La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Critères diagnostiques et prise en charge thérapeutique des médiastinites post opératoires POROT Véronique DES Pneumologie DESC Réanimation médicale Clermont-Ferrand,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Critères diagnostiques et prise en charge thérapeutique des médiastinites post opératoires POROT Véronique DES Pneumologie DESC Réanimation médicale Clermont-Ferrand,"— Transcription de la présentation:

1 Critères diagnostiques et prise en charge thérapeutique des médiastinites post opératoires POROT Véronique DES Pneumologie DESC Réanimation médicale Clermont-Ferrand, Juin 2008

2 Généralités

3 Sternotomie médiane = voie dabord de choix en chirurgie cardiaque de puis 1956 (Julian) Sternum = pièce maîtresse de la dynamique thoracique, soumis à un stress post opératoire constant (mvts respi, toux) Zone dinstabilité et de fragilité à haut risque de complication cicatricielle Mediastin

4 Définition: Infection profonde du site opératoire associant une infection de cicatrice à une ostéomyélite sternale, +/- désunion sternale, avec ou sans infection concomitante de lespace rétrosternal Infection de plaie superficielle (confinée à peau et T. SC) Selon le CDC: (Center for Disease Control and Prevention)

5 Incidence: Varie selon les études de 0,4 à 5% Mortalité de 10 à 35% Complique préférentiellement la chirurgie coronaire Impact économique +++ ( de la morbi-mortalité et de la durée dhospitalisation)

6 Les agents pathogènes: Staph +++ et BGN Candida (3 à 5% cas) associé à une tres forte morbi-mortalité Plurimicrobienne: 10 à 15% cas

7 Facteurs de risques: -Svt intriqués -Pré opératoire : Obésité DID +++ ( > DNID) BPCO Colonisation nasale par SA -Opératoire: Défaut asepsie, rasage Utilisation des artères mammaires internes -Post opératoire: Déséquilibre glycémique Reprise chirurgicale Defaillance hemodynamique Durée de la VM Perl, Intranasal MUPIROCIN to prevent Staphylococcus aureus Infections,NEJM 2002 Kluytmans,Infect Control Hosp Epidemiol 1996 Carrier M, « Effect of internal mammary artery dissection on sternal vascularization », Ann Thrac surg Loop FD and al, Ann Thorac Surg 1990 LU JC and al, Eur J Cardiothorac Surg 2003 Furnary AP, Ann Thorac Surg 1999

8 Critéres diagnostiques

9 La clinique Délai apparition de 7 à 21 jours après la chirurgie Signes locaux: Signes généraux: - Fièvre élevée (40%) - Altération de létat général, sepsis…

10 Paraclinique: Culture des électrodes épicardiques:faible VPP, forte VPN (98%) Ponction étagée sternale ou retro sternale à laiguille fine +++ Benlolo S and al « Sternal puncture allows an early diagnosis of post sternotomy mediastinitis » J Thorac Cardiovasc Surg 2003 Positive pour les 23 patients avec médiastinite Négative chez 23/26 sans médiastinite Diminution délai du diagnostic

11 Les hémocultures : -Bonne Sp (surtout Staph Aureus), mais Se 50 – 60% -Se positivent assez tardivement -Attention EI!!! ( ETT/ETO) Gottlieb GS, J Am Coll Surg, 2000 CRP et hyperleucocytose: non spécifique, constamment augmenté PCT: Normalisation après J3 post-op Lecharny, CCM 2001 Basse dans 5/9 médiastinites Aouifi,CCM 2000

12 Limagerie: Le scanner: Scintigraphie aux leucocytes marqués: Peu sensible Pas en urgence Peu specifique Excellente Se Bitkover CY, Ann Thorac Surg 1999 Bonne Sp, utilité dans suivi? Au total: Imagerie décevante mais ayant sa place en pratique courante

13 Prise en charge thérapeutique Urgence medico-chirurgicale Antibiothérapie adaptée Germe Pénétration osseuse Reprise chirurgicale nécessaire

14 Antibiothérapie initiale: Durée : 6 semaines dont 3 par voie IV Secondairement adapté au germe et à lantibiogramme Attention SAMR TR Vanco > 25 – 30 ug/ml GISA TR Vanco > 40 ug/ml A débuter précocement, dès prélèvements bactériologiques réalisés, orientée par le direct: Fellahi, Anesthésie-Réanimation en chirurgie cardiaque, Arnette 2006

15 La prise en charge chirurgicale: Exploration chirurgicale Mise à plat Pus macroscopiquement abondant Nécrose extensive ouinon Fermeture en 2 tempsFermeture en 1 temps 1- Parage cutané, sous cutané +/- sternectomie 2- Pansements (pluri) quotidiens 3- Plvts négatifs + absence Sd septique: Fermeture directe sous drainage En aspiration continue ou Plastie musculaire / epiploon Drainage en aspiration continue Irrigation / lavage Plastie muscle /epiploon Système VAC

16 Comparaison des techniques de drainage à Tx fermé: CI: Continuous Irrigation VD: Vacuum Drainage Redons aspiratif: - Diminution taux echec - Diminution de la mortalité - Diminution des complications

17

18 Thorax ouvert: Permet le drainage abcès et T. nécrotique Indications limitées au maximum En 1ere intention: -Impossibilité de fermer thorax -Dégâts tissulaires majeurs -Sd septique sévère Pb: 2eme intention: - Pansements -Échec des technique à Tx fermé - Astreignant/traumatisant -Récidive - Risques +++: Hemorragies ( pontages) Rupture VD VM prolongée = mortalité Trouillet, JTCS 2005

19 Le système VAC (Vacuum Assist Closure): Stimule granulation tissus - perfusion tissulaire - Aspiration de lexsudat - Mobilisation précoce

20 Au total

21 Infection nosocomiale rare mais grave Mesures préventives! Urgence médico chirurgicale Antibiothérapie large et précoce Reprise chirurgicale: Thorax fermé +++ Thorax ouvert Redons aspiratifs Systéme VAC Staph +++ BGN


Télécharger ppt "Critères diagnostiques et prise en charge thérapeutique des médiastinites post opératoires POROT Véronique DES Pneumologie DESC Réanimation médicale Clermont-Ferrand,"

Présentations similaires


Annonces Google