La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

NEUROPATHIES PERIPHERIQUES Philippe CASENAVE Cours IDE 2008/2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "NEUROPATHIES PERIPHERIQUES Philippe CASENAVE Cours IDE 2008/2009."— Transcription de la présentation:

1 NEUROPATHIES PERIPHERIQUES Philippe CASENAVE Cours IDE 2008/2009

2 D é finitions (1) atteinte du syst è me nerveux p é riph é rique ensemble des manifestations cliniques, é lectriques, biologiques et histologiques r é sultant d'une atteinte du neurone p é riph é rique ou « nerf »

3 D é finitions (2)

4 Syndromes topographiques Mononeuropathie/monoradiculopathie : atteinte dun seul nerf ou dune seule racine Mononeuropathie multiple : atteinte simultanée de plusieurs troncs nerveux de manière asymétrique Polyneuropathie : atteinte symétrique et distale en général longueur-dépendante Polyradiculonévrite : atteinte à la fois des racines et des nerfs périphériques

5 Clinique du sd neurog è ne Atteinte motrice : parésie paralysie, amyotrophie, fasciculations Troubles sensitifs+++ Abolition des ROT+++ Végétatifs : hypotension orthostatique, vasomoteur, impuissance, troubles phanères, troubles vésico-sphinctériens, troubles digestifs, …

6 Examens compl é mentaires EMG +++ -atteintes démyélinisantes (ralentissement vitesses de conduction, augmentation des latences, présence de BDC…) -atteintes axonales (diminution damplitude) Examen long (environ une heure) et souvent désagréable (stimulations électriques, détection à laiguille) en 2 parties. Pas de C-I (précaution si AVK, AAG…)

7 Examens compl é mentaires PL : hyperprotéinorachie ? Biopsie nerveuse (BNM) - Anesthésie locale - Personnel qualifié - Soins locaux pdt 10 j, puis ablation points - localisations possibles - EI = hématome, mauvaise cicatrisation (lieu, diabète, corticoïdes …), infection, troubles sensitifs

8 Polyneuropathie (PNP) Atteinte diffuse et sym é trique int é ressant les extr é mit é s distales des 4 membres Troubles sensitifs en « chaussettes » Troubles moteurs : steppage Troubles v é g é tatifs : HoTAO Examen : amyotrophie, fasciculations, abolition des ROT Fr é quence +++

9 PNP : ETIOLOGIES Diabéte +++ Médicaments : chimiothérapies, cordarone… Alcoolo-carentielle +++ Dysglobulinémie Cancers, hémopathies Infectieux : lépre, VIH Amylose Héréditaires : CMT

10 PNP Pas de traitement spécifique Prise en charge du diabète et/ou de lintoxication alcoolique En général pas dhospitalisation

11 Neuropathies inflammatoires Plusieurs présentations possibles (symétriques ou non) Principes physiopathologiques communs (anticorps anti-gangliosides…) EMG « démyélinisant » Traitement spécifique : corticoïdes, échanges plasmatiques ou immunoglobulines (Ig IV)

12 Neuropathies inflammatoires Immunoglobulines IV - Risque allergique (céphalées, poussées HTA, éruption cutanée, nausées, vomissements…) souvent débit perfusion – dépendant possible prémédication - Néphrotoxicité (précipitation a/n des tubules) hydratation et surveillance créat - Possible TTT à domicile (pompe par prestataire de service)

13 Neuropathies inflammatoires Polyradiculonévrites (aiguës, subaiguës et chroniques) Neuropathies multifocales à blocs (motrice pure ou sensitivo-motrice) Neuropathies à IgM anti-MAG

14 PRN aigu ë s (=SGB) Interrogatoire : épisode infectieux récent Début : paresthésies des 4 extrémités dévolution ASCENDANTE+++, en 4 semaines maxi Évolution = 3 phases : ascension, plateau, régression Gravité = respi, dysautonomie, décubitus EMG + PL Ttt = immunoglobulines, SURVEILLANCE+++

15 SGB rôle de l infirmi è re (1) Traitement par perfusions dimmunoglobulines Évaluation de la tolérance du traitement (céphalées, TA, allergies) Surveillance du passage des flacons Surveillance respiratoire (peak-flow) Déglutition avant chaque repas Risque de décompensation rapide +++ avec risque vital (appel med)

16 SGB rôle de l infirmi è re (2) Positionnement Prévention des complications de décubitus (bas de contention, HBPM SC) Recherche de dysautomonie (hypoTA orthostatique, surveillance globe vésical)

17 RADICULOPATHIES 1) Lombaires +++ « sciatique » ou cruralgie - douleur / claudication - gravité = sd de la queue de cheval avec TVS et « sciatique paralysante » 2) cervicales = NCB

18 L infirmi è re EVA Constantes Perfusion pour analgésie (prescription med) de niveau croissant Surveillance (déficit, EVA) Bilan pré-op si nécessaire Laisser à jeun dans le doute

19

20 SYNDROMES CANALAIRES Compressions des nerfs p é riph é riques dans des zones anatomiques particuli è res qui, propres à chaque tronc nerveux, correspondent à un lieu de passage é troit pour le cheminement du nerf

21 SYNDROMES CANALAIRES Nerf m é dian au canal carpien (le plus fr é quent) Nerf ulnaire au coude Nerf sciatique poplit é externe (nerf fibulaire) au col du p é ron é


Télécharger ppt "NEUROPATHIES PERIPHERIQUES Philippe CASENAVE Cours IDE 2008/2009."

Présentations similaires


Annonces Google