La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lumière sur le bilan Le mercredi 6 décembre 2006 Martine Hart Conseillère pédagogique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lumière sur le bilan Le mercredi 6 décembre 2006 Martine Hart Conseillère pédagogique."— Transcription de la présentation:

1 Lumière sur le bilan Le mercredi 6 décembre 2006 Martine Hart Conseillère pédagogique

2 Intention de la rencontre Faire la distinction entre la d é marche d é valuation en cours d apprentissage et le bilan et s approprier une d é marche pour faciliter le jugement en vue de faire le bilan.

3 RCA… Que connaissez-vous de lévaluation dune compétence? Quelles questions vous posez-vous sur lévaluation? Le rappel des connaissances antérieures

4 Au programme… Rappel de la démarche dévaluation Les critères dévaluation, les attentes de fin de cycle et les échelles des niveaux de compétence Les deux fonctions de lévaluation Le bilan La SAÉ et la SÉ

5 Les deux fonctions de lévaluation Aide à lapprentissage Reconnaissance des compétences en fin de cycle Lévaluation des apprentissages au secondaire, cadre de référence, p. 59.

6 Démarche dévaluation

7 Deux fonctions de lévaluation : Aide à lapprentissage (en cours de cycle) et reconnaissance des compétences (en fin de cycle) Mariève Gagné et Cynthia Sinagra,CSMV,2006 Document de travail Implantation dun programme axé sur le développement de compétences disciplinaires au premier cycle du secondaire Développement de diverses compétences disciplinaires Organisation scolaire en cycle dapprentissage La compétence : « Un savoir-agir complexe prenant appui sur la mobilisation et la combinaison efficaces dune variété de ressources internes et externes à lintérieur dune famille de situations » ( Tardif, 2006, p.22) 1- Planification2- Prise de linformation 3- Interprétation 5- Décision-action 6- Communication ( ponctuelle) Linterprétation consiste à analyser les données recueillies (qualité et quantité) et à comparer les résultats obtenus aux résultats attendus (critères dévaluation, seuil de réussite et attentes de fin de cycle). Rôle de lenseignant Connaître les critères dévaluation et leurs manifestations à travers une tâche,une SAÉ ou une SÉ; Interpréter les productions en fonction des critères et les analyser; Aménager des moments de rétroaction. Rôle de lélève Se rappeler les critères dévaluation qui serviront à juger la production; Autoévaluer ses productions, ses démarches,ses stratégies et ses attitudes en fonction des critères attendus. 4- Jugement La communication des résultats est régie par des lois et des principes qui guident les intervenants concernés. Elle rend compte du jugement à des moments précis dans le cycle. Elle reflète les choix faits par lécole en matière dévaluation tel que défini dans les normes et modalités. Elle fournit des informations sur le développement de compétences (en cours de cycle) et indique le niveau de compétence atteint (en fin de cycle). Rôle de lenseignant Communiquer son jugement; Commenter les forces et les difficultés de lélève; Informer les parents des mesures daide et denrichissement offertes. Rôle de lélève Documenter le développement des apprentissages; Connaître ses forces et ses difficultés. Rôle du parent et des autres intervenants Prendre connaissance du bulletin et du bilan; Soutenir le jeune et encourager sa réussite. Responsabilités de la direction: Utiliser les normes et modalités comme référentiel; Aider les élèves et les parents à comprendre les façons de faire en évaluation. La prise dinformation permet de recueillir des informations utiles sur le cheminement des apprentissages des élèves tout au long de lannée. Rôle de lenseignant Planifier et organiser sa prise dinformation; Observer; Questionner; Recueillir des données fréquentes, justes et fiables; Consigner afin de conserver des traces; Soutenir lélève dans l'utilisation de ses ressources internes et externes. Rôle de lélève Apprendre à utiliser ses connaissances,ses habiletés, ses stratégies, ses techniques, ses attitudes et ses perceptions (ressources internes et externes); Utiliser les outils proposés; Se référer à son enseignant; Consulter son matériel; Documenter ses apprentissages. La décision-action est un temps propice pour agir. Elle permet de réguler les interventions pédagogiques afin de permettre la réussite du plus grand nombre dans une perspective évolutive et non punitive. Rôle de lenseignant Offrir des mesures daide et denrichissement appropriées; Mettre en place les conditions favorisant lactualisation des apprentissages visés; Collaborer avec les différents intervenants du milieu concernés par la situation. Rôle de lélève Suite au jugement de lenseignant, lélève se fixe des objectifs à atteindre lors de ses prochaines situations dapprentissages et évaluations; Prévoir les ressources nécessaires (internes et externes) pour développer ses compétences et les mobiliser. Responsabilité de la direction: Approuve les normes et modalités dévaluation des apprentissages de lélève en tenant compte de ce qui est prévu au régime pédagogique. La planification consiste à définir, à répartir les compétences disciplinaires,à élaborer et à organiser différentes situations dapprentissage et dévaluation et à prévoir des moyens pour évaluer létat de développement des compétences en cours de cycle (planification spécifique) et le niveau de compétence atteint en fin de cycle (planification globale). Rôle de lenseignant Participer à lélaboration de la planification globale en équipe cycle; Élaborer sa planification spécifique (étape ) en tenant compte de la planification globale; Choisir des tâches et des situations dapprentissage et dévaluation (SAÉ) ainsi que des situations dévaluation (SÉ); Prévoir les trois phases du déroulement: préparation,réalisation et intégration lors dactivités dapprentissage; Choisir et présenter aux élèves les critères sur lesquels repose lévaluation. Responsabilités de la direction: Faire preuve de leadership pédagogique proactif en accompagnant les enseignants dans leur démarche; Aménager du temps de concertation; Contribuer à assurer la cohérence entre lencadrement local, le projet éducatif et le plan de réussite. Rôle de lélève Sassurer de bien comprendre les critères sur lesquels repose lévaluation; Mettre à profit son plein potentiel au niveau cognitif,affectif et social; Sengager dans ses apprentissages. Le jugement traduit la réussite disciplinaire de lélève et il sinscrit dans une logique qualitative plutôt quune logique quantitative. En cours de cycle, le jugement porte sur létat de développement des compétences en tant quaide à lapprentissage. Il qualifie le développement selon des attentes déterminées pour le groupe ou pour lélève(différenciation). Lajout dun commentaire précise la qualification. En fin de cycle, le jugement porte sur le niveau de compétence atteint pour la reconnaissance des compétences. Rôle de lenseignant Poser un jugement empreint de rigueur, de justice, de cohérence,déquité,de transparence et favorisant légalité. Rôle de lélève Tenir compte du jugement de lenseignant pour confirmer ses apprentissages et orienter ses actions. Contexte actuelCadre de référence en évaluation des apprentissages

8 CSMV,2006 Document de travail Cadre de référence en évaluation des apprentissages;outils disponibles Planification Prise de linformation Interprétation Décision-actionJugement - Macroplanification disciplinaire à élaborer en équipe cycle (planification globale) - Microplanification disciplinaire fait par lenseignant (planification spécifique) - Guide pédagogique proposant des planifications détaillées dactivités dapprentissage - Canevas pour lélaboration de situation dapprentissage et dévaluation (SAÉ) et des situations d'évaluation (SÉ) - Des situations SAÉ et SÉ disciplinaires - Reformulation des compétences des compétences disciplinaires, de leurs composantes et des critères - Autres : - En cours dapprentissage, bulletin de létablissement - En fin de cycle, bilan (échelles des niveaux de compétence) -Plan dintervention -Aide mémoire de rencontre -Dossier anecdotique - Évaluation dun professionnel du milieu - À partir de lensemble des informations consignée lors de la prise dinformation. - Grille dobservation - Entrevue personnalisée - Grille dautoévaluation - Grille d coévaluation - Liste de vérification -Réseau conceptuel - autres Outils de consignation dinformation: - Journal de bord - Dossier anecdotique - Dossier dapprentissage (portfolio) - Bulletin - Bilan - Travaux annotés - Dossier dapprentissage (portfolio) Communication

9 Lévaluation des apprentissages au secondaire, cadre de référence, p. 112.

10 Quest-ce quune situation dapprentissage et dévaluation (SAE)? Lévaluation des apprentissages au secondaire, cadre de référence, p. 10.

11 Distinction entre une SAE et une SE SAESE MomentEn cours de cycleEn cours de cycle et vers la fin du cycle Intention dominante Développer les compétences des élèves Permettre aux élèves de construire leurs ressources Faire le point sur le développement des compétences des élèves But viséConstruire son jugement sur létat de développement des compétences des élèves en cours de cycle Construire son jugement sur le développement des compétences des élèves en fin de cycle ÉtendueTâches complexes qui permettent de développer la capacité de mobiliser des ressources Tâches complexes qui permettent de vérifier la capacité de mobilisation des ressources

12 Distinction entre une SAE et une SE SAESE RessourcesDiverses ressources sont accessibles (Internet, documentation, matériel, etc.) Des ressources acquises et des ressources à acquérir (connaissances, stratégies, attitudes, etc.) Les ressources auxquelles les élèves ont droit sont précisées Les principales ressources sont acquises par les élèves Autonomie des élèves Soutien de lenseignant et des pairs au besoin En cours de cycle: Soutien exceptionnel de lenseignant pour la mobilisation des ressources En fin de cycle: Généralement sans soutien Nature du soutien à consigner pour la prise en compte dans les jugements portés sur les compétences Lévaluation des apprentissages au secondaire, cadre de référence, p.13.

13 Les différents niveaux du jugement Niveau 1:Jugement porté sur une tâche complexe Entraîne une régulation de la démarche enseignement-apprentissage Niveau 2:Jugement porté sur plusieurs tâches complexes (même compétence, mêmes critères) Permet de faire état du développement de la compétence (bulletin) Niveau 3:Jugement porté sur lensemble de la démarche dapprentissage Permet de situer le niveau de compétence atteint par lélève (bilan) Lévaluation des apprentissages au secondaire, cadre de référence, p. 71.

14 Le jugement porté sur une tâche complexe (1 er niveau) Il permet de : vérifier si lélève répond aux exigences de la tâche cerner les forces et les défis constater la progression dans le développement de ses compétences En vue de : contribuer à la régulation du processus apprentissage-enseignement contribuer à la construction du jugement sur le développement des compétences

15 Deux types dévaluation: lévaluation analytique et lévaluation globale 1 1) Évaluation analytique dune SAE ou dune SE 2) É valuation globale d une SAE ou d une SE a: Très satisfaisantc: Insatisfaisant b: Satisfaisantd: Nettement insatisfaisant A: Lélève dépasse les exigences associées aux tâches. B: Lélève répond à la plupart des exigences associées aux tâches. C: Lélève répond à quelques exigences associées aux tâches. D: Lélève ne répond pas aux exigences associées aux tâches. Lévaluation des apprentissages au secondaire, cadre de référence, pp

16 Comment est construite une grille dévaluation dune SAE ou dune SE? À partir des critères dévaluation et des éléments observables de chacune des compétences ciblées qui : sont généralement formulés sous forme de qualités dont le degré peut varier; revêtent un caractère générique, leur formulation étant suffisamment globale pour se rapporter à lensemble des tâches qui amènent lélève à mettre sa compétence en œuvre; se rapportent à la démarche de lélève et aux productions quil réalise; servent à développer des outils dévaluation permettant de porter un jugement sur la performance de lélève dans une situation. Lévaluation des apprentissages au secondaire, cadre de référence, p. 17.

17 Les éléments observables Les éléments observables associés à un critère dévaluation : décrivent un seul comportement à la fois se manifestent à travers des traces concrètes font lobjet dune compréhension commune au sein de léquipe sont en nombre suffisant pour bien représenter le critère Lévaluation des apprentissages au secondaire, cadre de référence, p. 17.

18 Chercher des réponses ou des solutions à des problèmes dordre scientifique ou technologique Représentation adéquate de la situation Pour résoudre un problème : 1. Jidentifie les caractéristiques du problème; 2. Je reconnais les Informations scientifiques ou technologiques; 3. Je reformule le problème dans mes mots. Élaboration dune démarche pertinente pour la situation 1. Jenvisage différentes façons de faire; 2. Je formule des hypothèses; 2. Je tiens compte des contraintes ou de différentes ressources; 3. Je planifie ma démarche. Mise en oeuvre de la démarche 1. Je suis les étapes de ma planification; 2. Au besoin, je modifie ma démarche; 3. Jutilise adéquatement les instruments, les outils, les objets; 4. Je note mes observations, mes résultats. 5. Je laisse des traces de ma démarche. Élaboration de conclusions, dexplications ou de solutions pertinentes 1. Janalyse mes résultats selon la démarche que jai utilisée; 2. Je propose des explications, des solutions; 3. Je propose des améliorations et je note mes interrogations; 4. Je tire des conclusions. Exemples déléments observables des critères dévaluation

19 Mettre à profit ses connaissances scientifiques et technologiques Formulation dun questionnement approprié Pour comprendre des phénomènes ou analyser des objets techniques : 1. Je me questionne sur le fonctionnement et la fabrication dobjets techniques; 2. Je me pose des questions sur mon environnement, sur les phénomènes naturels; 3. Je me questionne sur les enjeux et léthique de la science et de la technologie. Utilisation pertinente des concepts, des lois, des modèles et des théories de la science et de la technologie 1. Je démonte des objets techniques, si nécessaire; 2. Jidentifie les matériaux, les pièces, les types de liaison; 3. Je schématise les objets techniques; 4. Je décris les phénomènes naturels que jobserve; 5. Je schématise les phénomènes. Production dexplications ou de solutions pertinentes 1. Jexplique le fonctionnement dobjets techniques; 2. Jexplique des phénomènes naturels; 3. Jexplique les conséquences de lenjeu que jétudie. Justification adéquate des explications, des solutions ou des décisions 1. Je vérifie lexactitude de mes explications; 2. Jexplique la construction dun objet technique; 3. Jexplique les retombées dune décision.

20 Communiquer à laide des langages utilisés en science et technologie Interprétation adéquate de messages à caractère scientifique et à caractère technologique Pour communiquer : 1. Jutilise des informations scientifiques ou technologiques de différentes sources; 2. Je fais preuve de jugement sur la crédibilité des sources que jutilise; 3. Je sélectionne des informations pertinentes. Respect de la terminologie, des règles et des conventions propres à la science et à la technologie dans la production de messages 1. Jadapte ma communication à mes interlocuteurs; 2. Je produis des messages clairs; 3. Jutilise les termes scientifiques et technologiques.

21 La progression dune compétence SAE 1 SAE 2 SAE 3 SE 4 SAE 5 R DCBBBB 2 e étape La cote illustrant la progression dune compétence nest pas le résultat dune moyenne de notes ou de cotes consignées dans le bulletin.

22 Lévaluation au terme du cycle

23 Le bilan des apprentissages Quoi : Outil permettant de rendre compte du développement des compétences de lélève à la fin du cycle. But : Informer lélève, les parents, les enseignants et dautres acteurs de léducation sur : -les niveaux de compétence atteints par lélève dans sa discipline; -les niveaux de compétence atteints par lélève relativement à une ou des compétences transversales; -son résultat disciplinaire (une note à la fin du 1 er cycle); -sur sa réussite dans les disciplines. Le bilan sappuie sur les échelles de niveaux de compétence. Lévaluation des apprentissages, cadre de référence, p. 88.

24 Mettre à profit ses connaissances scientifiques et technologiques Niveau 3 Échelles des niveaux de compétences Compétence acceptable Formule une questionnement approprié, mais qui comporte des lacunes, cernant en partie les aspects essentiels de la problématique liée à une phénomène naturel ou à un enjeu éthique. Sinterroge sur la fonction globale ou le fonctionnement dun objet technique. Utilise des concepts scientifiques ou technologiques pour établir des liens avec la situation, mais sans chercher à les approfondir. Propose des explications ou des solutions partielles en sappuyant sur certains concepts, lois, théories et modèles. Décrit sommairement le fonctionnement dun objet technique. Justifie en partie ses décisions en tenant compte dun point de vue discutable. Échelles des niveaux de compétence, enseignement secondaire Premier cycle, p. 43.

25 Un exemple de bilan des compétences en science et technologie Science et technologieBilan 8 e communication CompétencesBulletins 1 re année 1 – 2 – 3 – 4 Bulletins 2 e année 5 – 6 – 7 Niveau de compétence atteint Résultat disciplinaire Chercher des réponses ou des solutions à des problèmes dordre scientifique ou technologique X – – C – BB 4 ? Mettre à profit ses connaissances scientifiqiues et technologiques X – C – B – A – A –5 Communiquer à laide des langages utilisés en science et technologie X – B – B – BC – C – B3

26 Le calcul du résultat disciplinaire Lévaluation des apprentissages au secondaire, cadre de référence, p. 67.

27 Science et technologieBilan 8 e communication CompétencesBulletins 1 re année 1 – 2 – 3 – 4 Bulletins 2 e année 5 – 6 – 7 Niveau de compétence atteint Résultat disciplinaire Chercher des réponses ou des solutions à des problèmes dordre scientifique ou technologique X C BB 4 82 Mettre à profit ses connaissances scientifiqiues et technologiques X C B A A5 Communiquer à laide des langages utilisés en science et technologie X B B BC C B3 Un exemple de bilan des compétences en science et technologie

28 Limportance dune planification globale Que doit-on mettre en place pour être en mesure de faire un bilan des apprentissages en fin de cycle ? Comment sassurer que les élèves ont eu des occasions suffisantes de développer leurs compétences ? Comment sassurer dune démarche dévaluation adéquate?

29 Quest-ce quune planification globale? Quoi : Outil qui permet de structurer les objets dapprentissage et dévaluation selon les différents moments du cycle Pourquoi: Pour se donner une vision globale du traitement des éléments constitutifs du Programme de formation: DGF, CT, CD, composantes, critères dévaluation, contenu de formation, attentes de fin de cycle, etc.; pour exploiter de façon judicieuse le matériel didactique (choix des SAE et des SE); pour sassurer davoir un nombre suffisant de traces pertinentes sur chacune des compétences; pour sassurer dune construction progressive des contenus de formation; pour sassurer damener les élèves à répondre aux exigences de fin de cycle ou dannée; pour effectuer un bilan rigoureux des apprentissages de lélève. Lévaluation des apprentissages au secondaire, cadre de référence, p. 100.

30 Le bilan Les échelles des niveaux de compétence, enseignement secondaire Premier cycle, p. 11.

31 Lévaluation : une aide à lapprentissage et une reconnaissance des compétences Avant D é sormais L é valuation des connaissances L é valuation des comp é tences Enseignement puis é valuation É valuation int é gr é e à l apprentissage Prise d information dans un contexte identique pour tout le monde ( é preuve, test, examen … ) Prise d information dans des contextes vari é s (SAE, SE diversifi é es, instruments adapt é s) É valuation à l aide de tests ou d examens Grille d é valuation, d auto é valuation, de co é valuation avec les crit è res du PDF, etc. Moyenne de r é sultats Observations formelles et informelles (grilles, portfolio, etc.) L é l è ve apprend pour être é valu é L é l è ve est é valu é pour mieux apprendre

32 Des défis pour notre discipline Quels sont les éléments de la démarche en évaluation sur lesquels nous comptons mettre lemphase dans notre discipline? Quels sont les moyens que nous pensons mettre en place pour actualiser nos pratiques en évaluation? Quel soutien avons-nous besoin pour actualiser ses moyens?

33 ÉVALUATION DE LA RENCONTRE Ce que jai retenu… Mon commentaire … Ce qui me questionne… Martine Hart Conseillère pédagogique

34


Télécharger ppt "Lumière sur le bilan Le mercredi 6 décembre 2006 Martine Hart Conseillère pédagogique."

Présentations similaires


Annonces Google