La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Que peut-on dire dun point de vue psychodynamique ou phénoménologique sur le contenu des hallucinations ou des délires qui surviennent chez le patient.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Que peut-on dire dun point de vue psychodynamique ou phénoménologique sur le contenu des hallucinations ou des délires qui surviennent chez le patient."— Transcription de la présentation:

1

2 Que peut-on dire dun point de vue psychodynamique ou phénoménologique sur le contenu des hallucinations ou des délires qui surviennent chez le patient cérébro-lésé ? Quel sens et quelle fonction ont-ils pour le sujet qui traverse lexpérience dêtre cérébro- lésé ?

3 Les expériences délirantes sont fréquentes en phase de réveil de coma. Elles existent aussi en phase post-aigue où on peut aussi retrouver des organisations délirantes plus chroniques Cest une expérience déstabilisante pour le patient et son entourage

4 Dans les phases de réveil de coma Sentiment « dinquiétante étrangeté » États oniroïdes (« rêves réalité ») Vécus délirants et hallucinatoires

5 En phase post-aigue « Inquiétante étrangeté » et trouble de la conscience de soi Expériences délirantes Organisation délirante de la personnalité Confabulations Différencier délires et « histoires mythiques »

6 Revue bibliographique Contenu des confabulations : Weinstein EA., Lyerly OG. : Confabulations following brain injury : its analogue and sequelae, Archives General of Psychiatry, 18, 1968, : trouble du symbolysme Weinstein E. A. : "Symbolic aspects of confabulation following brain injury : influence of permorbid personality", Bulletin of the Menninger Clinic, 60, 3, 1996, et Weinstein E. A;, Marvin S. L., Keller N. J. : "Amnesia as a language pattern", Archives of General Psychiatry, 6, 1962, : métaphore des problèmes inconscients du patient et des sentiments sur lui-même

7 Solms M, A psychoanalytic perspective on confabulation », Neuropsychoanalysis, 2, 2000, : conflits psychiques du patient, souhaits inconscients, analogues au rêve Turnbull OH et al : A positive emotional bias in confabulatory false beliefs about place, brain Cogn, 2004 Aug;55(3):490-4: situations plus plaisantes que celles où se trouve la patient Metcalf et al : the role of personal biases in the explanation of confabulation, cognitive neuropsychiatry Jan;15(1):64- 94: biais émotionnel positif, maintenir le sentiment de soi.

8 Fotopoulou A : falses selves in neuropsychological rehabilitation: the challenge of confabulation, neuropsychol rehab, 2008 Oct-Dec;18(5-6):541-65: maintenir le sentiment de cohérence de soi Fotopoulou A, Solms M, Turnbull OH : Wishful reality distortions in confabulation: a case report, Neuropsychologia, 2004;42(6): : expression de souhaits Fotopoulou A : The affective neuropsychology of confabulation and delusion, Cognitive neuropsychiatry, 2010, 15, 1, : tentatives de trouver une solution face aux représentations conflictuelles de la réalité

9 Contenu des délires Paulig M et al: Depersonalization syndrome after acquired brain damage. Overview based on 3 case reports and the literature and discussion of etiological models, Nervenartz, 1998 Dec;69(12):1100-6: tentative délaborer lexpérience et créative Butler PV : Reverse Othello syndrome subsequent to traumatic brain injury, Psychiatry, 2000 Spring;63(1):85-92: retrouver une cohérence psychique, donner sens à lexpérience de catastrophe

10 Dans mon expérience

11 Réveil de coma (« Mémoire de labsence », 1996) Sentiment « dinquiétante étrangeté » Tentatives de maintien de lidentité subjective Lutte contre la passivité induite par la maladie et les soins Création dun double protecteur qui réalise les désirs du sujet alors quil en est incapable Traduction de la réalité des soins et des paroles de lentourage Position potentiellement paranoïaque (ordre dans la confusion)

12 Après la phase aigue («Mémoire de labsence », 1° édition 2000, 2° 2006) « trouble de la conscience de soi » à différencier du délire : trouble gardé secret, expérience de clivage de soi, création dun double Tentative de maintien de lidentité subjective Mise à nu de la problématique inconsciente du sujet (« inconscient délié) Tentatives de lutte contre leffondrement mélancolique Traces de ce qui a été vécu en réanimation Donner sens aux perceptions confuses et incompréhensibles des autres, du monde extérieur à cause des troubles cognitifs

13 Les confabulations après la phase aigue Expression de la problématique inconsciente du sujet et de conflits psychiques non dépassés Tentatives de maintien de lidentité subjective Expression de souhaits comme dans le rêve

14 Conclusion Dans certains cas, par le délire, la personne essaye de dire quelque chose sur son mal être, sa souffrance, ce quil attend des autres, sa lutte pour la survie, ce avec les moyens dont il dispose après son traumatisme crânien. Cependant, le délire nest pas toujours interprétable. Dans tous les cas, il est important dévaluer les effets sur la personne de son délire car cela a des conséquences thérapeutiques Il faut aussi essayer de comprendre les mécanismes liés à la situation créée par le traumatisme crânien qui sont sous jacents à lexpérience délirante et sur lesquels il est éventuellement possible dagir

15 Oliver Sacks dans « Lhomme qui prenait sa femme pour un chapeau » « Il y a toujours une réaction de la part de lorganisme ou de lindividu lésé pour restaurer, compenser ou préserver son identité, quelque soit laspect étrange que cela prend. Etudier ces aspects étranges est aussi est aussi une part essentielle du rôle des cliniciens ».


Télécharger ppt "Que peut-on dire dun point de vue psychodynamique ou phénoménologique sur le contenu des hallucinations ou des délires qui surviennent chez le patient."

Présentations similaires


Annonces Google