne habileté à lire (retards de lecture) –Moins bonne habileté à performer lors des tests standardisés –Résultats scolaires diminués –Somnolence diurne Groupe vulnérable : LES ENFANTS

17 À partir de 40 dB(A) L nuit, extérieur* plusieurs autres risques > 40 dB(A) Augmentation de la tension artérielle Modification de lhumeur > 55 dB(A) Danger croissant pour la santé Haute tension artérielle (HTA) Maladies cardiovasculaires dont lInfarctus du myocarde > 60 dB(A) Risque élevé Aggravation de problèmes psychologiques, troubles mentaux * Exposition moyenne sur 1 an.

18 Autre source dinquiétudes : À un impact direct sur la santé sajoutent les impacts négatifs sur linteraction sociale Anxiété accrue par linsécurité sous son propre toit (crainte dun accident davion) Anxiété accrue due à « lincontrôlabilité » du bruit La perte de jouissance de son chez-soi et de sa vie de quartier les impacts psychologiques

19 NIVEAU SONORE SENSATION MOYENNE CONVERSATION Très bruyant Bruyant 50dB(A) et + gêne communautaire considérable (OMS) Relativement calme Bruit de fond calme Très calme Difficile En parlant fort À voix normale À voix basse 80 dB(A) 70 dB(A) 60 dB(A) 50 dB(A) 40 dB(A) 30 dB(A) 20 dB(A) 80 dB(A) 70 dB(A) 60 dB(A) 50 dB(A) 40 dB(A) 30 dB(A) 20 dB(A) 30 dB (L n ext.) Seuil NOAEL 30 dB (L n ext.) Seuil NOAEL 40 dB(A) Valeur guide nuit, OMS 55 dB(A) Perte jouissance cour et terrasse 70 dB(A) ext = 55 dB(A) int. Perturbation des conversations et écoute TV à lintérieur Le bruit : quelques repères 35 dB(A) intérieur

20 3- Mesures de bruit aux abords de lAéroport

21 Appréciation de létude de DESSAU Intérêts Bonne méthodologie et données intéressantes Pertinence des sites Valeurs N70 : simples dinterprétation; permettent une meilleure communication avec le public Valeurs NEF : utiles pour comparer les aéroports et voir lévolution dans le temps Limites Le cadre danalyse basé sur les NEF est discutable, car il repose essentiellement sur le nombre de plaintes Lanalyse des données avec les indicateurs choisis nest pas optimale pour évaluer les effets possibles sur la santé Valeurs L n et L den seraient plus représentatives (NEF et N70 noffrent pas de lecture spécifique pour la soirée ni la nuit) Absence de L A max (niveau maximal de bruit à un instant donné)

22 Produit par : DSP de la Montérégie Population dans un rayon de 4 km Population dans un rayon de 2 km Population de Saint-Hubert

23 Calcul des résultats, aux six points de mesure, selon les indicateurs de lOMS Niveau recommandé de L Aeq-16h à lextérieur (de 7h à 23h) : <50 dB(A) 50 dB(A) = gêne modérée55 dB(A) = gêne sérieuse ABCDEF L Aeq-16h 50,553,853,747,748,150,2 ABCDEF L Aeq-16h 50,649,962,549,056,553,1 Journée plus achalandée (13 août 2009) Journée peu achalandée (17 août 2009) Jours et soirs, une gêne persistante…

24 Calcul de lindicateur L eq 23-7 ou L n, aux six points de mesure : un « proxy » des problèmes de sommeil Niveau recommandé par lOMS, la nuit, à lextérieur : 40 dB(A) : dB(A) = effets néfastes sur la santé 55 dB(A) = danger croissant pour la santé ABCDEF LnLn 56,854,255,253,153,758,7 ABCDEF LnLn 55,656,757,153,455,655,1 Nuit plus achalandée (13 août 2009) Nuit peu achalandée (17 août 2009) … et des nuits perturbées !

25 Quen est-il du trafic aérien à Saint-Hubert ? Point C : Secteur le plus touché Moyenne dun avion, toutes les 3 minutes, à un niveau de bruit >70 dB(A), entre 7 h et 23 h la semaine et entre 7 h et 18 h la fin de semaine Nombre de survols des six points de mesure au 13 août 2009 (journée achalandée) Niveau de bruit de 7 h à 18 hde 18 h à 23 hde 23 h à 7 h > 70 dB(A) > 80 dB(A)234- > 90 dB(A)3 -- Pour un total de 1176 mouvements, 622 posés-décollés

26 Proximité des écoles, CPE et CHSLD

27 Dautres motifs de préoccupations Activités croissantes à lAéroport de Saint-Hubert Nette progression des mouvements civils de 2005 à 2008 Augmentation de 20 % de « posés-décollés » en 4 ans Le 3 e plus important débit aéroportuaire au Canada, après Vancouver et Toronto (mars 2009) ! Développements aéroportuaires projetés, à moyen et long terme Mouvements à Saint-Hubert par année Mouvements Montréal/Pierre Elliot Trudeau AnnéeMilitaires Itinérants civils Locaux civils Total civils Saint-Hubert Total civils Dorval

28 4- Constats de la Direction de santé publique

29 Lorganisme humain arrive à sadapter au bruit jusquà un certain point, mais au-delà de ce point, il nen a plus la capacité.

30 Des constats sans équivoque Les plaintes des citoyens sont fondées : le bruit généré par laéroport occasionne une gêne sonore de modérée à sérieuse Sur la base des niveaux de bruit mesurés et des calculs effectués, on peut conclure à la présence de risques réels pour la santé et le bien-être des personnes habitant aux abords de laéroport Les risques sont possiblement sous-évalués, compte tenu de labsence de mesures L A max à lintérieur

31 5- Recommandations

32 Recommandations de la DSP Que des mesures pour réduire lexposition au bruit provenant de laéroport soient instaurées pour protéger la santé publique Quun système de surveillance des niveaux de bruit soit mis en place rapidement avec résultats disponibles au public Que les citoyens soient associés à la démarche didentification des solutions pour réduire le bruit Dans la mesure de notre expertise, la collaboration de la DSP vous est assurée.

33 Préparé sous la direction de D re Jocelyne Sauvé En collaboration avec D re Louise Lajoie, médecin spécialiste Marie-Johanne Nadeau, coordonnatrice Elisabeth Masson, agente de planification Secteur de santé environnementale Direction de santé publique Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie Un merci spécial à nos collaborateurs externes Tony Leroux, Ph.D., Professeur agrégé, Audiologiste, École d'orthophonie et d'audiologie, Faculté de médecine, Université de Montréal D r Stephen Bly, Chef, Unité des Acoustiques, Santé Canada D r Pierre Deshaies et Richard Martin, DSP Chaudière-Appalaches Dr Stéphane Perron, DSP de Montréal


Télécharger ppt "Aéroport de Saint-Hubert Analyse des impacts potentiels du bruit aux abords de laéroport sur la santé des gens vivant à proximité Jocelyne Sauvé, M.D.,"

Présentations similaires


Annonces Google