La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

UNIVERSITE SENIA – ORAN FACULTE DES LETTRES ET LANGUES SEMINAIRE NATIONAL Lévaluation dans la perspective LMD 19 – 20 avril 2011 Evaluation des résultats.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "UNIVERSITE SENIA – ORAN FACULTE DES LETTRES ET LANGUES SEMINAIRE NATIONAL Lévaluation dans la perspective LMD 19 – 20 avril 2011 Evaluation des résultats."— Transcription de la présentation:

1 UNIVERSITE SENIA – ORAN FACULTE DES LETTRES ET LANGUES SEMINAIRE NATIONAL Lévaluation dans la perspective LMD 19 – 20 avril 2011 Evaluation des résultats pédagogiques de la faculté des lettres et des arts de luniversité de Mostaganem ( ) : une approche quantitative? Par Farid Benramdane Faculté des lettres et des arts Mostaganem

2 Lévaluation pédagogique pratiquée actuellement dans les facultés, fondée sur la notation-sanction, na pas été soumise de manière systématique à des opérations de lisibilité méthodiques. 1. privilégier la catégorisation discriminatoire en bons ou mauvais étudiants ; 2.la réduction de lévaluation à la fonction certificative (engendrant des comportements chez les étudiants relevant du « parcoeurisme » et du bachotage), et à ses aspects techniques au détriment de la réflexion sur les présupposés qui sont à la base de ses pratiques; 3.la prééminence de lactivité de contrôle au détriment de la fonction de régulation sous toutes ses formes 4.la séparation des pratiques dévaluation par rapport à lacte pédagogique, pratiques intervenant souvent à la fin de la séquence, visant à mesurer un produit sans sinterroger sur les conditions de sa production. Elle nest pas souvent évidente pour beaucoup de collègues. Pourtant, beaucoup de constats établis lors des différentes réunions de travail (CPC, CPD, jurys de délibérations, manifestations scientifiques…) font ressortir que les éléments de cette évaluation se caractérise par :

3 La nouvelle vision de lévaluation dans le cadre du LMD doit être cohérente avec lesprit des nouveaux programmes et curricula, produit de lévolution universelle des sciences de la formation et des techniques, qui fait appel à de nouvelles approches théoriques. Les résultats pédagogiques des étudiants (2009/2010) dans la FLA : données quantitatives générales Les pratiques de notation des enseignants : une approche « gaussienne » Les stratégies de notation des enseignants : une approche comparée inter et intra départements Les systèmes de notation et leurs degrés dintelligibilité Le fonctionnement des instances dévaluation pédagogique Les éléments de proposition pour un plan de développement des nouveaux systèmes dévaluation

4 1.littérature, culture et civilisation 2.Arts, média et communication 3.Langues, sciences et technologie 4.ingénierie de la formation PLAN DE DEVELOPPEMENT DE LA FACULTE A MOYEN ET LONG TERME : QUATRE ORIENTATIONS STRATEGIQUES

5 PLAN DE DEVELOPPEMENT DE LA FACULTE A MOYEN ET LONG TERME (1) Arts, média et communication la langue du web le management culturel linfographie le design Le graphisme La peinture la production audiovisuelle, la typologie linguistique des écrits professionnels dans une perspective communicative, les arts du spectacle: musique, théâtre Langues, sciences et technologie La langue du commerce La langue des affaires La langue de la technologie La langue de ladministration La langue du tourisme Les langues de spécialité (biologie, informatique, génies, biomédical… Lingénierie linguistique

6 PLAN DE DEVELOPPEMENT DE LA FACULTE A MOYEN ET LONG TERME (2) Ingénierie de la formation Audit Ingénierie pédagogique Systèmes dévaluation Enseignement à distance Enseignement précoce Rééducation phonétique Etc. littérature, culture et civilisation Les œuvres de fiction Lanalyse du discours Linterculturalité La littérature comparée La sémiologie La sémiotique Le genre Le patrimoine (oral, populaire, immatériel…) Etc.

7 Trois niveaux dintervention 1.Un niveau conceptuel 2.Un niveau fonctionnel 3.Un niveau opérationnel

8 1. Le niveau conceptuel Le montage des offres de formation LMD Pertinence externe Pertinence interne Méthodologie des offres de formation Canevas du MESRS Travail dexpertise de la CRUO option méthodologique: une entrée de la formation par les compétences

9 2. Niveau fonctionnel Passer dun logique de programme à un logique du curriculum: Conception éclatée de la gestion pédagogique (schéma vertical) à une construction collective des enseignements (schéma horizontal) Un travail de coordination : comités pédagogiques (CPD, UEF, UEC…)

10 3.Niveau opérationnel : pédagogique 1.un instrument de mise en œuvre autonome dans le cadre d'une approche systémique des contenus et des activités (déroulement des séquences pédagogiques): en approfondissant lanalyse des situations de classe (« besoins réels identifiés»), le repérage des « points » durs (cas de chaque discipline) 2. une gamme de possibles didactiques et pédagogiques le recours à la transposition didactique: stages, sorties sur le terrain, personnes ressources; la centration sur les compétences et les apprentissages construits comme principe organisateur des programmes et des curricula

11 1 er Février 2009Refonte pédagogique et programmes d'études dans le cadre du LMD: cadrage axiologique, conceptuel, méthodologique et pédagogique 17 mars 2009Le LMD et le montage des plans formation : de lanalyse des besoins à la méthodologie du projet 13 septembre 2009Mise en place de la méthodologie de montage des avant- projets des offres de formation LMD (Licence et master) ER octobre 2009Montage des avant-projets de formation LMD (licence et master) Concepts et simulation METHODOLOGIE DE MONTAGE DES OFFRES DE FORMATION: Journées détude et universités thématiques

12 UNIVERSITES THEMATIQUES UNIVERSITE DHIVER - Décembre 2009 LE MONTAGE DES OFFRES DE FORMATION « LICENCES - MASTERS » (LMD) ET LA REECRITURE DES PROGRAMMES DES PARCOURS AGREES Du canevas ministériel aux articulations conceptuelles, méthodologiques et pédagogiques des dispositifs de formation UNIVERSITE DE PRINTEMPS - Mars 2009 REFONTE PEDAGOGIQUE ET ARTICULATIONS METHODOLOGIQUES ENTRE LES DISPOSITIFS PEDAGOGIQUES DU CYCLE SECONDAIRE ET DE LENSEIGNEMENT SUPERIEUR (LMD) En partenariat avec la Commission Nationale des Programmes (Ministère de lEducation Nationale)

13 DomaineFilièreParcours (licences) Lettres et Langues étrangères Langue anglaise Anglais des médias et de la communication Anglais et ingénierie pédagogique Anglais des affaires et du commerce Langue française Français et ingénierie pédagogique Français administratif Français des affaires et du commerce Langue espagnole Espagnol des médias et de la communication Espagnol et ingénierie pédagogique Espagnol des affaires et du commerce Lettres arabes Langue arabe Langue arabe et ingénierie pédagogique Arabe des affaires et du commerce Arabe administratif ArtsArts visuelsCritique dArt

14 DomaineFilièreParcours (masters) Lettres et Langues étrangères Langue anglaise Littérature et civilisation anglo-saxonnes Sociolinguistique et étude des genres Didactique de langlais et linguistique appliquée Langue française Didactique du Français et interculturalité Rédaction Web et média Didactique du français et FOS Littérature et Civilisation francophones Langue espagnole Didactique de lespagnol Littérature et civilisation hispaniques Lettres arabes Langue arabe Littérature et civilisation arabes Didactique de larabe Arts Arts visuels Dessins animés Design graphique

15 1.Définir le cahier des charges des responsables LMD (conception des programmes et des curricula) 2.Définir le cahier des charges des tuteurs 3.Recadrer les missions des C S Affecter des modules (matières) aux enseignants en fonction de la procédure mise en place et des échéanciers à court, m oyen et long terme Une démarche pluriannuelle Mettre en place un dispositif de formation –action 1.Ingénierie pédagogique ( profil, matrice conceptuelle, compétences disciplinaires, compétences transversales, stratégie dapprentissage, pédagogie du projet, pédagogie par résolution de problème…) 2.Evaluation – régulation Journées détudes : didactique et pédagogique (mise à niveau, étude de cas, simulation, déroulement de séquence pédagogique, stage pratique, etc.)

16 Plan de développement de la Faculté ( 2010 – 2018) – – LICENCE 12 parcour s 14 parcour s 24 parcours et + 24 parcours et + 24 parcours et plus 24 parcours et + 24 parcours et plus 24 parcours et + MASTER 3 masters 8 masters 15 masters DOCTORAT Domaine LLE (langues étrangères) Domaine Arts Domaine (langue arabe) Domaine LLE (langues étrangères) Domaine Arts Domaine LA Domaine LLE (langues étrangères Domaine Arts Domaine LA Domaine LLE (langues étrangères Domaine Arts Domaine LA Domaine LLE (langues étrangères Domaine Arts

17 Une tentative de construire une parole scientifique sur les épreuves et les examens. Que nous apprend la docimologie? Elle peut être définie comme science des examens ou comme létude scientifique des procédures dexamen, en particulier des systèmes de notation. La docimologie a montré labsence de fiabilité de toutes les procédures de notation.

18 La docimologie Le terme docimologie combine deux mots grecs : dokimé signifie épreuve et logos qui signifie science. Ce terme fut proposé par Henri Piéron pour étudier létude systématique des examens. Piéron la définit également dans le Vocabulaire de la Psychologie comme : – létude systématique des examens (modes de notations, variabilité interindividuelle et intra-individuelle des examinateurs, facteurs subjectifs, etc...). »

19 Les principaux résultats Candidats Disciplines Admis par les six correcteurs Refusés par les six correcteurs Admis ou refusés Mathématique20%44%36% Anglais16%37%47% Version latine10%40%50% Physique13%37%50% Composition Française 9%21%70% Philosophie10%9%81%

20 Exemple de répartition pour la première copie NotesNombre de correcteurs

21 LA COURBE DE GAUSS Sur des effectifs nombreux, on a constaté que les caractéristiques physiques (tailles, poids, mesures anthropométriques diverses) se distribuaient en fréquence selon une courbe Gaussienne). On a inféré quil devait en aller de même pour des traits psychologiques ou des aptitudes mentales. Dans une population il y aurait peu de gens très intelligents, beaucoup de moyennement intelligents et peu de gens peu intelligents. Au nom de cette représentation, on va sattendre, lorsque des candidats affrontent une épreuve dexamen, à ce que : 1.Peu obtiennent de mauvaises notes 2.Beaucoup obtiennent des notes moyennes 3.Peu obtiennent des notes excellentes

22 Une note "exacte" étant une moyenne de notes telle que l'adjonction d'une autre note ne modifie pas sensiblement cette moyenne. La note vraie Agazzi, 1967 Pour arriver à une note vraie, les chercheurs ont tenté de déterminer combien de correcteurs devaient être sollicités :

23 - 127 correcteurs en philosophie - 78 en français (composition type bac) - 28 en anglais - 19 en version latine - 16 en physique - 13 en mathématiques COMBIEN FAUT- IL DE CORRECTEURS FAUT- IL POUR OBTENIR UNE NOTE « EXACTE »?

24 LA COURBE DE GAUSS


Télécharger ppt "UNIVERSITE SENIA – ORAN FACULTE DES LETTRES ET LANGUES SEMINAIRE NATIONAL Lévaluation dans la perspective LMD 19 – 20 avril 2011 Evaluation des résultats."

Présentations similaires


Annonces Google