La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La Migraine Un cerveau en détresse Michel Aubé m.d. Institut Neurologique de Montréal.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La Migraine Un cerveau en détresse Michel Aubé m.d. Institut Neurologique de Montréal."— Transcription de la présentation:

1 La Migraine Un cerveau en détresse Michel Aubé m.d. Institut Neurologique de Montréal

2 Plan Classification Épidémiologie et impact Définition Aspects cliniques Déclencheurs Précurseurs

3 Terminologie Céphalées (maux de tête): –terme générique signifiant tout mal de tête, ce terme na aucun caractère spécifique Céphalées (classification générale) –Primaires: céphalées non reliées à une maladie du crâne ou de la face –Secondaires: céphalées reliées à une maladie du crâne ou de la face Migraine: une forme de céphalée primaire

4 Migraine Note historique Ecrits sumériens (5000ans av. J.C.) et papyrus égyptien: –Référence à une forme cyclique de céphalée avec vomissements Hippocrate(400 ans av. J.C.) décrit: laura migraineuse, suivie de douleur hémicrânienne violente, suivie de vomissements

5 Migraine Note historique Aretaeus (80 av. J.C.): décrit 3 types de céphalées –Céphalgie: céphalée légère et de courte durée –Céphalée: céphalée plus intense et de plus longue durée –Hétérocrânie: Migraine

6 An Anthropological Study About Headache and Migraine in Native Cultures From Central and South America Headache 2007;47:

7 Maya Tzeltal Mexique Isolé,langue propre, structure sociale traditionnelle Céphalée hémicranienne sévère: Yaxti-wanjol chawaj (menstruelle) Traitement: herbes médicinales par le shaman Kamayura Brésil 9 petits groupes ethniques, même langue Léquivalent de la migraine est appelé «maladie du singe» (doença de monaco) Provoquée par lesprit dun singe tué. Traité par infusion médicinale et imposition des mains par le shaman Uru- Chipaya Bolivie Une des communautés ancestrales les plus préservées Céphalée fronto- orbitaire unilatérale: eskeclamix (menstruelle) Provoquée par la colère du fetus dans lutérus Herbes médicinales, Application durine fermentée localement Headache 2007;47: )

8 Classification des Céphalées Incidence générale Céphalées primaires: >95% –Migraine –Céphalée de tension –Céphalée de Horton (cluster, algie vasculaire de la face) Céphalées secondaires 5% –Traumatisme, tumeur, maladie vasculaire, infection, maladie systémique, etc,

9 Céphalées Primaires Incidence relative

10 Prévalence de la migraine dans la population nord-américaine AMS I AMS II APS 12.1%12.6% 5.7% 6.5% 5.6% 17.6% % Total Hommes Femmes Ratio F/H = 3.14

11 Prévalence mondiale de la migraine PRÉVALENCE MONDIALE

12 Migraine:ratio homme/femme en fonction du continent

13 PRÉVALENCE ET IMPACT DES CÉPHALÉES INCLUANT LA MIGRAINE CHEZ LES TUPINIQUIMS (Brésil) Arq Neuropsiquiatr 2009;67(2-B): H + F F H Ratio F/H = 2.25

14 Prévalence de la migraine en fonction de lâge et du sexe Note: avant la puberté, la migraine est plus fréquemment observée chez les garçons que chez les fillettes

15 Impact sur les activités

16 Linde M, Dahlöf C. Attitudes and burden of disease among selfconsidered migraineursa nation-wide population-based survey in Sweden. Cephalalgia 2004; 24: 455–65. IMPACT DE LA MIGRAINE SUR LES ACTIVITÉS

17 Pas ce soir chéri «Jai la migraine»

18 Headache 2006;46(6): Sexual desire inventory (SDI) 14 items questionnaire Pas ce soir chéri, jai la migraine? Maximum possible score:109

19 Migraine et réduction de lefficacité au travail: étude de population Von Korff: Neurology, Volume 50(6).June JC:Jrs de travail avec Cé; JP: Jrs perdus par Cé; JI:Jrs inefficaces par Céphalée 122 patients sur 3 mois

20 Full Text Do you have a quest ion? Ask a Libra rian.o you have a quest ion? Ask a Libra rian. [Get TIFF] Copyright (c) Ovid Technologies, Inc. Version: rel10.2.2, SourceID Ovid Technologies, Inc. Von Korff: Neurology, Volume 50(6).June % des migraineurs responsables de 75% JI et 100% des JP JP JI

21 Lipton RB et al. J Headache and Pain 2003:4;S3-S11 Impact sur la société (USA) (Extrapolation Canada) Absentéisme et productivité réduite: – $13 milliards par an (Canada 1.3M) 4% des visites médicales : –10 million de visites par an (Canada 1M) Médicaments sans prescriptions: –$1 milliard/an (Canada 100M) Triptans: –$1 milliard/year (Canada 100M)

22 Migraine and disability: WHOs work to measure functioning, disability and health and the Global Burden of Diseases Study J Headache Pain (2003) 4:S12–S17 Causes principales dincapacité (APIs) Nombres dannées perdues en incapacité 1. Dépression unipolaire Maladies reliées à léthylisme Osteoarthrite Schizophrénie Maladie bipolaire Asthme Migraine (chez la femme) AVC Migraine Diabète 1.4

23 Conclusions La Migraine a un effet négatif sur la qualité de vie, lactivité professionnelle et sociale, et sur la productivité 92% des patients en cours dattaque migraineuse sont limités dans leurs activités Le migraineur perd 7 heures de travail à chaque mois Source: Colman,S.S., et al 2001

24 DÉFINITION de la MIGRAINE IHS Société Internationale de la Céphalée

25 Migraine sans aura Critère de périodicité: au moins 5 épisodes Critère de durée: 4-72 heures Au moins 2 des critères de douleur suivants: –Unilatérale –Pulsative –Modérée à sévère –Douleur aggravée par l effort Au moins 1 des symptômes associés suivants –Nausées et/ou vomissements –Sonophobie et photophobie Absence de condition de dautre origine pouvant lexpliquer (signaux dalerte)

26 Céphalées : Signaux d alerte Nouvelle céphalée –Abrupte et sévère –Progressive –Dans la 5è décade –Changement de profil Céphalée à l effort Céphalée à la toux ou en se penchant Symptômes généraux ou systémiques

27 Quand investiguer une céphalée ? En présence de signaux dalerte «Une céphalée qui dans sa présentation correspond aux critères définis des céphalées primaires (migraine, tension, cluster), ne requiert en soi aucune investigation à moins datypies»

28 Migraine : aura Troubles neurologiques transitoires persistant moins dune heure, le plus souvent précédant la céphalée Visuels dans un champ visuel Sensitifs Langage Moteurs (migraine hémiplégique sporadique ou familiale)

29 Migraine : le contexte Périmenstruelle ou périovulatoire Graduelle après un effort soutenu Soulagée par le sommeil Prodrome stéréotypé Histoire familiale Facteurs déclenchants typiques Survenue au moment de la détente

30 Céphalée de tension Critère de périodicité :10 crises antérieures Critère de durée : 30 minutes à 7 jours Critère de douleur: 2 de 4 –Pression ou serration –Légère à modérée –Bilatéralle –Non aggravée par l effort Absence de –Nausées et vomissements –Photo et Sonophobie

31 Les phases dune attaque migraineuse Prodrome (Aura) Céphalée Postdrome

32 NormalCéphaléePostdromeNormalAuraProdrome Tolérance à: Lumière Bruit Odeurs Sonophobie Photophobie Osmophobie Equilibre liquidien Rétention liquidienne Perte liquidienne Vigilance Fatigue, baillement Sommeil Appétit Nausée vomissement Augmenté Diminué Céphalée Modifié de Blau Les Phases dune Attaque de Migraine

33 Le prodrome en Migraine Présent chez 33% des patients dans plus de 50% de leurs attaques Plus souvent chez les migraineux: –Avec une histoire familiale positive –Un début jeune de leurs attaques –Sils ont plus de facteurs déclenchants Funct Neurol 1990 Oct-Dec;5(4):339-44

34 Adapted from Blau 1987 Les symptômes du prodrome Migraine sans aura Baillement 20% Fatigue, faiblesse 58% Dépression 20% Lenteur de la pensée concentration 20% mot juste 25% Hyperactivité 30% Irritabilité 45% Fréq. urinaire10% Faim22% Photophobie43% Mise au point32% Sonophobie28% Cinéophobie17% Raideur du cou40% 6 symptômes / patient

35 Headache 2004;44: Durée du prodrome

36 NEUROLOGY 2003;60: COGNITIVE VIGILANCE SENSORY AUTONOMIC EMOTIONAL

37 Cephalalgia 2006;26: Le postdrome Présent chez 60 % Plus fréquent chez les patients avec migraines fréquentes Durée moyenne 25.2 hrs Symptômes Fatigue 78% Sensibilité du crâne 33% Difficultés cognitives12% Nausée 8% Humeur altérée 7% Faiblesse 6%

38 Les déclencheurs Stress : effet stress et post stress Modification de la régularité alimentaire Perturbation du cycle éveil-sommeil Les estrogènes Autres : –Stimulation sensorielle excessive : lumière, bruit, odeur –Variation de la pression barométrique –Etc..

39 Migraine et estrogènes

40 Estrogènes et Migraine: évidences Fréquence de la migraine menstruelle: 50% des femmes migraineuses (surtout migraine sans aura) M M e M M i

41 MacGregor, E. A. et al. Neurology 2006;67: Niveaux destrogènes et Migraine Induction MA ICHD-II

42 Estrogènes et Migraine: évidences Effets de : –Grossesse: Amélioration surtout aux 2e et 3e trimestre (MO) Apparition de novo: surtout MA –Anovulants (effets variables) Aggravation : 18-55% surtout lors du retrait mensuel –Surtout Migraine avec aura Aucun changement 30-40% Amélioration: 5 – 10% Apparition de novo de la migraine –Surtout Migraine avec aura

43 Estrogènes et Migraine: évidences Ménopause: –Péri: question non résolue, impression clinique daggravation, peu détudes et résultats conflictuels –Ménopause naturelle: amélioration jusquà 66% –Ménopause chirurgicale: aggravation, non corrigée par HR

44 Estrogènes et Migraine: évidences Hormonothérapie de remplacement: effet variable –Amélioration possible en périménopause –Aggravation en ménopause surtout MA Considérations thérapeutiques si indication de traitement maintenue

45

46 Cephalalgia 2004;24: Migraine Menstruelle: spécificités Mal migraineux: ORs Douleur intense/très intense : ORs Traitement plus ardu Stat. significatif

47 Sommaire La présence destrogènes augmente la susceptibilité migraineuse La chute des estrogènes déclenche MO (induction nécessaire) Des taux élevés destrogènes atténuent MO mais prédisposent à MA MO: migraine sans aura MA: migraine avec aura

48 Migraine : Précurseurs Mal des transports Syndrome périodique de l enfant Syncopes Hérédité

49 Lhérédité de la migraine Aucun gène ou groupe de gènes identifiés sauf dans lexception rare de la migraine hémiplégique familiale Hérédité polygénique probable: incidence familiale documentée –Mère: transmission ½ –Père: transmission ¼

50 Conditions associées à la migraine: comorbidités Vasculaires: –Hypo et hypertension –Raynaud –Prolapsus mitral –Maladie coronarienne –Maladie cérébrovasculaire Neurologiques: –Epilepsie –Vertige positionnel Gastrointestinaux –Colon irritable Asthme et allergies Psychiatriques: –Dépression, manie, panique, anxiété

51 Pourquoi la migraine a-t-elle été retenue par lévolution? Quel avantage confère la migraine quant à la survie et à la reproduction de lindividu? Mécanisme de défense? –Le cerveau hypervigilant du migraineur et son hypersensibilité aux stimuli externes pourrait lui conférer un avantage dans un milieu stable.

52 Pourquoi la migraine a-t-elle été retenue par lévolution? Mécanisme de défense? –Cependant la migraine serait possiblement dun avantage douteux dans un milieu en constante mouvance. –Dès lors, la migraine apparaitrait comme une condition résiduelle résultant dune adaptation antérieure. –Elle serait en attente de disparition dans le contexte dune nouvelle adaptation à venir.

53 PAUSE QUESTIONS


Télécharger ppt "La Migraine Un cerveau en détresse Michel Aubé m.d. Institut Neurologique de Montréal."

Présentations similaires


Annonces Google