La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Explorations fonctionnelles respiratoires. QUE MESURE-T-ON ? VOLUMES PULMONAIRES Qualité du parenchyme pulmonaire (compliance) DEBITS calibre des voies.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Explorations fonctionnelles respiratoires. QUE MESURE-T-ON ? VOLUMES PULMONAIRES Qualité du parenchyme pulmonaire (compliance) DEBITS calibre des voies."— Transcription de la présentation:

1 Explorations fonctionnelles respiratoires

2 QUE MESURE-T-ON ? VOLUMES PULMONAIRES Qualité du parenchyme pulmonaire (compliance) DEBITS calibre des voies aériennes (résistance) CAPACITE DE TRANSFERT PULMONAIRE DU CO ECHANGES GAZEUX AU REPOS ET A LEFFORT

3

4 MESURE DES VOLUMES MOBILISABLES

5 MESURE DES VOLUMES MOBILISABLES SPIROMETRIE Spiromètre volumétrique spiromètre à cloche conversion Volumes ATPS en Volumes BTPS Dérivation en continu pour avoir les débits instantanés pour courbe DV V = dV/dt Spiromètre débitmétrique : V = dV/dt Pneumotachographe (différence de pression) : si le flux est laminaire : le V est proportionnel à la différence de pression. Intégration instantanée des volumes en débits

6 MESURE DES VOLUMES NON MOBILISABLES Mesure de la CRF par dilution dun gaz, lhélium V1 x [He]1 =(V1 + CRF) x [He]2 Le résultat dépend de la perméabilité des voies aériennes Mesure du volume gazeux thoracique par pléthysmographie

7 MESURE DES DEBITS VEMS Volume expiré maximal pendant la 1ère seconde

8 MESURE DES DEBITS La courbe débit-volume

9 MESURE DES DEBITS La courbe débit-volume

10 OBSTRUCTION DES VOIES AERIENNES SUPERIEURES EXTRATHORACIQUES Une obstruction fixe (géométrie invariable au cours de la ventilation) entraîne une diminution des débits expiratoires et inspiratoires

11 OBSTRUCTION DES VOIES AERIENNES SUPERIEURES EXTRATHORACIQUES OBSTRUCTION DES VOIES AERIENNES: VOIES AERIENNES INTRATHORACIQUES Une obstruction variable diminue seulement les débits inspiratoires Une obstruction entraîne une diminution que des débits expiratoires

12 TROUBLE VENTILATOIRE OBSTRUCTIF atteintes des voies aériennes périphériques Défini par la diminution du rapport VEMS /CV lente, dit de Tiffeneau Défini par la diminution du rapport VEMS /CV lente, dit de Tiffeneau (augmentation de VR/CPT : trappage aérique) (augmentation de VR/CPT : trappage aérique)

13 TROUBLE VENTILATOIRE OBSTRUCTIF Hyperinflation dynamique Hyperinflation dynamique

14 Causes Causes Asthme : bronchospasme et inflammation. Réversibilité de lobstruction Asthme : bronchospasme et inflammation. Réversibilité de lobstruction Bronchopathie chronique obstructive (BPCO) : épaississement de la muqueuse, sécrétions, inflammation obstruction peu réversible. Bronchopathie chronique obstructive (BPCO) : épaississement de la muqueuse, sécrétions, inflammation obstruction peu réversible. Emphysème : destruction des parois alvéolaires. Obstruction aggravée par la compression dynamique. Emphysème : destruction des parois alvéolaires. Obstruction aggravée par la compression dynamique. TROUBLE VENTILATOIRE OBSTRUCTIF atteintes des voies aériennes périphériques

15 TROUBLE VENTILATOIRE RESTRICTIF Diminution de la capacité pulmonaire totale Causes Maladies du parenchyme pulmonaire (baisse de la compliance pulmonaire) Maladies du parenchyme pulmonaire (baisse de la compliance pulmonaire) fibroses pulmonaire, pneumopathie interstitielle fibroses pulmonaire, pneumopathie interstitielle Maladies de la plèvre (collapsus pulmonaire) Maladies de la plèvre (collapsus pulmonaire) pleurésie, pneumothorax pleurésie, pneumothorax Maladies de la paroi thoracique (baisse de la compliance de la cage thoracique) Maladies de la paroi thoracique (baisse de la compliance de la cage thoracique) scoliose, spondylarthrite ankylosante scoliose, spondylarthrite ankylosante Maladies neuromusculaires Maladies neuromusculaires myopathies, sclérose latérale amyotrophique, poliomyélite myopathies, sclérose latérale amyotrophique, poliomyélite

16

17 EPREUVES PHARMACODYNAMIQUES Test de broncho-dilatation réversibilité de lobstruction

18 EPREUVE PHARMACODYNAMIQUE Test dhyper-réactivité bronchique

19 Mesure de la capacité de transfert du CO MESURE DES ECHANGES GAZEUX

20 Causes de diminution de la DLCO Pneumopathie interstitielle et fibrose : épaississement de la membrane alvéolacapillaire Emphysème : destruction de la membrane alvéolacapillaire Maladie vasculaire pulmonaire (hypertension artérielle pulmonaire) : diminution de la perfusion pulmonaire Anémie : diminution de lhémoglobine (transporteur) MESURE DES ECHANGES GAZEUX

21 Gazométrie sur prélèvement artériel sur prélèvement capillaire artérialisé

22 gazométrie artérielle au repos SaO2 = 96-98% < 90 % = désaturation franche correspondant à PaO2 = 60 mm Hg) PO2 = mm Hg chute de 3 mmHg/10 ans < mmHg = hypoxémie élevée = hyperventilation pH = 7,38-7,42 < 7,35 = acidose > 7,45 = alcalose PaCO2 = mm Hg < 35 mm Hg = hypocapnie > 45 mm Hg = hypercapnie MESURE DES ECHANGES GAZEUX

23 Interprétation dune hypoxémie : Augmentation des inégalités de rapport ventilation/perfusion : correction au moins partielle à leffort ( amélioration VA/Q) Trouble de la diffusion : aggravation à leffort (diminution du temps de passage) Shunt (court-circuit) droit-gauche : élévation insuffisante de la PaO2 sous FiO2 = 100 % ( < 550 mm Hg) Hypoventilation alvéolaire : associée à une hypercapnie, PA-aO2 normale MESURE DES ECHANGES GAZEUX

24


Télécharger ppt "Explorations fonctionnelles respiratoires. QUE MESURE-T-ON ? VOLUMES PULMONAIRES Qualité du parenchyme pulmonaire (compliance) DEBITS calibre des voies."

Présentations similaires


Annonces Google