La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Organiser lécole maternelle pour y promouvoir la progressivité des apprentissages.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Organiser lécole maternelle pour y promouvoir la progressivité des apprentissages."— Transcription de la présentation:

1 Organiser lécole maternelle pour y promouvoir la progressivité des apprentissages

2 LEVALUATION Une problématique globale à prendre en compte : de lévaluation aux outils pour la classe

3 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire LEVALUATION : Une commande institutionnelle Un livret scolaire permet dattester progressivement des compétences et des connaissances acquises par chaque élève au cours de sa scolarité Un bilan des acquis de lélève est réalisé en fin décole maternelle et est joint au livret scolaire

4 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire LEVALUATION, sa place son rôle LEvaluation plus quune mesure est un message Les outils dévaluation sont au service dune vision de lécole – cf. évaluations standardisées au niveau de lEurope Lévaluation au cœur du processus dapprentissages

5 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire LEVALUATION, sa place son rôle Evaluer: Lacquisition de connaissances, de savoirs faire et la capacité à les mettre en œuvre, à les mobiliser en situation sont évaluées tout au long des apprentissages Lévaluation témoigne de la progressivité des apprentissages et sorganise tout au long du cycle Rôle des conseils de maîtres de cycle Lévaluation permet de suivre les progrès des élèves Les outils sont en cohérence avec les situations dapprentissages

6 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire LEVALUATION, sa place son rôle Les items sont évalués successivement au travers dobservations et/ou de situations dévaluation diverses Certains items dans certains champs pour lesquels il est difficile de déterminer un continuum et des seuils dacquisition et de maîtrise sont appréciés: APPRECIER les évolutions Les compétences sont validées

7 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire Que faire à lécole maternelle? Avoir le souci permanent du suivi des progrès de lélève MAIS créer les conditions dune évaluation pertinente ET donner une juste place à lévaluation Réaliser le bilan des acquis des élèves Placer tous les élèves sur les chemins de la réussite

8 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire Pourquoi évaluer? Pour permettre aux élèves de mieux apprendre Pour permettre aux enseignants de mieux enseigner

9 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire Les conditions dune évaluation pertinente On évalue ce quon a permis dapprendre et de construire On évalue ce qui est déterminant Lévaluation est une affaire déquipe Rôle du directeur Il faut avoir mis TOUS les enfants sur le chemin de ce qui est attendu Il faut montrer une grande vigilance si lexigible nest pas là

10 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire La notion de bilan Lévaluation a deux fonctions: Une fonction formative qui accompagne la pratique de la classe et témoigne des progrès de lélève. Une fonction bilan qui rend compte des résultats des élèves à un moment du parcours. Elle sappuie sur des outils de lécole et/ou sur des outils nationaux

11 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire La fonction « bilan » à lécole maternelle Ce qui est attendu et ce qui est exigible Ce qui est maîtrisé et ce qui est en cours de construction, en cours dapprentissage Ce qui est lié aux apprentissages scolaires et ce qui relève de tous les domaines liés au développement de lenfant = Tout ce que lenfant sait faire

12 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire Pour conclure Lévaluation à lécole maternelle doit mettre en évidence les conquêtes, les réussites des élèves Le bilan de fin de GS dit dabord ce que lélève sait faire TOUT ce quil sait faire dans tous les domaines Il vaut mieux construire que remédier : partir de ce que lélève maîtrise plutôt que de toujours rechercher ce quil ne maîtrise pas.

13 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire Pour conclure A lécole maternelle seule une articulation juste entre suivi, appréciation et évaluation permet de parvenir à un bilan pertinent des acquis des élèves Un élève peut ne pas satisfaire à une évaluation sans être pour autant en difficulté

14 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire Une problématique: Que faire lorsque les élèves manifestent des difficultés récurrentes?

15 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire Un objectif Diminuer le nombre délèves en difficulté dapprentissage de la lecture en fin de cycle 2 Apporter des aides différenciées en réponse à des besoins observés au meilleur moment. Repérer les élèves qui peuvent présenter déventuels troubles des apprentissages le plus tôt possible.

16 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire Apprentissage de la lecture: difficulté ou trouble?

17 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire ENTRE DIFFICULTE et TROUBLE Trouble: Anomalie de fonctionnement dun système, dun organe Difficulté: Obstacle observé à la réalisation dune tâche, dune fonction

18 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire ENTRE DIFFICULTE et TROUBLE La difficulté relève de lidentification des besoins Les parents et les enseignants en sont les premiers acteurs Le trouble relève plus particulièrement du repérage et du diagnostic Les psychologues scolaires, les personnels de santé en sont les premiers acteurs

19 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire La prévention La prévention relève dabord de laction du maître dans sa classe et/ou de léquipe pédagogique sur lextension du temps scolaire

20 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire Organiser la prévention En organisant une intervention daide pédagogique différenciée apportée au bon moment à un élève pour lui permettre de franchir un obstacle dans un apprentissage En définissant avec précisant les besoins individuels à laide doutils dobservation standardisés En repérant les signes dalerte nécessitant un approfondissement des observations par des tests spécifiques

21 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire Organiser la prévention : Le rôle du maître Le maître est le premier acteur de la prévention Il observe les élèves et définit les besoins Il conduit des aides différenciées dans la classe Il apprécie les progrès des élèves Il propose laide personnalisée Il définit avec précision les besoins individuels Pour cela, il a besoin doutils dobservation étalonnés

22 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire Organiser la prévention : Le rôle des personnels de santé Ils sassurent de lintégrité des fonctions visuelles et auditives Examen des 6 ans

23 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire Organiser la prévention: une étroite collaboration Les enseignants Les familles Le psychologue scolaire Le personnel de santé de lEducation nationale

24 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire Organiser la prévention: Les besoins Deux types doutils seront proposés: Des outils dobservation armée Des outils daide: ateliers personnalisés pour la classe

25 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire Les outils pour observer les besoins des enfants Des outils dobservation des besoins en vue dun renforcement pédagogique Étalonnés et validés par des référents scientifiques et des publications Accompagnés dexplications et de recommandations dusages et de communication

26 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire Des outils pour observer dans trois domaines La maîtrise de la langue Les mathématiques Des compétences transversales

27 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire Des outils dobservation des besoins Mis en œuvre après un temps suffisant dapprentissage en grande section Pas avant décembre Concernant des enfants ayant une année de scolarité en maternelle, ayant reçu un enseignement dans le domaine observé

28 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire Des outils dobservation des besoins étalonnés Mis en œuvre par lenseignant de sa classe

29 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire Des outils dobservation des besoins: Manipulation de phonèmes Cest une capacité nécessaire au décodage qui sera enseignée systématiquement au début du cours préparatoire Cette capacité ne peut être appréciée quINDIVIDUELLEMENT Au premier trimestre de la grande section, on ne sintéresse quà la capacité à percevoir et à manipuler les syllabes

30 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire Des outils dobservation des besoins: Manipulation de phonèmes Deux exemples inspirés du BSEDS Le comptage syllabique La suppression syllabique Cest sur la base de manipulations syllabiques que les enfants vont construire la capacité à reconnaître et à manipuler les phonèmes

31 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire Des outils dobservation des besoins: Manipulation de phonèmes Loutil propose un seuil qui a été défini à partir dun échantillon représentatif délèves de grande section de maternelle en novembre - décembre

32 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire Des outils dobservation des besoins: Manipulation de phonèmes: exemple Comptage syllabique Repérer si lenfant sait segmenter les mots en syllabes et non sil sait les compter Faire compter sur les doigts ou rythmer en tapant dans les mains le nombre de sons (=syllabe sonore)

33 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire Des outils dobservation des besoins: Manipulation de phonèmes: exemple Suppression syllabique Il sagit de non mots Dire à lenfant: On va enlever le premier son du mot. Je te donne un exemple : le dis /LAPO/ et maintenant je répète /LAPO/ mais sans dire /LA/; ça fait /PO/

34 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire DES OUTILS DAIDE: les ateliers personnalisés pour la classe Deux usages possibles: Cest lun des éléments constitutifs de lenseignement prévu. Il concerne tous les enfants Cest un dispositif daide destiné aux enfants qui en ont besoin.

35 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire DES OUTILS DAIDE: les ateliers personnalisés pour la classe Ils sont adaptés aux besoins de lenfants Ils sont proposés en petit groupe Lenseignement y est clairement explicite

36 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire DES OUTILS DAIDE: les ateliers personnalisés pour la classe Lenseignement explicite porte notamment sur trois dimensions: Lactivité et ses objectifs Les procédures mises en œuvre par lenseignant lui-même et par lélève Les progrès de lélève

37 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire DES OUTILS DAIDE: les ateliers personnalisés pour la classe: des exemples Exemples du DVD « apprendre à lire » Manipulations des phonèmes La ronde des rimes Fusionner des syllabes Le loto des lettres et des sons Etc…

38 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire DES OUTILS DAIDE: les ateliers personnalisés pour la classe Trois points de vigilance 1- Accompagner le transfert des compétences acquises au cours des ateliers vers des situations complexes

39 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire DES OUTILS DAIDE: les ateliers personnalisés pour la classe Trois points de vigilance 2-Lorsque les élèves en progressent pas ou très peu malgré laide apportée, des observations doivent associer plusieurs regards complémentaires et principalement ceux -Du psychologue scolaire -Du médecin de lEducation nationale

40 Philippe POIREL IEN pré-élémentaire DES OUTILS DAIDE: les ateliers personnalisés pour la classe Trois points de vigilance 3-Pour garantir une bonne compréhension de lensemble des actions mises en œuvre pour prévenir la difficulté scolaire, les enseignants doivent être particulièrement vigilants à la communication, principalement avec les parents


Télécharger ppt "Organiser lécole maternelle pour y promouvoir la progressivité des apprentissages."

Présentations similaires


Annonces Google