La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

© Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013 1. 2 RECHERCHE-ACTION-FORMATION © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "© Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013 1. 2 RECHERCHE-ACTION-FORMATION © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013."— Transcription de la présentation:

1 © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août

2 2 RECHERCHE-ACTION-FORMATION © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013

3 Recherche participative et méthodes pertinentes pour documenter les pratiques denseignement et de travail collaboratif : spécificités et convergences © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août André C. Moreau, professeur chercheur Membre dÉquipes de recherche en littératie et inclusion Cotitulaire de la Chaire interdisciplinaire en littératie et inclusion Julie Ruel, chercheure dÉRLI et cotitulaire de CIRLI Lizanne Lafontaine professeure-chercheure, responsable dÉRLI Université du Québec en Outaouais Courriel :

4 Plan © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août Recherche participative Secteurs dapplication Typologies Essai de définition Caractéristiques Finalités Historique de recherche Recherches participative et méthodologie Méthodes mixtes de collecte de données : exemples, qualités, avantages et limites

5 Recherche participative (RP) (Anadon, 2007; Bourrassa, Bélair & Chevalier, 2007) © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août Recherche-intervention (Boudjaoui, 2012) Recherche collaborative (RC) (Bourrassa & Boudjaoui, 2012; Desgagné, 2007; Hron & Reason, 1997) Recherche-action (Dewey, 1934; Lewin, 1946; Dolbec & Clément, 2000…) Plusieurs termes pour désigner des réalités de recherche proches quant aux finalités… de changements Recherche et pratiques denseignement « l'effet école/pratiques efficaces» Recherche formation (St-Arnaud, 2003)

6 RP/RC : secteurs dapplication Multiples… agriculture; alimentaire; de la santé; social; de la gestion des ressources humaines; de léducation. © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août

7 Typologies variées Typologie selon les acteurs Chercheur-praticien; Praticien-chercheur. Typologie selon les finalités Recherche-action diagnostique; Recherche-action denseignement; Recherche-action-formation; Recherche-action collaborative; Recherche-action participative. © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août

8 Recherche participative : essai de définition Terme générique Terme générique référant à lapproche de la recherche réalisée avec… praticiens- chercheurs-gestionnaires-formateurs… recherche-action Historiquement : recherche-action constitue la première source de recherche selon cette approche (Anadon et Couture, 2007) © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août

9 Caractéristiques problématique de terrain/du milieu Ancrage lié à une problématique de terrain/du milieu : participation volontairement dacteurs (praticiens-chercheurs); rôles dégalité Coconstruction : approche socioconstructiviste où les rôles dégalité entre chercheurs et praticiens et leurs interactions se construit une démarche de la recherche : action-réflexion/pensée-en-action; modifierchanger la réalité Actions : modifier/changer la réalité pour mieux comprendre et connaître un phénomène nouveau ou non, le changement suscité, ou la formation réalisée; stratégique et récurrente Méthodologies : novatrices selon une démarche stratégique et récurrente de résolution de problème (Chevalier, 2006 : techniques SAS 2 ); décrire et comprendre source de formation intra et interpersonnell Savoirs/connaissances sur les pratiques : décrire et comprendre pour les améliorer, mais aussi comme source de formation intra et interpersonnelle menant à un changement; non-universels. Limites : savoirs contextualisés/locaux, non-universels. © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août

10 Finalités Recherche à double ou à triple finalités liées à une problématique sociale recherche et action… vers un changement recherche et action/intervention … vers un changement recherche et formation recherche - action - formation Recherche - participation - action - formation chercheurs – praticiens – formateurs – gestionnaires 10 © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013

11 Historique de recherches participatives Cinq recherches sur une période de + 10 ans Communautés dapprentissage professionnelles et enseignement en littératie (lecture-écriture) 13 écoles dont 8 écoles de milieux défavorisés + rendements très faibles en littératie; 118 participants : enseignants, formateurs, directions. Transitions scolaires : vers le préscolaire, vers le secondaire et vers la vie adulte 6 communautés de professionnels en éducation, en santé en contexte dinterdisciplinarité; 8 écoles. 11 © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013

12 Recherches participatives Comprendre, décrire et documenter les savoirs pratiques Pratiques déclarées : Pratiques déclarées : représentations, croyances, attitudes ; pratiques déclarées Changements de pratiques en enseignement de la littératie/transition (pratiques déclarées quant aux nouvelles pratiques en enseignement en littératie); Pratiques effectives Pratiques effectives observées en classe, dans lécole; Savoirs pratiques sur les transitions scolaires et ceux issus de la recherche (cartes routières : 12 © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013

13 Méthodologies Caractéristiques Acteurs source de savoirs : savoirs pratiques Communauté de praticiens comme contexte structurant de la recherche Rôles des chercheurs : participants, animateurs, chercheurs… Savoirs issus des communautés et de la recherche comme source daction-formation (pratiques reconnues/efficaces ou dites meilleures) 13 © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013

14 Méthodes mixtes de collecte de données (Fortin, 2010) 14 © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013

15 Méthodes qualitatives Entretien individuel semi-dirigé : discourt, représentation, attitudes... (aspect confidentiel) Entretien de groupe semi-dirigé (coconstruction) Techniques du Systèmes danalyse sociale (SAS 2ii, Chevalier, 2006) (aspect non confidentiel, construit…) Dynamique causale : réflexion menant à un consensus sur les déterminants; Analyse de construits; Technique de larc-en-ciel; Schéma conceptuel Listes et priorités. 15 © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013

16 Leclerc, M., Moreau, A. C. et Leclerc-Morin, M. (2007). Modèle de réussite d'une communauté d'apprentissage professionnelle: La dynamique causale comme outil de dialogue et d'analyse. Éducation et francophonie: Publication de l'association canadienne d'éducation de langue française (ACELF), XXXV(2), Repéré de: de réussite d'une communauté d'apprentissage professionnelle: La dynamique causale comme outil de dialogue et d'analysehttp://www.acelf.ca/c/revue/pdf/XXXV_2_153.pdf 16 Dynamique causale : dialogue et analyse dune situation… Question de départ… Comment expliquer les succès en …? Réponse individuelle Discussion collective SIGNIFICATION COLLECTIVE © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013

17 Analyse de construit Partir dune question contextualisée et des facteurs liés à la situation; En groupe, attribuer une valeur (1-5), de peu présent à très présent; Permettre didentifier les facteurs à conserver et ceux à améliorer; Aider à prioriser les objectifs ou actions. 17 © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013

18 Technique de larc-en-ciel Partir dune situation à planifier Identifier des actions ou interventions à réaliser Prioriser les actions et interventions Classer les actions dans le temps, période… 18 Image dun arc-en-ciel Ruel, J., Moreau, A. C. et Bourdeau, L. (2008). Démarche de transition planifiée et continuité éducative, Revue Francophone de la Déficience Intellectuelle. 19, En ligne de transition planifiée et continuité éducative,http://www.rfdi.org/files/RUEL_v19.pdf © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013

19 Schéma conceptuel : Développement de contenu/thèmes de la Carte routière (juin 2007)Carte routière 19 © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013

20 Méthodes quantitatives 20 Questionnaires psychométriques quant aux pratiques déclarées (croyances/ attitudes) : échelle de Likert et Turning point ; Grille dobservation de pratiques effectives : échelle par intervalle + entretien individuel Fiche dobservation individualisée en lecture : échelle de type normatif. © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013

21 Questions à choix multiples et Turning Point Démarche Présentation de questions sur un diaporama; Réponse individuelle par lusage dune télécommande électronique; Affichage automatique de la compilation des réponses du groupe; Discussion. 21 © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013

22 Échelle de Likert croyance Attitude, perception, opinion, croyance de même nature… Croyance Croyance réfère à des opinions personnelles quant aux capacités à réaliser des performances particulières : autodétermination (Bandura, 2003) 22 Rensis Likert ( ) © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013

23 Échelle de Likert : caractéristiques Intervalles variant selon les critères 1 à 4, 1 à 6, 1 à 8 ou 1 à 10 (chiffre pair) Intervalles élevés = plus de précision (Bandura, 2003) Possibilité dutiliser N/A Même nombre de catégories de réponses inversées 23 © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013

24 Échelle de Likert : qualités Validité de contenu par des experts Test de fiabilité (alpha de Cronbach) pour chaque domaine 24 © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013

25 Échelle de Likert : caractéristiques Facile à remplir, les personnes familières avec l'échelle Relativement facile à construire Plus populaire mesure d'attitudes et de croyances Facile à procéder à des analyses statistiques Chaque énoncé ayant une valeur égale (poids) 25 © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013

26 Échelle dauto appréciation de connaissances et de compétences en enseignement en littératie Exemple dénoncé Lorsque je fais la lecture aux élèves, je suis capable : de choisir un texte ayant le niveau de difficulté recommandé : Pas du toutParfaitement © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013

27 Observation des pratiques effectives: Échelle par intervalle (intervalles 1-6, inspirée de léchelle de likert) © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août Thèmes et composantes Exemples dobservation 1. Environnement et gestion de la salle de classe Mur de mots Non statique ( p. ex., ajout de mots selon thème étudié, selon les lectures… ) Permet la différenciation pédagogique en rendant certains mots disponibles Organisation efficace de lespace Permet divers types de regroupements Tableaux permettant les groupes flexibles en fonction des besoins ciblés (ex. : lecture guidée) Affichage de référentiels utiles fabriqués par les élèves Gestion efficace du temps en littératie Bloc de littératie bien planifié (horaire, contexte dapprentissage, temps de transition) Intégration des matières Gestion efficace des groupes Regroupements variés, souples et dynamiques

28 Méthodes qualitatives (MQ) 28 ModalitésQualités, avantagesLimites Entretien individuel semi- dirigé Données individuelles riches Nombre suffisant pour atteindre la saturation Onéreux quant à lanalyse et à linterprétation? Entretien de groupe semi- dirigé Les propos de lun peuvent enrichir ceux des autres ou les compléter Renseignements non- confidentiels Nombre suffisant ? Onéreux quant à lanalyse et à linterprétation? Questionnaire : questions à développement Informations personnellesOnéreux quant à la quantité dinformations, à lanalyse et à linterprétation? Questions à choix fermés et discussions de groupe à partir de Turning Point Passation facile, compilation rapide, suscite la discussion Interprétation? © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013

29 Techniques - système danalyse sociale (SAS 2ii ) 29 ModalitésQualités, avantagesLimites Dynamique causaleAide à faire des choix dactions communes Choix sensés – facteurs clés En petit groupe (5-8) Onéreux en temps Données contextualisées Analyse de construits Faire des choix damélioration Petit groupe Onéreux en temps Données contextualisées Technique de larc-en-ciel Outil efficace de planification Onéreux en temps Données contextualisées Listes et priorités Outils efficace pour structurer Données contextualisées © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013

30 Méthodes quantitatives OutilsQualités, avantagesLimites Questionnaires psychométriques (Likert) Non normalisés Normalisés Validité sociale Facilité à compiler et à traiter les données Analyse? Qualité méthodologique Cadre théorique connu, interprétation… Cadre théorique? Interprétation des données? Soutien quant au changement? Grille dobservation des pratiques effectives (classe et école) Fidélité, Validité écologique Retombée sur la compréhension Difficulté liée à lélaboration du contenu Onéreux à appliquer Difficulté davoir un nombre optimal Difficulté davoir un nombre optimal dobservations Fiche dobservation individualisée en lecture (normalisée) Validité écologique Interprétation Fidélité… difficulté à obtenir? Onéreux quant à la formation © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août

31 Convergences ou limites (Bourassa & Boudjaoui, 2012; Karsenti & Savoie-Zajc, 2005) © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août Recherche conventionnelle empirisme logique ou positivisme Recherche participative/collaborative : défis Validité interne* Validité de crédibilité Validité de crédibilité (vraisemblance des résultats au regard des objectifs) : validation auprès des participants de façon annuelle recherche en littératie Validité externe Capacité de transférabilité Capacité de transférabilité : capacité à intégrer les résultats dans dautres milieux (ex. 8/13 écoles participant aux recherches en littératie) Fidélité* Fiabilité des données Fiabilité des données : capacité de prévoir la variabilité des conduites/du phénomène (Leclerc & Moreau, 2010) Objectivité* Confirmabilité Confirmabilité : cohérence entre les situations décrites, les données, les décisions prises… Cohérence entre objectifs, situations perçues et stratégies de recherche Logique théorique* Logique dintelligibilité et de reproductivité Logique dintelligibilité et de reproductivité du raisonnement développé

32 Méthodes mixtes de recherche sur les dimensions pédagogiques, didactiques et leurs interactions 32 Apprentissages : élèves Pratiques denseignement renouvelées Communauté dapprentissage professionnelle Interactions Changements/ améliorations de pratiques Interactions © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013

33 Forte volonté de participer à la réalisation des recherches – attitude positive en la démarche Haut niveau de soutien à la coordination des activités de recherche de la part des chercheurs Soutien financier suffisant Diversité doutils de collecte de données permettant de soutenir la réflexion et laction Tems de qualité suffisant… 33 Convergences observées quant aux recherches réalisées (Bourassa & Boudjaoui, 2012; Karsenti & Savoie-Zajc, 2005) © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013

34 Questions? Commentaires? Merci pour la participation André C. Moreau 34 © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013


Télécharger ppt "© Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013 1. 2 RECHERCHE-ACTION-FORMATION © Moreau, Ruel et Lafontaine, 22 août 2013."

Présentations similaires


Annonces Google