La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Difficultés de langage et apprentissages scolaires Pascal Zesiger 15 janvier 2004 Faculté de Psychologie et des Sciences de lEducation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Difficultés de langage et apprentissages scolaires Pascal Zesiger 15 janvier 2004 Faculté de Psychologie et des Sciences de lEducation."— Transcription de la présentation:

1 1 Difficultés de langage et apprentissages scolaires Pascal Zesiger 15 janvier 2004 Faculté de Psychologie et des Sciences de lEducation

2 2 Plan La structure du langage Les difficultés de langage La continuité langage oral-langage écrit Quelques questions

3 3 Les fonctions du langage Système de communication (oral/écrit) Outil dapprentissage (oral/écrit) Outil de réflexion et dauto-régulation des comportements (oral) Système de mémoire « externe » (écrit)

4 4 La structure du langage Phonologie Lexique Grammaire Discours Pragmatique contexte Sons Mots Phrases/Énoncés Textes Gestes Regards Etc. communication verbalenon verbale

5 5 Les troubles spécifiques du langage chez lenfant Sinsèrent dans les troubles du développement psychologique Définition langage: scores à des tests de langage < 1.25 e.t. au-dessous de la moyenne QI non verbal: >= 85 audition: pas de trouble particulier, pas dépisodes récents dotite absence de dysfonctions neurologiques: pas dépilepsie (pas de médication anti-comitiale), dIMC, de lésion cérébrale structure orale: pas danomalie fonction oro-motrice: pas de difficulté particulière interactions sociales et physiques: pas de difficulté particulière

6 6 Les TSL: quelques caractéristiques prévalence: varie beaucoup selon les études et les critères choisis, séchelonne entre 1.5% et 7.5% fréquence > chez les garçons que chez les filles, avec un rapport denviron 2.8:1 on distingue parfois les retards simples (enfants qui « rattrapent » entre 4 et 6-7 ans) des dysphasies (troubles persistants jusque dans ladolescence/âge adulte) MAIS on ne dispose daucun moyen de différencier ces sous-groupes avant 6-7 ans (et par la suite…) les troubles naffectent pas nécessairement tous les niveaux du langage, et pas de manière homogène

7 7 Les TSL: des difficultés évolutives Difficultés initiales: Phonologie Lexique Les aspects « manifestes » des troubles phonologiques évoluent assez rapidement jusque vers 8 ans, âge après lequel les améliorations sont plus lentes Les difficultés lexicales peuvent avoir un caractère persistant Les difficultés grammaticales sont généralement les plus importantes au cours de la scolarité primaire Les aspects « manifestes » des troubles grammaticaux tendent à se résorber A ladolescence, les difficultés les plus importantes concernent le discours (compréhension et production)

8 8 Les causes Encore beaucoup de débats… Hypothèses examinées Déficits affectant laudition Déficits affectant le traitement de sons du langage Déficits affectant la mémoire de travail phonologique Déficits affectant la sensibilité aux régularités de la langue

9 9 Langage oral et langage écrit David dormira sur la dune

10 10 Les différences oral-écrit Modalités perceptives: audition vs vision Oral continu – écrit discontinu Age dapparition Dans lespèce: centaines de milliers dannées vs 6000 ans Chez lindividu: 0 vs 5-6 ans Type dapprentissage: immersion vs instruction 2 systèmes de communication indépendants?

11 11 Lire et écrire Lire = comprendre un texte écrit processus didentification des mots écrits (spécifiques) processus de compréhension de textes (non spécifiques: analyse de phrases, relations entre phrases, compréhension des inférences, prédictions, raisonnement, etc.) Ecrire = produire un texte écrit processus dévocation de mots écrits (orthographe lexicale)(spécifiques) processus de génération de textes (non spécifiques: génération de phrases, structure du récit, fournir les informations nécessaires, etc.) exception: morphologie « silencieuse » (nombre en particulier) orthographe grammaticale (propre au français)

12 12 Schématiquement… Identification de mots écrits Compréhension de phrases/textes * L =

13 13 Divers aspects liés à la phonologie semblent déterminer lidentification/production de mots écrits Conscience phonologique (CP) Mémoire de travail phonologique (MdTP) Exemples Les compétences de CP et de MdTP évaluées avant lapprentissage du langage écrit constituent des prédicteurs fiables du niveau didentification/ production de mots atteint 1, 2, 3 ou + ans plus tard Un entraînement métaphonologique avant lapprentissage du langage écrit facilite son acquisition Lapprentissage de la lecture

14 14 Lapprentissage de la lecture Les aspects Lexico-sémantiques, Grammaticaux (syntaxe et morphologie), et Discursifs (narration) Sont également des prédicteurs fiables des capacités de langage écrit

15 15 Au total… Identification de mots écrits Compréhension de phrases/textes * L = Cons. Phono. MdT phono. discours grammaire lexique Influence tardive Influence précoce

16 16 Les troubles dapprentissage du langage écrit: définition soit 1. performances de lecture < que celles attendues compte tenu de lâge, de lintelligence et du classement scolaire (sur base dun test standardisé et normalisé) 2. antécédents de difficultés sévères de lecture ou score satisfaisant au critère (1) à un plus jeune âge + performances dorthographe < que celles attendues Le trouble interfère avec réussite scolaire ou les activités quotidiennes Il nest pas la conséquence dun déficit dacuité visuelle ou auditive, dune affection neurologique ou de troubles émotionnels les expériences scolaires sont dans la moyenne critère dexclusion: QI < 70

17 17 La dyslexie, ça nest pas... un problème de mémoire visuelle La plupart des enfants présentant une dyslexie de surface nont pas de troubles de la mémoire visuelle Les capacités précoces de MdT visuo-spatiale ne sont pas prédictives du niveau ultérieur de lecture un problème de perception visuelle (analyse des images) Dyslexiques et illettrés ont plus de difficultés à percevoir séparément les éléments dune figure conséquence de lentraînement danalyse visuelle que constitue la lecture un problème spécifique dinversion des lettres (p.ex. b d ou cas sac) Ces erreurs ne sont pas prédominantes (en général plus d¼ des erreurs) Elles se trouvent chez tous les apprentis-lecteurs Le facteur déterminant est la proximité phonologique et non la proximité visuelle

18 18 La dyslexie, ça nest pas... un problème dabsence de dominance oculaire, qui empêcherait de déterminer avec précision où les lettres et les mots se trouvent sur la page Labsence de dominance oculaire est aussi fréquente chez le bon lecteur que chez le mauvais lecteur un problème de sensibilité scotoscopique (traitement de la lumière, de la couleur et des contrastes): pas vérifié un problème de vision péri-fovéale: pas vérifié un trouble du contrôle oculo-moteur: le balayage dun texte est différent chez les dyslexiques (durée de fixation > et retours en arrière plus fréquents) Vrai, mais constitue une conséquence et non une cause: le pattern de fixation des yeux du lecteur (dyslexique ou non) reflète sa difficulté à identifier le mot avec succès

19 19 Evolution à long terme des difficultés de langage Bishop & Edmundson (1987) 87 enfants de 4 ans avec des troubles du langage 19 avec QI non verbal < 70 retard général (RG) 68 avec troubles spécifiques du langage (TSL) à 5;6 ans, parmi ces 68 sujets 30 ont des résultats dans les normes dans le domaine du langage oral (« resolved SLI », TSL-R) 38 ont des troubles persistants (« persistent SLI », TSL-P) si trouble à 4 ans est limité au domaine de la phonologie, bon pronostic (78% TSL-R) si trouble affecte phonologie + grammaire 56% TSL-R si trouble affecte tous les aspects de la production ou sil inclut des troubles de la compréhension, mauvais pronostic (13-14% TSL-R)

20 20 Suivi denfants dysphasiques Cohorte denfants avec trouble/retard de langage suivie de 4 à 15 ans (Bishop et al. 1987; 1990; 1998; 2000) Les enfants qui compensent entre 4 et 6 ans ne diffèrent pas des contrôles à 15 ans… sauf en conscience phonologique, lecture et orthographe Les enfants qui présentent des troubles persistants à loral ont également des troubles à lécrit Dans les 2 groupes confondus, le taux de difficulté à lécrit augmente entre 8½ et 15 ans 1/3 des enfants a une lecture normale à 15 ans; il sagit surtout denfants qui ont présenté des troubles isolés de production phonologique

21 21 Suivi denfants dysphasiques A lâge de 15 ans, les sujets des groupes RG et TSL-P présentent des résultats significativement inférieurs à ceux des sujets contrôle dans des tâches verbales et non-verbales Scolarité des 71 sujets à ans (Snowling et al., 2001) les résultats scolaires des sujets du groupe TSL-R sont inférieurs à ceux des contrôles, mais meilleurs que ceux des deux autres groupes le type de scolarité (« A-level » vs « vocational and employment training ») nest souvent pas le même que chez les contrôles

22 22 Etude de cohortes Développement du langage chez des enfants à risque familial de dyslexie (père ou mère dyslexique) Jyväskylä Longitudinal study of Dyslexia (Lyytinen et al., 2001) À quelques jours de vie, différences significatives dans les potentiels évoqués en réponse à des sons de la parole par rapport aux bébés contrôles Idem à 6 mois (head turning) Retard significatif de la combinaison de mots à 2 ans À partir de 3½ ans, différences consistantes dans les tests standardisés de langage (phonologie, lexique…)

23 23 Dyslexie et dysphasie La dyslexie est-elle une forme résiduelle ou forme à minima de dysphasie? Goulandris et al. (2000): étude sur adolescents dysphasiques ou dyslexiques (p/r à des contrôles) Les dyslexiques sont comparables aux adolescents contrôles en langage oral (lexique et grammaire) Ils sont comparables aux adolescents dysphasiques dans les tests de lecture et dorthographe… mais se caractérisent par une meilleure compréhension écrite

24 24 Par conséquent… Identification de mots écrits Compréhension de phrases/textes * L = Cons. Phono. MdT phono. discours grammaire lexique compensation tardive compensation précoce


Télécharger ppt "1 Difficultés de langage et apprentissages scolaires Pascal Zesiger 15 janvier 2004 Faculté de Psychologie et des Sciences de lEducation."

Présentations similaires


Annonces Google