La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Analyse et rôle des différents éléments du système postural I Réalisé à partir de «LE SYSTEME TONIQUE POSTURAL » Association ORION.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Analyse et rôle des différents éléments du système postural I Réalisé à partir de «LE SYSTEME TONIQUE POSTURAL » Association ORION."— Transcription de la présentation:

1 Analyse et rôle des différents éléments du système postural I Réalisé à partir de «LE SYSTEME TONIQUE POSTURAL » Association ORION

2 La posture peut se définir comme l'organisation géométrique et bio-mécanique des différents segments d'un individu dans l'espace au cours de la station debout et du mouvement et ses processus de régulation La posturologie est létude de lensemble des mécanismes neurophysiologiques permettant la stabilisation et/ou la régulation fonctionnelle de lorganisation posturale Definitions

3 La régulation posturale est automatique, soutenue par notre cerveau "primitif", essentiellement le système limbique Elle est l'une des dernières acquisition fonctionnelle de notre espèce bien moins mature que les grandes fonctions telles la respiration, la circulation, … L'homme moderne naît avec un système postural immature Il n'est pas supporté par tel ou tel organe spécifique mais par une organisation complexe de relation entre diverses structures HISTOIRE et EVOLUTION

4 Un patient atteint de séquelles d'encéphalite (contrôle postural de la tête supprimé) n'arrive plus à soutenir sa tête. Si on lui demande de regarder devant lui, il est capable de redresser immédiatement la tête. Ceci montre la dissociation entre le contrôle des mouvements volontaires et le contrôle automatique (limbique) du tonus musculaire de posture. Sans consigne Avec consignes JP Martin (1967) GESTION SEPAREE du mouvement volontaire et du tonus postural

5 Stratégies et de tactiques Dans le champ de la théorie des systèmes : La stratégie est lensemble des actions coordonnées pouvant mener à une victoire, ou lensemble coordonné des moyens employés pour aboutir à un résultat. La tactique, est l'art de combiner tous les moyens en exécution locale pour adapter le plan de stratégie aux circonstances et contraintes. Dans le domaine de la motricité, on parle de synergies au lieu de tactiques (des éléments précablés au répertoire moteur). LA stratégie du système tonique postural : maintenir la projection du centre de gravité à l'intérieur du polygone de sustentation. Pour y parvenir, l'ensemble des sous-systèmes qui compo- sent le système postural emploie différentes tactiques.

6 Dans la réalité biologique, les systèmes sont d'un niveau logique beaucoup plus complexe : les effets d'un système cohérent viennent influencer un autre système du même type dont l'effet peut lui aussi retentir sur d'autres systèmes En fait, le niveau d'observation va être subjectivement défini par l'observateur en fonction de l'effet qu'il a choisi d'observer, et l'on va multiplier les niveaux d'analyse afin de dresser un tableau de l'ensemble A l'heure actuelle, l'évolution des idées se fait vers la compréhension des phénomènes en terme de systèmes pseudo-stables, capables de choisir entre plusieurs comportements différents

7 LA STRATEGIE DE VERTICALITE La conservation de l'équilibre chez l'homme immobile ou en mouvement sur le sol, se base sur une unique stratégie, celle du maintient de la projection au sol du centre de gravité dans une certaine surface d'appui (notamment la surface délimitée par les pieds : le polygone de sustentation).

8 Mais pour y parvenir, l'ensemble des sous-systèmes qui composent le système tonique postural emploie plusieurs tactiques possibles. Analyser comment un sujet, dans sa propre dynamique, utilise une ou plusieurs tactiques pour maintenir sa stratégie. Proposer au sujet un nombre de tactiques augmenté pour qu'il puisse utiliser celle qu'il devra mettre en oeuvre au moment où il en aura besoin. L'acquisition de nouvelles tactiques se fait par construction, par recomposition à partir de synergies motrices élémentaires du répertoire moteur, parfois oubliées ou inopérantes.

9 Les diverses tactiques d'équilibre de l'enfant comme de l'adulte reposent sur deux principes fonctionnels: le choix de la référence stable à partir de laquelle s'organise le contrôle de l'équilibre, la maîtrise des degrés de liberté des différentes articulations du corps.

10 Toute activité posturo-cinétique peut s'organiser à partir de deux types de support: soit le support sur lequel se tient le sujet : le sujet se réfère principalement à la proprioception qui émane de ses effecteurs, il organise son équilibre de façon ascendante, du pied jusqu'à la tête. soit la verticale gravitaire : il prend appui sur la verticale gravitaire en stabilisant sa tête dans l'espace par l'information vestibulaire, et donc de façon descendante de la stabilisation de sa tête jusqu'aux pieds. Ces deux types de fonctionnement, ascendant et descendant, correspondent à deux grandes unités fonctionnelles, tête, cou et tronc d'une part (la tête est solidaire du tronc ou mobile), pied, articulation tibio-tarsienne, ligaments croisés des genoux et bassin

11 La maturation posturale L'évolution de la construction et de l'acquisition des différentes stratégies posturales chez l'enfant se fait en plusieurs stades, où le rôle de l'information visuelle périphérique est permanent De la naissance à un peu plus d'un an environ (acquisition de la marche) : L'apprentissage est descendant (céphalo- podal) La tête et le vestibule jouant le rôle essentiel dans l'acquisition de la posture, avec fonctionnement articulé tête-tronc Le bassin est stabilisé dès 2 mois : apprentissage de la marche

12 De l'acquisition de la marche à 6 ans : l'organisation se fait de façon ascendante (podo-céphalique) à partir des hanches stabilisées et privilégie un fonctionnement en bloc de l'ensemble tête-épaule

13 Vers 7 à 8 ans : il s'instaure un retour de l'organisation descendante de l'équilibre avec prédominance vestibulaire transitoire la tête devient immobile dans l'espace, en reprenant sa mobilité sur les épaules

14 De 8 à 13 ans : l'organisation devient progressivement à double sens pour se rapprocher de celle de l'adulte Au-delà, c'est celui de l'adulte : Dissociation complète tête-tronc sauf dans les mouvements de roulis Harmonisation des différentes informations qui circulent aussi bien en ascendant qu'en descendant Le système postural est mature et il doit être étudié dans sa totalité Selon que l'on étudie l'équilibre, le mouvement et sa coordination ou des déformations spatiales, les méthodes employées divergent afin d'identifier les éléments visuels, réticulaires et somato-sensoriels

15 Chez un sujet normal, le système tonique postural est d'une extrême finesse : la surface au sol décrite par la projection au sol du centre de gravité dun sujet debout immobile (en posture statique) ne dépasse pas 200 mm2 un sujet debout immobile oscille de 4° autour d'un axe vertical il se comporte comme un pendule inversé La notion primordiale de pendule inversé

16 La notion d'ajustement postural Quand le sujet s'écarte de l'équilibre statique par un mouvement, il met en jeu des synergies axiales (Babinski, 1899) : se pencher vers l'arrière, déclenche en même temps différents ajustements posturaux, notamment il fléchit les genoux, de manière à maintenir son centre de gravité à l'intérieur du polygone de sustentation

17 La valeur de référence stabilisée Parmi les différents éléments permettant le contrôle de l'équilibre le premier d'entre eux est la valeur de référence stabilisée : le centre de gravité du sujet debout L'étude des déplacements du centre des pressions (plateformes de force) nous renseignent sur la régulation de la position du centre de gravité. (statokinésigramme)


Télécharger ppt "Analyse et rôle des différents éléments du système postural I Réalisé à partir de «LE SYSTEME TONIQUE POSTURAL » Association ORION."

Présentations similaires


Annonces Google