La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Érection et Neurologie F. Marcelli DU andrologie 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Érection et Neurologie F. Marcelli DU andrologie 2011."— Transcription de la présentation:

1 Érection et Neurologie F. Marcelli DU andrologie 2011

2 Centre orthosympathique Centre para-sympathique Du cortex et des centres sous- corticaux…. Du cortex et des centres sous- corticaux…. Aux nerfs dorsaux et caverneux …. Aux nerfs dorsaux et caverneux …. En passant par les centres médullaires végétatifs …. En passant par les centres médullaires végétatifs …. respect moelle sacrée: érections réflexes respect moelle thoraco-lombaire: => érections psychogènes => éjaculation

3 Causes neurologiques Atteinte du SNC Atteinte du SNC Troubles médullaires Troubles médullaires SEP SEP AVC AVC Parkinson Parkinson Atteinte du SNP Atteinte du SNP Chirurgie et RTE pelvienne Chirurgie et RTE pelvienne Diabète, Alcool, Neuropathie périhérique Diabète, Alcool, Neuropathie périhérique Q. de cheval Q. de cheval

4 DE – Maladies neurologiques Grande fréquence, parfois révélateur Association à des troubles anorectaux et vésico-sphinctériens +++ Association à des troubles moteurs, cognitifs +++ Handicap multiple Prise en charge complexe : restaurer la sexualité (érection et éjaculation) procréation chez le BM restaurer lestime de soi harmonie du couple proposer sans forcer savoir écouter Actuellement => IPDE 5

5 La démarche diagnostique Installation permanente du trouble Installation permanente du trouble instabilité érectile: atteinte plutôt centraleinstabilité érectile: atteinte plutôt centrale anérection complète diurne et nocturne: atteinte sévèreanérection complète diurne et nocturne: atteinte sévère association à troubles de léjaculation ( retardée, rétrograde, asthénique baveuse) association à troubles de léjaculation ( retardée, rétrograde, asthénique baveuse) troubles vésico-sphinctériens (PK, IM, D)troubles vésico-sphinctériens (PK, IM, D) troubles ano-rectauxtroubles ano-rectaux Trouble du désir: souvent absent Trouble du désir: souvent absent Ex neurologique perturbé général et périnéal (neuropathie périphérique,syndrome pyramidal ou extrapyramidal) Ex neurologique perturbé général et périnéal (neuropathie périphérique,syndrome pyramidal ou extrapyramidal)

6 Niveau sus-lésionnel: définit lautonomie Niveau sous-lésionnel: conditionne les possibilités dérection et déjaculation Érection présente périnée de type central (syndrome sous lésionnel): 95% périnée périphérique (syndrome lésionnel): %

7 Lésion haute : Érections réflexes + (centre sacré sous-lésionnel), déclenchées par stimuli sous-lésionnels Érection psychogène O Éjaculation réflexe +, avec des manifestations végétatives détumescence rapide avec coïts possibles, éjaculation par vibromassage du frein Lésions au-dessus de D1O

8 Le patient paraplégique : lésion entre D10 et L2 Lésion entre les centres Érections réflexes + Érection psychogène O Éjaculation possible => L1 en zone sous-lésionnel: éjaculation clonique = > L1 en zone sus-lésionnel: émission baveuse

9 Lésion entre de L2 et L 5 Lésion basse : Érections réflexes + (absence de rigidité des corps spongieux avec gland mou) intromission plus difficile Érection psychogène + Éjaculation psychogène +

10 Lésion de S2 à S5 Lésion basse : Érections réflexes O+ Érection psychogène + mais de mauvaise qualité et non ressentie, intromission difficile Éjaculation psychogène +

11 Lérection réflexe chez le BM La plus fréquente (environ 75 % des cas) Indépendante dune participation psychologique, Indépendante dune participation psychologique, Liée à un stimulus au niveau de la sphère génitale, mais peut aussi être provoquée inopinément par des manœuvres sous lésionnelles en zone anesthésiée. Liée à un stimulus au niveau de la sphère génitale, mais peut aussi être provoquée inopinément par des manœuvres sous lésionnelles en zone anesthésiée. Elle est en général de bonne qualité et facilement déclenchée, mais doit être entretenue pour permettre un rapport sexuel. Elle est en général de bonne qualité et facilement déclenchée, mais doit être entretenue pour permettre un rapport sexuel. En effet, la flaccidité peut survenir à tout moment, du fait de la présence dune « épine irritative » dans le territoire sacré : ongle incarné, irritation cutanée ischiatique ou sacrée, fissure anale, hémorroïdes, infection urinaire latente. En effet, la flaccidité peut survenir à tout moment, du fait de la présence dune « épine irritative » dans le territoire sacré : ongle incarné, irritation cutanée ischiatique ou sacrée, fissure anale, hémorroïdes, infection urinaire latente. Elle nécessite lintégrité des centres sacrés S2-S4. Elle nécessite lintégrité des centres sacrés S2-S4. Larc réflexe est de meilleure qualité lorsque les lésions sont supérieures à T10. Larc réflexe est de meilleure qualité lorsque les lésions sont supérieures à T10.

12 Erection psychogène chez les BM Plus rare (environ 5 % des cas) Elle est provoquée par des stimulations sensorielles ou cognitives (rêves, imagination, etc). Elle est provoquée par des stimulations sensorielles ou cognitives (rêves, imagination, etc). Souvent brève et de qualité insuffisante pour permettre une intromission. Souvent brève et de qualité insuffisante pour permettre une intromission. Elle est décrite chez les patients dont la lésion est inférieure à T10. Elle est décrite chez les patients dont la lésion est inférieure à T10. Une érection mixte peut se produire chez les patients dont la lésion est située entre L2 et S2. Sa qualité est variable dun patient à un autre. Elle peut être compatible avec les rapports sexuels.

13 Troubles de lérection chez le patient blessé médullaire: Synthèse Une érection est dautant plus facilement obtenue que les lésions sont incomplètes et quelles se situent loin des centres sacrés (préservation de larc réflexe). Une érection est dautant plus facilement obtenue que les lésions sont incomplètes et quelles se situent loin des centres sacrés (préservation de larc réflexe). Environ 80 % des patients récupèrent leur fonction érectile un an après le traumatisme initial. Environ 80 % des patients récupèrent leur fonction érectile un an après le traumatisme initial. Le pronostic fonctionnel est difficile à établir pendant la période qui suit ce dernier. Le pronostic fonctionnel est difficile à établir pendant la période qui suit ce dernier. La qualité et la durée de lérection sont souvent liées à la présence ou non dépines irritatives dans la zone neurologique sacrée. La qualité et la durée de lérection sont souvent liées à la présence ou non dépines irritatives dans la zone neurologique sacrée.

14 Sclérose en plaques Dysérections: de 35 à 80%, instabilité érectile sur érections psychogènes, maintien des érections réflexes et nocturnes Dysérections: de 35 à 80%, instabilité érectile sur érections psychogènes, maintien des érections réflexes et nocturnes Troubles de l'éjaculation: de 35 à 60% Troubles de l'éjaculation: de 35 à 60% Diminution du plaisir et du désir Diminution du plaisir et du désir Corrélations Corrélations avec les tr. vésico-sphinctériens, ano-rectaux et tr. sensitifs des membres inférieurs, mais pas avec l'importance du handicap, la durée de la maladie avec les tr. vésico-sphinctériens, ano-rectaux et tr. sensitifs des membres inférieurs, mais pas avec l'importance du handicap, la durée de la maladie Influence négative des troubles cognitifs Influence négative des troubles cognitifs Importance de la fatigabilité Importance de la fatigabilité Aggravation du handicap et diminution de la qualité de vie Aggravation du handicap et diminution de la qualité de vie Pas de corrélation avec lâge, durée dévolution et sévérité de SEP

15 Syndrome de la queue de cheval Érections nocturnes et réflexes: => absentes (moelle sacré détruite) Préservation des érections psychogènes (défaut de perception) => tumescence sans rigidité rendant lintromission difficile Éjaculation est très inconstante – : => émission souvent baveuse non clonique => sensation orgasmique: émoussée

16 Pathologie encéphalique Séquelles d'AVC Séquelles d'AVC Dans 75% tr de la sexualité, 50 à 65% dysérection Dans 75% tr de la sexualité, 50 à 65% dysérection Terrain vasculaire: artérite, HTA Terrain vasculaire: artérite, HTA Lésions de l'hémisphère mineur 3/4 Lésions de l'hémisphère mineur 3/4 Organique et fonctionnel Organique et fonctionnel Amélioration avec la récupération Amélioration avec la récupération Séquelles de traumatisme cranio-encéphalique grave Séquelles de traumatisme cranio-encéphalique grave Inhibition ou désinhibition sexuelle Inhibition ou désinhibition sexuelle Difficultés éjaculatoires Difficultés éjaculatoires Surtout lésions des lobes frontaux et temporaux Surtout lésions des lobes frontaux et temporaux Fréquence des troubles comportementaux associés Fréquence des troubles comportementaux associés

17 Maladie de Parkinson Maladie de Parkinson 60% de tr. de l'érection vs 37%=66 ans 60% de tr. de l'érection vs 37%=66 ans Dépression, diminution du désir du couple Dépression, diminution du désir du couple Corrélation avec latteinte neuro-végétative (hypotension orthostatique, dysphagie, mictions impérieuses) Corrélation avec latteinte neuro-végétative (hypotension orthostatique, dysphagie, mictions impérieuses) NB : Atrophies multi-systématisées NB : Atrophies multi-systématisées Les troubles sexuels apparaissent avant les signes urinaires et bien avant les signes neurologiques Les troubles sexuels apparaissent avant les signes urinaires et bien avant les signes neurologiques Amélioration par les agents dopaminergiques (apomorphine): effet dose-dépendant Amélioration par les agents dopaminergiques (apomorphine): effet dose-dépendant Possibilités d'hypersexualité sous traitement. Possibilités d'hypersexualité sous traitement. Les syndromes extra- pyramidaux

18

19 Le spina bifida Le spina est un paraplégique particulier Le spina est un paraplégique particulier Mosaïques lésionnelles Mosaïques lésionnelles Syndrome malformatif: innervations aberrantes Syndrome malformatif: innervations aberrantes Atteintes neurologiques associées Atteintes neurologiques associées Absence de références antérieures Absence de références antérieures Lérection est présente dans 70 à 92% des cas, mais souvent incomplète, de type psychogène Lérection est présente dans 70 à 92% des cas, mais souvent incomplète, de type psychogène Moins de 10% ont des rapports sexuels réguliers Moins de 10% ont des rapports sexuels réguliers Demande de prise en charge relativement rare… Demande de prise en charge relativement rare…

20 Examens complémentaires pas systématique et peu spécifique Bilan hormonal et métabolique (PSA) Bilan hormonal et métabolique (PSA) Examen urodynamique Examen urodynamique Explorations neurophysiologiques périnéales Explorations neurophysiologiques périnéales Pharmaco-test intracaverneux Pharmaco-test intracaverneux Rigidimétrie nocturne Rigidimétrie nocturne Évaluation psychologique ( terrain dépressif, anxieux, ATCD psychiatriques) Évaluation psychologique ( terrain dépressif, anxieux, ATCD psychiatriques)

21 Prise en charge thérapeutique Longue, complexe Longue, complexe Adaptée à la demande du couple, modulable dans le temps Adaptée à la demande du couple, modulable dans le temps Rôle important de lécoute, acceptation de lhandicap Rôle important de lécoute, acceptation de lhandicap Traiter les cofacteurs aggravants (anxiété, dépression, valorisation de soi, problèmes sphincters…) Traiter les cofacteurs aggravants (anxiété, dépression, valorisation de soi, problèmes sphincters…)

22 Spinal Cord May 13 [Epub ahead of print] Sexual life of males over 50 years of age with spinal-cord lesions of at least 20 years. Lombardi G, Macchiarella A, Cecconi F, Aito S, Popolo GD. => Median quality of life was high. Sexual intercourse is fundamental only for males of the first group( moins de 60 ans). Most aging couples presented a different way of thinking about sex without the need for intercourse (plus de 60)

23 Aide à lérection du blessé médullaire La majorité des blessés médullaires obtiennent une érection soit, (ce qui est rare) spontanément (érection psychogène), soit, plus fréquemment, par stimulation locale. La majorité des blessés médullaires obtiennent une érection soit, (ce qui est rare) spontanément (érection psychogène), soit, plus fréquemment, par stimulation locale. Lusage dun lubrifiant est conseillé : il évite la rétraction de la verge par irritation et il peut savérer utile pour lintromission. Lusage dun lubrifiant est conseillé : il évite la rétraction de la verge par irritation et il peut savérer utile pour lintromission. La rétraction inopinée de la verge sera évitée en veillant à supprimer toute cause dirritation locale dans la zone anesthésiée : vessie pleine, ongle incarné, etc. La rétraction inopinée de la verge sera évitée en veillant à supprimer toute cause dirritation locale dans la zone anesthésiée : vessie pleine, ongle incarné, etc.

24 «Petits moyens » : souvent efficaces Lérection a souvent besoin dêtre entretenue par la pose dun anneau élastique à la racine de la verge ( garrot léger ). Lérection a souvent besoin dêtre entretenue par la pose dun anneau élastique à la racine de la verge ( garrot léger ). Veiller à bien le calibrer : trop lâche / inefficace, trop serré / dangereux chez un patient dont la sensibilité locale est perdue. Veiller à bien le calibrer : trop lâche / inefficace, trop serré / dangereux chez un patient dont la sensibilité locale est perdue. Ne pas le laisser en place plus de 30 minutes (risque dischémie). Ne pas le laisser en place plus de 30 minutes (risque dischémie). Le patient doit surveiller létat cutané du fourreau / prévenir survenue dulcérations, pouvant léser lurètre si elles sont profondes. Le patient doit surveiller létat cutané du fourreau / prévenir survenue dulcérations, pouvant léser lurètre si elles sont profondes. Lanneau peut être découpé dans un étui pénien de calibre inférieur à celui qui est habituellement porté. (collerette / joints cylindriques de section ronde, moins traumatisante). Lanneau peut être découpé dans un étui pénien de calibre inférieur à celui qui est habituellement porté. (collerette / joints cylindriques de section ronde, moins traumatisante). Ou utilisation dun dispositif commercialisé à cet effet, qui doit être lavable, élastique et munis de prises pour faciliter le retrait rapide. Ou utilisation dun dispositif commercialisé à cet effet, qui doit être lavable, élastique et munis de prises pour faciliter le retrait rapide. Tous les anneaux rigides ou métalliques doivent être proscrits. Tous les anneaux rigides ou métalliques doivent être proscrits.

25

26 TRAITEMENTS ORAUX

27 IPDE5 Efficaces sur lérection chez 78 % des patients, mais … seulement 55% des rapports considérés comme réussis. Efficaces sur lérection chez 78 % des patients, mais … seulement 55% des rapports considérés comme réussis. 3 Médicaments disponibles en France : 3 Médicaments disponibles en France : Le sildénafil (Viagra®) / délai daction : 1 H ; efficacité : H. Le sildénafil (Viagra®) / délai daction : 1 H ; efficacité : H. Le tadalafil (Cialis®) / délai daction : 30 mn ; efficacité : H, pouvant favoriser érections réflexes parasites. Mais efficacité quasi permanente avec 2 prises par semaine chez les patients qui ont peu dérections réflexes et une bonne libido. Le tadalafil (Cialis®) / délai daction : 30 mn ; efficacité : H, pouvant favoriser érections réflexes parasites. Mais efficacité quasi permanente avec 2 prises par semaine chez les patients qui ont peu dérections réflexes et une bonne libido. Le vardénafil (Levitra®) a le même délai d'action (1/2 dheure) mais sa durée daction semble ne pas se prolonger au-delà de 8 heures. Le vardénafil (Levitra®) a le même délai d'action (1/2 dheure) mais sa durée daction semble ne pas se prolonger au-delà de 8 heures.

28 Effets secondaires: Effets secondaires: Céphalées Rougeur de face Vertiges Dyspepsie Congestion nasale Trouble de vision Contre-indiqués : Contre-indiqués : - trouble cardiaque sévère, - en association avec les dérivés nitrés. (concensus de Princenton) => Avertir le patient que le médicament est insuffisant pour déclencher une érection : une stimulation psychogène et locale est nécessaire. => aucun remboursement

29 Stimulation sexuelle Libération de monoxyde dazote (NO) dans les corps caverneux GTP GMPc Relâchement des muscles lisses des corps caverneux Érection Inhibiteur de la PDE5 Guanylat e cyclase Activation PDE 5 5 GMP Dégradation du GMPc par la PDE5

30 Neurology Jan 24;66(2): Efficacy and safety of vardenafil in men with erectile dysfunction caused by spinal cord injury. Giuliano F, Rubio-Aurioles E, Kennelly M, Montorsi F, Kim ED, Finkbeiner AE, Pommerville PJ, Colopy MW, Wilkins HJ, Wachs BH; Vardenafil Study Group. =>Vardenafil significantly improved erectile and ejaculatory function and was generally well tolerated in men with erectile dysfunction due to spinal cord injury. Spine Apr 1;33(7): Vardenafil improves ejaculation success rates and self-confidence in men with erectile dysfunction due to spinal cord injury. Giuliano F, Rubio-Aurioles E, Kennelly M, Montorsi F, Kim ED, Finkbeiner AE, Pommerville PJ, Colopy MW, Wachs BH; Vardenafil Study Group.

31 Spinal Cord Feb;45(2): Epub 2006 Jun 27. Phosphodiesterase inhibitors in the treatment of erectile dysfunction in spinal cord-injured men. Soler JM, Previnaire JG, Denys P, Chartier-Kastler E. Sildenafil, Vardenafil and Tadalafil are all effective and well-tolerated treatments for ED in SCI patients. Although no statistical analysis could be applied on these data, these results might indicate that Sildenafil is more effective in treating ED. Clinic trials are important for proper dose titration and appropriate education of the patients.

32 J Neurol Neurosurg Psychiatry May;76(5): A double blind, randomised study of sildenafil citrate for erectile dysfunction in men with multiple sclerosis. Fowler CJ, Miller JR, Sharief MK, Hussain IF, Stecher VJ, Sweeney M. Sildenafil treatment for ED in men with MS was effective and well tolerated, and resulted in significant improvements in both general and disease specific QoL variables.

33 Apomorphine :utilisé pour les patients parkinsoniens Action: directe au niveau du SNC => stimule les zones du cerveau responsables de lexcitation et de lérection

34 IxenseIxense® et Uprima® :Uprima sous forme de petits comprimés à faire fondre sous la langue avant la relation sexuelle. BJU Int Jan;93(1): Apomorphine sublingual as primary or secondary treatment for erectile dysfunction in patients with spinal cord injury. Strebel RT, Reitz A, Tenti G, Curt A, Hauri D, Schurch B. => Apomorphine SL, a D1/D2 dopamine agonist, facilitates erectile function in a heterogeneous group of patients. The overall low rates of response either for primary or secondary treatment suggests that apomorphine will have limited applicability in patients with SCI.

35 La pompe à vide (vacuum) nécessite un apprentissage : mise en place de la verge flaccide dans un tube de plexiglas, maintenu étanche sur le pubis par du gel et par aspiration du vide. Lérection est maintenue par un anneau. nécessite un apprentissage : mise en place de la verge flaccide dans un tube de plexiglas, maintenu étanche sur le pubis par du gel et par aspiration du vide. Lérection est maintenue par un anneau. technique conseillée pour les lésions périphériques / syndrome de la queue de cheval : fibrose de la verge plus marquée. technique conseillée pour les lésions périphériques / syndrome de la queue de cheval : fibrose de la verge plus marquée.

36

37

38 Injections Intra-Caverneuses Posologie de la PG injectée : déterminée progressivement par titration. Généralement peu élevée chez ces patients très réactifs : commencer par des doses faibles. Première injection pratiquée au cabinet médical : apprendre la technique au patient et à sa partenaire

39 Mécanisme daction de lalprostadil ne dépend pas dune stimulation sexuelle ni de lintégrité des centres et voies nerveuses.

40 IIC de prostaglandines Alprostadil (Edex®, Caverject®) Efficaces chez 90% des patients ; effet obtenu en 5 à 10 minutes ; érection stable et durable Efficaces chez 90% des patients ; effet obtenu en 5 à 10 minutes ; érection stable et durable Pas deffet secondaire systémique Pas deffet secondaire systémique Remboursement à 100% Remboursement à 100%

41 Injections Intra-Caverneuses érection prolongée - priapisme Principal effet IIaire (1%), pouvant induire fibrose des corps caverneux limitant lérection. Principal effet IIaire (1%), pouvant induire fibrose des corps caverneux limitant lérection. Erection > 4 heures considérée comme priapisme ou érection pharmacologique prolongée (EPP) ; entre 2 et 4 heures on parle dérection « bloquée ». Erection > 4 heures considérée comme priapisme ou érection pharmacologique prolongée (EPP) ; entre 2 et 4 heures on parle dérection « bloquée ». Le risque dérection pharmacologique prolongée dépend : Le risque dérection pharmacologique prolongée dépend : - de paramètres pharmacologiques / type et dose de produit injecté ( effet / dose ). - de létiologie de la dysfonction érectile : les patients psychogènes ou neurologiques sont plus exposées du fait de lintégrité vasculo- tissulaire caverneuse. Le patient doit être prévenu et éduqué aux traitements de cette complication. Le patient doit être prévenu et éduqué aux traitements de cette complication.

42 CAT en cas dérection prolongée Si lérection se prolonge > 2 H, les « petits moyens » souvent suffisants si utilisés très tôt : nouvelle éjaculation, effort physique, refroidissement cutané pénien (douche deau froide sur la verge et les cuisses ). Si lérection se prolonge > 2 H, les « petits moyens » souvent suffisants si utilisés très tôt : nouvelle éjaculation, effort physique, refroidissement cutané pénien (douche deau froide sur la verge et les cuisses ). Si lérection persiste, la prise orale dun alphastimulant peut être essayée immédiatement ( prise unique de 2 cp détiléfrine – Effortil® ). Si lérection persiste, la prise orale dun alphastimulant peut être essayée immédiatement ( prise unique de 2 cp détiléfrine – Effortil® ). Si traitement oral inefficace dans un délai de 30 mn à 1 H maximum, ne pas perdre de temps / avant lapparition de signes dalarme (érection douloureuse spontanément ou à la pression de la verge). Si traitement oral inefficace dans un délai de 30 mn à 1 H maximum, ne pas perdre de temps / avant lapparition de signes dalarme (érection douloureuse spontanément ou à la pression de la verge). prise en charge médicale ( Uro-Andrologique). prise en charge médicale ( Uro-Andrologique). Injections dalphastimulants : étiléfrine (Etiléfrine Serb®) 3 mg en IIC ( 1 tiers d ampoule dilué à 50% ). Injections dalphastimulants : étiléfrine (Etiléfrine Serb®) 3 mg en IIC ( 1 tiers d ampoule dilué à 50% ). pas dAMM dans cette indication, mais traitement reconnu par lAcadémie de Chirurgie. pas dAMM dans cette indication, mais traitement reconnu par lAcadémie de Chirurgie. La ponction, peut être utilisé en première intention ou en cas déchec de lalpha + en IIC. La ponction, peut être utilisé en première intention ou en cas déchec de lalpha + en IIC.

43 Injections Intra-Caverneuses Lhématome au point dinjection doit faire suspendre temporairement les IIC, remplacées par lutilisation du vacuum, qui facilite la récupération sans induration et sans courbure de la verge. Lhématome au point dinjection doit faire suspendre temporairement les IIC, remplacées par lutilisation du vacuum, qui facilite la récupération sans induration et sans courbure de la verge. La prise danticoagulants nest pas une contre-indication aux IIC, si le patient comprime le point dinjection pendant 10 minutes. La prise danticoagulants nest pas une contre-indication aux IIC, si le patient comprime le point dinjection pendant 10 minutes. Les IIC souvent préférées demblée par les BM : leur efficacité quasi constante rassurent ces patients jeunes particulièrement touchés par linquiétude sur lidentité masculine et langoisse de performance. Les IIC souvent préférées demblée par les BM : leur efficacité quasi constante rassurent ces patients jeunes particulièrement touchés par linquiétude sur lidentité masculine et langoisse de performance. Alprostadil (EDEX) : remboursé par la Sécurité sociale. Alprostadil (EDEX) : remboursé par la Sécurité sociale.

44 Système MUSE Il sagit dune petite poire avec canule introduite dans le méat urétral pour instillation de prostaglandines. Il sagit dune petite poire avec canule introduite dans le méat urétral pour instillation de prostaglandines. peu efficace, coûteux peu efficace, coûteux irritant pour la muqueuse urétrale irritant pour la muqueuse urétrale Par ailleurs, il existe un risque de fausse couche ou accouchement prématuré si la partenaire est enceinte. Par ailleurs, il existe un risque de fausse couche ou accouchement prématuré si la partenaire est enceinte. Alprostadil Intra-uréthral MUSE (1997), AMM en France en 2001

45 Les Prothèses Péniennes Indication urinaire : rétraction de verge Indication urinaire : rétraction de verge => mise en place dun étui pénien. Indication sexuelle : Indication sexuelle : en dernier recours : en dernier recours : Attention: territoire insensible Attention: territoire insensible => Auto sondage chez BM => risque dulcération et dinfection tardivement diagnostiquée (risque de 10 % dinfection de prothèse, nécessitant reprise chirurgicale chez les blessés médullaires).

46

47 En conclusion : que proposer ? De nombreux BM obtiennent 1 érection avec de « petits moyens » : stimulation locale, anneau, vibromassage, vacuum. Ce nest quaprès échec de ceux-ci quil faut proposer un traitement per os, IIC, Vacuum... De nombreux BM obtiennent 1 érection avec de « petits moyens » : stimulation locale, anneau, vibromassage, vacuum. Ce nest quaprès échec de ceux-ci quil faut proposer un traitement per os, IIC, Vacuum... Cest le patient et sa partenaire qui, en définitive, doivent pouvoir choisir la méthode qui leur convient : elle nest pas toujours celle que le médecin aurait demblée recommandée. Cest le patient et sa partenaire qui, en définitive, doivent pouvoir choisir la méthode qui leur convient : elle nest pas toujours celle que le médecin aurait demblée recommandée. Labsence dérections spontanées nocturnes chez certains blessés médullaires peut entraîner rétraction et fibrose de la verge. Il faut donc très vite proposer une aide à lérection, notamment aux patients jeunes, afin de maintenir la trophicité du tissu érectile. Labsence dérections spontanées nocturnes chez certains blessés médullaires peut entraîner rétraction et fibrose de la verge. Il faut donc très vite proposer une aide à lérection, notamment aux patients jeunes, afin de maintenir la trophicité du tissu érectile. Les IIC ont ici une indication privilégiée, puisquelles provoquent une érection de bonne qualité. Elles seront pratiquées régulièrement (environ 2 fois par semaine) augmentant les chances de recouvrir des érections spontanées. Les IIC ont ici une indication privilégiée, puisquelles provoquent une érection de bonne qualité. Elles seront pratiquées régulièrement (environ 2 fois par semaine) augmentant les chances de recouvrir des érections spontanées.

48 Spinal Cord Aug;44(8): Epub 2005 Nov 29. Male erectile dysfunction following spinal cord injury: a systematic review. Deforge D, Blackmer J, Garritty C, Yazdi F, Cronin V, Barrowman N, Fang M, Mamaladze V, Zhang L, Sampson M, Moher D. Penile injections resulted in successful erectile function in 90% (95% CI: 83%, 97%) of men. Sildenafil resulted in 79% (95% CI: 68%, 90%) success. Five case-series reports involving 363 participants with penile implants demonstrated a high satisfaction rate, but a 10% complication rate

49 Int J Impot Res Mar-Apr;20(2): Epub 2007 Aug 2. Erectile dysfunction in spinal cord-injured men: different treatment options. Moemen MN, Fahmy I, AbdelAal M, Kamel I, Mansour M, Arafa MM. Cairo University, Almanial, Cairo, Egypt. To evaluate the efficacy, safety and patients' preference of different treatment modalities of ED in men with SCI. Sixty SCI men with ED were included in the study. They were divided into three groups. Group A received sildenafil, group B received intracorporal injection (ICI) and were then shifted to sildenafil and group C used vacuum constriction devices (VCD) and were then shifted to sildenafil. Erection was evaluated before and after each treatment. Ninety percent of patients reported improvement of erection after sildenafil and ICI treatment according to IIEF-EF and only 70% of patients reported improvement in erection with VCD. However, 14 patients reported that they preferred sildenafil due to the easier route of administration. In men with SCI, sildenafil is the most effective treatment and is widely accepted. ICI, VCD therapy in SCI patients should be used according to patient's preference and choice.

50 J Sex Med Apr 15 Midodrine Improves Orgasm in Spinal Cord- Injured Men: The Effects of Autonomic Stimulation. Soler JM, Previnaire JG, Plante P, Denys P, Chartier-Kastler E. Orgasm was significantly more frequent in patients with upper motor neuron and incomplete lesions who present somatic responses during PVS. There was no effect of the presence of psychogenic erection. Orgasm is the brain's cognitive interpretation of genital sensations and somatic responses, AD, and ejaculation. Intact sacral and T10-L2 cord segments are mandatory, allowing coordination between internal and external sphincters. Autonomic stimulation with midodrine enhances orgasm rate, mainly by creating antegrade ejaculation.


Télécharger ppt "Érection et Neurologie F. Marcelli DU andrologie 2011."

Présentations similaires


Annonces Google