La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

FORMATION INITIALE COMPLÉMENTAIRE – ANNÉE 2013/2014 DES ACTIVITÉS PRATIQUES AU SERVICE DES APPRENTISSAGES 18 janvier – Tamara Rollinde de Beaumont 1 Séance.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "FORMATION INITIALE COMPLÉMENTAIRE – ANNÉE 2013/2014 DES ACTIVITÉS PRATIQUES AU SERVICE DES APPRENTISSAGES 18 janvier – Tamara Rollinde de Beaumont 1 Séance."— Transcription de la présentation:

1 FORMATION INITIALE COMPLÉMENTAIRE – ANNÉE 2013/2014 DES ACTIVITÉS PRATIQUES AU SERVICE DES APPRENTISSAGES 18 janvier – Tamara Rollinde de Beaumont 1 Séance 5

2 LES TRAVAUX PRATIQUES AU COLLÈGE ET LYCÉE 2 Les travaux pratiques, une vraie perte de temps! ………. Cest toujours artificiel! ………. Ca ne permet pas de traiter le programme! Quand on a le matériel, ça marche un coup sur deux! …. ………………

3 POURQUOI DES ACTIVITÉS PRATIQUES? Parce que les observations et des activités pratiques sont le fondement des Sciences de la vie et de la Terre. Pour motiver (diversification des situations dapprentissage)et former (connaissances, attitudes et capacités) Pour mieux comprendre et mieux mémoriser pour les élèves. Pour valoriser les qualités individuelles des élèves et daider à leur orientation. Et aussi… Parce quelles sont inscrites dans les instructions officielles et à ce titre obligatoires. 3

4 ORDRE DU JOUR Que nous disent les instructions officielles? En pratique… différents types de travaux pratiques En pratique… Evaluer les capacités et les attitudes Gestion de la classe : Evaluation des attitudes comme outil de la gestion de classe 4

5 Comparez les recommandations officielles concernant les activités pratiques (au collège, au lycée) et lévaluation des capacités en fin de terminale. Dégagez les points essentiels à travailler avec les élèves. 5 Travail par 3 Documents et matériel à disposition: extrait de BO (collège et lycée), extrait du socle (pilier 3) et liste des capacités évaluées en ECE, exemple de sujet ECE (sujet zéro). Durée: 30 min Production : tableau comparatif QUE NOUS DISENT LES INSTRUCTIONS OFFICIELLES?

6 QUE NOUS DISENT LES INSTRUCTIONS OFFICIELLES? AU COLLÈGE 6 Le socle commun de compétence

7 QUE NOUS DISENT LES INSTRUCTIONS OFFICIELLES? AU LYCÉE 7 LÉVALUATION DES CAPACITÉS EXPÉRIMENTALES Concevoir une stratégie pour résoudre une situation problème - 4 points Comprendre la manipulation Mettre en œuvre un protocole de résolution pour obtenir des résultats exploitables - 8 points Utiliser des techniques Présenter les résultats pour les communiquer - 5 points Utiliser des modes de représentation des sciences expérimentales Exploiter les résultats obtenus pour répondre au problème - 3 points Appliquer une démarche explicative

8 QUE NOUS DISENT LES INSTRUCTIONS OFFICIELLES NiveauHoraireTravaux pratiques en groupes restreints (exemples) Collège 1h30 Soit 1h30 en groupe restreint Soit 1 heure semaine (avec 1h classe entière/quinzaine) 2 nde 1h30 Soit 1h30 en groupe restreint Soit… 1ES 1h30 Soit 1h30 en groupe restreint soit… 1S 1h + (2h00)2h00 en groupe restreint TS 2h + (1h30)1h30 (2h si possible) en groupe restreint 8 Quelques aspects dorganisation importants: -Disposer des salles permettant la réalisation dactivités pratiques -Utiliser les heures à effectifs réduits pour faires faire aux élèves des activités pratiques -Être actif dans son établissement pour bénéficier de matériel de travaux pratiques -Intégrer les activités pratiques dans la programmation annuelle

9 « UNE MAIN HABILE SANS LA TÊTE QUI LA DIRIGE EST UN INSTRUMENT AVEUGLE ; LA TÊTE SANS LA MAIN QUI RÉALISE EST IMPUISSANTE » (CLAUDE BERNARD) 9 A intégrer dans une démarche dinvestigation Permettre la construction des connaissances, l'acquisition de capacités et la mise en place d'attitudes spécifiques: l'autonomie, la prise dinitiative et la responsabilité. Lélève a la possibilité dêtre acteur de son apprentissage Valoriser lintelligence du geste

10 Pour un (ou deux) des ateliers proposés: -Présentez le matériel -Précisez les « clés pour la prise en main », -Proposez des pistes dactivités élèves 10 Travail par 2 Documents et métériel à disposition: fiche technique, exemples de tutoriels Microscope et microscope polarisant Capture dimages numériques et traitement de limage – mesurim logiciel anagène, phylogène, rastop tableur et traitement de texte ExAO Durée: 1h30 Production : présentation orale de 10 min environ DIFFÉRENTS TYPES DE TRAVAUX PRATIQUES

11 CONCEVOIR UNE SÉANCE DE TRAVAUX PRATIQUES CAPACITÉS ÉVALUÉES AUX ECE 11 Mettre en œuvre un protocole de résolution pour obtenir des résultats exploitables Utiliser des techniques Observer le réel (œil nu, loupe binoculaire, microscope) Réaliser une préparation en vue de lobservation (Réalisation de : prélèvement, coupe, dilacération, dissection). Réaliser une manipulation ou une expérimentation - Utiliser des techniques de mesure Exploiter des simulations et/ou modèles (logiciels de simulation, modèles analogiques, modèles numériques) Utiliser des logiciels de gestion de linformation (visualiseurs sur banques de données, tableurs, numérisation dimages) Concevoir une stratégie pour résoudre une situation problème - Comprendre la manipulation dans le cadre de: lobservation du réel la préparation en vue de lobservation lexpérimentation et la mesure lexploitation de simulations et modèles lutilisation de logiciels de gestion de linformation

12 Exploiter les résultats obtenus pour répondre au problème Appliquer une démarche explicative Mise en relation des connaissances avec les conditions de la manipulation Mise en relation des résultats obtenus avec les résultats attendus ou fournis. Critique raisonnée du principe et des conditions de la manipulation. Mise en relation des résultats obtenus avec le problème posé ou la question scientifique initiale. 12 Présenter les résultats pour les communiquer Utiliser des modes de représentation des sciences expérimentales Traduire des informations par un schéma Représenter une observation par un dessin Représenter une observation par une image numérique Présenter ou traiter des données sous forme dun graphique Présenter ou traiter des données sous forme dun tableau

13 CONCEVOIR UNE SÉANCE DE TRAVAUX PRATIQUES Ce que le professeur va préparer Déterminer les objectifs visés par lactivités Elaborer une situation problème, si possible contextualisée Lister les ressources et le matériel mis à disposition de lélève Proposer un protocole et prévoir différents type de documents : tutoriel, fiches techniques, documents ressources et document de secours. Banque-outil pour les activités pratiques en SVT : Déterminer les durées des différentes étapes et les faire respecter Déterminer (avec ou sans les élèves) les critères de réussite/dévaluation 13 Ce que lélève va mettre en oeuvre Faire preuve de curiosité, sapproprier et formuler le problème Concevoir une stratégie de résolution, faire preuve dimagination, desprit dinitiative Mettre en œuvre un protocole de résolution pour obtenir des résultats exploitables, être autonome, critique Présenter les résultats pour les communiquer, collaborer Exploiter les résultats obtenus pour répondre au problème Sautoévaluer, suivre ses progrès par rapport aux objectifs fixés.

14 BILAN: DÉVELOPPER UNE ATTITUDE SCIENTIFIQUE Nécessite des comportements/attitudes particuliers qui doivent favoriser : Lenvie de rechercher (capacité de chercher à comprendre) La curiosité (capacité à se poser des questions) La confiance en soi (volonté de trouver par soi-même) Lesprit critique (disposition à remettre en cause ses idées ou celles qui viennent des autres) La créativité (capacité divergente qui permet de faire émerger des idées ou des dispositifs) Louverture aux autres, cest-à-dire la prise en compte de lautre sur le plan de la pensée (autrement dit la communication) ou de laction (collaboration) Ces capacités constituent le moteurs qui va initier une action (dans ce cas expérimentale). Faire, expérimenter, laction menée doit avoir une signification pour lélève. Daprès lenseignement scientifique, comment ca marche ? A Giordan, G De Vecchi 14

15 PAUSE 15

16 Rédiger des critères dévaluation pour lactivité envisagée précédemment. Exemple: 16 Travail par 3 ou 4 Documents et matériel à disposition: id précédemment Durée: 1h Production : Présentation orale de 10 min environ EVALUER LES CAPACITÉS ET ATTITUDES Critères dévaluation : REALISER UNE PREPARATION MICROSCOPIQUE Prélèvement de lobjet indiqué selon les consignes données Lobjet à observer est suffisamment fin (translucide et à plat) Il y a ni trop deau, ni trop peu deau La lame et la lamelle sont propres et ne sont pas cassées Il ny a pas de bulle dair TOTAL Réaliser une préparation en vue de lobservation Réalisation de : prélèvement, coupe, dilacération, dissection. Réalisation selon les consignes données. Préparation des structures anatomiques et de leurs relations en vue de permettre lobservation demandée Organisation et gestion de la paillasse. Respect des règles de sécurité. Rangement du matériel.

17 BILAN En résumé, il importe de créer les conditions dun enseignement fondé sur des activités, le plus souvent pratiques et centrées sur lacquisition des compétences susceptibles, par lintérêt que les enfants portent à leur corps et au fonctionnement du vivant en interaction permanente avec le non vivant, dapporter un concours spécifique à leur adaptation au collège et à leur réussite. Manipulations et expérimentations sont des puissants facteurs de motivation qui jettent un pont avec la physique, la chimie, les technologies. Elles suscitent une attitude dynamique de lesprit et développent un outil intellectuel transférable à dautres activités. Modernisées autant quil est possible de le faire, ces activités concrètes préparent aussi les élèves aux changements technologiques, en leur donnant les moyens de comprendre les évolutions de la société. La contribution des enseignements scientifiques nest pas enfermée dans la discipline ; cest une raison supplémentaire pour rechercher les moyens de les faire évoluer de sorte quils constituent une culture pour le plus grand nombre. Rapport Inspection générale – avril 2007 – Mettre les élèves en activités Chaque fois que cela est possible… Positionnement de lenseignant différent 17

18 POUR LA PROCHAINE FOIS… Elaborer une grille critériée pour une capacité méthodologique (construire un graphique, exprimer par un dessin, un schéma etc…), une capacité technique (disséquer, suivre un protocole, utiliser un microscope etc…) et pour une attitude ( collaborer, être citoyen etc…) Exemple: 18

19 GESTION DE LA CLASSE 19 Gestion de classe : lautoévaluation Donner du sens aux outils daccompagnement gestion de classe Evaluation des attitudes comme outil de la gestion de classe Définir des attitudes par rapport aux manipulations expérimentales : respect du matériel, rangement de la paillasse Autonomie Gestion du temps Initiative Qualité de la production

20 QUESTIONS….. 20


Télécharger ppt "FORMATION INITIALE COMPLÉMENTAIRE – ANNÉE 2013/2014 DES ACTIVITÉS PRATIQUES AU SERVICE DES APPRENTISSAGES 18 janvier – Tamara Rollinde de Beaumont 1 Séance."

Présentations similaires


Annonces Google