La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Promotion de la santé mentale au travail J.M. Horenstein CSMRP-MGEN PARIS Consultation psychiatrie et travail

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Promotion de la santé mentale au travail J.M. Horenstein CSMRP-MGEN PARIS Consultation psychiatrie et travail"— Transcription de la présentation:

1 Promotion de la santé mentale au travail J.M. Horenstein CSMRP-MGEN PARIS Consultation psychiatrie et travail

2 Typologies de violences et du stress en milieu scolaire le stress chronique ou stress professionnel le stress aigu : Les événements traumatiques le stress aigu à répétition : Les situations traumatiques le traumatisme vicariant le traumatisme cachée

3 le stress chronique ou stress professionnel Lintensification du travail Lhétérogénéité de classes La reconnaissance Le contrôle Les conflits de valeurs

4 Événements traumatiques coup et blessures volontaires, menaces d'agression physique imminente : 12,4% du personnel éducatif victime souffrent d'une symptomatologie sévère comparable à l'impact psychologique chez des victimes d'attentats terroristes. 31% de notre population présenterait une présomption de SPT.

5 Les pratiques du harcèlement Recherche auprès du personnel éducatif consultant un de 14 Centres de Santé médicale et de Santé mentale de la MGEN (1998) questionnaires analysés. 15,3% du personnel est confronté à une situation traumatique.

6 Le harcèlement traumatique 45% du personnel victime considère la situation traumatique comme ayant un impact très important sur eux. 22%, tout en étant harcelés une fois par jour ou par semaine, jugent "peu important" l'impact que ses agissements ont eu sur eux. Nous trouvons une suspicion de maladie stress post traumatique pour 37,3% du personnel confronté à une situation traumatique. 45 personnes répondent à ces critères ce qui donne une prévalence du harcèlement traumatique de 2,9% de notre échantillon.

7 Le traumatisme vicariant 16,7% des participants présentant le score « très haut » et « extrêmement haut ». Si nous ajoutons la population avec un score « haut » le pourcentage est de 26,4%. A titre de comparaison, chez une population de psychothérapeutes et en utilisant la même échelle, 37% présentent des risques élevés.

8 Facteurs de risque Personnels Institutionnelles Clients Antécédents de victimation (17-40%) Nombre de casComportement dinterférence avec la th. Manque dexpérienceNombre de cas avec SPTHostiles et menaçants Autres stresseursManque de supervisionSuicidaires Manque de copingManque de soutienDétails graphique du trauma Manque dinformation sur Tr. Vic Manque de ressources pour orienter Cruauté intentionnelle Attentes non réalistesClash culturel entre clients et institution Flash back en th. Temps excessif dans le même travail Conséquences judiciairesRisques de revictimation Facteurs de protectionBarrières pour lintervention ou le soutien Victime/agresseur

9 Burnout Trouble dépuisement Troubles dadaptation Dépression majeure État de stress Post traumatique Traumatisme vicariant

10 Épuisement professionnel Demandes excessives par rapport aux ressources disponibles pour effectuer une tâche Épuisement émotionnel et physique Attitude distante vis-à-vis de son travail (démotivation) Diminution du sentiment daccomplissement personnel Burnout Dépression majeure Leiter & Maslach (1988)

11 Symptômes du burnout: Physiologiques Fatigue Épuisement physique Irritabilité Maux de tête Troubles gastro- intestinaux Maux de dos Variations de poids Changement dans les rythmes du sommeil

12 Symptômes du burnout: Psychologiques et comportementaux Perte denthousiasme Productivité diminuée malgré de longues heures de travail Retard au travail Irritabilité et manque de résistance à la frustration Rigidité croissante Résistance à la nouveauté Prise de décisions difficile Culpabilité de ne pas en faire plus Perte de contact avec les collègues de travail Sentiment dirritation à légard des collègues

13 Troubles psychosomatiques Hypertension artérielle Crises dasthme Palpitations cardiaques Cardiopathie coronarienne Dermatite Chute de cheveux Céphalées Source Dr R Gilioli

14 Troubles psychosomatiques Douleurs des articulations et douleurs musculaires Perte de poids Migraines Douleurs destomac Ulcères destomac Source Dr R Gilioli

15 Troubles du comportement Réactions auto et hétéro agressives Troubles des conduites alimentaires Consommation accrue dalcool et de médicaments Consommation accrue de tabac Dysfonctionnement sexuel Isolement social Source Dr R Gilioli

16 Troubles de ladaptation A.Survenue de symptômes émotionnels ou comportementaux réactionnels à un (des) facteur(s) de stress dans les trois mois suivant leur début B.Symptômes cliniquement significatifs : - souffrance excessive par rapport à une réaction normale et prévisible en pareille circonstance - handicap dans le fonctionnement social ou professionnel

17 Troubles de ladaptation C. Cette perturbation ne répond pas aux critères dun autre trouble spécifique ni à lexacerbation dun trouble persistant D. Les symptômes ne durent pas plus de six mois (sauf persistance des facteurs de stress = forme chronique)

18 L état de stress post-traumatique 1- Reviviscence de l'agression : souvenirs envahissants, sensation de revivre le traumatisme, cauchemars, etc.

19 L état de stress post-traumatique 1- Reviviscence de l'agression : souvenirs envahissants, sensation de revivre le traumatisme, cauchemars, etc. 2- Evitement de tout ce qui rappelle l'agression : trous de mémoire, sentiment de détachement vis à vis des autres, émoussement affectif. Les lieux ou des activités associées à l'agression sont de plus en plus écartés.

20 L état de stress post-traumatique 1- Reviviscence de l'agression : souvenirs envahissants, sensation de revivre le traumatisme, cauchemars, etc. 2- Evitement de tout ce qui rappelle l'agression : trous de mémoire, sentiment de détachement vis à vis des autres, émoussement affectif. Les lieux ou des activités associées à l'agression sont de plus en plus écartés. 3- Hyper activation neurovégétative : irritabilité, insomnie d'endormissement, sursauts exagérés, difficulté à gérer la colère.

21 Prévention et interventions 1.A niveau individuel le soin de soi 2.A niveau de léquipe la gestion participative du stress 3.A niveau de lencadrement

22 Le soin de soi La disponibilité pédagogique La bioflexibilité La construction esthétique de la présence Burnout et mouvement

23 Qualité de vie au travail des enseignants I- La culture/ climat scolaire Climat organisationnel Climat émotionnel Engagement Satisfaction Équilibre travail/vie privée II - Les conditions de travail III- La santé IV- La sécurité au travail

24 La culture/climat scolaire 1 -Sentiment dappartenance Climat 2 -Formation Organisationnel 3 -Management de lÉtablissement 4 -Sentiment de sécurité 5- Climat émotionnel 6- Engagement 7- Satisfaction 8- Équilibre travail/vie privée

25 Les conditions de travail Statut de létablissement Données physiques concernant lÉtablissement Données concernant les personnels de lÉtablissement Données concernant les élèves Vie scolaire

26 Le questionnaire de qualité de vie au travail avec 78 items a été rempli par 2568 enseignants du premier et second degrés entre octobre et décembre 2004.

27 Le questionnaire de qualité de vie au travail a été rempli par 2104 personnels du second degrés entre avril et juin établissements ont participé 70 établissements ont été évalués (1156 personnes)

28 Climat scolaire

29

30 Profils des établissements

31 1- Sentiment dappartenance Le tutorat Limplication dans les prises de décision La reconnaissance La coopération

32 2- Formation Les ressources pour la gestion de la classe Les exercices de simulation Lutilisation des ressources internes Le partenariat

33 3- Management de létablissement Établissement des normes acceptables claires et concrètes du comportement des élèves Délimitation des rôles et responsabilités du personnel Les bonnes pratiques

34 4- Sentiment de sécurité Le plan scolaire de prévention Le document unique dévaluation des risques La communication de crise Le partenariat

35 5- Climat émotionnel Le débat et le questionnement La visibilité des pratiques professionnelles La diversité des pratiques pédagogiques Le soutien actif La réputation de létablissement

36 6- Engagement Le partage des valeurs Le partage des objectifs La répartition du travail

37 7- Satisfaction Les conditions matérielles La structuration du temps

38 8- Équilibre travail/vie privée

39 Les ateliers à thème 1-La civilité 2-Dépister les situations à risque de stress et violence au travail 3-Les styles de communication dans la gestion de conflits et des situations de violence 4-La qualité de vie au travail

40


Télécharger ppt "Promotion de la santé mentale au travail J.M. Horenstein CSMRP-MGEN PARIS Consultation psychiatrie et travail"

Présentations similaires


Annonces Google