La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comprendre les difficultés des étudiants universitaires en français écrit et y remédier : le cas des sciences de léducation Pascale Lefrançois Université

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comprendre les difficultés des étudiants universitaires en français écrit et y remédier : le cas des sciences de léducation Pascale Lefrançois Université"— Transcription de la présentation:

1 Comprendre les difficultés des étudiants universitaires en français écrit et y remédier : le cas des sciences de léducation Pascale Lefrançois Université de Montréal

2 Le problème Lorsque les jeunes Québécois entrent à luniversité, plusieurs dentre eux présentent des lacunes importantes en français écrit. La situation est particulièrement préoccupante en sciences de léducation. Le nivellement par le bas nest pas une solution. Il faut exiger le niveau de compétence attendu socialement, mais développer des moyens efficaces pour aider les étudiants à relever le défi.

3 Notre projet Nous avons voulu comprendre la source des difficultés des étudiants en nous intéressant à leurs stratégies de résolution de problèmes linguistiques. À partir de ces observations, nous avons développé un cours de mise à niveau donné pour la première fois en

4 État de la recherche Peu de travaux sur les adultes lettrés sans difficultés dapprentissage (Fayol et Jaffré, 1999) Les difficultés de nos étudiants peuvent provenir de lacunes dans leurs connaissances orthographiques et dans leur traitement cognitif de ces connaissances. (Bonin, Peereman et Fayol, 2001 ; Fayol, Hupet et Largy, 1999 ; Holmes et Carruthers, 1998; Largy, Fayol et Lemaire, 1996)

5 État de la recherche Recherche québécoise auprès détudiants du postsecondaire (Roy, Lafontaine et Legros, 1995) Problèmes daccords grammaticaux Difficultés en ponctuation, en syntaxe et en vocabulaire En production, erreurs dorthographe lexicale Savoirs morcelés, constitués notamment de règles citées hors contexte

6 Notre objectif Décrire les stratégies de résolution de problèmes orthographiques des étudiants universitaires en fonction de trois principales variables : le fait que le problème ait été ou non résolu correctement; le niveau de compétence en français écrit des sujets; le type de problème linguistique rencontré.

7 Méthodologie Commentaires métagraphiques (David et Jaffré, 1997 ; Jaffré, 1995 ; Jaffré, 1998) Les sujets sont appelés à justifier à voix haute leurs choix graphiques et à expliciter la démarche qui les y a conduits, soit spontanément devant un texte, soit à la demande de lexpérimentateur.

8 Les sujets et les tâches 24 étudiants 4 forts (3 femmes, 1 homme) 17 moyens (16 femmes, 1 homme) 3 faibles (3 femmes) 2 tâches révision dun texte imposé production et révision dun texte Les commentaires métagraphiques ont été regroupés en séquences et analysés.

9 Les produits Révision (242 mots) moyenne : 13 erreurs 14,5 chez les forts 12 chez les moyens 19 chez les faibles Production (242 mots) moyenne : 6 erreurs 3,5 chez les forts 6 chez les moyens 10 chez les faibles

10 Les produits Ainsi, quand les étudiants universitaires, et plus particulièrement les forts, rédigent leur propre texte, ils sont capables déviter des problèmes auxquels ils se voient confrontés lorsquils révisent un texte imposé et quils ne savent pas résoudre.

11 Problèmes sur lesquels portent les commentaires Accord du déterminant, accord du participe passé, accord sujet-verbe, conjugaison, concordance des temps, genre, homophonie, choix de la forme verbale en [e], lexique, négation, orthographe lexicale, ponctuation, usage des pronoms relatifs, usage du trait dunion

12 Problèmes ayant donné lieu à des commentaires Révision concordance des temps et ponctuation : plus de 50% des problèmes mal résolus, dont le quart est commenté lexique et négation : plus de 40% mal résolus Production ponctuation : problème le plus fréquent (1,1 problème ignoré et 0,49 mal corrigé par texte) syntaxe et orthographe lexicale : 0,99 et 0,66 erreur laissée

13 Problèmes ayant donné lieu à des commentaires On remarque donc que, tant en révision quen production, plusieurs erreurs sont laissées sans même quun doute soit éveillé chez les étudiants.

14 Types de stratégies Pour décrire le processus de résolution de problèmes, on a dégagé le niveau de sophistication avec lequel les sujets ont pu décrire leurs stratégies de résolution de problèmes (3 niveaux) 1) Référence à la trace graphique « Cest vraiment ce qui leurs arriva, malgré la panne. » : On ne mettra pas de «s» ici, mais je ne peux pas te lexpliquer.

15 Types de stratégies 2) Procédure métalinguistique Non normée - « Avec ses paroles apaisantes elle les avait convaincu » : «Avait convaincu» qui? cest tous les invités, donc je pense que cest «e, n, t». Normée insuffisante - « […] où les douzes coups de minuit sonnerait » : Je ne mets pas de «s» à «sept», je ne vois pas pourquoi jen mettrais à «douze».

16 Types de stratégies Normée suffisante - « La fête pouvait continuée comme prévue » : «Continuée» c'est «e, r», la fête pouvait finir. 3) Recours au métalangage Non normé Normé insuffisant Normé suffisant

17 Stratégies les plus fréquentes Révision 20% trace graphique normée sans méta 10% proc. métalinguistique normée insuffisante 20% proc. métalinguistique normée suffisante 12% métalang. normé insuffisant 14% métalang. normé suffisant 19% hésitation 15% utilisation du dictionnaire 3%, de la grammaire 4%, du dictionnaire de conjugaison Production 17% trace graphique normée sans méta 11% proc. métalinguistique normée insuffisante 25% proc. métalinguistique normée suffisante 7% métalang. normé insuffisant 7% métalang. normé suffisant 12% hésitation 14% utilisation du dictionnaire 1%, de la grammaire 1%, du dictionnaire de conjugaison

18 Stratégies en fonction de la capacité à résoudre le problème Quand le problème est mal résolu, les stratégies sont fondées sur des informations non normées ou insuffisantes, contrairement aux cas où le problème est correctement résolu. Quand le problème est mal résolu, il y a plus dinformations non normées en production quen révision, où linformation est le plus souvent normée mais insuffisante.

19 Stratégies en fonction de la compétence en français Stratégies semblables quand le problème est bien résolu. Quand il est mal résolu, on observe En révision, pour les forts et les moyens: stratégies métalinguistiques insuffisantes; pour les faibles et les moyens: connaissances erronées. En production, pour les forts: stratégies métalinguistiques et métalangage insuffisants; pour les moyens et les faibles: connaissances erronées; mais, pour les faibles, stratégies métalinguistiques normées et suffisantes.

20 Stratégies selon le type de problèmes On a plus souvent recours au métalangage pour résoudre des problèmes daccord sujet-verbe que ceux daccord du participe passé, par exemple. Pour dautres problèmes comme lorthographe lexicale, la référence à la trace graphique suffit.

21 Synthèse des résultats 1) Les étudiants ont plus de facilité à produire un texte quà en corriger un. 2) Les erreurs les plus fréquentes en révision et en production concernent la cohérence textuelle, le lexique et la syntaxe. 3) Les étudiants commettent des erreurs sur des mots ou des parties de phrases pour lesquels aucun doute ne les effleure. 4) Les ouvrages de référence sont généralement peu utilisés et, lorsquils le sont, cest avec relativement peu de succès. 5) Le recours au métalangage est assez peu fréquent, surtout en situation de production.

22 Synthèse des résultats 5) Les problèmes mal résolus sont associés à des stratégies témoignant de connaissances non normées (chez les moyens et les faibles) ou insuffisantes (chez les forts), mais aussi à des stratégies normées et suffisantes chez les faibles. Problèmes au niveau des connaissances orthographiques elles-mêmes mais aussi, chez les faibles, au niveau de laccès à ces connaissances.

23 Conclusions didactiques Ne pas négliger lacquisition formelle des connaissances linguistiques, ce qui inclut le métalangage et la capacité danalyse. Sintéresser à la cohérence textuelle, au lexique et à la syntaxe. Travailler, mais surtout avec les faibles et dans leurs propres textes, la mise en application de ces connaissances.

24 Conclusions didactiques Enseigner explicitement les stratégies de révision de textes: 1) savoir douter à bon escient; 2) posséder un nombre suffisant de connaissances linguistiques; 3) savoir trouver les réponses à ses questions dans les ouvrages de référence.

25 Notre cours Dans chacun des blocs de 3 heures : 2 h de cours magistral 1 h datelier Dans le cours magistral : Analyse grammaticale Règles du français normatif Dans latelier : Développement de stratégies de révision de textes

26 Les ateliers Enseignement systématique de lutilisation des ouvrages de référence Modèle réviseur Travail critère par critère : cohérence du texte, syntaxe des phrases, ponctuation, choix du lexique, accords, morphologie des verbes, étymologie et orthographe À partir des textes des étudiants et de textes imposés

27 Compléments Porte-folio : version initiale de différents textes et seconde version améliorée accompagnée de la justification des corrections apportées Site Web : exercices dentraînement et correction de textes interactifs

28 Évaluation Examen en deux parties : Connaissances linguistiques (correction justifiée dun texte, application justifiée de règles, analyse grammaticale) Rédaction de texte avec tous les ouvrages de référence souhaités Pour réussir le cours, il faut la note de passage dans les deux parties.

29 Les résultats Un peu plus de la moitié des étudiants inscrits au cours en nont pas atteint les exigences fixées et doivent reprendre le cours lan prochain. Échec, non : réussite potentielle différée On ne peut combler 13 années de lacunes en 45 heures de cours. Il est normal que deux ans soient nécessaires à latteinte des objectifs.

30 Les résultats La plupart des étudiants sont persuadés quils doivent maîtriser le français pour devenir enseignants. Leurs succès antérieurs en français écrit dans le système scolaire leur avaient souvent fait croire quils étaient suffisamment compétents pour enseigner la langue, doù leur désarroi. Un certain temps leur est nécessaire pour comprendre où sont leurs lacunes et commencer à y remédier.

31 Perspectives davenir Nous en sommes à la moitié de lencadrement offert. Le cours de reprise sera basé sur lapprentissage par problèmes. Ce nest quau printemps 2004 que nous pourrons tirer de véritables conclusions sur le succès de cette mesure. Un projet de recherche comparera lefficacité de cette mesure à celle dautres types de mesures.

32 Texte à réviser Pour la première fois cette année, Sophie et Jonathan avaient organisés le réveillon du jour de lAn. La soirée avait mal parti, bien quils avaient invité plusieurs personnes, seulement quelques amis et membres de la famille sétaient présenté. Sophie était un peu décue car elle avait mit beaucoup de temps pour préparer ce réveillon. Jonathan lui, avait décoré lapartement avec soin.


Télécharger ppt "Comprendre les difficultés des étudiants universitaires en français écrit et y remédier : le cas des sciences de léducation Pascale Lefrançois Université"

Présentations similaires


Annonces Google