La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

BONJOUR !!!! Les évaluations nationales CE2 et 6 ème objectifs capacités compétences items de base Casimir J ade champs P.P.A.P.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "BONJOUR !!!! Les évaluations nationales CE2 et 6 ème objectifs capacités compétences items de base Casimir J ade champs P.P.A.P."— Transcription de la présentation:

1

2 BONJOUR !!!!

3 Les évaluations nationales CE2 et 6 ème objectifs capacités compétences items de base Casimir J ade champs P.P.A.P.

4 Septembre ères évaluations diagnostiques nationales en CE2 et en 6ème elles sont conçues comme un outil mis à la disposition des enseignants pour les aider à mieux identifier les acquis et les lacunes de leurs élèves dans les apprentissages de base: lecture, écriture et mathématiques.

5

6 Evaluations 1996 Passation alternée de l Evaluation Nationale Introduction d une nomenclature de compétences: – compétences de base –compétences approfondies –compétences remarquables

7 Les nomenclatures des niveaux de compétences en lecture et en calcul pour le CE2 et de 6ème ont été construites à partir des épreuves dévaluation de septembre Les items de chaque domaine ont été répartis sur la base de lanalyse des contenus de chaque exercice (situation, support, consignes). Cette répartition permet dobtenir une hiérarchisation des items en trois groupes de compétences : – les compétences de base qui sont nécessaires aux élèves pour profiter pleinement des enseignements de la classe dans laquelle ils entrent ; – les compétences approfondies qui se rapportent à des savoirs et savoir-faire en cours dacquisition et dont la maîtrise ne sera effective que plus tard ; – les compétences remarquables qui se référent à des contenus et des démarches qui seront développés ultérieurement au cours du cycle.

8

9

10 DIRECTION DE LÉVALUATION ET DE LA PROSPECTIVE (N.I ) À âge, origine sociale, nationalité et secteur égaux par ailleurs, un élève scolarisé en ZEP obtient, en moyenne, un score inférieur denviron 6 points à celui dun élève scolarisé dans une école située hors dune ZEP. En septembre 1996, sept élèves sur huit entrent en CE2 en maîtrisant au moins les compétences de base en lecture, mais deux sur trois seulement les compétences de base en calcul. 10 % des élèves sont en grande difficulté scolaire,cest-à-dire ne maîtrisent, en CE2, les compétences de base ni en lecture ni en calcul. Cette proportion est élevée parmi les élèves âgés (9, 10 ou 11 ans).

11 DIRECTION DE LÉVALUATION ET DE LA PROSPECTIVE (N.I.97-24) En septembre 1996, six élèves sur sept entrent en sixième en maîtrisant au moins les compétences de base en lecture, trois élèves sur quatre en maîtrisant au moins les compétences de base en calcul et sept sur dix en maîtrisant au moins les compétences de base en géométrie. En définissant la grande difficulté scolaire comme le fait de ne maîtriser les compétences de base ni en lecture ni en calcul, 8 % des élèves qui entrent en sixième sont dans ce cas. Ceci est très lié à lâge : presque aucun élève à 10 ou 11 ans, un sur cinq à 12 ans, un sur quatre à 13 ans sont en grande difficulté.

12 Evaluations 1997 / 1998 Adaptation du contenu aux nouveaux programmes de 1995 incitation à leur utilisation pour la mise en place de P.P.A.P. (en référence à la circulaire du 18/11/98) introduction d exercices de calcul mental dans le protocole de mathématiques Mise en place d une évaluation en classe de 2 nde

13 Evaluation 1999/…. Harmonisation des tableaux de compétences Repérage de certains items dont la réussite exige des compétences en lecture ou en calcul nécessaires pour profiter pleinement des situations pédagogiques de cycle 3 ou de 6 ème.

14

15 Évaluation 2002 Mise en place dune évaluation en début de cycle central (5 ème ). Déclinaison des exercices sous le triplet (capacité, compétence,composante) nouveaux tableaux de compétences

16

17 Évaluations Expérimentation puis généralisation du logiciel J ADE en parallèle, mise en place par la DEP d une évaluation bilan (fin de cycle 3, fin de collège)

18 Objectifs Lobjectif des évaluations-bilans des acquis des élèves est de faire un point aussi objectif que possible sur les compétences et connaissances des élèves dans des domaines essentiels, à des moments-clefs du cursus scolaire, et ceci en regard des objectifs fixés par les programmes. Ces évaluations, destinées à rendre compte des résultats de notre système éducatif en établissant les différents niveaux de compétence atteints par les élèves au regard des objectifs fixés, seront renouvelées périodiquement.. On disposera ainsi dune appréciation de lévolution des acquis des élèves que lon sefforcera de mettre en relation avec les caractéristiques du système et les politiques éducatives.

19 évaluation - bilan de fin de cycle 3 Afin dévaluer le niveau de maîtrise des élèves, à lécrit ou à loral, sept compétences graduées en fonction dune complexité croissante des opérations mentales nécessaires pour les mettre en œuvre, ont été retenues :: – prélever une information explicite ; – prélever une information implicite ; – déduire une information à partir de deux propositions tenues pour « vraies » ; – analyser un document et tirer les éléments essentiels qui aident à la compréhension de celui-ci ; – synthétiser un document, en trouver le thème ou choisir un résumé. De plus, la compréhension étant liée à des compétences relevant directement de la maîtrise des outils de la langue et des lexiques spécifiques aux différentes disciplines, ces dernières compétences, indispensables ont bien évidemment été prises en compte.

20 La conception des épreuves Chacune des compétences a été envisagée dans plusieurs champs disciplinaires et a été évaluée au travers de quatre supports différents. Lévaluation a été ainsi organisée autour de trente-trois situations qui regroupent 229 questions ou items de compréhension à lécrit ou à loral réparties dans six domaines : littérature, mathématiques, sciences, histoire, géographie, vie quotidienne. Chaque situation est composée dun document de travail et de plusieurs questions sy référant. Les documents proposés aux élèves sont dune nature et dune complexité adaptées aux élèves de fin de cycle 3. Sagissant des outils de la langue, des exercices « hors contexte » ont également été construits. Une échelle de performances Pour formaliser un constat de la maîtrise du langage et de la langue française par les élèves en fin décole primaire, une échelle décrivant six niveaux de performance a été construite (voir page suivante et lencadré).Six groupes délèves correspondant à des niveaux différenciés de maîtrise des compétences ont pu être distingués. Léchelle de référence ainsi constituée permettra de voir si la répartition des élèves dans les différents niveaux de performance évolue dans le temps, lors des reprises successives. Léchelle précise la description du type de compétences maîtrisées par les élèves de chaque groupe. La barre grisée symbolise létendue croissante de la maîtrise des compétences du groupe 0 au groupe 5.

21

22

23 Que nous apprennent ces résultats par rapport aux attentes de lécole primaire ? Cette évaluation-bilan vient confirmer ce qui était déjà perceptible lors des évaluations internationales, à savoir que les élèves semblent plus à laise dans le prélèvement dinformation (compétence considérée comme de bas niveau) alors quils éprouvent des difficultés dans lanalyse dun document (compétence considérée comme de haut niveau). Ce constat, comme celui de la grande hétérogénéité des élèves arrivant en sixième, implique en amont une réflexion sur les difficultés de ces élèves dès le cycle 2, puisque lon sait quelles se manifestent dès ce moment ; en aval, une réflexion sur les difficultés de ces élèves à lentrée en sixième. Dans ces deux domaines, les outils dévaluation diagnostique mis à la disposition des enseignants, à travers la «banqoutils », devraient permettre une meilleure détection des difficultés rencontrées par les élèves et donc une meilleure prise en compte de ceux-ci. Fabienne Gibert, Jacqueline Levasseur et Jean Marc Pastor, DEP C1

24 Évaluations 2005 ?????? Maintien des évaluations nationales en CE2 et en 6ème et de leur exploitation par J ADE mais pas d utilisation de la DEP pour évaluer le système éducatif remplacement du triplet « capacité ; compétence ; composante » par celui de « champ disciplinaire ; compétence ; composante » réduction de la durée de passation (90 minutes par discipline)

25 Cinq champs en mathématiques Exploitation de données numériques connaissance des nombres calcul espace et géométrie grandeurs et mesure

26 Dans chaque champ Déclinaison de compétences extraites des programmes d application de cycle 2 pour l évaluation CE2 et des programmes de cycle 3 pour l évaluation 6ème. Les compétences pour lesquelles les activités proposées en fin de cycle 2 ou fin de cycle 3 visent leur consolidation et leur utilisation (la phase de construction et de structuration étant a priori achevée pour la majorité des élèves) seront répertoriés comme compétences « attendues ». toutes les compétences retenues ne seront pas évaluées dans le protocole 2005 des compétences « communes » fin de cycle 2 et fin de cycle 3 ont été repérées et seront évaluées sur les deux niveaux.

27

28 Comment développer localement l utilisation de l aspect diagnostique des évaluations ? En sensibilisant les enseignants à l intérêt : –des codages spécifiques –des croisements d items pour repérer des pistes de différenciation possible d apprentissage ou pour envisager des pistes de pratiques pédagogiques nouvelles

29 Le suivi des élèves !!! Lélaboration des PAPP pour les élèves en difficultéPAPP le suivi des informations de l école au collègel école au collège …...

30 Quelques adresses !!!!!!! education.gouv.fr/stateval/ On y trouve en particulier les N.I. et les N.E.N.E. educ-eval.education.fr/diag.htm On y trouve en particulier –des fiches d aide à lutilisation des évaluationsfiches –des liens avec des sites tels que »cisad.adc.education.fr/eval/ (archives de 1997 à ….) »evace23.education.gouv.fr/ (résultats de la dernière évaluation) On y trouve en particulier les documents d accompagnements des nouveaux programmesdocuments d accompagnements

31 En conclusion, restons persuadés de l existence des perspectives que nous offrent les évaluations nationales... En particulier, celle que nous donne la solution au défi suivant :

32 Liaison école - collège Circonscription de Chauny 2004/2005 l année des défis en mathématiques ? L E C + E N _______________________________________________ M A C A

33 Solutions du défi 2ème solution L iaison E cole C ollège + E valuation N ationale = M eilleure A rticulation et C ontinuité des A pprentissages 1ères solutions

34 Quelles informations peut-on obtenir de J ADE ? La création dun groupe constitué des élèves des deux classes, celle dun groupe d items supplémentaires regroupant quelques items en lien avec les techniques opératoires de laddition et de la soustraction ( items 1 – 5 – – 35 – 49 – 50 – ) permet dobtenir le score des élèves du groupe et de repérer les élèves ayant des difficultés ainsi que la nature de celles-ci.

35 Le diagramme des scores par items permet de repérer les items les plus déficients. Pour cette population délèves, nous observons que cest lexercice 35 portant sur le résultat de 1,7 + 2,3 ( opération donnée oralement) qui est le moins réussi.

36

37 Quelles activités pour les élèves ?

38

39 Croisement des deux items

40

41

42


Télécharger ppt "BONJOUR !!!! Les évaluations nationales CE2 et 6 ème objectifs capacités compétences items de base Casimir J ade champs P.P.A.P."

Présentations similaires


Annonces Google